Cette page est semi-protégée.

Captain America : Le Soldat de l'hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Captain America (homonymie).
Captain America :
Le Soldat de l'hiver
Les mots "CAPTAIN AMERICA" en bleu foncé avec une fine bordure argentée, et en dessous "LE SOLDAT DE L'HIVER" en gris clair et plus petit, le tout en capitales
Logo du film.
Titre québécois Capitaine America : Le Soldat de l'hiver
Titre original Captain America: The Winter Soldier
Réalisation Anthony et Joe Russo
Scénario Christopher Markus
Stephen McFeely
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre super-héros
Durée 136 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Captain America : Le Soldat de l'hiver ou Capitaine America : Le Soldat de l'hiver au Québec (Captain America: The Winter Soldier) est un film de super-héros américain réalisé par Anthony et Joe Russo, sorti en 2014.

Il fait partie de l'univers cinématographique Marvel et compte comme la 9e étape, au sein de la phase II. Le film raconte la suite de l'histoire de Steve Rogers, un jeune homme frêle de Brooklyn transformé en un super-soldat nommé Captain America[1],[2],[3],[4].

Synopsis

Après les événements cataclysmiques qui ont ravagé New York[N 1], Steve Rogers vit désormais à Washington DC, où il s’efforce de s'adapter au monde moderne.

Pendant son jogging, Steve rencontre Sam Wilson, un ancien militaire qui occupe un poste administratif et aide les vétérans à se réintégrer. Alors qu'ils sympathisent, Natasha Romanoff arrive et emmène Steve en mission : ils doivent se rendre dans l'océan Indien pour sauver les otages d'une plateforme mobile de lancement satellite du SHIELD, le Lemurian Star, qui a été détourné par George Batroc, un criminel franco-algérien. Captain America, l'agent Rumlow, Romanoff et leurs hommes se battent contre le groupe de pirates de Batroc et sauvent les otages. Mais il s'avère que Natasha doit également accomplir une autre mission : récupérer des données secrètes du SHIELD dans un ordinateur du Lemurian Star.

Plus tard, au Triskel (le quartier général du SHIELD), qui se trouve à Washington DC, Nick Fury montre à Steve le projet Insight : trois héliporteurs de nouvelle génération reliés à un réseau de satellites balistiques lancés du Lemurian Star. Ces satellites peuvent lire l'ADN d'une personne suspecte et la neutraliser (grâce à l'armement des trois héliporteurs) à tout moment. Steve comprend la logique de Fury mais n'y adhère pas, craignant le cas où la technologie tomberait dans de mauvaises mains. Après avoir été à une exposition sur Captain America, Steve décide de rendre visite à Peggy Carter qui est toujours vivante. Au Triskel, Nick découvre que les données récupérées et mises sur clé USB par Natasha lui sont inaccessibles. Après avoir été attaqué sur la route et sévèrement blessé par de faux policiers et par un homme masqué muni d'un bras métallique, il se rend chez Steve, lui donne la clé USB et lui dit de ne faire confiance à personne. Il prend alors une balle tirée par l'homme masqué, que Steve poursuit brièvement avant qu'il ne lui échappe.

Nick est opéré, mais décède sur la table de chirurgie, et son corps est emmené par l'agent Maria Hill. Au Triskel, le secrétaire Alexander Pierce demande à Steve pour quelle raison Fury se trouvait chez lui. Comme Steve refuse de lui répondre, Pierce le considère comme un traître, et de nombreux agents du SHIELD sont lancés à sa poursuite.

Il réussit à s'échapper et Natasha se joint à lui. Elle révèle à Steve que la plupart des services de renseignement ne croient pas à l'existence de l'homme qui a tiré sur Nick, et que ceux qui y croient l'appellent le Soldat de l'Hiver. On lui a attribué plusieurs dizaines d'assassinats au cours des cinquante dernières années. En analysant les données de la clé USB, Steve et Natasha trouvent un bunker dans le New Jersey et découvrent que ce bunker abrite un ancien repaire du SHIELD. Ils y trouvent un sous-sol qui cache une banque de données qui conserve depuis 1972 la conscience d'Arnim Zola, le scientifique qui travaillait pour Crâne rouge pendant la Seconde Guerre mondiale.

