WandaVision

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
WandaVision
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série.
Type de série Mini-série
Genre Super-héros
Sitcom
Drame
Mystère
Création Jac Schaeffer
Production Marvel Studios
Acteurs principaux Elizabeth Olsen
Paul Bettany
Teyonah Parris
Kat Dennings
Randall Park
Kathryn Hahn
Musique Christophe Beck
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Disney+
Nb. d'épisodes 3
Durée 29-36 minutes
Diff. originale

WandaVision est une mini-série de neuf épisodes[1] diffusée depuis le sur la plateforme de streaming Disney+. Première série de la phase IV de l'univers cinématographique Marvel, il s'agit également de la première production télévisée de Marvel Studios, suite à la fermeture de Marvel Television.

La série est basée sur les personnages de Wanda Maximoff, alias la Sorcière rouge, ainsi que de Vision, tous deux issus des comics Marvel. Elizabeth Olsen et Paul Bettany reprennent leurs rôles respectifs de Wanda Maximoff et de Vision apparus au cinéma. Ils sont accompagnés par Teyonah Parris, Kathryn Hahn, Kat Dennings et Randall Park.

La série est officiellement confirmée en et la diffusion de ses neuf épisodes a débuté le [2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

WandaVision mélange le style des sitcoms classiques avec l'univers cinématographique Marvel, dans lequel Wanda Maximoff et Vision commencent à soupçonner que leur vie n'est pas aussi normale qu'elle en a l'air[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]


Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]


Invités[modifier | modifier le code]


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement et genèse[modifier | modifier le code]

En , Marvel Studios annonce le développement de plusieurs mini-séries pour une diffusion destinée au service de streaming de sa société mère Disney, Disney+, dont le but était de se concentrer sur les personnages secondaires des films de l'Univers cinématographique Marvel qui n'avaient pas eu droit à leurs propres films, dont la Sorcière Rouge. Les acteurs qui incarnaient les personnages dans les films ont été contactés pour reprendre leurs rôles. Chaque série devait être composée de six à huit épisodes, dont le « budget rivaliserait avec celui d'une production d'un important studio », et chacune serait produite par Marvel Studios au lieu de Marvel Television. Kevin Feige devait également jouer un rôle majeur dans la création des séries[5], ce dernier se concentrant sur la « continuité de l'histoire » avec les films et « dirigeant » les acteurs qui reprendraient leurs rôles[5]. À la fin du mois d'octobre, il est annoncé que le personnage incarné par Paul Bettany, Vision, devrait jouer un rôle important dans la série, qui se concentrerait sur la relation entre Wanda et ce dernier[6]. Les mois suivants, les titres Vision and the Scarlet Witch et The Vision et Scarlet Witch ont tous deux été évoqués pour la série[7],[8],[9].

Jac Schaeffer a été engagée comme scénariste de la série en janvier 2019, après avoir travaillé sur l'écriture de Captain Marvel et Black Widow[10],[8]. Elle a été engagée pour écrire le premier épisode de la série et également pour la produire[8]. En avril, Marvel et Disney annoncent officiellement la série, accompagnée du titre WandaVision[11]. En août, Matt Shakman a été embauché à la réalisation, tandis que Kevin Feige, Louis D'Esposito et Victoria Alonso sont confirmés à la production[12],[13]. De plus, il a été précisé que le budget de chaque épisode serait de 25 millions de dollars[14].

Lors de la D23, Kevin Feige a décrit la série comme une « sitcom classique », mais qu'elle contiendrait quand même une « part épique » propre à l'univers Marvel[12]. De plus, Paul Bettany a décrit la série de « super-héroïque mais très bizarre »[15]. Pour Teyonah Parris, Wandavision est comme un « film d'action complet mélangé aux vieilles sitcoms »[16], tandis que pour la co-productrice exécutive Mary Livanos, la série « marie l'action épique caractéristique des films de super-héros avec la sottise d'une sitcom dont l'action prend part dans une petite ville »[17]. Lorsqu'elle a été embauchée, Jac Schaeffer a reçu du matériel de bande dessinée et un aperçu de ce que Marvel Studios espérait accomplir avec la série, afin qu'elle puisse aider à façonner leurs idées en une structure cohérente. Schaeffer s'est appuyée sur sa proposition d'intrigue, la série résultante en restant très proche[16]. En tant que série limitée, trouver comment raconter l'histoire dans une structure de forme longue était un défi initial, qui a finalement été considéré comme un scénario à plusieurs enjeux dans les bandes dessinées. Schaeffer a estimé que WandaVision était « semblable à un film mais avec la construction d'une série »[16].

Scénario[modifier | modifier le code]

