Sentinelles (comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sentinelle (comics))

Les Sentinelles
Personnage de fiction apparaissant dans
X-Men.

Nom original The Sentinels (VO)[1]
Naissance Créées par le Dr Bolivar Trask
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Inapplicable
Espèce Robots
Activité Agents gouvernementaux, terroristes
Caractéristique Robots humanoïdes
Pouvoirs spéciaux
  • Force et résistance surhumaines
  • Détection à une très grande distance des mutants ou de toutes entités dotées de super-pouvoirs
  • (pour certaines) Analyse et neutralisation des super-pouvoirs
  • Rafales d'énergie, tirs de missiles et de lasers
  • Technologie avancée
  • Capacité de vol
Adresse le Centre de Commande de l’Escouade des Sentinelles O*N*E (Nouveau-Mexique, États-Unis)[1]

Autrefois : la base des Sentinelles (Chicago, Illinois, États-Unis), l’usine du Moule Initial (Équateur), l’usine de l’Opération : Tolérance Zéro (Nouveau-Mexique, États-Unis), la base militaire de Cap Hayden (Kentucky, États-Unis), le complexe d’Ophrah Industries (la réserve des Monts Adirondacks, État de New York, États-Unis), l’usine de la Fondation pour la Vie (New Jersey, États-Unis), Interdéfense (Vallée d’Okanagan, État de Washington, États-Unis), la base de l’astéroïde du Moule initial, les Industries Shaw (New York, État de New York, États-Unis), la base du Projet Armageddon (sur la plate-forme orbitale du SHIELD), la Fourmilière (désert australien, Australie), la base montagnarde de Larry Trask (New York), la base secrète de Bolivar Trask (New York)[1]

Affiliation Trask Enterprises, Gouvernement américain, Industries Shaw
Entourage Bolivar Trask (créateur), Steven Lang (en), Président des États-Unis (superviseurs)
Ennemi de Les mutants

Membres Modèles actuels[1] :
  • Crazy-Train, Mégaton, Ogre, Shrapnel, War-Machine
    (peut-être d’autres en préparation)

Anciens modèles[1] :

  • le Moule Initial (en) (Master Mold, Sentinelle originelle)
  • (Mark-I) :
    0, 1, 2, 3-D, 3-R, 4, 5, 6, 7, 8-R, A, B, C, T, d’autres
  • (Mark-II) :
    Numéro 2, Numéro 2-B, Numéro-3, Numéro-R, Numéro-6, Numéro-10, 23, 66, 86, 99, A3, A4, B7, C6, D3, G9, G12, R7, Z2, Big Bot, d’autres
  • (Mark-III) :
    26, 27, 28, 29, A1, A3, A7, D3, D7, G7, K9, L1, R71, T20, d’autres
  • (Mark-IV) :
    A3, A4, Psi-Ber, d’autres
  • (Mark-V) :
    Lambda-3, Lambda-4, Lambda-7, Lambda-1-9
  • (Mark-VI) :
    47139-B, BB-14, HG-12, Metallak (ou 728-67), la Sentinelle de Seyfert, la Source, d’autres
  • (Sentinelles de Fitzroy) :
    3.14159, 2007, 2016, 2024
  • (Sentinelles Prime) :
    Delilah Fremont, Ekatarina Gryaznova, Lance Gwynn, Samuel Mbende, Lao Mei-Ling, Mustang, Numéro-5, Angie Quail, Karima Shapandar, Jürgen Tiebold, Unité-3 (alias Sanjit Shaara), Unité n°1301 (alias Ginny Mahoney), d’autres
  • (Sentinelles sauvages) :
    1701AgL9914, d’autres
  • (Autres modèles) :
    Bot, Cynthia Chalmers, Conscience, Machine Man (X-51), les Nano-Sentinelles, le Protectorat, les Sentinelles russes, l’Escouade des Sentinelles O*N*E (le Bureau des Urgences Nationales), la Tri-Sentinelle, les X-Sentinelles, Nemrod / Bastion

Créé par Stan Lee
Jack Kirby
Films X-Men: Days of Future Past
X-Men : L'Affrontement final
X-Men: Apocalypse
Première apparition (en) X-Men (vol. 1) #14 (novembre 1965)

(fr) : Strange no 14 (février 1971)[1]

Éditeurs Marvel Comics

Les Sentinelles (« The Sentinels » en VO) est le nom d'un ensemble de robots de fiction évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créées par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, les Sentinelles apparaissent pour la première fois dans le comic book X-Men (vol. 1) #14 en novembre 1965.

