Aller au contenu

Jeux paralympiques d'été de 2024

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeux paralympiques d'été de 2024
Logo
Localisation
Pays hôte Drapeau de la France France
Ville hôte Paris
Coordonnées 48° 51′ 24″ N, 2° 21′ 08″ E
Date Du 28 août au
Compétition
Nombre de sports 22
Épreuves 549
Symboles
Mascotte Phryges
Géolocalisation
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Paris
Chronologie

Les Jeux paralympiques d’été de 2024, officiellement XVIIes Jeux paralympiques d’été, se dérouleront à Paris, en France, du au . La ville hôte de ces Jeux olympiques et paralympiques est officiellement désignée lors de la 131e session du Comité international olympique (CIO) à Lima, au Pérou, le [1].

Les villes de Hambourg, Rome et Budapest étaient également en lice jusqu'à leurs retraits, respectivement les , et [2] . C'est la ville de Los Angeles qui est désignée pour les Jeux paralympiques de 2028, conformément à l'accord trouvé avec le CIO, le .

Ce sera la première fois que Paris organisera des Jeux paralympiques d'été, l'événement n'existant pas lors de la dernière célébration des Jeux olympiques à Paris en 1924. Par ailleurs, la France a déjà accueilli la Ve édition des Jeux paralympiques d'hiver à Tignes et Albertville, en 1992.

Organisation

[modifier | modifier le code]

Organisation institutionnelle

[modifier | modifier le code]

Le , le Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJO) est créé ; il est présidé par Tony Estanguet ; le directeur général est Étienne Thobois. Une Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO), est également créée début 2018 ; il s’agit d’un établissement public présidé par Anne Hidalgo. En Nicolas Ferrand est nommé préfigurateur de la SOLIDEO[3].

Pour l'organisation gouvernementale, en , Jean Castex est nommé délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris[4]. À la suite de sa nomination comme Premier ministre, il est remplacé à compter du par Michel Cadot[5].

Le , le Comité exécutif de l'IPC valide l'avancement d'une semaine des dates de tenue des Jeux de 2024, confirmant une volonté commune du COJO et de l'IPC de donner une plus grande visibilité aux épreuves paralympiques[6]. Des compétitions se tiendront en effet durant les vacances scolaires[7].

En août 2023, un séminaire réunit à Paris les chefs de mission des Comités nationaux paralympiques (CNP). La venue à cette occasion de deux personnalités suscite une polémique : Ghafoor Kargari, président du comité paralympique iranien, est accusé de tortures et soupçonné de crimes contre l'humanité — une plainte est déposée à son encontre à Paris le 28 août —, et Omar al-Aroub, président du comité syrien, est accusé de crimes de guerre[8],[9],[10],.

Le logo a été dévoilé le au Grand Rex[11],[12],[13]. Rond, il rassemble trois symboles : une médaille d'or, la flamme olympique et Marianne, symbolisée par un visage de femme mais privée de son bonnet phrygien caractéristique. La typographie dessinée fait référence à l'Art déco, mouvement artistique des années 1920, décennie pendant laquelle ont eu lieu pour la dernière fois les Jeux olympiques à Paris, en 1924. Pour la première fois, ce logo sera unique pour les Jeux olympiques et les Jeux paralympiques[14].

Produits dérivés en peluche de la Phryge olympique et de la Phryge paralympique.

Les mascottes officielles sont dévoilées le [15]. Les Phryges, du nom reprenant le bonnet phrygien, sont des personnages en forme de ce même bonnet[16]. Ces deux mascottes avec des bras et des jambes, dont l'une des deux, Phryge paralympique, possède une prothèse à une des jambes (premier handicap visible dans l'histoire des mascottes), font partie des rares mascottes à ne pas être des animaux[17]. Choisies en clin d’œil à la Révolution française et à l'utilisation des premiers bonnets phrygiens, ces mascottes ont été conçues par l'agence créative W et les équipes de Paris 2024[16]. Elles se déclinent aussi avec d'autres personnages secondaires pour les accompagner, ayant chacune des personnalités affirmées différentes. Les mascottes ont été validées par un échantillon d'enfants et sont déclinées sous différents formes de produits : porte-clés, tee-shirts, peluches qui sont produites en partie par l’usine bretonne Doudou & Compagnie[18].

