Spider-Man: New Generation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Spider-Man : New Generation
Titre québécois Spider-Man : Dans le Spider Verse
Titre original Spider-Man: Into the Spider-Verse
Réalisation Peter Ramsey
Bob Persichetti
Rodney Rothman
Scénario Phil Lord
Rodney Rothman
Sociétés de production Columbia Pictures
Marvel Entertainment
Sony Pictures Animation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Animation
Durée 117 minutes
Sortie 2018


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Spider-Man : New Generation ou Spider-Man : Dans le Spider Verse[1] au Québec (Spider-Man: Into the Spider-Verse) est un film d'animation américain en 3D réalisé par Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman, sorti en 2018. Il met en scène le personnage de Marvel Comics, Miles Morales, seconde incarnation de Spider-Man. Il est dédié à la mémoire de Stan Lee et Steve Ditko, créateurs de Spider-Man, morts quelques mois avant la sortie du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Miles Morales est un adolescent vivant à Brooklyn, admirant Spider-Man comme de nombreux habitants de New York. Un brillant étudiant qui vient de rejoindre la prestigieuse Visions Academy où il ne se sent pas bien, cependant, il est sous la pression de son père embarrassant, le policier Jefferson Davis qui ne veut pas se tromper et soupçonne les actions de Spider-Man. Miles trouve le soutien de son oncle, Aaron Davis, qui l'accompagne dans une station de métro abandonnée, afin que Miles puisse y peindre des graffitis, où l'adolescent est mordu par une araignée radioactive. Le lendemain, ses pouvoirs d'araignée se manifestent. Il revient à la station et assiste à un combat entre Spider-Man et plusieurs de ses ennemis (le Bouffon Vert et le Rôdeur) tandis que le Caïd lance l'activation d'un portail interdimensionnel par un Super-Accélérateur. Spider-Man surprend Miles et comprend par son sens d'araignée qu'il partage ses pouvoirs, mais doit d'abord désactiver le portail. Le Bouffon Vert pousse Spider-Man dans le portail, provoquant une explosion qui laisse le héros gravement blessé. Il donne à Miles une clé USB pour désactiver le collisionneur, avant d'être retrouvé et tué par le Caïd devant Miles, qui doit fuir.

La mort de Spider-Man affecte tout New York. Miles s'achète un costume de Spider-Man et tente de maîtriser ses pouvoirs en se lançant du toit d'un immeuble mais casse la clé USB dans sa chute. En se recueillant sur la tombe de Peter Parker, Miles trouve Peter B. Parker, un Spider-Man alternatif d'une autre dimension, plus âgé, attristé par sa récente rupture avec Mary Jane et désabusé. Miles l'assomme malgré lui par une décharge électrique qu'il peut générer mais Parker, plus expérimenté, réussit à se libérer, mais il s'avère qu'être dans une autre dimension le rend non seulement instable atomiquement mais finira par entraîner sa désintégration. Parker accepte cependant finalement d'aider Miles à reconstituer une nouvelle clé USB pour le Super-Accélérateur et ils partent ensemble au centre de recherche Alchemax, où se trouvent les plans de la machine. Pendant leur infiltration, Miles découvre qu'il peut également se rendre invisible. Parker est surpris par le Dr Olivia Octavius, qu'il identifie trop tard comme la version du Docteur Octopus de cet univers, alors qu'elle veut observer la détérioration de son ADN et sa désintégration finale.

Miles et Parker s'enfuient et sont sauvés par Gwen Stacy, la Spider-Woman d'une autre dimension. Le Caid est furieux de voir que son portail ne lui a pas permis de capter des versions alternatives de sa femme et de son fils, décédés dans un accident de voiture, mais trois nouveaux Spider-Men. Les trois héros se réfugient chez May Parker, la tante de Peter Parker, qui les invite dans l'antre de Spider-Man pour recréer la clé USB, et ils y découvrent trois autres héros araignées : Spider-Ham (une version porcine style Looney Tunes de l'homme araignée), Spider-Man Noir (un Spider-Man de 1933 issu d'un univers de roman noir et, forcément, en noir et blanc), et Peni Parker (une Spider-Girl de 14 ans de style manga issue d'un New York alternatif de l'année 3145). Le temps presse car les cinq héros de différents univers souffrent de plus en plus des dommages infligés à leur organisme. Miles dit qu'il est prêt à les accompagner, mais son manque d'expérience et la non-maîtrise de ses pouvoirs font douter les autres héros. Miles part alors se réfugier chez son oncle pour le surprendre dans le costume du Rôdeur. Il retourne prévenir les autres chez Tante May mais il est pourchassé par le Caïd, le Rôdeur, Octopus, le Scorpion et Tombstone. Quand ils voient que Peni a fini de recréer une clé, le combat commence. Miles essaie de fuir le Rôdeur, mais il est capturé et enlève son masque pour que son oncle l'épargne. Incapable de tuer son neveu, Aaron est abattu par le Caïd. Miles se cache dans une ruelle où Aaron s'excuse pour ses horribles erreurs et lui dit de continuer avant de mourir. Jefferson est surpris de les voir et en déduit que Spider-Man a tué son frère.

