Spider-Man: No Way Home

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Spider-Man: No Way Home
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo officiel du film.
Titre québécois Spider-Man : Sans retour
Titre original Spider-Man: No Way Home
Réalisation Jon Watts
Scénario Chris McKenna
Erik Sommers
Musique Michael Giacchino
Acteurs principaux
Sociétés de production Marvel Studios
Columbia Pictures
Pascal Pictures
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Super-héros
Durée 148 minutes
Sortie 2021

Série l'univers cinématographique Marvel

Série Spider-Man

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Spider-Man: No Way Home, ou Spider-Man : Sans retour au Québec, est un film américain réalisé par Jon Watts, sorti en 2021.

Il s'agit du 27e film de l'univers cinématographique Marvel et le quatrième de la phase IV. Réalisé par Jon Watts à partir d'un scénario écrit par Chris McKenna et Erik Sommers, il met en scène Tom Holland dans le rôle de Spider-Man, aux côtés de Zendaya, Benedict Cumberbatch, Willem Dafoe, Alfred Molina, Jamie Foxx, Jacob Batalon et de Marisa Tomei. Ce film voit les retours remarqués de Tobey Maguire et Andrew Garfield, anciens interprètes du personnage dans les sagas précédentes réalisées par Sam Raimi et Marc Webb, introduisant la notion de « multivers ». Pour son week-end d'ouverture, Spider-Man: No Way Home a rapporté 260 millions $, soit la deuxième plus grosse ouverture au box-office, derrière celle d'Avengers: Endgame avec 357 millions $ et devant celle d'Avengers : Infinity War avec 257 millions $, alors même que le contexte sanitaire de la pandémie de Covid-19 réduit considérablement l'accès aux salles de cinéma.

Le , Spider-Man: No Way Home devient le premier film à dépasser le milliard de dollars au box-office depuis Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker, sorti en , devenant ainsi le 6e plus gros succès au box-office mondial et le 10e film de l'univers Marvel à franchir la barre du milliard de dollars.

En France, le film a généré plus de 7 300 000 entrées depuis le , ce qui en fait le film le plus vu dans les cinémas français devant Mourir peut attendre (2021) avec ses quatre millions d'entrées.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Après les événements liés à l'affrontement avec Mystério[1], l'identité secrète de Spider-Man a été révélée au monde entier. Il est poursuivi par le gouvernement américain, qui l'accuse du meurtre de Mystério, et est traqué par les médias. Cet événement a également des conséquences terribles sur la vie de sa petite amie M. J. (Michelle Jones-Watson) et de son meilleur ami Ned. Désemparé, Peter Parker demande alors de l'aide au Docteur Strange. Ce dernier lance un sort pour que tout le monde oublie que Peter est Spider-Man. Mais les choses ne se passent pas comme prévu et cette action altère la stabilité de l'espace-temps. Cela ouvre le « Multivers », un concept terrifiant dont ils ne savent quasiment rien. Il mènera le combat de sa vie contre les redoutables super-vilains qui vont apparaître : le Bouffon vert, le Docteur Octopus, l’Homme-sable qui sont du même univers alternatif. Mais ce n’est pas tout : encore deux autres adversaires qui viennent dans une autre réalité différente vont aussi se manifester : le Lézard et Electro dans une grande bataille épique.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Après que J. Jonah Jameson a diffusé une vidéo dans laquelle Quentin Beck accuse publiquement Peter Parker de meurtre à titre posthume et révèle son identité en tant que Spider-Man, Peter, sa tante May, Happy, sa petite amie M. J. et son meilleur ami Ned Leeds sont interrogés par le Damage Control, le bureau de gestion des crises, qui procède également à des perquisitions chez Stark Industries qui, en effet, est le fabricant des drones utilisés par Mystério pour créer ses illusions.