Groupe de robots humanoïdes à la technologie très sophistiquée, les Sentinelles ont été créées par le gouvernement américain pour traquer les mutants de l'univers Marvel afin de les capturer ou les détruire, car considérés comme une menace. De ce fait, l'équipe de super-héros mutants les X-Men se heurte régulièrement à de nouvelles versions des Sentinelles.

Les Sentinelles ont joué un rôle important dans la série animée X-Men diffusée dans les années 1990 et ont été présentes dans plusieurs jeux vidéo sur les X-Men. Elles figurent également en bonne place dans le film X-Men: Days of Future Past (2014), tandis que des versions simulées ont fait de brèves apparitions dans les films X-Men : L'Affrontement final (2006) et X-Men: Apocalypse (2016).

Le site web IGN a classé les Sentinelles à la 38e place de sa liste des « Top 100 Comic Book Villains »[2].

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Les Sentinelles apparaissent pour la première fois dans X-Men volume 1 #14 en .

Évènements récents[modifier | modifier le code]

En 2000, une série est consacrée aux Sentinelles. Elle suit les aventures d'un garçon nommé Juston Seyfert qui découvre et reprogramme une Sentinelle. Il peut alors l'utiliser à la fois pour faire le bien et pour son propre intérêt. La série s'arrête après douze numéros.

Des nouvelles Sentinelles issues d'un programme expérimental apparaissent dans les épisodes des New X-Men scénarisés par Grant Morrison. Un Moule Initial (en) conçu pour s'adapter à l'environnement et créer des Sentinelles à partir des technologies disponibles dans la zone d'essai est bâti en Équateur. Tombé dans l'oubli, il est redécouvert par Cassandra Nova qui utilise l'ADN d'un neveu de Bolivar Trask pour en prendre le contrôle. Elle lance alors une attaque dévastatrice sur Genosha, avant d'utiliser des Sentinelles microscopiques pour infecter les X-Men, qui guériront grâce à Xorn.

En 2006, à la suite du crossover House of M, les Sentinelles traditionnelles font leur grand retour dans la série Sentinel Squad O.N.E., à cette différence près qu'elles sont désormais pilotées par des humains, sous la supervision de James Rhodes.

Elles seront également mises à contribution lors de la série Opération Tolérance Zéro.

Biographie du groupe[modifier | modifier le code]

À l'origine, les Sentinelles sont créées par le docteur Bolivar Trask, qui image des robots intelligents et armés pour préserver l'humanité de ce qu'il considère comme un danger croissant : la race mutante, les concevant dans un laboratoire secret situé à New York. Au cours d'un débat télévisé avec le Professeur Xavier, il révèle leur existence et les active.

Peu après, les Sentinelles capturent le Professeur Xavier et Trask, pour attirer l'équipe des X-Men dans un piège, les robots ayant décidé que la meilleure manière pour eux d'atteindre leur objectif (sauver l'humanité et détruire les mutants) est de prendre le pouvoir. Quand Trask réalise son erreur, il sabote la base des Sentinelles pour détruire le Moule Initial (en) (Master Mold), la première Sentinelle. Il réussit son coup mais périt dans l'explosion de la base.

