Jeux olympiques d'été de 2024

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeux olympiques d'été de 2024
Localisation
Pays hôte
Ville hôte

Les Jeux olympiques d'été de 2024, officiellement appelés les Jeux de la XXXIIIe olympiade de l'ère moderne, seront célébrés en dans une ville qui sera élue lors de la 131e session du CIO à Lima, au Pérou, le [1]. Deux villes demeurent en compétition pour organiser les Jeux : Los Angeles et Paris[2]. Les villes de Hambourg, Rome, et Budapest étaient également en lice jusqu'à leurs retraits, respectivement les , et [3]. Il s'agit du plus faible nombre de villes candidates depuis le début des Jeux modernes.

Le , Thomas Bach, le président du Comité international olympique avait émis l'hypothèse d'une attribution simultanée des JO 2024 et 2028 (en), afin de conserver les « deux excellentes candidatures » (sic) de Paris et Los Angeles, les deux dernières villes encore en course. Une décision sera prise au sujet de cette proposition le 11 juillet 2017 lors de la présentation des candidatures à Lausanne, en Suisse. Dans le cas où celle-ci serait retenue, elle assurerait donc aux deux villes d'obtenir l'organisation des Jeux olympiques, en 2024 pour l'une, en 2028 pour l'autre[4]. Le , le maire de Los Angeles Eric Garcetti s'est dit favorable à cette proposition, ajoutant « je sais que je n'ai pas une position orthodoxe sur la question et je sais que Paris a pu dire par le passé que c'était 2024 ou rien », n'écartant pas ainsi l'idée de voir sa ville organiser les JO 2028, afin de laisser à Paris le soin d'organiser ceux de 2024[5].

Le , le bureau éxécutif du comité international olympique adopte à l'unanimité la recommandation du président Thomas Bach en faveur d'un double vote à Lima le 13 septembre, pour désigner les villes hôte des Jeux olympiques 2024 et 2028, soit Paris et Los Angeles dans un ordre qui reste à définir. Cette décision doit être approuvée par la centaine de membres du CIO convoqués en session extraordinaire les 11 et 12 juillet.

Sélection de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Villes candidates[modifier | modifier le code]


Ville Pays 1er tour
Paris Drapeau : France France
Los Angeles Drapeau : États-Unis États-Unis

Candidatures abandonnées[modifier | modifier le code]

  • Drapeau : États-Unis Boston est sélectionnée le [8], mais faute de soutien populaire et après le refus de son maire, la ville renonce au projet et est remplacée par Los Angeles le 27 juillet 2015[9].
  • Drapeau : Allemagne Hambourg est présentée comme candidate officiellement le [10] mais, à la suite d'un référendum auprès de la population le 29 novembre 2015 donnant une majorité à l'opposition à la candidature, la ville se retire[11],[12].
  • Drapeau : Italie Rome, candidate officielle du [13] au . Toutefois, le Comité national olympique italien dépose la 2e partie du dossier de candidature auprès du CIO le [14] puis la candidature a été retirée le 11 octobre 2016[15].
  • Drapeau : Hongrie Budapest, candidature retirée le [16], par le conseil municipal, suite à la campagne du mouvement de jeunes militants, Momentum, qui a revendiqué la collecte de 266 000 signatures contre la candidature, soit presque le double du total nécessaire pour déclencher l'organisation d'un référendum local dans cette ville de 1,7 million d'habitants.

Vote[modifier | modifier le code]

Le vote pour la désignation de la ville hôte des Jeux 2024 aura lieu le , lors de la 131e session du CIO à Lima.

Programme des Jeux olympiques d'été de 2024[modifier | modifier le code]

Lors de la 125e session du CIO, celui-ci a décidé d'admettre la lutte comme sport additionnel au programme olympique des JO d'été de 2020 et de 2024. La liste des 28 sports aux JO d'été de 2024 sera donc identique à celle des JO d'été de 2020[17]. Néanmoins, l'une des mesures de l'Agenda olympique 2020, approuvé fin , qui pourrait être appliquée durant ces jeux, serait le retour des sports de démonstration ainsi qu'une limite qui passerait à 30 sports.

Sponsoring des Jeux olympiques d'été de 2024[modifier | modifier le code]

Panasonic Corporation est le premier sponsor global du CIO à avoir signé pour les JO de 2020 et 2024 dans le cadre du programme TOP X[18].

Droits de diffusion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Point, magazine, « JO-2024: le comité olympique allemand pour une candidature de l'Allemagne »
  2. « Cinq villes de renommée mondiale en lice pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024 - Le CIO versera 1,7 milliard de dollars américains au comité d'organisation des Jeux », Comité international olympique
  3. « JO 2024 : Budapest retire sa candidature », sur challenges.fr (consulté le 22 février 2017)
  4. « Le CIO se penche sur la double attribution des JO 2024 et 2028 », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. « Le maire de Los Angeles pense aussi à 2028 », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. « Paris entre dans la course aux Jeux olympiques », sur paris.fr
  7. « JO 2024: Los Angeles candidate, une nouvelle rivale pour Paris »
  8. « Les États-Unis misent sur Boston », sur Sport24.com et Le Figaro, .
  9. « JO 2024 : Boston renonce à sa candidature, faute de soutien populaire », Le Monde, .
  10. (de) « Olympia-Bewerbung: Hamburg soll Sommerspiele 2024 nach Deutschland holen », Der Spiegel, .
  11. « JO 2024 / Référendum à Hambourg : Le DIRECT : Le "Non" l'emporte et entraîne le retrait de la candidature allemande »
  12. « La population de Hambourg vote non aux JO 2024 », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244).
  13. Kevin Bernardi, « JO 2024 : Le Comité Olympique Italien ratifie à l'unanimité la candidature de Rome », .
  14. (it) Lorenzo d'Albergo, « Olimpiadi 2024, il Coni porta dossier al Cio: "C'è anche Roma" », sur La Repubblica, .
  15. Rome renonce définitivement à sa candidature aux Jeux Olympiques 2024, L’Équipe.fr, 11 octobre 2016
  16. « JO-2024 - Budapest retire sa candidature (média officiel) », sur Romandie.com, (consulté le 22 février 2017)
  17. La lutte est admise au programme olympique des Jeux de 2020 et 2024 - Comité international olympique - 9 septembre 2013
  18. Panasonic étend son partenariat des Jeux Olympiques jusqu'en 2024 - Le Huffington Post - 06/02/2014
  19. Le CIO cède à SBS les droits de diffusion des Jeux Olympiques de 2018, 2020, 2022 et 2024 Comité International Olympique - 04/07/2011
  20. « Le CIO attribue les droits de diffusion (TV et autres plateformes) des Jeux Olympiques de 2018 à 2024 en Europe à Discovery et Eurosport », (consulté le 10 août 2016)
  21. Par Asif Hossain, « Radio-Canada nommé diffuseur officiel des Jeux olympiques jusqu’en 2024 », sur Site officiel du Comité olympique canadien | Équipe Canada | Jeux olympiques 2016, (consulté le 16 août 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]