Relais de la flamme paralympique

[modifier | modifier le code]

Infrastructures sportives

[modifier | modifier le code]

Les sites olympiques sont dévoilés le [19],[20],[21],[22],[23].

Durant l'année et demie de la candidature et à la suite de l'expérience des Jeux paralympiques de 2016, plusieurs sites sont modifiés par souci logistique. La boccia se joue en salle et on renforce le pôle du Bourget, plus proche du village paralympique.

La liste définitive est validée le [24].

Liste des sites définitive validée le 14 décembre 2020[25]
Site Commune Statut Sport olympique et activités diverses
Place de la Concorde Paris Existant
(tribunes provisoires)
Cérémonie d'ouverture
Stade de France Saint-Denis Existant Athlétisme
Cérémonie de clôture
Village olympique de Saint-Denis Saint-Denis, Saint-Ouen, L'Île-Saint-Denis À construire Village paralympique
Centre national de tir sportif Déols Existant Tir
Champ-de-Mars Paris Existant
(tribunes provisoires)
Football à 5
Pont Alexandre-III [S 1] Paris Existant Triathlon
Grand Palais Paris Existant
(rénovation prévue)[26]
Escrime en fauteuil
Taekwondo
Grand Palais éphémère
(au Champ-de-Mars)
Paris Temporaire
(sera mis en place dès 2021 pour les rénovations du Grand Palais)[27]
Judo
Rugby-fauteuil
Esplanade des Invalides Paris Existant
(tribunes provisoires)
Tir à l'arc
Parc des expositions de la porte de Versailles Paris Rénovation en cours Tennis de table (Hall IV)
Goalball (Hall I)
Boccia
Stade Roland-Garros Paris Existant
(rénovation et extension en cours)[S 2]
Tennis fauteuil
Palais omnisports de Paris-Bercy[S 3] Paris Existant Basket en fauteuil
Arena Porte de la Chapelle[28] Paris À construire[S 4],[29],[30] Badminton
Haltérophilie
Paris La Défense Arena[S 3] Nanterre Construction achevée à l'automne 2017 Natation
Base nautique de Vaires-sur-Marne Vaires-sur-Marne Existant
(Site inauguré le )
Aviron
Canoë
Château de Versailles Versailles Existant
(tribunes provisoires)
Équitation
Vélodrome national Saint-Quentin-en-Yvelines Existant Cyclisme sur piste
Parc des expositions de Villepinte Villepinte Existant Volley-ball assis
Parc des expositions du Bourget Le Bourget Temporaires et existant[S 5] Centre des médias[31]

Participants

[modifier | modifier le code]

Question des athlètes de Russie et de Biélorussie

[modifier | modifier le code]

Après l'Invasion de l'Ukraine par la Russie le , le Comité international paralympique vote le en faveur de l'exclusion des comités paralympiques russe et biélorusse des Jeux paralympiques[32].

Toutefois, en janvier 2023, le CIO amorce un revirement et annonce son intention d'accepter des athlètes russes et biélorusses en tant qu'athlètes neutres[33]. Les fédérations internationales réintègrent petit à petit les athlètes individuellement mais sous bannière neutre.

Fin septembre 2023, l'IPC vote en faveur de la participation, sous bannière Athlètes individuels neutres, des Russes et des Biélorusses [34],[35] ; les comités paralympiques russes et biélorusses restent suspendus.