Jac Schaeffer a embauché huit scénaristes pour écrire la série, dont quatre femmes et plusieurs personnes de couleur en raison de sa conviction que « les histoires sont meilleures lorsque l'on a plus de perspectives »[18]. Beaucoup d'écrivains avaient une expérience télévisuelle antérieure, sur laquelle Schaeffer s'est tournée pour aider à élaborer chaque épisode dans le cadre d'un récit plus large. Plus tard, Megan McDonnell a été promue rédactrice en chef de la série[19]. Kevin Feige a proposé que les personnages de Wanda Maximoff et Vision évoluent dans « un monde fantastique à la fois étrange et rempli de bonheur », parce qu'il adorait les sitcoms et a pensé que ce genre serait utile aux personnages pour échapper à la réalité[20]. Tout en explorant les films du MCU, Schaeffer a été attirée par « les moments les plus banals des personnages » tels que Wanda et Vision profitant de leur séjour en Écosse dans Avengers: Infinity War. Cette dernière savait qu'il y avait « une sorte d'émerveillement et de sincérité » entre les deux personnages, et quand ils sont placés dans un décor de sitcom, le résultat était « calme et chaleureux, tout en étant mêlé de notre sens commun de ce qu'est la maison, de ce qu'est la famille et de ce qu'est un pays ». Feige, avec Schaeffer, Matt Shakman et Mary Livanos, se sont consacrés à se mettre d'accord sur le ton irrévérencieux de la série[20]. Livanos a expliqué qu'il s'agit d'un programme « compliqué » en raison de la façon dont il a incorporé « les règles du MCU » restreintes aux sitcoms familiales de banlieue, tout en notant que certains épisodes étaient structurés différemment. Elle a exprimé son enthousiasme face à la manière dont la série amènera le public à se demander comment WandaVision s'intègre dans la chronologie du MCU, s'il s'agit d'une expérience sociale ou si la série se déroule dans une réalité alternative[21].

Schaeffer a annoncé que WandaVision serait « une lettre d'amour à l'âge d'or de la télévision »[20], ce qu'a approuvé Shakman[21], et elle a également dit que si elle rend hommage à de nombreuses sitcoms passées, elle « essayait aussi de créer un nouveau territoire »[20]. Paul Bettany a ajouté que WandaVision rendrait hommage à de nombreuses époques et genres de la télévision américaine[22], y compris aux sitcoms modernes de style documentaire, comme Modern Family ou The Office[23]. Schaeffer et Shakman ont tous deux étudié les sitcoms pour apprendre leurs « attributs et styles »[20] et, avec Feige, ils ont échangé avec Dick Van Dyke[21], la star de la sitcom éponyme des années 1960, pour apprendre comment cette série pourrait refléter ce genre cinématographique. D'autres sitcoms, en plus de The Dick Van Dyke Show, ont inspiré la série, comme I Love Lucy, Mes trois fils, Papa a raison, The Adventures of Ozzie and Harriet, Ma sorcière bien-aiméee, Friends, 30 Rock et Parks and Recreation. Livanos a indiqué la manière dont ils s'étaient amusés à « jouer avec les attentes » des sitcoms familiales de banlieue et a comparé leur amour à la façon dont Vision est une combinaison du robot Ultron et de l'intelligence artificielle JARVIS. La romance entre Wanda et Vision a également aidé au développement de la série, avec Schaeffer ajoutant : « C'est toujours si attrayant quand des étrangers se retrouvent. Ils sont tous deux différents avec un D majuscule »[20].

Elizabeth Olsen a noté qu'il y avait « beaucoup de bandes dessinées qui soutenaient » les personnages apparaissant dans un cadre de sitcom[24], et a été informée par Feige qu'il voulait combiner deux séries de bandes dessinées différentes comme inspirations pour WandaVision[21]. L'auteur de bandes dessinées Tom King a indiqué en que son histoire sur The Vision serait une source d'inspiration pour WandaVision[25]. Avec la sortie de la bande-annonce officielle de la série en , certaines personnes ont remarqué cette influence ainsi que des références au scénario des bandes dessinées House of M et La vision et la sorcière écarlate[26],[27],[28],[29], de Bill Mantlo, Rick Leonardi, Steve Englehart et Richard Howell[27], dans laquelle Scarlet Witch tombe enceinte de Vision par « des moyens magiques »[28]. WandaVision explore également la manière dont Wanda Maximoff a grandi dans un pays d'Europe de l'Est et son appui sur des produits américains du marché noir tels que la télévision[21].

Schaeffer a comparé son travail sur la série au film Black Widow, affirmant que WandaVision serait « l'opposé polaire » du style d'action agressif et viscéral du film[18]. Feige a décrit la série comme une opportunité de raconter l'histoire de Wanda Maximoff et de Vision, de montrer plus de ce que Maximoff peut faire, d'explorer davantage qui est Vision et d'introduire le nom de Scarlet Witch au MCU « de manière totalement amusante, entièrement drôle, quelque peu effrayante, et qui aura des répercussions sur tout le futur de la phase quatre du MCU »[30]. Il a ajouté que WandaVision « fonctionnerait » comme une série pour tout spectateur qui ne serait pas familier avec tous les films MCU précédents, mais il a ajouté que pour tous ceux qui ont vu les films, il y aurait « une multitude de récompenses qui les attendrait »[20]. La série se déroule après les événements d'Avengers: Endgame[31] et « met directement en place » Doctor Strange in the Multiverse of Madness, dans lequel Elizabeth Olsen reprend son rôle de Wanda Maximoff[32].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Avec l'annonce officielle de la série en , Elizabeth Olsen et Paul Bettany ont directement été confirmés dans leurs rôles de Wanda Maximoff et Vision[33]. Paul Bettany a accepté de rejoindre le projet après avoir rencontré Kevin Feige et le co-président de Marvel Studios, Louis D'Esposito, qui a proposé que son personnage revienne au moyen d'une idée « excitante et dingue » , tandis qu'Olsen était nerveuse à l'idée d'un passage des films vers une série et sur la façon dont une connexion pouvait s'établir, mais elle a finalement été rassurée lorsqu'elle a appris l'implication de Schaeffer[21]. En juillet, l'actrice Teyonah Parris a indiqué qu'elle rejoignait la série dans le rôle de Monica Rambeau[34], déjà apparue dans Captain Marvel, mais enfant. Le mois suivant, Kat Dennings et Randall Park annoncent leur retour en tant que Darcy Lewis et Jimmy Woo, déjà apparus dans le MCU, tandis que Kathryn Hahn rejoint par la même occasion la distribution dans le rôle d'un personnage nommé Agnes[35],[20]. Kat Dennings était auparavant apparue dans les films Thor et Thor: Le Monde des ténèbres[36], et a estimé que le rôle de son personnage dans la série était une surprise pour les fans[37], tandis que Randall Park a rejoint la série après une réunion générale avec Marvel pour discuter de l'avenir de Woo dans le MCU après son introduction dans Ant-Man et la Guêpe[37]. Schaeffer a dit qu'il était « amusant » de présenter Dennings et Park dans la série, car tous deux étaient des acteurs de sitcoms « vétérans», ces derniers étant respectivement apparus dans 2 Broke Girls et Bienvenue chez les Huang[38]. Le , il est annoncé que l'acteur Evan Peters sera présent au sein du casting, dont le rôle n'a pas été précisé, sachant qu'il avait déjà interprété le rôle de Vif-Argent dans la deuxième trilogie X-Men[39]. Asif Ali a également rejoint la série, tout comme Jolene Purdy dans un rôle récurrent, dont l'annonce a été faite en [40],[41].