Zola dévoile à Steve et Natasha qu'HYDRA existe toujours et leur révèle le but de l'organisation : infiltrer le SHIELD de l'intérieur pour créer un nouvel ordre mondial fasciste. Après la guerre, le SHIELD, qui remplaça la SSR (Section Scientifique de Réserve) fut fondé et Zola a été recruté. Depuis 70 ans, dans le plus grand secret, HYDRA a alimenté les crises et tiré profit de la guerre, grâce notamment aux missions spéciales du Soldat de l'Hiver. HYDRA a créé un monde tellement chaotique que l'humanité est maintenant prête à renoncer à sa liberté pour obtenir la sécurité, ce que HYDRA va donner. Zola continue en parlant d'un algorithme qu'il aurait écrit pour le projet Insight. Mais c'est alors que le bunker est détruit par un missile du SHIELD. Steve et Natasha réussissent à s'échapper.

Rejoints par Wilson qui a récupéré un exosquelette lui permettant de voler, le groupe comprend que l'agent Jasper Sitwell est une des taupes d'HYDRA, et l'interrogent. Il leur révèle que grâce à l'algorithme de Zola, HYDRA pourra sélectionner comme cible les personnes qui constituent une menace présente ou future pour elle, et qu'elle compte les rayer de la liste. Ils sont ensuite attaqués par le Soldat de l'Hiver et ses hommes ; au cours du combat, Steve parvient à lui retirer son masque et reconnaît Bucky, son ami d'enfance, laissé pour mort lors de la Seconde Guerre mondiale. Bucky ne reconnaît cependant pas Steve, et s'apprête à le tuer, mais il est neutralisé par Natasha et Sam, avant que le SHIELD n'arrive sur les lieux et ne les arrête tous les trois. Ils sont cependant exfiltrés par l'agent Maria Hill, qui les mène à Fury, ce dernier avait simulé sa mort.

Il s'avère qu'en 1943, lorsque l'unité de Bucky avait été capturée en Italie, Zola l'avait utilisé comme cobaye pour des expériences secrètes, avant que Steve ne le délivre du cabinet du scientifique. Après l'attaque par les Commandos Hurlants du train de Zola et la tragique chute de Bucky dans les montagnes enneigées en 1944, il avait été récupéré plus tard par Zola, qui lui a lavé le cerveau et l'a muni d'un bras cybernétique. Depuis ce jour, Bucky est devenu un assassin redoutable au service d'HYDRA. Quant à Pierce, il est en réalité à la tête d'HYDRA. Hill fournit des clés numériques pour désactiver les trois héliporteurs.

Alors que les quatre membres du Conseil de Sécurité mondiale (le Conseil chargé de superviser les activités du SHIELD) se rendent au Triskel, Steve diffuse un message pour dévoiler l'infiltration d'HYDRA dans le SHIELD. Le chaos se déclenche alors, et les agents d'HYDRA combattent alors ceux du SHIELD, dans la confusion la plus complète. Rumlow enclenche la procédure de lancement des trois héliporteurs. Captain America et le Faucon réussissent à désactiver deux héliporteurs, mais le Soldat de l'Hiver détruit l'exosquelette du Faucon et combat Steve sur le troisième. Pendant ce temps, Natasha divulgue tous les secrets d'HYDRA et du SHIELD sur Internet afin de démanteler les deux organisations. L'algorithme est déployé, mais au moment où toutes les cibles allaient être supprimées, Steve réussit à désactiver le dernier héliporteur, et l'agent Hill réoriente les canonnières des vaisseaux les unes sur les autres.

Pierce est abattu par Fury. Deux héliporteurs tombent sur l'installation souterraine de lancement du Triskel, qui se trouve dans le Potomac, et le dernier héliporteur touche l'immeuble du Triskel. Steve finit par raisonner Bucky et ce dernier le sauve alors que l'héliporteur continue sa descente. Après ces événements, Natasha témoigne devant une commission sénatoriale pour expliquer comment le pays assurera sa sécurité nationale après avoir démantelé ses services de renseignement à cause de l'effondrement du SHIELD. Toujours officiellement mort, Fury révèle à Steve et Sam qu'il reste encore de nombreux agents d'HYDRA en liberté, et il décide ensuite de se rendre en Europe, tandis que Steve et Sam décident de se lancer à la recherche de Bucky à partir d'une piste remise par Natasha.

