Karine Vanasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Karine Vanasse
Description de l'image Karine Vanasse - DSC 0144.jpg.
Naissance (34 ans)
Drummondville (Canada)
Nationalité Drapeau du Canada Canadienne
Profession Actrice
Films notables Séraphin : Un homme et son péché
Ma fille, mon ange
Polytechnique
Séries notables Revenge
Site internet http://www.karinevanasse.com

Karine Vanasse est une actrice et productrice canadienne, née le à Drummondville (Québec).

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 24 novembre 1983 à Drummondville, Karine Vanasse grandit auprès de son père Conrad Vanasse, de sa mère Renée Gamache et de ses frères et sœur Vincent, Alexis et Élodie. Sa première apparition télévisée, à l'âge de 11 ans, a lieu au concours de lip synch organisé par Le Club des 100 watts. Elle remporte le concours deux années consécutives avec les chansons Illégal de Marjo et Des mots qui sonnent de Céline Dion[1].

En 1997, elle joue dans l’épisode La Veuve noire, de la série télévisée jeunesse La Courte Échelle, ainsi que dans la production franco-canadienne Un hiver de tourmente. Elle joue également dans la mini-série Revenge of the Land. Remarquée par l'équipe des Débrouillards, elle est invitée à participer à l'émission scientifique hebdomadaire animée par Gregory Charles. Elle y restera trois ans[1].

En 1999, Karine Vanasse est acclamée par les critiques cinématographiques pour son rôle d'adolescente dans Emporte-moi de Léa Pool. Elle recevra plusieurs prix et nominations pour ce rôle. La même année, elle joue dans la télé-série Deux frères (1999-2000) de Louis Choquette, qui lui vaudra également des prix[1].

En 2000, elle joue dans Du pic au cœur, où elle tient le rôle principal et interprète la chanson-thème. À l’automne 2002, Karine interprète Donalda Laloge dans Un homme et son péché de Charles Binamé. Pour ce rôle, elle remportera le Jutra de la « Meilleure actrice » et sera désignée « Femme de l’année » par le magazine Châtelaine[2]. La même année, Denise Filiatrault lui offre le rôle principal dans la comédie musicale Irma la douce[1].

En 2003, elle joue un rôle de soutien dans le film Nous étions libres aux côtés de Charlize Theron et Penélope Cruz. En 2004-2005, elle tient le rôle principal du film Sans elle de Jean Beaudin, de la télé-série Un homme mort de Fabienne Larouche et dans la télé-série canadienne Octobre 1970[1].

En 2006, le magazine Entreprendre la sélectionne pour être l’une des 101 femmes leaders du Québec, côtoyant d’autres célébrités comme Céline Dion, la gouverneure générale du Canada Michaëlle Jean et la productrice Denise Robert[3]. La même année, elle reçoit le prix « Femme de mérite » décerné par la Fondation Y des femmes de Montréal[4]. En 2007, elle joue dans le film Ma fille, mon ange aux côtés de l’acteur Michel Côté.

En 2007, Karine Vanasse devient coproductrice à la maison de production Remstar pour développer un projet de film sur la tuerie de l'École polytechnique de Montréal. Le film Polytechnique, réalisé par Denis Villeneuve, sort en 2009. Il lui permet de décrocher le Génie de la meilleure interprétation féminine dans un premier rôle.

En mars 2009, elle anime la 11e soirée des Jutra, un gala qui sera qualifié de « terne et sans spontanéité » par Le Journal de Montréal[5].

En mai 2010, elle prend l'affiche dans le film L'enfant prodige de Luc Dionne.

En février 2011, elle joue dans le thriller Angle mort, réalisé par Dominic James[6]. Elle tient en février et mars 2011 le premier rôle dans la pièce In extremis, version française de Extremities, du dramaturge américain William Mastrosimone au théâtre du Rideau Vert[7].

À titre de productrice, elle travaille à adapter la bande dessinée Paul à Québec de Michel Rabagliati[8],[9].

Depuis 2011, elle est l'égérie de la marque de vêtements Jacob, une enseigne très connue au Canada.

De 2013 à 2015, elle joue le rôle de Margaux LeMarchal, dans la populaire série américaine Revenge.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En novembre 2017, elle révèle être en couple avec un dénommé Hugues et qu'ils attendent leur premier enfant, un garçon[10],[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Occhi Neri inc, « Bio et réalisations - Karine Vanasse », sur http://cabinec.com, Cabine C,
  2. Lise Ravary, « Le billet de Lise Ravary - Des femmes qui nous inspirent », Châtelaine,
  3. « Hors série : les fées ont encore soif », sur http://www.entreprendre.ca, Entreprendre,
  4. « Lauréates du prix Femme de mérite -2006 », sur http://www.ydesfemmessmtl.org,
  5. Dany Bouchard, « 11e soirée des Jutra - Terne et sans spontanéité », Le Journal de Montréal,
  6. Angle mort, consulté en ligne sur Cinoche.com le 15 septembre 2012.
  7. Benoit Aubin, « In Extermis au Rideau Vert - Des temps forts dans une pièce inégale… », Canoë Divertissement,
  8. La Presse canadienne, « L'actrice et productrice Karine Vanasse multiplie les projets », sur google.com,
  9. « Paul à Québec : La BD adaptée au cinéma », sur http://www.neuvieme-art.com,
  10. « Karine Vanasse est enceinte | Vie de stars », La Presse,‎ (lire en ligne)
  11. « Karine Vanasse est enceinte », TVA Nouvelles, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]