Tournage et post-production[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté au mois de [42], aux Pinewood studios d'Atlanta[43] à Atlanta, en Géorgie, avec Matt Shakman à la réalisation[44], et Jess Hall à la photographie[45]. La série est tournée sous le titre de travail Big Red[43].

Le tournage aurait en fait commencé le à Los Angeles, en Californie[46]. Les acteurs ont visionné des épisodes de sitcoms afin de se familiariser avec le genre. Le premier épisode de la série, caractérisé de « grande chanson d'amour à The Dick Van Dyke Show »[47], a été filmé pendant deux jours en noir et blanc et a bénéficié d'un public de studio pour créer des rires de fond afin d'imiter le tournage d'une véritable sitcom[48]. Afin de trouver le ton correct pour recréer le style, le réalisateur Matt Shakman et Kevin Feige ont d'ailleurs rencontré l'acteur Dick Van Dyke afin de mieux comprendre l'écriture des sitcoms de l'époque. Van Dyke, ignorant tout du succès des films du MCU, leur a expliqué que la première règle d'écriture des scénarios consistait à partir de situations pouvant apparaître dans la vie réelle ; l'acteur est crédité comme consultant sur la mini-série[49]. Elizabeth Olsen avait précédemment indiqué qu'il y avait eu des discussions pour savoir si la série utiliserait également des rires enregistrés[48]. Des objectifs de caméra ainsi qu'un éclairage typiques des années 1950 ont été utilisés dans l'épisode, tandis que l'équipe des effets spéciaux a créé des plates-formes métalliques, jouant avec des astuces de caméra, pour faire bouger les accessoires grâce à la magie employée par Wanda Maximoff, comme cela avait été fait dans des séries comme Ma sorcière bien-aimée et Jinny de mes rêves[50]. Lors du tournage des scènes en noir et blanc, Paul Bettany était peint en bleu lorsqu'il interprétait Vision, au lieu d'être rose, car le bleu apparaissait mieux dans l'image en niveaux de gris. Olsen et Bettany ont tous deux trouvé l'expérience du tournage du premier épisode surréaliste et unique[50]. Les autres époques présentées dans les épisodes avaient également des touches spécifiques ces dernières, comme l'épisode des années 1970 qui utilise un éclairage caractéristique de l'époque. Shakman voulait s'assurer que les éléments de la sitcom ne ressembleraient jamais à une parodie, mais ils devaient être le plus authentique possible.

Le tournage s'est également implanté dans la région métropolitaine d'Atlanta tout au long des mois de et [51],[52]. Une soirée de fin de tournage a eu lieu le 1er mars avant une interruption prévue de quatre semaines[53],[47], mais toute la production a été stoppée le en raison de la pandémie de Covid-19[54]. Pendant cette pause, Matt Shakman a commencé à monter la série avec ce qui avait déjà été filmé, ce qui lui a permis de « peaufiner » le travail avant la reprise de la production.

Le tournage a repris à Los Angeles en avec des protocoles sanitaires mis en place, et s'est également poursuivi en octobre[55]. Elizabeth Olsen a eu du mal à reprendre la production et à réfléchir à toutes les mesures de sécurité supplémentaires mises en place, après avoir été isolée pendant l'arrêt de la production, tandis que Paul Bettany n'a pas aimé le fait que les acteurs devaient retourner dans leurs caravanes après avoir terminé leurs scènes, notant l'absence d'esprit de camaraderie entre les acteurs et l'équipe de tournage[47]. Le tournage a eu lieu sur Blondie Street au Warner Bros. Ranch à Burbank, en Californie, où d'anciennes sitcoms avaient également été tournées. Shakman a estimé que le backlot de Blondie Street avait « ce sentiment de faux », qu'il ne pouvait reproduire aucune rue réelle[50]. Le travail de post-production était toujours en cours lors de la reprise du tournage, tandis que Shakman a qualifié le travail sur chaque étape du processus de « schizophrène ». La production s'est terminée à la mi-novembre[56], permettant à Elizabeth Olsen de débuter le tournage de Doctor Strange in the Multiverse of Madness[57].