Scènes post-générique 

Dans la première, on voit dans sa base secrète le Baron von Strucker, désormais aux commandes d'HYDRA. Malgré les révélations sur HYDRA et le SHIELD, Strucker sait qu'il a de quoi se protéger contre les Avengers, car il détient le Sceptre de Loki. Il sait qu'il y a d'autres officines qui travaillent pour HYDRA un peu partout dans le monde, de quoi occuper les Avengers et les mettre sur une fausse piste. Même si les Avengers trouvent sa base, ils auront à faire aux jumeaux Pietro et Wanda Maximoff, qui ont des pouvoirs (les deux seuls survivants de personnes qui se sont portées volontaires aux expérimentations humaines de Strucker). La puissance des jumeaux lui fait envisager un grand avenir.

Dans la deuxième, on voit Bucky visiter l'exposition sur Captain America, et lire un panneau présentant sa propre histoire.

Fiche technique

Distribution

Sources et légende : Version française (VF) sur RS Doublage[10], AlloDoublage[11] et selon le carton du doublage français ; Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[12]

Production

Développement

Les réalisateurs Anthony et Joe Russo, au Comic-Con de San Diego, en 2013

En avril 2011, les scénaristes Christopher Markus et Stephen McFeely annoncent qu'ils ont écrit la suite de Captain America: First Avenger[13]. En juin 2011, ils déclarent en interview que l'histoire aura cette fois lieu dans le présent, avec cependant quelques flash-backs pendant la Seconde Guerre mondiale[14]. En septembre 2011, Chris Evans annonce que le film ne sortira pas avant l'été 2014.

En mars 2012, Marvel révèle le nom des réalisateurs envisagés : George Nolfi (L'Agence), F. Gary Gray (Braquage à l'italienne) et les frères Anthony et Joe Russo (Bienvenue à Collinwood)[15]. En avril 2012, il est révélé que F. Gary Gray a préféré se concentrer sur le film biographique sur le groupe NWA pour New Line Cinema[16].

En juin 2012, les frères Russo entrent en négociation[17]. Le titre du film, Captain America: The Winter Soldier, est révélé durant le Comic-Con de San Diego[18].

Choix des acteurs

À l'issue des auditions, Anthony Mackie rejoint la distribution dans le rôle de Sam Wilson alias Le Faucon[19].

Scarlett Johansson et Robert Redford se retrouvent seize ans après L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux. Alors adolescente, S. Johansson y joue le personnage de Grace, qui subit un traumatisme à la suite d'un accident de cheval.

Le champion d'arts martiaux québécois Georges St-Pierre interprète le rôle du terroriste français Georges Batroc dans ce film[20].

Tournage

Le tournage débute le [21]. Il a notamment lieu à Los Angeles, Cleveland et Washington[22].

À la fin du film, on peut lire sur la tombe de Nick Fury « The path of the righteous man: Ezekiel 25:17 », qui renvoie à la citation de Jules Winnfield dans le film Pulp Fiction car les deux personnages sont joués par Samuel L. Jackson[23],[24].

Bande originale

Captain America: The Winter Soldier
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Henry Jackman
Sortie [25]
Enregistré 2013
AIR Studios (Londres)
Durée 74:32[25]
Genre musique de film
Producteur Henry Jackman, Al Clay
Label Hollywood / Marvel Music

Albums de Henry Jackman

Bandes originales de l'Univers cinématographique Marvel

En juin 2013, Henry Jackman est annoncé comme compositeur de la musique du film[26]. Après 6 mois d'écriture[27], il enregistre dans les AIR Studios de Londres[28]. Bien que le film reprenne quelques compositions d'Alan Silvestri tirées de Captain America: First Avenger, elles ne sont pas présentes sur l'album sorti en avril 2014.

Liste des titres

Toute la musique est composée par Henry Jackman, sauf exception notée.

