Procter & Gamble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Procter.

Procter & Gamble

Description de l'image  Procter_&_Gamble_2013_(logo).png.
Création 1837
Fondateurs William Procter
James Gamble
Forme juridique Company
Action NYSE : PG
Slogan Touching Lives, Improving Life.
Siège social Drapeau des États-Unis Cincinnati (Ohio(États-Unis)
Direction A. G. Lafley
Activité Hygiène, Bien de consommation courante.
Produits voir la liste

Beauté (24 %) : Pantene, Head & Shoulders,
Soin du linge et de la maison (32 %) : Ariel, Dash, Tide, Mr Propre, Febreze, Bonux, Ace, Tide
Soin du bébé et de la famille (19 %) : Always, Tampax, Pampers...
Santé et bien-être (15 %) : Oral-B, Crest, Fixodent…

Rasage (10 %) : Gillette, Venus.
Effectif 127 000 (en 2012)
Site web www.pg.com
Chiffre d’affaires en augmentation US$ 83,68[1] Md. (2012)
Résultat net en augmentation US$ 10.75 Md. (2012)

Procter & Gamble est une multinationale américaine spécialisée dans les biens de consommation courante (hygiène et produits de beauté). Le siège de P&G est situé à Cincinnati en Ohio. En 2012, la société emploie 127 000 personnes pour un chiffre d'affaires de plus de 80 milliards de dollars.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

William Procter, un fabricant de bougies, et James Gamble, fabricant de savon, deux hommes immigrants d’Angleterre et d’Irlande, se sont établis dans la ville de Cincinnati et ont décidé de réunir leurs ressources pour former leur propre entreprise. Leur premier accord fut signé le . L'entreprise Procter & Gamble fut fondée en 1837.

L'entreprise a prospéré durant le XIXe siècle. En 1859, les ventes atteignaient un million de dollars. À cette époque, environ 80 employés travaillaient pour Procter & Gamble. Durant la guerre civile, l'entreprise a gagné des contrats pour fournir à l’armée de l’Union des savons et des bougies. De cette façon, la firme gagna en notoriété grâce à la distribution de ses produits au travers du pays. Une fois la guerre terminée et les hommes retournés chez eux, ils continuèrent à acheter des produits de la même marque.

Dans les années 1880, Procter & Gamble a débuté la commercialisation d'un nouveau savon, peu cher et de bonne qualité, qu'elle appela savon « Ivoire » (Ivory). Dans les décennies suivantes, Procter & Gamble a continué de grandir et d’évoluer. L'entreprise a commencé à être connue pour son travail sur l’environnement dans les dernières années du XIXe siècle. William Cooper Procter, petit-fils de William Procter, a établi un programme de partage des bénéfices pour les employés de l’entreprise en 1887. Il espérait ainsi, en donnant aux employés une mise dans l’entreprise, qu’ils seraient moins enclins à déclencher des grèves.

Plus tard, l'entreprise s’est intéressée plus particulièrement aux savons, en produisant plus de trente types différents dans les années 1890. L’électricité devenant de plus en plus utilisée, le besoin de bougies était moindre par rapport aux débuts de Procter & Gamble. Finalement, l'entreprise a arrêté la fabrication de bougies en 1920.

Début du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Siège social de l'entreprise à Cincinnati

Au début du XXe siècle, Procter & Gamble a continué à grandir. L'entreprise a commencé à construire des fabriques à d’autres endroits aux États-Unis, parce que la demande dépassait les capacités de l’usine de Cincinnati. P&G a commencé à diversifier ses produits également et, en 1911, a commencé à produire « Crisco », une graisse faite d’huile végétale plutôt que de graisse animale. Au début des années 1900, Procter & Gamble commença à être connu pour ses recherches de laboratoires, où des scientifiques travaillaient à créer de nouveaux produits. Elle fut également l’une des premières entreprises à travailler sur les études de marché, enquêtant sur les besoins des consommateurs et l’attrait des produits. Comme la radio devenait de plus en plus populaire dans les années 1920, 1930, Procter & Gamble a sponsorisé un certain nombre de programmes radios. Ces shows se sont vu appeler « soap operas » (~émission savon). P&G a produit et sponsorisé les premiers soap operas à la radio dans les années 1930 et les premiers soap operas à la télévision dans les années 1950.

À travers le XXe siècle, Procter & Gamble a continué à prospérer. L'entreprise s’est implantée dans d’autres pays, à la fois en termes d’usine de fabrication que de vente de produits. Elle est devenue une entreprise internationale. De plus, un certain nombre de nouveaux produits et de noms de marque furent introduits plus tard.