Paul Bettany a déclaré que « des choses très intelligentes » avaient été réalisées pendant le tournage, étant donné que la série devait produire six heures de contenu avec un budget similaire à celui d'un film MCU de deux heures et demie. Comme Shakman était le seul réalisateur de la série, Bettany a déclaré que le contenu des différents épisodes avait été tourné ensemble, et que « des décisions également intelligentes » avaient été prises concernant le tournage des premiers épisodes pour garder « la même valeur de production à la fin »[48]. Shakman a essayé de filmer les choses de manière chronologique à travers les différentes époques de la sitcom pour aider les acteurs. Kevin Feige a ajouté qu'au fur et à mesure que la série progressait à travers les décennies de sitcoms, elle imiterait « le style documentaire de conversation à la caméra, mais également à caméra tremblante », caractéristique de certaines sitcoms modernes[58].

Musique[modifier | modifier le code]

En , Christophe Beck a été annoncé à la composition de la musique de la série[59]. Il a notamment déjà travaillé sur deux films de l'univers cinématographique Marvel, à savoir Ant-Man et Ant-Man et la Guêpe. En décembre, Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez ont été annoncés à l'écriture de chansons pour certains épisodes de la série. Ils ont été approchés par Matt Shakman, qui était ami avec Robert Lopez à l'université. Le couple a également déjà travaillé avec Christophe Beck sur la musique de la franchise La Reine des Neiges[60].

Promotion[modifier | modifier le code]

Lors de la D23 de 2019, un teaser de la série a été diffusé, combinant des images de Wanda Maximoff et de Vision des précédents films du MCU avec des images des sitcoms The Dick Van Dyke Show et Papa a raison[61]. La série a été présentée dans le court-métrage Expanding the Universe, une émission spéciale de Marvel Studios qui a été mise en ligne sur Disney+ le [62]. En décembre, Kevin Feige a dévoilé la première image de la série lors du Comic Con Experience. Le , une publicité pour la série ainsi que pour les autres séries Marvel Studios, à savoir Falcon et le Soldat de l'Hiver et Loki, a été diffusée au cours du Super Bowl LIV[63]. Dais Johnston, d'Inverse, a noté que les images dévoilées faisaient référence à des sitcoms datant de différentes époques, notamment The Dick Van Dyke Show (1961-1966), Leave It to Beaver (1957-1963), Ma sorcière bien-aimée (1964-1972), The Brady Bunch (1969–1974), Roseanne (1988–1997) et La Fête à la maison (1987–1995). Ce dernier a annoncé que la série serait « un incontournable non seulement pour les fans de Marvel, mais aussi pour tous ceux qui sont à la recherche de nostalgie : le cadre couvrant toute une époque signifie que n'importe qui peut revivre les émissions de son enfance à l'ère du streaming »[64]. Julia Alexander, de The Verge, a déclaré que les images « étaient peu nombreuses », mais qu'elles offraient « suffisamment d'aperçus pour donner envie aux fans »[65]. Haleigh Foutch, de chez Collider, a affirmé que les teasers de Marvel « ont volé toute la vedette ». Elle était également très enthousiasmée par les images de WandaVision, qu'elle a caractérisées « de totalement étranges et imprévisibles »[66].

La première véritable bande annonce de la série WandaVision est mise en ligne le 20 septembre 2020 à l'occasion de la 72e cérémonie des Primetime Emmy Awards[67]. Cette dernière a reçu 55,7 millions de vues en 24 heures, dont 36,1 millions sur YouTube, 4,9 millions sur Facebook et 10,1 millions sur Instagram, ce qui constitue le plus grand nombre de vues pour une bande-annonce d'une série destinée à un service de streaming. Les avis ont également été comparés à ceux reçus lors de la diffusion de la bande-annonce lors du Super Bowl . WandaVision a également été mentionnée plus de 302 600 fois sur les réseaux sociaux et a été en tendance sur Twitter immédiatement après la diffusion d'un teaser lors des Emmy Awards avant la sortie de la bande-annonce complète, se classant finalement quatrième sur Twitter. La bande-annonce était également classée deuxième des tendances Youtube[68]. Ethan Anderton, de /Film, a déclaré que les images de la bande-annonce « ressemblent à l'un des projets Marvel les plus intrigants à ce jour ». Il a également noté certains aspects plus légers de la bande-annonce, comme le fait que Vision porte un costume d'Halloween identique à celui de la bande dessinées[69]. Matt Patches, de Polygon, a qualifié la bande-annonce de « remplie de couleurs vives et de comportements étranges », ajoutant que le mystère planait toujours autour de la série[70]. Noah Dominguez, de Comic Book Resources, a déclaré que la bande-annonce « offrait beaucoup de contenu avec un regard vif porté sur certaines astuces visuelles présentées »[71]. Richard Newby, du Hollywood Reporter, décrit la bande-annonce comme « bourrée d'informations », et il a estimé qu'elle « donne aux fans beaucoup de choses à espérer, ainsi que quelques mystères sur lesquels réfléchir avant la diffusion du premier épisode »[72]. Après la révélation concernant le retour potentiel de certains acteurs des précédents films Spider-Man dans la suite de Spider-Man: Far From Home, Graeme McMillan, de The Hollywood Reporter, a abordé d'une manière différente la première bande-annonce de la série. Il a estimé que cette information mettait la bande-annonce « sous un jour nouveau », suggérant que différentes versions de Wanda Maximoff et de Vision apparaîtront dans la série à cause de la perturbation de la réalité par Wanda, ce qui permettrait de mettre en place Doctor Strange in the Multiverse of Madness, mais également la suite de Spider-Man: Far From Home[73].

