French cancan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

French cancan
Description de cette image, également commentée ci-après
French cancan au Moulin-Rouge de Paris
Instrumental de Jacques Offenbach
Sortie 1868
Durée 2:12
Genre Opéra bouffe, musique de fanfare
Compositeur Jacques Offenbach

Clip vidéo

[vidéo] Franch cancan au Moulin Rouge - French TV sur YouTube

Le French cancan (cancan français, en anglais) est une célèbre forme de spectacle musical et chorégraphique français apparue à Londres en 1868[1]. Il est repris et arrangé du célèbre Galop infernal d'Orphée aux Enfers, de l'opéra bouffe Orphée aux Enfers, de Jacques Offenbach de 1858[2] (plus célèbre œuvre d'Offenbach, et plus célèbre des cancan-chahut-cancan du monde, musique emblématique entre autres des célèbres spectacles de cabarets parisiens Moulin-Rouge, Lido, Paradis latin, ou Folies Bergère...).

Historique[modifier | modifier le code]

Le Cafe de Paris, de Jean Béraud

Les bals sont très fréquentés au XIXe siècle à Paris, en particulier durant la période du Carnaval de Paris. Dans ce cadre apparaît le cancan (ou « coin-coin ») qui se danse en couple. C'est une danse prohibée par les autorités, car à l'époque les femmes portent, sous leur robe longue et leur frou-frou, des jupons et une culotte fendue. Lever ainsi la jambe, la robe et les jupons est très osé, impudique et érotique.

En 1850, Céleste Mogador, danseuse vedette du bal Mabille de Paris, s'empare du phénomène cancan, une nouvelle danse d'environ huit minutes au rythme endiablé, sur des airs entraînants de la musique festive de danses de Paris au XIXe siècle de l'époque[3]. Faisant preuve d'équilibre et de souplesse à la limite de l'acrobatie, les danseuses de cancan dans leur costume affriolant font perdre la tête au Tout-Paris.

S'inspirant de cette danse, le producteur et directeur de théâtre et de music-hall anglais Charles Morton (en) invente une nouvelle forme de ballet[1] le « French cancan » censé émoustiller le public anglophone par l'évocation du libertinage sexuel parisien-français, exécuté principalement sur des airs notamment du célèbre Galop infernal d'Orphée aux Enfers[4] de Jacques Offenbach, compositeur emblématique considéré comme « le roi du Second Empire » du monde du spectacle du XIXe siècle.

Des célèbres danseuses vedettes contribuent à son succès, dont La Goulue, Jane Avril, Nini Pattes en l'air, ou la Môme Fromage…, du célèbre Moulin Rouge de Montmartre, ainsi que des artistes peintres ou dessinateurs d'affiches, dont Henri de Toulouse-Lautrec, dont les peintures et affiches de French cancan sont exposées dans les plus importants musées du monde.

Le French cancan est à ce jour une musique emblématique des nuits parisiennes, avec son chahut festif et ses hurlements stridents, pour le tourisme parisien, entre autres avec les célèbres revues et spectacles de cabarets parisiens Moulin-Rouge, Lido, Paradis Latin, ou Folies Bergère…, symbole d'un Paris frivole et festif, et des joies de la Belle Époque[5].

Fichier audio
Le Galop infernal (no 15) d’Orphée aux Enfers d'Offenbach.
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le cancan fut rebaptisé French cancan par l'entrepreneur de spectacles londonien Charles Morton dans les années 1860. Cette nouvelle forme de cancan, qui fit scandale à Londres où l'on joua en 1868 à l'Alhambra un ballet intitulé Mabille in London dans lequel dansait Finette, tendait de plus en plus (fin XIXe - début XXe siècle) à être associé à Offenbach. » Jean-Claude Yon, Jacques Offenbach, Gallimard, coll. « NRF Biographies », 2000, p. 644.
  2. [vidéo] Franch cancan au Moulin Rouge - French TV sur YouTube
  3. Cette danse serait à l'origine une invention des blanchisseuses de Montmartre qui la dansaient durant leurs fêtes, notamment lors de la Mi-Carême.
  4. « French Cancan - sélection d'Orphée aux enfers : quadrille (Offenbach) Tommy Desserre, orgue de cinéma », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris.
  5. « Histoire du French cancan », sur www.cometoparis.com (consulté le 22 décembre 2019).
  6. [vidéo] Moulin Rouge (1952) - Can-Can Dance sur YouTube
  7. [vidéo] Can-Can Dance - Film Can-Can (1960) sur YouTube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]