Les héros retrouvent Miles dans sa chambre d'étudiant, où ils lui expliquent qu'ils ont tous traversé le deuil de leur vie héroïque mais qu'il n'est pas encore prêt à les accompagner. Peter B. Parker s'est porté volontaire pour fermer le portail interdimensionnel et se sacrifier, et ligote Miles avec ses toiles pour qu'il reste derrière. Jefferson arrive peu de temps après, venant annoncer la mort d'Aaron à son fils, et ne voulant pas le perdre lui aussi, il convainc Miles de choisir ce qu'il veut faire, car il est très fier de lui. Ému par les paroles de son père, Miles commence à maîtriser ses pouvoirs et se libère par son énergie électrique, revient chez May pour confectionner un costume personnalisé avant de rejoindre l'autre Spider-Man en pleine infiltration du repaire du Caïd. Miles a fait ses preuves au combat, maîtrisant ses toiles et son sens de l'araignée pour repousser ses ennemis. Le Super-Accelerator est activé, provoquant le début de la fusion de divers univers, mais Miles parvient à brancher la clé et à renvoyer les Spider-Men/Woman/Girl/Pig dans leurs univers respectifs. Le Caïd tente d'arrêter le jeune Spider-Man et ne le tue pas. Jefferson qui a vu les phénomènes s'intensifier dans la tour Fisk, a trouvé le Super-Accélérateur et voyant la confrontation, appelle rapidement Spider-Man, qui se lève, utilise son électricité pour paralyser le Caïd et le jeter sur l'interrupteur, détruisant le portail interdimensionnel et l'accélérateur.

Le Caïd et ses hommes sont arrêtés, le nouveau Spider-Man est acclamé et reconnu par l'agent Davis. Miles trouve son nouvel équilibre entre ses responsabilités de Spider-Man et sa vie étudiante. Dans leurs dimensions respectives, Peter B. Parker tente de se réconcilier avec Mary-Jane, Spider-Man Noir devient un phénomène en apportant un Rubik's Cube coloré, Peni conçoit un nouveau robot et Spider-Gwen trouve un moyen de rester en contact avec Miles.

Dans une scène post-générique, Miguel O'Hara (Spider-Man 2099) voyage dans le New York de 1967 et trouve un Spider-Man qui refuse d'admettre l'existence d'autres Spider-Men.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Spider-Man: Into the Spider-Verse
  • Titre français : Spider-Man : New Generation
  • Titre québécois : Spider-Man : Dans le Spider Verse
  • Réalisation : Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman
  • Scénario : Phil Lord et Rodney Rothman, d'après une histoire de Phil Lord, d'après des personnages créés par Steve Ditko, Stan Lee, Sara Pichelli et Brian Michael Bendis
  • Musique : Daniel Pemberton
  • Production : Christina Steinberg
Producteurs délégués : Will Allegra, Avi Arad, Kevin Feige, Stan Lee, Phil Lord, Chris Miller et Amy Pascal

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[7] et selon le carton du doublage français cinématographique situé après le générique de fin du film.
 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[8]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

La dessinatrice Sara Pichelli tenant une esquisse de Miles Morales au New York Comic Con de 2011.

À la suite du piratage de Sony Pictures Entertainment en novembre 2014, des courriers électroniques entre Amy Pascal (vice-présidente de Sony Pictures Entertainment) et son président Doug Belgrad sont révélés. Ils font état d'une envie de la part de Sony de rajeunir la franchise cinématographique Spider-Man, en développant une comédie d'animation avec Phil Lord et Chris Miller[9]. Durant le CinemaCon d', le président de Sony Pictures Tom Rothman annonce que le film sortira en et qu'il sera produit par Avi Arad, Matt Tolmach, Amy Pascal, Phil Lord et Chris Miller. Ces deux derniers sont également chargés d'écrire une première version de l'intrigue. Si Tom Rothman précise que le film peut « coexister » avec les films Spider-Man en prise de vues réelle, Sony répond qu'il « existe indépendamment des projets de films en prise de vue réelle de l'univers Spider-Man »[10].