Début décembre, six affiches de la série ont été publiées chaque jour, chacune représentant une décennie des années 1950 aux années 2000. Pulliam-Moore a noté qu'avec la sortie de chaque nouvelle affiche, « différents éléments changent et se transforment, reflétant à la fois le passage du temps et le développement de l'intrigue de WandaVision »[74]. La publication des affiches a été suivie d'une nouvelle bande-annonce qui a été dévoilée lors du Disney's Investors Day. Anderton, de chez /Film, a remarqué que la bande-annonce contenait plus de séquences non inspirées des sitcoms qu'auparavant[75]. Chaim Gartenberg, de The Verge, a qualifié la nouvelle bande-annonce « d'hallucinante »[76], tandis que Tom Reimann, de chez Collider, l'a décrite de « délicieusement bizarre » et a fait des comparaisons avec le scénario de la bande dessinée House of M[77]. Tony Sokol, de Den of Geek, a souligné l'utilisation dans la bande-annonce de la chanson Daydream Believer des Monkees, estimant que le titre et les paroles reflétaient bien l'état de Wanda Maximoff, bien qu'il ait noté que la musique devenait « à peine reconnaissable sous des couches croissantes d'étrangeté psychédélique »[78]. Enfin, il a été annoncé que les deux premiers épisodes des Légendes des Studios Marvel se concentreraient sur Wanda et Vision. Ces derniers sont sortis le , avant la première de WandaVision le [79].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Filmé devant public[modifier | modifier le code]

Titre original
Filmed Before a Live Studio Audience
Numéro de production
1 (1-01)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer
Invités
  • Asif Ali : Norm
  • David Lengel : Phil Jones
  • Ithamar Enriquez : l'homme de la publicité
  • Victoria Blade : la femme de la publicité
  • Amos Glick : Dennis, le facteur
Synopsis
Wanda et Vision dissimulent mal leurs pouvoirs lors d'un dîner avec le patron de Vision et sa femme.
Résumé détaillé

La série s'ouvre à la façon d'une sitcom des années 1950, avec un premier épisode filmé en noir et blanc, les rires en direct du public, et même une publicité de l'époque intégrée à l'épisode.

Wanda et Vision sont un couple qui s'installe dans une maison de la petite ville de Westview.

Alors que Vision s'apprête à partir au travail, il remarque qu'un cœur a été dessiné entourant la date du jour (23 août) sur le calendrier accroché au mur de leur salon, mais ils ne savent pas à quoi cela correspond. Wanda décide qu'il s'agit de l'anniversaire de leur mariage. Une voisine appelée Agnès entre alors chez elle pour faire connaissance et pour l'aider à préparer l'anniversaire.

Vision change son visage en humain pour partir travailler dans une entreprise qui compile des statistiques mais dont il ne comprend pas bien les fonctions exactes, même si il est réputé pour être l'employé le plus rapide. Son patron, Monsieur Hart, lui rappelle qu'il doit l'inviter à dîner avec son épouse et que la façon dont se déroulera cette réception déterminera son avenir dans l'entreprise.

Le soir, Monsieur et Madame Hart arrivent chez eux, et Wanda se cache dans la cuisine pour préparer un repas de dernière minute avec ses pouvoirs ainsi qu'avec l'aide d'Agnes. Une fois à table, les Hart leur posent quelques questions banales sur leur mariage, mais Wanda et Vision se montrent incapables de leur répondre. Face à cela, Monsieur Hart devient furieux et s'étouffe avec sa nourriture. Vision, après la demande de Wanda, le sauve en retirant le morceau en plongeant directement sa main dans son œsophage grâce à ses pouvoirs. Les Hart repartent, ravis, et le repas a été une réussite.

Alors que le couple réaffirme son amour, les événements se produisent en fait sur la sitcom fictive WandaVision, regardée par une personne entourée de plusieurs appareils modernes.

Épisode 2 : Ne zappez pas[modifier | modifier le code]

Titre original
Don't Touch That Dial
Numéro de production
2 (1-02)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Gretchen Enders
Invités
  • Asif Ali : Norm
  • Amos Glick : Dennis, le facteur
  • David Payton : Herb
  • David Lengel : Phil Jones
  • Zac Henry : l'apiculteur
  • Victoria Blade : la femme de la publicité
  • Ithamar Enriquez : l'homme de la publicité
  • Yuuki Luna : la danseuse de claquettes
  • Eric Delgado : le danseur de claquettes
Synopsis
Afin de s'intégrer, Wanda et Vision font un numéro de magie lors d'un spectacle municipal. D'étonnantes perturbations se produisent pour Wanda dans cet univers des années 1960 en noir et blanc.
Résumé détaillé

Toujours dans l'univers d'une sitcom en noir et blanc, mais cette fois des années 1960, Wanda est brusquement réveillée en pleine nuit par des bruits provenant de l'extérieur. Cette dernière demande à Vision d'aller voir ce qu'il se passe, mais il ne perçoit rien et le couple attribue le bruit à une branche d'arbre.