L'avocat Matt Murdock obtient l'abandon des charges, mais ne peut cependant éviter au groupe de continuer à pâtir d'une mauvaise réputation sans arrêt relayée par le média en ligne TheDailyBugle.net créant au passage des divisions de l'opinion publique avec d'un côté les fidèles de Spider-Man et de l'autre les fidèles de Mystério. Après le rejet des candidatures de Peter Parker, M. J. et Ned au MIT, Peter se rend au Saint des Saints de New-York pour demander de l'aide au Docteur Strange. Ce dernier lui propose un sortilège, les runes de Kof-Kol, qui ferait oublier au monde entier que Peter Parker est Spider-Man et, malgré les avertissements de Wong, Dr. Strange décide quand même d'effectuer le sort. Mais pendant que Dr. Strange lance le sort, Peter demande des modifications pour permettre à M. J., Happy, Ned et May de conserver leurs souvenirs. Les interruptions corrompent le sort que Dr. Strange parvient à contenir et, après que Peter lui a avoué qu'il n'a pas cherché à convaincre l'assistante du vice-chancelier du MIT d'accepter les candidatures de M. J. et Ned avant de lui demander son aide, le force à sortir du sanctuaire.

Peter téléphone alors à Flash Thompson (qui a été accepté au MIT) pour savoir où se trouve l'assistante. Il part à la rencontre de cette dernière alors qu'elle était dans un taxi, coincée dans un bouchon sur le pont Alexander Hamilton, mais le pont est soudainement détruit par d'énormes tentacules mécaniques : c'est le Docteur Octopus, qui est à la recherche de son réacteur à fusion[2]. Voyant Peter dans son costume d'Iron-Spider, il lui demande ce qu'il en a fait, mais Peter ne voit pas de quoi il parle. Après un vif combat contre Spider-Man, le docteur Octopus est étonné de remarquer qu'il n'est pas le « Peter » qu'il connaît lorsqu'il laisse apparaître son vrai visage. Le Docteur Octopus ayant au passage extrait une partie de la nanotechnologie du costume d'Iron-Spider, Peter découvre qu'il peut à présent contrôler les tentacules mécaniques du docteur Octopus et le capture. L'assistante annonce qu'elle va faire accepter M. J. et Ned au MIT quand soudain, le Bouffon vert[3] débarque alors sur le pont en lançant quelques bombes citrouilles et le Docteur Octopus semble le reconnaître. Au moment où le Bouffon se prépare à attaquer, Dr. Strange sauve Peter et emprisonne le Docteur Octopus dans une cellule magique d'une crypte sous le Saint des Saints aux côtés d’un gigantesque lézard[4], qu'il avait capturé plus tôt dans les égouts. Dr. Strange explique à Peter que le Docteur Octopus, le Lézard et le Bouffon vert ne proviennent pas de leur univers, mais de réalités parallèles au sein du Multivers car le sort désormais corrompu a attiré des personnes d'autres univers qui connaissent l'identité de Spider-Man, et ordonne à ce dernier, M. J. et Ned de capturer les « visiteurs » restants.

Équipé d'une nouvelle combinaison, Peter rencontre Max Dillon alias Electro[5] qui l'attaque en le prenant pour le Spider-Man de son univers avant que Peter ne soit aidé par Flint Marko alias l'Homme-sable[6]. Après avoir temporairement neutralisé les pouvoirs d’Electro, Spider-Man l'emmène lui et de l’Homme-sable dans la crypte tandis que Norman Osborn reprend le contrôle de lui-même sur sa personnalité du Bouffon vert et après avoir détruit son masque, se rend dans les locaux du F.E.A.S.T. (l'association caritative au sein de laquelle May est bénévole), où Peter se dépêche de le récupérer.

Dans la crypte, Peter, M. J. et Ned découvrent que le Bouffon vert, le Docteur Octopus et l’Homme-sable sont tous les trois issus du même univers et le Lézard (qui est en réalité un humain nommé Curt Connors) et Electro viennent d'une autre réalité différente. En discutant de leurs affrontements avec les deux autres Spider-Man, les super-vilains se rendent compte que certains d'entre eux ont été extraits de leur univers juste avant leur mort. Dr. Strange prépare un sort contenu dans un artéfact cubique, la Machina di Kadavus, qui les renverra dans leurs univers respectifs, mais Peter s'y oppose car il pense qu'ils devraient d'abord les guérir de leurs pouvoirs et de leur folie, espérant que cela empêcherait leur mort à leur retour. Dr. Strange s'apprête néanmoins à effectuer le sort, considérant qu'il est impossible de changer leurs destins, Peter vole alors la Machina di Kadavus et entraîne alors un combat entre lui et Dr. Strange dans la Dimension miroir au Grand Canyon. Après l'avoir entouré dans sa toile, Peter récupère les doubles anneaux de Dr. Strange et enferme ensuite ce dernier dans la Dimension miroir. Une fois sorti, Peter confie la Machina di Kadavus à M. J. et les doubles anneaux à Ned, puis emmène les super-vilains dans l'appartement de Happy Hogan (qui l'héberge lui et sa tante pour échapper à la foule). Jameson et son équipe se lancent toutefois à leur poursuite.