En , Sony repousse la sortie américaine au [11]. En , Phil Lord a écrit le scénario du film, alors que Bob Persichetti est annoncé comme réalisateur[12]. Chris Miller déclare que ce film sera différent des précédents Spider-Man[13]. Des rumeurs font alors état que le film pourrait être centré sur Miles Morales, un personnage créé par le scénariste Brian Michael Bendis et la dessinatrice Sara Pichelli, apparu pour la première fois en août 2011 et ayant des origines latinos et africaines[12],[13]. Cela est confirmé lors d'une présentation des projets d'animations de Sony, en . Peter Ramsey est alors annoncé comme coréalisateur[14]. Un mois plus tard, la participation d'Alex Hirsch à l'écriture est révélée, alors que Christina Steinberg remplace Matt Tolmach à la production[15]. En , la sortie est américaine est avancée d'une semaine, au [16]. En , Phil Lord et Chris Miller annoncent le titre original du film, Spider-Man: Into the Spider-Verse, et que plusieurs incarnations de Spider-Man y apparaitront. De plus, Rodney Rothman est annoncé comme autre coréalisateur[17].

En , Venom présente, en scène post-générique, une séquence du film d'animation Spider-Man: New Generation[18].

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

En , Shameik Moore prêtera sa voix à Miles Morales, alors que Liev Schreiber sera l'antagoniste principal du film, alors non révélé[19].

En , Mahershala Ali et Brian Tyree Henry sont respectivement annoncés pour être les voix de l'oncle du héros Aaron Davis (version alternative du Rôdeur) et son père, Jefferson Davis[20].

En , Phil Lord et Chris Miller annoncent qu'une version adulte de Peter Parker sera présente et qu'il sera le mentor du héros[21].

En , Jake Johnson est confirmé pour incarner la voix de Peter Parker / Spider-Man. La présence du Bouffon vert et du Caïd est aussi annoncée, dans des versions inspirées de l'univers Ultimate Marvel mais sans révéler les noms des acteurs[22].

En , Oscar Isaac est annoncé être la voix de Spider-Man 2099 le temps d'un caméo lors des scènes post-générique[23]. Le lendemain, la production révèle des précisions sur les personnages, notamment que le personnage incarné par Jake Johnson se prénommera Peter B. Parker, sera légèrement plus âgé et dont la vie a pris une tournure différente du Spider-Man original. Chris Pine sera la voix de Peter Parker / Spider-Man original et provenant du même univers que Miles, dont sa mort inspirera pour porter le costume de Spider-Man[24]. Enfin, le reste de la distribution est révélée : Zoë Kravitz sera Mary Jane Watson, Kathryn Hahn la voix du Docteur Octopus, Lake Bell celle de Vanessa Fisk (en), Jorma Taccone sera le Bouffon vert, Marvin « Krondon » Jones III (en), un rappeur américain prêtera sa voix à Tombstone, Post Malone, un compositeur du film, fera un caméo en étant la voix d'un passant dans Brooklyn et Stan Lee fera aussi un caméo animé posthume crédité lui-même, donnant le costume de Spider-Man à Miles[25],[26],[27].

Le , le producteur Phil Lord confirme sur Twitter que la réplique culte « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » prononcée par l'oncle de Peter Parker et entendue dans le film d'animation, est bien tirée du premier film Spider-Man et donc avec la voix de l'acteur d'origine, Cliff Robertson (en version originale)[28].

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Spider-Man: New Generation
Score cumulé
SiteNote
Metacritic87/100
Rotten Tomatoes97%
Allociné4.4 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Télérama2.5 étoiles sur 5

Le film est très bien accueilli par la presse. Il compte un score de 97% sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, pour 292 critiques et une note moyenne de 8,810[29]. Sur Metacritic, il obtient une note de 87100 pour 48 critiques[30].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
189 165 053 $[3] [31] en cours[31]
Drapeau de la France France 788 664 entrées[32] en cours
Alt=Image de la Terre Mondial 367 865 531 $[3] - -

Distinction[modifier | modifier le code]

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Le film sort en DVD / Blu-Ray le chez Sony Pictures. Le disque contient plusieurs scènes coupées, des entrevues, ainsi qu'un court-métrage inédit centré sur le personnage Spider-Ham (Spider-Cochon),[35].

Suite[modifier | modifier le code]