Le lendemain, le couple prépare un numéro de magie pour un spectacle municipal afin de s'intégrer et faire bonne impression aux voisins. Vision décide d'assister à la réunion de surveillance du quartier avec ses voisins masculins, tandis que Wanda reste à la maison. Cependant, après avoir entendu un bruit provenant encore une fois de l'extérieur, elle découvre un jouet hélicoptère moderne et en couleur dans ses rosiers. Elle est finalement distraite par Agnes, qui l'invite à un rassemblement de femmes organisé par Dottie Jones, la chef arrogante du quartier, et se lie d'amitié avec Geraldine. Quant à Vision, pour ne pas perdre la face devant ses collègues, il avale un chewing-gum qui perturbe tout son système.

Alors que Wanda entretient une discussion avec Dottie, des interférences perturbent le poste de radio dont elles sont proches et qui diffuse de la musique. Soudain, une voix s'adresse à Wanda, demandant : « Que fais-tu ? Qui te fait ça ? ». Effrayée, Dottie casse le verre qu'elle tient dans sa main et se blesse : son sang apparaît rouge.

Plus tard, lors du numéro de magie, Vision, totalement perturbé par le chewing-gum bloqué dans son corps, utilise ses pouvoirs face aux spectateurs, mais Wanda utilise les siens pour arranger les numéros et faire croire qu'ils sont truqués. Le numéro se poursuit et Dottie leur offre le trophée du spectacle le plus comique de l'année.

Alors qu'ils rentrent chez eux, Wanda s'aperçoit qu'elle est enceinte, mais le couple entend à nouveau un bruit à l'extérieur. En sortant dans la rue, ils remarquent qu'un apiculteur moderne sort de la bouche d'égout, mais Wanda dit « non ! » et annule la séquence grâce à un « rembobinage » où elle revient au moment où elle découvre qu'elle est enceinte. Tout à coup, l'environnement dans la maison se modifie : il passe en couleur, semblant avancer d'une décennie. The end apparaît à l'écran, tandis qu'on entend une voix-off qui répète « Wanda ! Qui-est ce qui te fait ça, Wanda ? »

Épisode 3 : On passe à la couleur[modifier | modifier le code]

Numéro de production
3 (1-03)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 4[modifier | modifier le code]

Numéro de production
4 (1-04)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 5[modifier | modifier le code]

Numéro de production
5 (1-05)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 6[modifier | modifier le code]

Numéro de production
6 (1-06)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 7[modifier | modifier le code]

Numéro de production
7 (1-07)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 8[modifier | modifier le code]

Numéro de production
8 (1-08)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Épisode 9[modifier | modifier le code]

Numéro de production
9 (1-09)
Première diffusion
Réalisation
Matt Shakman
Scénario
Jac Schaeffer