Avec l'aide de Norman et d'un fabricateur de Stark Industries, Peter crée une puce électronique qui guérit avec succès le Docteur Octopus, cette dernière plus performante que la première le libère du contrôle mental de ses tentacules. Il installe également un siphon d'énergie sur Electro afin de lui extraire ses pouvoirs, mais la personnalité malfaisante du Bouffon vert reprend le dessus sur Norman et il persuade les super-vilains non guéris de trahir Peter. Celui-ci ordonne aussitôt à sa tante May de s'enfuir tandis qu’Electro s'arrache le siphon et s'empare du réacteur arc du fabricateur de Stark Industries qui lui confère de nouveaux pouvoirs plus puissants qu'il utilise pour mettre le docteur Octopus hors d'état de nuire. Ce dernier s'enfuit tout en étant filmé par le caméraman de Jameson. Alors que l'Homme-sable, le Lézard et Electro s'échappent, Peter livre un affrontement acharné contre le Bouffon vert mais se retrouve rapidement en difficulté. May tente alors d'injecter l'antidote au Bouffon vert, en vain. Ce dernier appelle alors son planeur qui heurte May, le Bouffon vert lance ensuite deux bombes citrouilles et s'enfuit. Peter retrouve May dans les décombres et se lamente de ne pas avoir écouté Dr. Strange mais May le rassure en lui disant qu'il a fait ce qu'il devait faire et ajoute qu'« un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Peter et May s'apprêtent alors à sortir mais elle s'écroule et celui-ci réalise avec horreur que le planeur l'a mortellement blessée. May succombe sous les yeux de Peter qui se retrouve contraint de fuir les larmes aux yeux sous les tirs des agents du Damage Control présents sur les lieux tandis qu'Happy est arrêté. Une fois de plus, Jameson véhicule un message accusant Spider-Man (cette fois, à juste titre) d'être responsable de la mort d'innocents et de semer chaos et destruction partout où il passe.

Sans nouvelles de Peter depuis longtemps, M. J. se prépare à activer la Machina di Kadavus, mais Ned découvre qu'il peut créer des portails en utilisant les doubles anneaux du Dr. Strange. À la suite d'une première tentative pour essayer de localiser Peter, ils se retrouvent à la place face au Spider-Man de l'univers d’Electro et du Lézard qui a lui aussi été invoqué par le sortilège du Dr. Strange. Ce dernier constate que ses travaux sur les voyages multidimensionnels étaient réels. Suspicieuse, M. J. le met au défi de prouver qu'il est Spider-Man, ce qu'il arrive à faire. Ned essaye à nouveau mais c'est un autre variant Peter Parker qui apparaît du second portail : celui de l'univers du Docteur Octopus, du Bouffon vert et de l’Homme-sable. Ce dernier explique qu'il est à la recherche du véritable Peter car il sent qu'il a besoin de son aide, tout comme le premier Spider-Man invoqué. M. J. finit par deviner où il peut se trouver.

Ned et M. J. parviennent à retrouver leur Peter inconsolable sur le toit de leur lycée et le présentent à ses alter-egos. Ces derniers tentent de le réconforter mais Peter refuse de les écouter et décide d'activer la Machina di Kadavus considérant que sa tante May est morte pour rien et par sa faute. M. J. l'en empêche et les deux autres variants de Spider-Man partagent leurs propres histoires de pertes d'êtres chers : celui de l'univers du docteur Octopus, du Bouffon vert et de l’Homme-sable surnommé "Peter 2", lui révèle que son oncle Ben a été tué et que c'était de sa faute[3] tandis que celui de l'univers d’Electro et du Lézard surnommé "Peter 3", raconte qu'il n'a pas pu sauver sa petite-amie Gwen d'une chute mortelle[5]. Découvrant qu'ils savent également ce qu'implique un grand pouvoir, Peter surnommé "Peter 1" acceptera de se battre en l'honneur de sa tante May et de poursuivre la guérison des super-vilains.