No Titre Artiste(s) Durée
1. Lemurian Star 3:06
2. Project Insight 1:29
3. The Smithsonian 1:36
4. An Old Friend 3:05
5. Fury 4:07
6. The Winter Soldier 6:24
7. Fallen 2:51
8. Alexander Pierce 2:58
9. Taking a Stand 2:07
10. Frozen in Time 3:52
11. Hydra 6:46
12. Natasha 1:12
13. The Causeway 2:41
14. Time to Suit Up 2:05
15. Into the Fray 6:05
16. Countdown 4:26
17. End of the Line 2:51
18. Captain America 9:41
19. It's Been a Long, Long Time (Jule Styne, Sammy Cahn) Harry James and His Orchestra 3:23
20. Trouble Man (Gaye) Marvin Gaye 3:47

Accueil

Accueil critique

Le film a reçu un accueil critique assez bon, recueillant 89 % de critiques positives, avec une note moyenne de 7,5/10 et sur la base de 233 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[29]. Sur Metacritic, il obtient un score de 70/100 sur la base de 44 critiques collectées[30].

Critiques positives

  • Metro : « Construit à la manière d'un bon vieux thriller conspirationniste, Captain America, le soldat de l'hiver, réserve l'habituel déluge d'effets spéciaux pour sa dernière partie, proprement apocalyptique. Avant ça, le scénario multiplie les rebondissements, les bons mots mais pas trop, et propose une relecture audacieuse des événements historiques des soixante dernières années. »
  • 20 minutes : « Des scènes d'anthologie comme l'attaque de la voiture blindée de Nick Fury (alias Samuel L. Jackson) ou l'assaut d'une base secrète offrent de belles décharges d'adrénaline. »
  • TéléCinéObs : « Dans la lignée du réjouissant Iron Man 3, le divertissement, malin, spectaculaire et plein d’humour, remplit dignement sa mission. »

Critiques mitigées

  • Télérama : « Captain America, membre des Avengers, s'affirme comme l'anti-Batman : un superhéros sans tourments, voire un peu lisse. Heureusement, la Veuve noire, jouée par Scarlett Johansson, apporte une fantaisie moins passe-partout. »
  • Libération : « Plus contrôlé par la suite, ce second film reste un actionner pétaradant quand on espérait un film d’espionnage plus feutré, dans la veine du Winter Soldier, d’Ed Brubaker, dont est inspirée l’intrigue. »
  • Reviewer - La Voix du Nord : « Le dernier Marvel a pas mal de défauts, trop long, bourré de grosses ficelles et toujours handicapé par son héros trop lisse. Mais Captain America 2 a le mérite d'apporter un souffle nouveau à la franchise, nettement plus réaliste. Une approche façon thriller politique bien ficelée, qui recèle son lot de bonnes trouvailles. Ajoutez à cela des scènes d'action toujours aussi puissantes et des personnages soignés et vous obtenez, au bout du compte, un divertissement de qualité. »
  • Les Inrockuptibles : « Bref, rien de neuf sous le soleil, mais du cinoche du samedi soir d’une facture inattaquable. »
  • Télé 7 jours : « Cette suite ravira les fans de l'univers Marvel. Le charme de Scarlett Johansson et le charisme de Robert Redford, inattendu et parfait en méchant, compensent les faiblesses d'un scénario assez creux, et d'un héros décidément trop lisse. »

Critiques négatives

  • Culturebox - France Télévisions : « La réalisation de ce deuxième Captain America ne se démarque guère de celles des autres films de super-héros, avec son lot de bagarres homériques et d'explosions à tout va, agrémenté de bijoux technologiques. »
  • Paris Match : « L'idée forte ? Convoquer les démons du passé pour faire la transition entre les deux épisodes. Le point faible ? Un nouveau personnage inutile, le Faucon, alors que l’on se demande ce que devient Tony Stark pendant ce temps-là. »
  • Le Journal du dimanche : « Sans surprise, le scénario de cette BD estampillé Marvel distribue ses effets et ses moments de baston, mais il se révèle formaté à l'extrême, en dépit de maigres tentatives humoristiques dialoguées. »
  • Le Monde : « Confié à deux réalisateurs de comédie, les frères Russo, le film est dépourvu d'inspiration et abat le cahier des charges avec un ennui sidéral. Reste un film assemblé dans le style du docteur Frankenstein […]. Une recette bien indigeste. »

Box-office

Captain America : Le Soldat de l'hiver sort en France le . Il fait 769 959 entrées lors de sa première semaine[31]. Il dépasse le million de spectateurs en deuxième semaine, se maintenant en première place[32].

