Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines
131027 Velodrome.jpg

Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Début construction
Ouverture
Architecte
Chabanne & Partenaires Architectes, Synthèse Ingenierie, Agence Ter Paysagistes-Urbanistes, Ralph Schürmann.
Coût de construction
74 millions d'euros
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Société Vélopolis
Administration
Direction générale : Arnaud Zumaglia
Équipement
Capacité
5 000
Tribunes
4 800
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Yvelines
voir sur la carte des Yvelines
Red pog.svg

Le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines est un vélodrome situé à Montigny-le-Bretonneux dans les Yvelines. Il a ouvert ses portes au public le 13 janvier 2014. La Fédération française de cyclisme y a son siège et l'équipe de France son centre d'entrainement[2]. Le vélodrome est l'équipement principal de ce nouveau complexe, qui comporte une seconde arène adaptée aux épreuves de BMX. Ces installations aux normes olympiques accueilleront des compétitions nationales et internationales.

Origine[modifier | modifier le code]

Lors de la candidature pour les Jeux olympiques de 2012 de la ville de Paris, la ville de Montigny-le-Bretonneux fut choisie comme futur emplacement du grand vélodrome francilien. Malgré l'échec de la candidature, le projet fut maintenu. Pour le président de la Fédération française de cyclisme David Lappartient, « le football a son Clairefontaine, le Rugby son Marcoussis, le cyclisme aura Saint Quentin en Yvelines »[2].

Le lancement officiel du projet eut lieu le à l'hôtel d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines en présence de Rama Yade, secrétaire d'État aux sports, Michel Laugier, maire de Montigny-le-Bretonneux, Robert Cadalbert, président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, David Lappartient et des élus locaux[3].

Présentation du projet[modifier | modifier le code]

Le centre sportif et de loisirs, complété d’espaces aménagés – bureaux, commerces, restaurants, hôtels, logement étudiants, chercheurs et jeunes actifs, etc. est situé sur un terrain de 15 hectares et s'intègre entre la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines - Montigny - le Bretonneux et la base de plein air et de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines[4] proche de l'autoroute A12.

Conception et PPP[modifier | modifier le code]

Vélodrome en travaux (janvier 2013).

La maitrise d'œuvre de l'opération est assurée par le cabinet Chabanne & Partenaires Architectes, Synthèse Ingénierie et par l'agence Ter Paysagistes-Urbanistes. L'architecte allemand Ralph Schürmann, également architecte du vélodrome des Jeux Olympiques de Pékin, est le concepteur de la piste[2]. Il appartient à une famille d'architectes considérée comme une des premières spécialistes des vélodromes dans le monde.

Le budget initial du projet était de 74 millions d'euros répartis entre les différents acteurs à hauteur de 13,3 millions d'euros[3]. Le restant du budget provient de ventes foncières[3]. La construction du vélodrome a été confiée à Vélopolis, un groupement constitué de Bouygues Construction Île-de-France, DTP Terrassement, Exprimm (Bouygues énergies & services) et Meridiam, filiale du Crédit agricole et ce, dans le cadre d'un contrat de partenariat. Le financement est assuré par Dexia et Société générale. Le budget sera finalement de 101 millions d'euros[2].

Vélopolis doit gérer le complexe pendant vingt sept ans.

Vélodrome[modifier | modifier le code]

Le vélodrome peut accueillir 6 043 personnes avec 5 000 places en gradin. Un espace au cœur de la piste peut accueillir 2 700 personnes[1].

Les dimensions de la piste sont de 250 mètres de long et 8 mètres de large, une première mondiale[2], avec un rayon constant de 23 mètres [4].

Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines de nuit

L'arène BMX[modifier | modifier le code]

Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, arène BMX

À côté du vélodrome est construit une piste de BMX couverte et éclairée, une première en Europe. Elle offre deux rampes de départ contiguës (4 et 8 m de hauteur) et trois lignes droites dédoublées.

Structures complémentaires[modifier | modifier le code]

Il est prévu quatre bâtiments d'hébergement : 480 chambres pour les étudiants, 136 chambres pour les jeunes actifs, 120 chambres pour les chercheurs et 60 chambres pour un hôtel haut de gamme destiné aux touristes[5].

Un restaurant est à disposition des sportifs et du staff.

Recours[modifier | modifier le code]

Compte tenu des irrégularités qu'ils auraient relevées [6], neuf habitants de Montigny-le-Bretonneux ont déposé un recours contre le permis de construire devant le tribunal administratif de Versailles[7] La société Vélopolis, chargée de l'opération, a assigné ces neuf habitants devant le tribunal de grande instance de Versailles pour « recours abusif et fautif » et leur réclame 3,7 millions de dommages et intérêts[8].

Événements[modifier | modifier le code]

Après une ouverture le 13 janvier 2014, la soirée d’inauguration officielle s'est tenue le 30 janvier, avec une compétition de cyclisme sur piste opposant la France à la Grande-Bretagne[9]. Les 1er et 2 février 2014 avaient lieu des journées portes-ouvertes[10].

Entre temps, le 31 janvier 2014, Robert Marchand, âgé de 102 ans, bat son propre record des centenaires en parcourant 26,927 km en une heure[11].

En juin 2014, le lieu accueille l'arrivée de la classique Bordeaux-Paris[12].

Le vélodrome accueille les Championnats de France du 2 au 5 octobre 2014[13], puis les championnats du monde du 18 au 22 février 2015[14]. Durant ces derniers, deux records du monde féminins sont battus : en vitesse par équipes et en poursuite par équipes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Plaquette du vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines
  2. a, b, c, d et e « Culture Vélodrome #6 : Saint-Quentin », sur velochrono.fr,‎
  3. a, b et c « Le vélodrome, un équipement forcément synonyme d'ambition », in L'Ignymontain, no 87, novembre 2009, page 3.
  4. a et b A. Thomas-Commin, Le vélodrome de St-Quentin, nouvel écrin pour les Bleus L'Equipe, 19 juin 2013
  5. « 730 chambres et des hôtels », in L'Ignymontain, no 87, novembre 2009, page 3.
  6. http://velodrame.org/nos-communiques/inauguration-du-velodrome-olympique-de-sqy-et-deja-la-medaille-dor-de-lintimidation-16-janvier-2014/
  7. http://velodrame.org/
  8. Vélopolis réclame 3,7 M€ à 9 habitantsLe parisien, 29 septembre 2011
  9. Nathalie Moutarde, Le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines entre en piste Le Moniteur, janvier 2014
  10. Journées portes ouvertes au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, www.lechorepublicain.fr, 31 janvier 2014.
  11. Marchand bat son record à 102 ans, l'Equipe, le 31 janvier 2014
  12. Renaissance de la grande classique Bordeaux-Paris sur Cyclosport
  13. « CHAMPIONNATS DE FRANCE SUR PISTE ELITE HOMMES ET DAMES - ST QUENTIN-EN-YVELINES (IDF) », sur ffc.fr
  14. « Saint-Quentin-en-Yvelines accueillera les Mondiaux 2015 ! », sur lequipe.fr,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]