Les trois Spider-Men développent des remèdes pour les super-vilains restants et attirent Electro, l'Homme-sable et le Lézard vers la Statue de la Liberté en rénovation. Là, les trois Spider-Men échangent sur leurs différents univers quand les super-vilains entrent en scène avec comme objectif de détruire la Machina di Kadavus. Au terme d'un violent combat, Peter 2 et le Peter 1 guérissent, non sans mal, Flint Marko de ses pouvoirs d'Homme-sable et Curt Connors de sa transformation en lézard tandis que le Docteur Octopus arrive pour aider Peter 2 et Peter 3 à guérir Max Dillon. En essayant d'ouvrir un portail pour se mettre à l'abri avec M. J., Ned libère Dr. Strange de la Dimension miroir. En voyant que Peter est parvenu à guérir tous les super-vilains, Dr. Strange est abasourdi, Peter 1 s'excuse et lui présente les autres variants Spider-Man. Dr. Strange avoue apprécier que Peter 1 ait pu offrir une seconde chance aux super-vilains mais il doit malgré tout les renvoyer dans leurs univers quand soudain, le Bouffon vert surgit et détruit la Machina di Kadavus avec une bombe citrouille, brisant la barrière séparant les univers. Alors que Dr. Strange essaie de maintenir la barrière, Peter 1, enragé, tente de tuer le Bouffon vert pour venger sa tante. C'est alors que Peter 2 l'arrête, puis est blessé par le Bouffon vert en guise de revanche. Alors que ce dernier commence à se réjouir de la mort de May, Peter 3 envoie le remède à Peter 1 qui l'injecte à Norman Osborn, le ramenant à la raison et éliminant le Bouffon vert une fois pour toutes. Alors qu'une multitude de visiteurs d'autres univers commence à arriver, Peter se rend compte que le seul moyen de protéger le multivers est de l'effacer de la mémoire de tout le monde. Il demande à Dr. Strange de refaire le sort en ce sens, puis s'en va faire des adieux déchirants à M. J. et Ned tout en leur promettant qu'il les retrouvera. Une fois le sort effectué, chacun est renvoyé dans son univers respectif et l'existence de Peter Parker est effacée de la mémoire de tous les habitants de son univers.

Plusieurs semaines plus tard, Peter rend visite à M. J. et Ned pour se présenter à nouveau, mais se ravise finalement après avoir vu la blessure qu'elle s'était faite en tombant de l'échafaudage de la Statue de la Liberté. Après s'être rendu sur la tombe de sa tante May où il a croisé Happy et s'être rappelé de ses dernières paroles, Peter s'installe dans un petit appartement et décide de poursuivre son activité de super-héros, se créant à cet effet un nouveau costume à la main.

Scène inter-générique[modifier | modifier le code]

Eddie Brock, lui aussi transporté dans l'univers du MCU avec son symbiote Venom[7], est très impressionné du nombre de super-héros qui s'y trouve. Pensant que Spider-Man est lié au fait qu'il s'y soit retrouvé, il décide de le rencontrer, mais en raison du dernier sort de Dr. Strange, Eddie Brock est renvoyé dans son monde, ignorant qu'il y a laissé par inadvertance une partie du symbiote derrière lui.

Scène post-générique[modifier | modifier le code]

La scène post-générique est une bande-annonce du film Doctor Strange in the Multiverse of Madness : on retrouve Strange, qui doit faire face à ses actes après les événements ayant impliqué Spider-Man. Il part chercher de l'aide auprès de Wanda Maximoff, véritablement devenue la Sorcière rouge, afin d'en apprendre plus sur le multivers. En outre, il va devoir affronter une version maléfique de lui-même.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Version française réalisée par le studio de doublage Dubbing Brothers, sous la direction de Jean-Philippe Puymartin et d'après une adaptation de Bob Yangasa.[10]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Lors de la production de Spider-Man: Homecoming (2017), deux suites étaient déjà prévues par Marvel Studios et Sony Pictures[11]. En juin 2017, l'acteur Tom Holland a déclaré que le troisième film aura lieu durant la dernière année de lycée de Peter Parker[12]. En , le président de Marvel Studios Kevin Feige déclare que le troisième film présentera « une histoire de Peter Parker qui n'a jamais été faite auparavant à l'écran » en raison de la fin du deuxième film, Spider-Man: Far From Home (2019), dans laquelle le monde entier apprend l'identité secrète de Spider-Man[13]. Le réalisateur Jon Watts exprime son intérêt d'intégrer Kraven le chasseur comme principal antagoniste du troisième film[14].