Nations participantes

[modifier | modifier le code]
Les 91 délégations participantes aux Jeux de 2024[36]
le nombre de participants ne tient pas compte des guides, barreurs ou gardiens voyants
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
- pays - pays - pays -pays - pays

Compétition

[modifier | modifier le code]

Sports au programme

[modifier | modifier le code]

Les 22 sports présents à Tokyo sont reconduits à Paris[37] ; le Conseil devait maintenir le nombre d'athlètes autour de 4 350 et s'assurer que tout changement potentiel était neutre en termes de coûts. Avec ces principes directeurs, l'extension des Jeux à 23 sports n'était pas une option viable.

Huit fédérations internationales avaient montré leur intérêt pour une introduction[38] : Fédération internationale de football CP, Fédération internationale de foot fauteuil, Fédération internationale de golf, Association internationale de surf, Fédération mondiale de bras de fer, Fédération mondiale de karaté, Fédération mondiale de danse sportive et World Sailing (cette dernière discipline ayant déjà été incluse). Le Football à 7 est le seul sport additionnel à avoir respecté les différents critères et était toujours en lice pour son inclusion[39].

Quelques fédérations ont souhaité intégrer de nouvelles disciplines : le basket-ball 3x3 en fauteuil roulant basket3x3, le poumsé en taekwondo, le Para-trap en tir.

Finalement, le football à 7 n'est pas intégré pour des raisons logistiques[40]. Les 22 sports paralympiques sont reconduits avec des réserves sur le basket-fauteuil[41]. La fédération de basket-fauteuil devait en effet revoir ses critères de classification de handicap[42]. Le conseil d'administration de l'IPC décide en septembre de confirmer sa présence[43].

En , le CIP valide le programme détaillé avec 549 épreuves dans 22 sports[44]. Le quota d'athlètes féminins est rehaussé (1 859 soit 77 de plus qu'aux derniers Jeux) avec 8 épreuves féminines de plus (235 contre 227)

  • le para badminton décernera ainsi 16 médailles, soit deux de plus qu'à Tokyo
  • Le para taekwondo passe de 6 à 10 épreuves
  • La boccia voit 4 nouvelles catégories (11 contre 7)
  • Plus d'épreuves dans les nouveaux sports comme le para canoë et para triathlon.

L’IPC a par ailleurs standardisé le format de compétition des cinq sports par équipes au programme des Jeux, afin que toutes les épreuves réunissent à présent huit équipes[45].

Liste des sports olympiques au programme[46]

Le calendrier a été dévoilé le [47] ; le dernier jour de compétition, il y aura encore 14 finales avec notamment les titres du para-marathon.

Légende
     Cérémonies  C  Jour de compétition   4   Nombre de finales
Calendrier général des Jeux paralympiques de 2024[48]
Sports Jour de compétition (août / septembre)
Mer 28 Jeu 29 Ven 30 Sam 31 Dim 1 Lun 2 Mar 3 Mer 4 Jeu 5 Ven 6 Sam 7 Dim 8
Cérémonies Logo IPC O C
Athlétisme Pictogramme Athlétisme 13 18 19 13 24 15 19 16 22 4
Aviron Pictogramme Aviron C C 5
Basket-ball Pictogramme Basket-ball C C C C C C C C C 1 1
Boccia Pictogramme Boccia C C C 2 6 C C 3
Cyclisme Sur route Pictogramme Cyclisme 19 6 4 5
Sur piste Pictogramme Cyclisme 4 5 4 4
Haltérophilie Pictogramme Haltérophilie 4 4 4 4 4
Équitation Pictogramme Équitation 5 2 1 5
Escrime Pictogramme Escrime handisport 4 4 2 4 2
Football à 5 Pictogramme Football à 5 C C C C 1
Goalball Pictogramme Goalball C C C C C C C 2
Judo Pictogramme Judo 5 5 6
Natation Pictogramme Natation 15 14 15 14 13 15 12 13 15 15
Badminton Pictogramme Parabadminton C C C 5 8
Canoë-kayak Pictogramme Paracanoë C 5 5
Rugby Pictogramme Rugby-fauteuil C C C C 1
Taekwondo Pictogramme Parataekwondo 3 4 3
Tennis Pictogramme Tennis en fauteuil roulant C C C C C C 1 2 2 1
Tennis de table Pictogramme Tennis de table C C C
Tir Pictogramme Tir 3 2 2 1 2 2 1
Tir à l'arc Pictogramme Tir à l'arc C C 2 2 2 1 1 1
Triathlon Pictogramme Triathlon 7 8
Volley-ball Pictogramme Volley-ball assis C C C C C C C C 1 1
Mer 28 Jeu 29 Ven 30 Sam 31 Dim 1 Lun 2 Mar 3 Mer 4 Jeu 5 Ven 6 Sam 7 Dim 8
Jour de compétition (août / septembre)