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Marvel Officially Announces WandaVision Is A Nine-Episode Series », sur Marvel (consulté le 6 janvier 2021)
  2. Manon Bricard et Mis à jour le 06/01/21 16:48, « Wandavision : quand voir la série Marvel sur Disney+ ? », sur www.linternaute.com (consulté le 6 janvier 2021)
  3. « Regarder WandaVision | Épisodes complets | Disney+ », sur www.disneyplus.com (consulté le 29 décembre 2020)
  4. « Marvel : Wandavision nous réserve une belle surprise pour son lancement sur Disney+ », sur EcranLarge.com, (consulté le 6 janvier 2021)
  5. a et b (en-US) Justin Kroll et Justin Kroll, « Loki, Scarlet Witch, Other Marvel Heroes to Get Own TV Series on Disney Streaming Service (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 3 janvier 2021)
  6. (en-US) « Disney Planning Falcon/Winter Soldier TV Series for Their Streaming Service, Vision Could Be in the Scarlet Witch Show », sur /Film, (consulté le 3 janvier 2021)
  7. « ‘Spider-Women’, ‘Birds Of Prey’, ‘Black Widow’ Lead Female Hero Wave | Deadline », sur web.archive.org, (consulté le 3 janvier 2021)
  8. a b et c « Marvel's 'Vision and Scarlet Witch' Disney+ Series Lands 'Captain Marvel' Writer (Exclusive) | Hollywood Reporter », sur web.archive.org, (consulté le 3 janvier 2021)
  9. (en-US) Denise Petski,Dominic Patten et Denise Petski, « Marvel’s Scarlet Witch Series Taps ‘Captain Marvel’s Jac Schaeffer As Writer », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2021)
  10. (en) « What's Next For The Marvel Cinematic Universe After 'Avengers: Endgame' », sur Marvel Entertainment (consulté le 3 janvier 2021)
  11. (en) « All of the Marvel Disney+ News Coming Out of The Walt Disney Company's Investor Day », sur Marvel Entertainment (consulté le 3 janvier 2021)
  12. a et b « Marvel Unveils 3 New Disney+ Shows Including 'She-Hulk' and 'Moon Knight' | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 3 janvier 2021)
  13. (en) « Not Your Mother’s Suburbs », sur Television Academy (consulté le 3 janvier 2021)
  14. « Disney Over the Top: Bob Iger Bets the Company (and Hollywood's Future) on Streaming | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 3 janvier 2021)
  15. (en) « WandaVision Will Be the 'Oddest of All the Marvel Endeavors So Far' - IGN » (consulté le 3 janvier 2021)
  16. a b et c (en-US) « WandaVision Is Like A Full-On Action Movie Says Star », sur ScreenRant, (consulté le 3 janvier 2021)
  17. (en) « Honey, I'm Chrome: Marvel prepares to take over TV with 'WandaVision' », sur EW.com (consulté le 3 janvier 2021)
  18. a et b (en) Emily Rome, « 'Black Widow' Writer Jac Schaeffer Isn't Scared to Make the Fanboys Mad », sur Inverse (consulté le 4 janvier 2021)
  19. « 'Captain Marvel 2' in the Works With 'WandaVision' Writer (Exclusive) | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 4 janvier 2021)
  20. a b c d e f g et h (en) « Honey, I'm Chrome: Marvel prepares to take over TV with 'WandaVision' », sur EW.com (consulté le 4 janvier 2021)
  21. a b c d e et f (en) « Not Your Mother’s Suburbs », sur Television Academy (consulté le 4 janvier 2021)
  22. (en-US) « Paul Bettany & Alan Ball on 'Uncle Frank,' 'WandaVision,' & Having Similar Directing Styles », sur Collider, (consulté le 4 janvier 2021)
  23. (en) « WandaVision Explores Scarlet Witch’s ‘Ill-Defined Power-Set’, Says Kevin Feige – Exclusive Images », sur Empire, (consulté le 4 janvier 2021)
  24. (en) « WandaVision Will Be the 'Oddest of All the Marvel Endeavors So Far' - IGN » (consulté le 4 janvier 2021)
  25. (en-US) « WandaVision Takes Inspiration From King and Walta's Vision », sur CBR, (consulté le 4 janvier 2021)
  26. (en) Matt Patches, « First trailer for Marvel’s WandaVision shows off the scope of Disney Plus series », sur Polygon, (consulté le 4 janvier 2021)
  27. a et b (en-US) « Breaking Down WandaVision's First Reality-Warping Trailer », sur io9 (consulté le 4 janvier 2021)
  28. a et b « Inside the Spellbinding 'WandaVision' Trailer | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 4 janvier 2021)
  29. (en-US) « Check Out the Delightfully Weird ‘WandaVision’ Payoff Trailer », sur Collider, (consulté le 4 janvier 2021)
  30. (en-US) « WandaVision Will Introduce "Scarlet Witch", Affect All of Phase 4 », sur Collider, (consulté le 4 janvier 2021)
  31. (en-US) Dino-Ray Ramos et Dino-Ray Ramos, « Teyonah Parris Joins Elizabeth Olsen And Paul Bettany For ‘WandaVision’ As Monica Rambeau », sur Deadline, (consulté le 4 janvier 2021)
  32. (en-US) Matt Donnelly et Matt Donnelly, « ‘Doctor Strange’ Sequel Billed as First MCU Horror Film at Comic-Con », sur Variety, (consulté le 4 janvier 2021)
  33. (en) « All of the Marvel Disney+ News Coming Out of The Walt Disney Company's Investor Day », sur Marvel Entertainment (consulté le 6 février 2020).
  34. (en) Dino-Ray Ramos, « Teyonah Parris Joins Elizabeth Olsen And Paul Bettany For WandaVision As Monica Rambeau », sur Deadline, (consulté le 6 février 2020).
  35. (en) « Kat Dennings, Randall Park, and Kathryn Hahn join Disney+’s WandaVision », sur EW (consulté le 6 février 2020).
  36. (en) « Kat Dennings, Randall Park, and Kathryn Hahn join Disney+’s 'WandaVision' », sur EW.com (consulté le 4 janvier 2021)
  37. a et b (en) Vanessa Armstrong, « Kat Dennings doesn't think she's in Thor 4, but says Darcy fans ‘will be thrilled’ with WandaVision », sur SYFY WIRE, (consulté le 4 janvier 2021)
  38. (en) « Welcome to the neighborhood: Meet the major players of 'WandaVision' », sur EW.com (consulté le 4 janvier 2021)
  39. Akibe Kone, « Evan Peters rejoint la série WandaVision », sur Disneyphile, (consulté le 4 janvier 2021)
  40. (en-US) Justin Kroll et Justin Kroll, « Sydney Chandler, Nick Kroll, Douglas Smith, Kate Berlant, Asif Ali Round Out Cast Of Olivia Wilde’s ‘Don’t Worry Darling’ », sur Deadline, (consulté le 4 janvier 2021)