Le , le titre du film est annoncé : Spider-Man: No Way Home[15].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le , l'acteur Benedict Cumberbatch (Dr Strange) est annoncé au casting[16].

Le , les retours de Jamie Foxx et Alfred Molina dans leurs rôles respectifs d'Electro et de docteur Octopus sont confirmés[17].

Le frère de Tom Holland, Harry Holland est engagé pour un caméo dans le rôle d'un dealer, similaire à celui dans Cherry (2021), autre film avec son frère[18]. Cependant, son apparition est coupée au montage mais il apparaît dans la version longue.

Alors que Marvel a introduit le « Multivers » dans la phase IV, la presse et les fans spéculent sur la présence d'acteurs et de personnages des précédents films Spider-Man, et notamment celles d'Andrew Garfield et de Tobey Maguire, qui ont tenu ce rôle avant Tom Holland[19]. Des rumeurs évoquent aussi la présence de Charlie Cox qui incarnait Daredevil dans la série du même nom diffusée sur Netflix[20]. Les studios Marvel se refusent cependant à confirmer la présence d'Andrew Garfield et Tobey Maguire dans ce film[21]. Cependant, à la sortie en salle, la présence des trois acteurs se révèlera finalement être une réalité.

Tournage[modifier | modifier le code]

En , la seconde équipe tourne quelques plans extérieurs à New York[22],[23],[24], sous le faux titre Serenity Now[25].

Le tournage principal a ensuite lieu avec les acteurs principaux à Atlanta et ses environs, notamment dans les Trilith Studios. Des scènes sont également tournées en Islande[26]. Les prises de vues s'achèvent le [27],[28].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Dates de sortie[modifier | modifier le code]

Le film devait initialement sortir le aux États-Unis[29]. En raison de la pandémie de Covid-19, le tournage prend du retard et la sortie est d'abord repoussée au [30]. En , il est finalement repoussé au [31].

Spider-Man : No Way Home est sorti le 27 avril 2022 en DVD, Blu-ray et Blu-ray 4K ainsi qu'en édition limitée Steelbook, avec plus de deux heures de bonus en suppléments : un making-of avec les interviews du réalisateur, des producteurs et des différents acteurs du film, ainsi que des scènes coupées et un bêtisier.

Spider-Man : No Way Home - The More Fun Stuff Version, une version longue du film, sort en septembre 2022.

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
814 115 070 $[32] 33
Drapeau de la France France 7 387 663 entrées[33] 21
Monde Total hors États-Unis 1 157 324 775 $[32] 33
Monde Total mondial 1 971 439 845 $[32] 33