Par la suite, plusieurs générations de Sentinelles se succèdent, créées par d'autres personnes dans un but identique à celui de Trask. Son fils, Larry Trask, les réactive après la mort de son père mais s'aperçoit que le médaillon que lui avait donné Trask empêche les Sentinelles de le détecter en tant que mutant. Les Sentinelles « Mark II » sont ensuite réduites en cendres lorsque le X-Man Cyclope les dupe en les persuadant d'aller détruire le Soleil, leur faisant croire que celui-ci serait l'élément à l'origine de l'essor des pouvoirs mutants.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les Sentinelles sont des robots géants à l'apparence humanoïde (possédant un corps avec deux bras, deux jambes et une tête), mais recouverts de métal. Conçues pour pallier les super-pouvoirs des adversaires mutants qu'elles chassent, elles disposent de nombreuses armes cachées dans toutes les parties de leur corps.

Plusieurs groupes de Sentinelles ont été créés et dirigés par une Sentinelle principale, unique et massive, nommée Moule Initial (en) (Master Mold).

Ayant été conçues à l'origine pour chasser les mutants, qui représentent souvent les protagonistes des histoires de l'univers Marvel, les Sentinelles sont habituellement employées comme des super-vilains ou comme des outils d'autres méchants. Alors que beaucoup sont capables de pensées tactiques, seule une poignée d'entre-elles est consciente d'exister.

Les Sentinelles sont technologiquement très avancées et ont présenté au fil de leur apparitions une grande variété de capacités.

  • Elles sont toutes armées, principalement avec des dispositifs qui émettent des rafales d'énergie (notamment via les mains) et des dispositifs de capture.
  • Elles peuvent voler dans les airs grâce à des réacteurs installés dans leurs bottes (boot-jets)
  • Elles peuvent détecter des mutants à une très grande distance, grâce à leurs systèmes électroniques internes.
  • Elles possèdent une grande force physique et leurs corps sont très résistants aux dommages. Leur enveloppe extérieure est souvent composée d'acier « omnium » (un alliage d'acier fictif très solide).
  • Certaines Sentinelles sont capables de modifier leur forme physique, ou se réassembler et se réactiver après avoir été détruites (comme Nemrod / Bastion).
  • Certaines variantes possèdent la capacité d'apprendre de leur expérience, ce qui leur permet de développer et améliorer leurs capacités défensives pendant un engagement avec un ennemi. Les plus sophistiquées d'entre-elles ont la capacité de s'adapter aux attaques des mutants, pouvant neutraliser les super-pouvoirs de leurs adversaires pour les capturer.

Les « X-Sentinelles » créés par Steven Lang (en) pouvaient imiter l'apparence et les pouvoirs des membres initiaux des X-Men.

Certaines Sentinelles sont également équipées d'une boucle logique (informatique) discrète, dans le cas où elles devraient être perverties pour les convaincre qu'elles sont elles-mêmes des mutants, comme démontré avec la Tri-sentinelle.

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

  • En 1981, dans la saga Days of Future Past (« Futur antérieur » en VF) publiée dans Uncanny X-Men # 141-142, les Sentinelles d'une réalité alternative prennent le pouvoir aux États-Unis, en 2013, à la suite de l’assassinat du sénateur Robert Kelly (en). Ces Sentinelles Omega sont beaucoup plus puissantes que les précédentes et parviennent à tuer un grand nombre de mutants, mais traquent et détruisent également des super-héros ou super-vilains non mutants qui leur résistent. Les survivants sont enfermés dans un camp ressemblant aux camps de concentration et leurs pouvoirs sont neutralisés. Kitty Pride est alors envoyée dans le passé en 1981 (dans la réalité standard de l'univers Marvel) afin de prévenir ses coéquipiers X-Men et empêcher l'assassinat du sénateur Kelly.
  • Nemrod, la plus puissante des Sentinelles, poursuit Rachel Summers, partie elle aussi dans le passé. Il s'allie au Moule Initial (en) (Master Mold) du présent et fusionnent en une entité nommée Bastion.
  • Dans la série Et si (What If?), qui propose des histoires alternatives des personnages de l’univers Marvel, le frère de Rocket, Josh (qui devient plus tard Icare) trouve et adopte une Sentinelle.
  • Dans la série des Morlocks, la communauté des Morlocks vit dans une ville où les Sentinelles traquent et tuent tout mutant qui y posent pied. Bien que cette série soit censée se passer dans la continuité de l'univers Marvel, cela semble une incohérence. Malicia (« Rogue » en version américaine) parvient à en venir à bout en absorbant la totalité des pouvoirs des X-men.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Les Sentinelles sont présentes dans plusieurs épisodes de la série télévisée d'animation X-Men, notamment pour l'adaptation de l'histoire originale mettant en scène Bolivar Trask.