  41. (en-US) Denise Petski et Denise Petski, « ‘The White Lotus’: Molly Shannon Among Five Cast In HBO’s Limited Social Satire », sur Deadline, (consulté le 4 janvier 2021)
  42. « Marvel's Kevin Feige Breaks Silence on Scorsese Attack: "It's Unfortunate" (Exclusive) | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 5 janvier 2021)
  43. a et b (en) « WandaVision Reportedly Beginning Production in November », sur Marvel (consulté le 5 janvier 2021)
  44. « Marvel Unveils 3 New Disney+ Shows Including 'She-Hulk' and 'Moon Knight' | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 5 janvier 2021)
  45. (en-US) « Jess Hall Joins 'WandaVision' (EXCLUSIVE) », sur DiscussingFilm, (consulté le 5 janvier 2021)
  46. (en-US) « Marvel’s WandaVision TV Show Filming Start Date Possibly Revealed », sur ScreenRant, (consulté le 5 janvier 2021)
  47. a b et c « Under the Cover with WandaVision - YouTube », sur www.youtube.com (consulté le 5 janvier 2021)
  48. a b et c (en-US) « Paul Bettany & Alan Ball on 'Uncle Frank,' 'WandaVision,' & Having Similar Directing Styles », sur Collider, (consulté le 5 janvier 2021)
  49. Erwan Lafleuriel, « WandaVision : le consultant Dick Van Dyke ne connaissait pas le succès du MCU », sur IGN.fr,
  50. a b et c (en) « Honey, I'm Chrome: Marvel prepares to take over TV with 'WandaVision' », sur EW.com (consulté le 5 janvier 2021)
  51. (en-US) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? WandaVision, The Falcon and the Winter Soldier, Queen of Soul, The Tomorrow War, and more », sur Atlanta Magazine, (consulté le 5 janvier 2021)
  52. (en-US) Matt Walljasper, « What’s filming in Atlanta now? Loki, WandaVision, The Falcon and the Winter Soldier, Samaritan, DMZ and more », sur Atlanta Magazine, (consulté le 5 janvier 2021)
  53. (en) « WandaVision Celebrates End of Filming With Wrap Party », sur Marvel (consulté le 5 janvier 2021)
  54. (en-US) Justin Kroll et Justin Kroll, « Marvel’s Disney Plus Shows Pause Production Due to Coronavirus », sur Variety, (consulté le 5 janvier 2021)
  55. (en) « WandaVision Star Elizabeth Olsen Cancels Convention Appearance as Filming Continues for Disney+ Series », sur TV Shows (consulté le 5 janvier 2021)
  56. (es) Pablo O. Scholz, « Entrevista exclusiva: quién es la argentina vicepresidenta de Marvel, la mujer más poderosa de Hollywood », sur www.clarin.com, (consulté le 5 janvier 2021)
  57. (en-US) « Doctor Strange 2 Shooting Straight After WandaVision Makes Scarlet Witch Better, Says Olsen », sur ScreenRant, (consulté le 5 janvier 2021)
  58. (en) « WandaVision Explores Scarlet Witch’s ‘Ill-Defined Power-Set’, Says Kevin Feige – Exclusive Images », sur Empire, (consulté le 5 janvier 2021)
  59. « WandaVision : Christophe Beck composera la musique de la série ! » (consulté le 21 janvier 2020).
  60. (en-US) « Each Episode of 'WandaVision' Will Have a Different Theme Song Written by 'Frozen' Songwriters », sur Collider, (consulté le 6 janvier 2021)
  61. « Marvel Unveils 3 New Disney+ Shows Including 'She-Hulk' and 'Moon Knight' | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 6 janvier 2021)
  62. (en) « What's Next For The Marvel Cinematic Universe After 'Avengers: Endgame' », sur Marvel Entertainment (consulté le 6 janvier 2021)
  63. Aymeric Parthonnaud, « Super Bowl 2020 : WandaVision, Loki, Black Widow... Les trailers 100% Marvel », sur RTL, (consulté le 21 septembre 2020).
  64. (en) Dais Johnston, « 'WandaVision' Super Bowl teaser: 6 classic sitcoms referenced in new footage », sur Inverse (consulté le 6 janvier 2021)
  65. (en) Julia Alexander, « Marvel gives first looks at Falcon and Winter Soldier, Loki, and WandaVision Disney+ series during Super Bowl », sur The Verge, (consulté le 6 janvier 2021)
  66. (en-US) « WandaVision, Loki & Falcon and the Winter Soldier Footage Debuts in Disney+ Trailer », sur Collider, (consulté le 6 janvier 2021)
  67. (en) Aaron Couch, « Marvel's WandaVision Trailer Shows Off '50s Sitcom Vibe », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 21 septembre 2020).
  68. (en-US) Anthony D'Alessandro et Anthony D'Alessandro, « ‘WandaVision’ Trailer Racks Up Massive Traffic In 24 Hours Post-Emmys », sur Deadline, (consulté le 6 janvier 2021)
  69. (en-US) « 'WandaVision' Trailer: Scarlet Witch and Vision Are Back in a Warped Sitcom », sur /Film, (consulté le 6 janvier 2021)
  70. (en) Matt Patches, « First trailer for Marvel’s WandaVision shows off the scope of Disney Plus series », sur Polygon, (consulté le 6 janvier 2021)
  71. (en-US) « WandaVision: Reality Comes Apart in Disney+ Series' First Trailer », sur CBR, (consulté le 6 janvier 2021)
  72. « Inside the Spellbinding 'WandaVision' Trailer | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 6 janvier 2021)
  73. « How the Multiverse Can Reshape Marvel | Hollywood Reporter », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le 6 janvier 2021)
  74. (en-US) « WandaVision's Teaser Posters Include Warped Marvel Easter Eggs », sur io9 (consulté le 6 janvier 2021)
  75. (en-US) « 'WandaVision' Trailer: Wanda Maximoff and Vision Are Ready to Fight », sur /Film, (consulté le 6 janvier 2021)
  76. (en) Chaim Gartenberg, « WandaVision gets a mind-bending new trailer ahead of its January 15th release », sur The Verge, (consulté le 6 janvier 2021)
  77. (en-US) « Check Out the Delightfully Weird ‘WandaVision’ Payoff Trailer », sur Collider, (consulté le 6 janvier 2021)
  78. (en-US) « What is the Song in Marvel's New WandaVision Trailer? », sur Den of Geek, (consulté le 6 janvier 2021)
  79. (en) « Marvel Studios Announces New Series Debuting Exclusively on Disney+ », sur Marvel Entertainment (consulté le 6 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]