Tableau des médailles

[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les quinze premières nations au classement des médailles de leurs athlètes:

  • Pays organisateur (France)
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 France

Radiodiffusion

[modifier | modifier le code]

Parallèlement aux Jeux olympiques, le diffuseur public national français France Télévisions a obtenu les droits de diffusion nationaux et ultramarins des Jeux paralympiques d'été 2024. Ces événements seront principalement diffusés sur leurs chaînes principales, France 2 et France 3[49],[50].

Le 28 août 2020, Channel 4 a annoncé la prolongation de son accord avec le Comité international paralympique jusqu'à Paris 2024[51],[52].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Accueillera le départ des compétitions concernés.
  2. Très souvent bloquée, du fait du jardin des serres d'Auteuil adjacent, la rénovation consiste à ajouter un toit rétractable au court Philippe-Chatrier et à démolir le court n°1 pour le remplacer par le court Simonne-Mathieu.
  3. a et b Les sites appliquant un naming doivent être renommés durant la procédure de candidature et la quinzaine olympique, aucun nom de marque n'étant autorisé pour éviter la concurrence avec les partenaires olympiques.
  4. L'Arena II seule construction prévue dans le dossier, peu importe l'état de la candidature, fut déménagée. Son espace originel était adjacent à Paris-Bercy. Les riverains ne souhaitent pas détruire un espace vert et la faisabilité est douteuse[évasif]. Après avoir envisagés comme remplacement la Halle Georges-Carpentier rénovée, l'héliport de Balard ou le Colisée de Tremblay-en-France, on décida le remplacement à la porte de la Chapelle.
  5. Le pavillon I est temporaire. Le village des médias sera dans le parc des expositions.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Rédaction, « Paris officiellement désignée ville hôte pour 2024 », sur Eurosport, (consulté le ).
  2. « JO 2024 : Budapest retire sa candidature », sur challenges.fr (consulté le ).
  3. Décret du 26 octobre 2017 portant nomination du préfigurateur de la Société de livraison des ouvrages olympiques - M. Ferrand (Nicolas)
  4. Décret du 14 septembre 2017 portant nomination du délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques 2024 - M. Castex (Jean)
  5. Décret du 22 juillet 2020 portant nomination du délégué interministériel aux jeux Olympiques et Paralympiques 2024 et délégué interministériel aux grands événements sportifs - M. CADOT (Michel)
  6. (en) « IPC make key approvals for Tokyo 2020 and Paris 2024 », Paralympic news,‎ (lire en ligne).
  7. « Changement de dates pour les Jeux paralympiques », Francs Jeux,‎ (lire en ligne).
  8. « Paris 2024 : le président du Comité national paralympique iranien visé par une plainte pour torture en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Milicien proche d’Al-Assad reçu à Paris : "Il a ordonné de jeter des étudiantes par la fenêtre" », sur Les Observateurs - France 24, (consulté le ).
  10. « Un proche de Bachar al-Assad en visite à Paris pour préparer les JO 2024 ? », sur TF1 INFO, (consulté le ).
  11. ,« Un appel d’offres pour la charte graphique », sur francsjeux.com, .
  12. « Paris 2024 va changer de logo », sportbusiness.club, .
  13. « Annonce en vue ».
  14. « JO 2024 : le logo des Jeux olympiques et paralympiques dévoilé », sur lexpress.fr, L'Express, (consulté le ).
  15. « Avec ses produits dérivés, Paris 2024 veut faire sauter la banque », Francs Jeux,‎ (lire en ligne).
  16. a et b « C’est quoi un bonnet phrygien ? », sur lejdd.fr (consulté le ).