Les Sentinelles étaient prévues dans la seconde adaptation au cinéma des X-Men, réalisée par Bryan Singer mais elles ne furent finalement pas retenues. Quelques scènes en projet figurent tout de même sur le DVD du film. Ces Sentinelles devaient être d'une taille comparable à celle d'un humain et devaient pouvoir se transformer en sphère.

Elles font une courte apparition dans la troisième adaptation de Brett Ratner, lors de la toute première scène du film, qui prend place dans la Salle des Dangers. C'est lorsque Wolverine la décapite que l'on comprend que l'ennemi que les X-Men combattent était une Sentinelle, sous sa forme caractéristique de gigantesque robot.

Les Sentinelles tiennent finalement une place prépondérante dans le film X-Men: Days of Future Past réalisé par Bryan Singer. En 2023, elles ont réussi à éradiquer la quasi-totalité des mutants mais également des humains puisqu'elles éliminent également ceux qui d'après leur patrimoine génétique sont susceptibles d'engendrer des mutants sur une ou deux générations. Ces Sentinelles ressemblent plus à des robots d'une taille avoisinant les trois mètres de haut et doté de capacités physiques très importantes, elles possèdent également une sorte de rayon « oculaire » de nature inconnue (sûrement thermique), mais leur vraie force réside autre part. En effet, elles ont été conçues à partir de l'ADN de Mystique, de ce fait leur corps est recouvert de minuscules plaques rectangulaires (malgré leur nature métallique, Magneto ne semble avoir aucune influence dessus) qui tiennent le rôle des écailles de la mutante métamorphe, cependant leur pouvoir est plus semblable à celui de Darwin puisque comme lui elles s'adaptent aux mutants et aux pouvoirs auxquelles elles font face. Ces Sentinelles ressemblent donc plus à des organismes synthéto-organiques autonomes et sûrement équipés d'I.A.

Dans ce même film, on peut également faire la connaissance de la première génération de Sentinelles, développée durant les années 1970 par Bolivar Trask. Elles sont très similaires à leurs homologues du comics puisqu'il s'agit ici de grands robots violets équipés de mitraillettes et d'un radar capable de détecter les mutants. Elles sont constituées de plastique afin d'éviter que Magneto puisse en prendre le contrôle.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Les Sentinelles sont présentes aussi dans plusieurs jeux vidéo des X-Men, notamment X-Men Legends où elles sont les adversaires principaux, X-Men: Children of the Atom et Marvel vs. Capcom 2: New Age of Heroes, dans lequel une version rapetissée d'une Sentinelle peut être utilisée pour jouer. Dans la plupart des jeux vidéo, les Sentinelles ont la taille d'un humain et ne sont pas ces immenses robots caractéristiques du monde Marvel.

Homonymie dans l'univers Marvel : la sentinelle Kree[modifier | modifier le code]

La race extraterrestre des Kree utilise aussi des robots appelés « Sentinelles ». Les Quatre Fantastiques, alors en vacances sur une île déserte, font face à une sentinelle Kree et réussissent à en venir à bout. Cela attire sur eux la vindicte de l'Intelligence suprême (en) Kree qui envoie Ronan l'Accusateur pour les juger et les exécuter.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Encyclopédie - Sentinelles (les) », marvel-world.com (consulté le 29 mai 2020).
  2. (en) « The Top 100 Comic Book Villains - 38. Sentinel », sur IGN.com (consulté le 4 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]