Malgré les restrictions liées à la pandémie de Covid-19, le film devient la deuxième plus grosse ouverture au box-office. À ses débuts aux États-Unis, il génère 260 millions de dollars dans 4 336 cinémas[34]. Fort de sept millions d'entrées, No Way Home devient le plus gros succès d'un film de super-héros en France ; il dépasse Avengers : Endgame, ce qui fait de lui le plus grand succès du MCU au box-office français[35].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Spider-Man: Far From Home
  2. Voir Spider-Man 2
  3. a et b Voir Spider-Man
  4. Voir The Amazing Spider-Man (film)
  5. a et b Voir The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros
  6. Voir Spider-Man 3
  7. Voir Venom : Let There Be Carnage
  8. Andrew Marszsl (Agence France-Presse), « Sony compte sur Spider-Man et Ghostbusters pour ramener le public dans les salles », sur Le Soleil, (consulté le )
  9. https://collider.com/spider-man-no-way-home-why-unsubtitled-tagalog-matters/
  10. « Fiche du doublage français du film », sur AlloDoublage, .
  11. (en) Peter Sciretta, « ‘Spider-Man: Homecoming’ Set Visit: Everything We Learned », sur slashfilm.com, (consulté le )
  12. (en) Umberto Gonzalez, « ‘Spider-Man: Homecoming’ to Kick Off Trilogy, Tom Holland Reveals », sur thewrap.com, (consulté le )
  13. (en) Erik Davis, « MARVEL'S KEVIN FEIGE ON THE MCU MULTIVERSE, 'FAR FROM HOME' POST-CREDITS SCENES AND THE FUTURE OF SPIDER-MAN », sur fandango.com, (consulté le )
  14. (en) Jesse Schedeen, « Spider-Man: Far From Home Director Wants Kraven the Hunter for Third Movie Villain », sur me.ign.com, (consulté le )
  15. « Spider-Man 3 : Le titre du film enfin dévoilé… No Way Home ! », sur lestoilesheroiques.fr, (consulté le )
  16. « Benedict Cumberbatch Joins ‘Spider-Man 3’ as Doctor Strange (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter.com
  17. « Spider-Man 3 devient officiellement Spider-Man : No Way Home », sur begeek.fr
  18. (en) Trilby Beresford, « Tom Holland Is Tight Lipped on Tobey Maguire, Andrew Garfield Cameos in 'Spider-Man': "It Would Be a Miracle If They Kept That From Me" », sur The Hollywood Reporter, (version du 24 février 2021 sur l'Internet Archive)
  19. « Vidéo : la bande annonce officielle de « Spider-Man : No Way Home » dévoilée », sur cnews.fr, (consulté le ).
  20. (en) Brandon Davis, « Daredevil Star Charlie Cox Has Wrapped Filming on Spider-Man 3 », sur Comicbook.com, (version du 15 janvier 2021 sur l'Internet Archive)
  21. (en) Adrienne Tyler, « Why Marvel Won't Confirm Garfield & Maguire Are In Spider-Man: No Way Home », sur screenrant.com, (consulté le )
  22. (en) Brandon Davis, « Tom Holland Confirms He Starts Spider-Man 3 Right After Uncharted », sur Comicbook.com, (version du 22 octobre 2020 sur l'Internet Archive)
  23. (en) Stewart Perrie, « Has Tom Holland's 'Spider-Man 3' Started Filming? », sur LADbible, (version du 15 octobre 2020 sur l'Internet Archive)
  24. (en) Michael Dorgan, « New Spider-Man Movie To Be Filmed in Sunnyside, Long Island City and Astoria This Week », sur Queens Post, (version du 11 octobre 2020 sur l'Internet Archive)
  25. (en) Spencer Perry, « Marvel Studios' Spider-Man 3 Working Title Revealed », sur Comicbook.com, (version du 27 février 2020 sur l'Internet Archive)
  26. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  27. (en) Davis, Brandon, « Episode #11: TFATWS Ep. 2, New Marvel Movie Dates, Spidey Wrap : de 4:38 à 5:10 », sur Spotify, Comicbook.com, (consulté le ) : « Davis: Spider-Man 3 is wrapping production today… I saw Murphy's Multiverse talking about this today, I know this is true. »
  28. « Le tournage de Spider-Man : No Way Home est achevé », sur Comicsblog, (consulté le )
  29. (en) Brent Lang, « Sony, Marvel Make Up: Companies Will Produce Third 'Spider-Man' Film », sur Variety, (version du 27 septembre 2019 sur l'Internet Archive)
  30. (en) Pamela McClintock, « 'Spider-Man' Sequel Delays Release to November 2021 Amid Sony Date Shuffle », sur The Hollywood Reporter, (version du 24 avril 2020 sur l'Internet Archive)
  31. (en) Jordan Moreau, « 'Spider-Man: Far From Home' Sequel Delayed to December 2021 », sur Variety, (version du 24 juillet 2020 sur l'Internet Archive)
  32. a b et c (en) « Spider-Man: No Way Home », sur Box Office Mojo (consulté le )
  33. « Spider-Man: No Way Home », sur JP's Box-Office (consulté le )
  34. (en-US) Pamela McClintock et Pamela McClintock, « Box Office: ‘Spider-Man: No Way Home’ Soars to Record $260M U.S. Opening, $600.8M Globally », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  35. « Fort de 7 millions d'entrées, No Way Home devient le plus gros succès d'un film de super-héros en France », sur https://www.premiere.fr/,

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]