Aux États-Unis, il enregistre 95 023 721 dollars de recettes lors de son premier week-end d'exploitation, du 4 au 6 avril[33].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis 259 766 572 $[5],[32] 20
Drapeau de la France France 1 922 096 entrées[32] 8
Monde Monde 714 264 267 $[5] 20

Distinctions

Récompense

Nominations

Autour du film

Éditions en vidéo

Le film est sorti en DVD et Blu-ray le [34].

Notes et références

Notes

  1. Voir Avengers.

Références

  1. (en) « A Chat with "Justified’s" Neal McDonough », IMDb Television Blog, (consulté le 28 janvier 2012).
  2. (en) « ‘Captain’ crunch for cast », New York Post,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Interview: Hayley Atwell for 'Restless' », Time Out, (consulté le 22 septembre 2011).
  4. (en) « Captain America & Guardians Coming in 3D », Marvel.com, (consulté le 14 janvier 2013).
  5. a, b et c (en) « Captain America: The Winter Soldier », sur Box Office Mojo (consulté le 4 août 2014).
  6. (en) Captain America : Le Soldat de l'hiver sur l’Internet Movie Database (section releaseinfo)
  7. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/139238
  8. (en) Marc Graser, « Frank Grillo to play Crossbones in Captain America sequel », sur Variety (consulté le 29 octobre 2012).
  9. http://www.actucine.com/cinema/captain-america-2-infos-sur-la-scene-coupee-avec-hawkeye-98655.html
  10. « Fiche du doublage français du film » sur RS Doublage, consulté le , m-à-j le
  11. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le , m-à-j le
  12. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le
  13. (en) Captain America Writers Talk Sequel, Post-Avengers Plans, And The Marvel Movie-Verse - MTV.com
  14. (en) Captain America Sequel Already In The Works - ScreenJunkies.com
  15. (en) Community Directors Are in Running to Helm the Captain America Sequel - Vulture.com
  16. (en) Captain America 2 Helmer Job Narrows As F. Gary Gray Focuses On Straight Outta Compton - Deadline.com
  17. (en) Jeff Sneider, « Russo brothers tapped for 'Captain America 2': Disney and Marvel in final negotiations with 'Community' producers to helm pic », Variety, (consulté le 3 juillet 2012).
  18. (en) GUARDIANS OF THE GALAXY is Official, More Marvel Movie News - NewsRama.com
  19. (en) Marc Graser, « Mackie mulls Falcon in 'Captain America' », Variety, (consulté le 16 juillet 2012).
  20. « Georges St-Pierre jouera un méchant dans le prochain film de Marvel Captain America: The Winter Solider », (consulté le 26 mars 2013)
  21. (en) Business - Internet Movie Database
  22. (en) Captain America : Le Soldat de l'hiver sur l’Internet Movie Database (section locations)
  23. (en) « How Pulp Fiction Made Its Way Into Captain America: The Winter Soldier », sur SlashFilm, (consulté le 3 novembre 2014).
  24. « Captain America 2 : le clin d’œil de Nick Fury au Pulp Fiction de Tarantino », (consulté le 3 novembre 2014).
  25. a et b (en) « Henry Jackman - Captain America: The Winter Soldier (Original Motion Picture Soundtrack) », sur AllMusic (consulté le 1er mai 2014).
  26. (en) [vidéo] Composer Interview: Henry Jackman (6/14/13) sur YouTube
  27. (en) « Captain America: The Winter Soldier Composer Henry Jackman on Marvel, Nolan and Captain America 3 », sur Comicbook.com, (consulté le 1er mai 2014).
  28. (en) « Exclusive: 'Captain America' Music Inspired by New Modern Superhero », sur Etonline.com, (consulté le 1er mai 2014).
  29. (en) Captain America: The Winter Soldier sur Rotten Tomatoes.
  30. (en) Captain America: The Winter Soldier sur Metacritic.
  31. classement hebdomadaire du au - JP's Box Office, consulté le
  32. a, b et c « Captain America: Le Soldat de l'Hiver », sur JP's Box Office.
  33. (en) Captain America: The Winter Soldier - weekend grosses - Box Office Mojo, consulté le
  34. Fiche du Blu-ray

Liens externes