Une suite est prévue pour [36].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Spider-Man: Dans le spider-verse - Cinoche.com
  2. (en) Dave McNary, « ‘Spider-Man: Into the Spider-Verse’ Tracking for $30 Million Launch », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. a b et c (en) « Spider-Man: Into The Spider-Verse », sur Box Office Mojo (consulté le )
  4. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  5. Johan Massot, « Nicolas Cage rejoint le casting de Spider-Man : New Generation », sur Premiere.fr, .
  6. a et b Maxime Birken, « Olivier Giroud et Presnel Kimpembe au casting de Spider-Man: New Generation », sur Huffingtonpost.fr, .
  7. « Doublage français du film », sur RS Doublage.com, (consulté le ) [dernière m-à-j].
  8. « Fiche du doublage québécois du film », consultée le 16 août 2019
  9. (en) Ben Fritz, « Sony, Marvel Discussed Spider-Man Movie Crossover » [archive du ], sur The Wall Street Journal, (consulté le )
  10. (en) « ‘Spider-Man’ Animated Movie Coming in 2018 » [archive du ], sur Variety, (consulté le )
  11. (en) Spencer Perry, « Emoji Movie, Animated Spider-Man and Peter Rabbit Get Release Dates » [archive du ], sur ComingSoon.net, (consulté le )
  12. a et b (en) Borys Kit, « Sony Unveils Plans for Animated 'Spider-Man' and 'Emojimovie: Express Yourself' » [archive du ], The Hollywood Reporter, (consulté le )
  13. a et b (en) Terri Schwartz, « Spider-Man Animated Movie Writers Phil Lord and Chris Miller Promise a 'Unique Filmgoing Experience' » [archive du ], sur IGN, (consulté le )
  14. (en) Scott Mendelson, « Sony's Animated 'Spider-Man' Movie To Star Miles Morales » [archive du ], Forbes, (consulté le )
  15. (en) Umberto Gonzalez, « Sony's Animated 'Spider-Man' Movie Adds Alex Hirsch as Story Contributor (Exclusive) » [archive du ], TheWrap, (consulté le )
  16. (en) Nicole Sobon, « Sony’s Animated Spider-Man Movie Release Date Pushed Up Verse’ » [archive du ], Comic Book Resources, (consulté le )
  17. (en) Bruce Haring, « ‘Spider-Man: Into The Spider-Verse’ First Look Trailer Unveiled in Brazil » [archive du ], Deadline.com, (consulté le )
  18. (en) « Venom’s end-credits scene sets up a classic villain for the sequel », sur Polygon.com, (consulté le ).
  19. (en) Borys Kit, « Animated Spider-Man Film Finds Its Miles Morales (Exclusive) » [archive du ], The Hollywood Reporter.com, (consulté le )
  20. (en) Ben Pearson, « Mahershala Ali Joins the Voice Cast of Lord and Miller’s Animated ‘Spider-Man’ Movie » [archive du ], /Film, (consulté le )
  21. (en) Steve Weintraub, « Here’s How Peter Parker Factors into ‘Spider-Man: Into the Spider-Verse’ » [archive du ], Collider, (consulté le )
  22. (en) Sandy Schaefer, « Into the Spider-Verse: Jake Johnson is Voicing Peter Parker » [archive du ], sur Screen Rant, (consulté le )
  23. (en) Jake Kleinman, « Spider-Man: Into the Spider-Verse Post-Credits Has an Oscar Isaac Cameo », sur Inverse.com, (consulté le ).
  24. (en) Kirsten Acuna, « There are 7 versions of Spider-Man in Into the Spider-Verse — here are the actors behind each one », sur Thisisinsider.com, (consulté le ).
  25. (en) Erik Davis, « Interview: Into the Spider-Verse Producers Phil Lord and Chris Miller Talk Spider-Man, Stan Lee and Reinventing the Comic Book Movie », sur Fandango.com, (consulté le ).
  26. (en) Jim Vejvoda, « Spider-Man: Into the Spider-Verse Official Credits Reveal Surprise Voice Actor Cameos », sur Ign.com, (consulté le ).
  27. (en) Brandon Zachary, « Black Lightning Star Is a Marvel Crime Boss in Spider-Man: Into the Spider-Verse », sur Cbr.com, (consulté le ).
  28. (en) Drew Mollo, « Into the Spider-Verse Took a Line Straight Out of Raimi's Spider-Man », sur CBR.com, (consulté le )
  29. (en) « Spider-Man: Into the Spider-Verse (2018) », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  30. (en) « Spider-Man: Into the Spider-Verse (2018) », sur Metacritic (consulté le )
  31. a et b (en) « Spider-Man: Into The Spider-Verse - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le )
  32. « Spider-Man: New Generation », sur JP's Box-office (consulté le )
  33. « Golden Globes Winners: The Complete List » [archive du ], Variety, (consulté le )
  34. Dave McNary, « Oscars: 'Spider-Man: Into the Spider-Verse' Wins Best Animated Feature », Variety,‎ (lire en ligne, consulté le )
  35. « Spider-Man : New Generation 4K et 3D : une animation référentielle réussie (en UHD, Blu-ray 3D et 2D, DVD et VOD) », sur On-Mag.fr, (consulté le )
  36. « SPIDER-MAN™: INTO THE SPIDER-VERSE SEQUEL | Sony Pictures Animation », sur www.sonypicturesanimation.com (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]