  17. « Paris 2024 : les Phryges, en forme de bonnet phrygien, seront les mascottes des Jeux olympiques et paralympiques », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « L’usine bretonne Doudou & Compagnie va produire une partie des mascottes des JO de Paris 2024 », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  19. Laurent Vergne, « Paris 2024 comme si vous y étiez : voici les 36 sites de compétition », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  20. Bertrand Volpilhac, « JO Paris 2024: Le vélo sur les Champs, le tir à l’arc aux Invalides… Voici la carte définitive des sites olympiques », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  21. Site officiel.
  22. « JO 2024: découvrez les sites de la candidature de Paris », sur L'Express, .
  23. « Évenement Paris 2024 - Présentation des sites olympiques et paralympiques » [vidéo], .
  24. Nicolas Lepeltier, « JO de Paris 2024 : « un projet renforcé » et un nouveau budget en très légère hausse », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  25. Le concept Paris 2024 : la sobriété au service du spectacle - Paris 2024
  26. « Le Grand Palais à Paris en rénovation de 2020 à 2024 », sur Le Parisien / AFP, .
  27. « Paris 2024 : les derniers détails de la carte des sites de compétition », sur Le Parisien, .
  28. « JO 2024 : l'Arena 2 de Paris portera le nom d'Alice Milliat », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  29. « JO 2024 : Une nouvelle arena à Paris-Bercy, avec ou sans les Jeux », sur Sports et sociétés, .
  30. « Pour Paris 2024, l'Arena 2 devra revoir ses plans », sur FrancsJeux, .
  31. « CIRTV / CPP », sur paris2024.org (consulté le ).
  32. (en) « NPC Russia and NPC Belarus suspended at IPC Extraordinary General Assembly », sur Comité international paralympique, (consulté le ).
  33. Agence France-Presse, « Le Comité international olympique fait un nouveau pas vers la réintégration des sportifs russes et biélorusses », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  34. Paris 2024 : le Comité international paralympique change de ligne et ouvre la porte aux sportifs russes
  35. Paris 2024 : les sportifs russes autorisés à participer sous bannière neutre aux Jeux paralympiques
  36. Liste des athlètes
  37. Paris 2024: IPC announces sports programme
  38. (en) « Eleven new sports and disciplines apply for Paris 2024 », sur ifcpf.com, (consulté le ).
  39. (en) « IPC makes key decisions relating to Paris 2024 and Beijing 2022 », sur paralympic.org, (consulté le ).
  40. Paris 2024 : L’IPC annonce vingt-deux sports paralympiques
  41. Le basket fauteuil menacé pour Tokyo 2020 et Paris 2024
  42. IWBF to implement changes to Classification Rules and Regulations
  43. Paris 2024 : le basket fauteuil réintégré aux Jeux para
  44. 549 épreuves pour les Jeux paralympiques de Paris 2024
  45. Les Jeux paralympiques de Paris 2024 en route vers tous les records
  46. Paris 2024 Paralympic Medal Events Programme and Athletes Quotas announced
  47. Paris 2024 : dates, horaires, grands moments… Découvrez le calendrier des Jeux paralympiques
  48. Calendrier des compétitions par session de Paris 2024 - v2
  49. (en) « France Télévisions is official broadcaster for Paris 2024 », sur International Paralympic Committee (consulté le ).
  50. (en) Nick Hope, « Paralympics 2012: London to host 'first truly global Games' », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  51. Nick Butler, « Paris 2024 to start week earlier than planned after IOC approve date change », sur insidethegames.biz, (consulté le ).
  52. (en-US) « Channel 4 extends Paralympics commitment with Paris 2024 deal », sur SportBusiness, (consulté le ).

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]