L'entreprise a introduit le détergent « Tide » en 1946 et le shampoing « Prell » en 1950. En 1955, Procter & Gamble a commencé à vendre les premiers dentifrices « Crest » contenant du fluor. En 1957, l'entreprise a racheté Charmin Paper Mills et a commencé à produire du papier hygiénique et d’autres produits à base de papier. Une fois de plus, en se concentrant sur les produits nettoyants, Procter & Gamble a commencé à fabriquer l’adoucissant « Downy » en 1960. L’un des produits les plus révolutionnaires de l'entreprise fut « Pampers », d'abord testé en 1961, des couches jetables pour bébé pour remplacer les langes traditionnelles lavables.

De 1950 à nos jours[modifier | modifier le code]

Après la seconde moitié du XXe siècle, Procter & Gamble a acquis un certain nombre d’autres entreprises qui lui ont permis de diversifier ses lignes de produits et d’accroître son profit de manière significative. Ces acquisitions incluent le café Folgers, les produits pharmaceutiques Norwich Eaton, Richardson-Vicks, Noxell, Shulton’s Old Spice, Max Factor, l'entreprise Iams et beaucoup d’autres.

Au début des années 1980, Procter et Gamble, comme d'autres entreprises, fut confrontée à une rumeur affirmant qu’une partie de son capital appartenait à la secte Moon. Le point de départ de cette rumeur semble être l'homélie de pasteurs fondamentalistes. Ces rumeurs ont pris plus d'ampleur quand certains ont cru voir le nombre du diable (666) dans l’emblème de l'entreprise que cette dernière a d'ailleurs fini par changer[2].

En 1996, Procter & Gamble a fait les gros titres quand l’administration américaine des produits alimentaires et des médicaments (la Food and Drug Administration) a approuvé un nouveau développement de produit par l'entreprise : Olestra. Olestra est également connu sous son nom de marque Olean, qui est un substitut de graisse pour cuisiner les frites et autres fritures. L’histoire de Procter & Gamble continue de croître, mais son siège social reste toujours à Cincinnati.

En 2003, P&G absorbe le groupe de cosmétique allemand Wella.

En 2004, la marque Sunny Delight alors détenue par Procter & Gamble[3] est rachetée par le fonds d’investissement JW Childs Associates qui constitue un groupe Sunny Delight Beverages Co créé autour de Sunny Delight et des marque boissons américaines déjà détenue Very fine et Fruit2O[4].

En , P&G a annoncé son intention de fusionner avec la Gillette Company. Avec cette fusion, P&G est devenu le leader mondial des produits de grande consommation, devant Unilever.

En P&G annonce vouloir fusionner son unique marque agroalimentaire Pringles restante avec le groupe californien Diamond Foods mais à la suite d'un vaste scandale de falsification des comptes de ce dernier l'affaire ne se fait pas, Diamond Foods se retire[5]. En le groupe américain Kellogg's alors écarté une première fois propose le rachat des chips Pringles pour la somme de 2,695 milliards de dollars d'ici à [6],[7].

La domination de Procter & Gamble dans de nombreuses catégories de produits de grande consommation rend les décisions liées à la gestion des marques critiques. Par exemple, la stratégie globale de Procter & Gamble doit prendre en compte la ressemblance de ses produits et le « cannibalisme » qu’il peut exister entre eux concernant les ventes.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Marques[modifier | modifier le code]

Procter & Gamble possède 25 marques générant un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard de dollars par an.

Parmi les autres marques du groupe, citons Oil of Olaz (aussi appelée Oil of Olay, suivant les pays), Max Factor, Bold, Daz, Flash. La division P&G beauté commercialise les parfums : Anna Sui, Dunhill, Escada, Fairy, Giorgio Beverley Hills, Hugo Boss, Lacoste, Rochas et Valentino.

Les marques Gillette, Duracell, Braun et Oral-B ont été acquises indirectement lors de la fusion avec Gillette Company.

Fluocaril et Parogencyl ont été acquises en 2005 et Ambipur en 2010 auprès de Sara Lee Corporation[8].

Données financières[modifier | modifier le code]

En 2012, Procter & Gamble a réalisé un chiffre d'affaires de 83,68 milliards de dollars pour 10,756 milliards de bénéfices[9].

Procter & Gamble dans le monde[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Suisse Suisse[modifier | modifier le code]

Procter & Gamble a débuté ses opérations en Suisse en 1953. En 1999 P&G établit à Genève son centre de la planification stratégique pour l’Europe, le Proche et Moyen-Orient ainsi que l’Afrique. Quelque 2 100 collaborateurs de plus de 57 nationalités différentes y développent et coordonnent l’ensemble des activités pour toutes les marques commercialisées dans les différents espaces économiques. La présidente de Procter & Gamble Europe de l'Ouest est actuellement Marylynn Ferguson-McHugh.

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

P&G France emploie 2700 salariés répartis entre son siège situé à Asnières sur Seine (92) et 3 usines situées à Amiens, Blois et Sarreguemines. Site internet de la filiale française : http://www.pg.com/fr_FR/index.shtml

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :