Saint-Denis Pleyel (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Denis Pleyel
Le chantier en mai 2020.
Le chantier en mai 2020.
Localisation
Pays France
Ville Saint-Denis
Coordonnées
géographiques
48° 55′ 03″ nord, 2° 20′ 48″ est
Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Saint-Denis Pleyel
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
-28 m
Historique
Mise en service Prévue pour 2024
Architecte(s) Kengo Kuma
Artiste(s) Stromae
Luc Junior Tam
Gestion et exploitation
Propriétaire SGP
Exploitant RATP
Code de la station GA33 / 33SDP
Ligne(s) (M)(14)(15)(16)(17)
Correspondances
RER (RER)(D)
(14) (en 2024)
(15) (en 2030)
(16) (en 2024)
(17) (en 2024)

Saint-Denis Pleyel est une future station du métro de Paris située à Saint-Denis sur la ligne 14 qui devrait être son terminus final en 2024. Elle devrait également être le terminus des lignes 16 et 17 et assurer une correspondance avec la ligne 15 du Grand Paris Express.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La station de Saint-Denis-Pleyel est destinée à accueillir à terme 250 000 voyageurs par jour, ce qui en fera le pôle le plus important du Grand Paris Express, comparable par sa fréquentation à la gare de Châtelet - Les Halles[1].

La station sera implantée à l'extrême sud-ouest de Saint-Denis, à l’angle des rues Pleyel et Francisque-Poulbot, à 300 mètres de la rue du Landy, qui marque la limite avec Saint-Ouen-sur-Seine. Les voies seront situées à une profondeur de 27 mètres. Les six voies des lignes 14, 15, 16 et 17 seront situées au même niveau, avec des correspondances quai à quai entre les lignes 14 et 15 et entre les lignes 15 et 16/17[2].

Une liaison avec la station Carrefour Pleyel, sur la ligne 13, pourra s'effectuer en surface par un cheminement piétonnier aménagé dans le cadre du projet urbain porté par l'établissement public territorial Plaine Commune et la commune de Saint-Denis, tandis que la correspondance avec le RER D (gare du Stade de France - Saint-Denis) sera rendue possible par le Franchissement Pleyel sur lequel aboutiront directement de nouveaux accès au RER.

La station est conçue par Kengo Kuma[3], et comprendra un lieu d’innovation culturelle et sociale de 5 000 m2 en son sein[4]. L'architecte a conçu l'ouvrage avec des poutres verticales en chêne pour habiller la façade, et des planches horizontales en mélèze afin de guider les voyageurs à l'intérieur, tout en laissant passer la lumière, jusqu'au niveau -3, enfoui à 27 mètres de profondeur[5].

Stromae et son frère Luc Junior Tam apporteront leur appui artistique[6],[7].

Franchissement urbain du faisceau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Selon la société du Grand Paris, elle offrirait aussi une correspondance avec la ligne D du RER par un ouvrage au-dessus du plateau ferroviaire : le franchissement urbain Pleyel. Le financement de cet ouvrage a été confirmé en [8].

Long de 365 mètres et conçu par l’architecte Marc Mimram ce pont traversera l'important faisceau ferroviaire emprunté notamment par les trains du RER D, les Thalys et les Eurostar. Il permettra ainsi de rapprocher le quartier Pleyel (dont le projet de village olympique) de celui de La Plaine ainsi que de faciliter les circulations entre la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine. Le pont comprendra une route, une bretelle réservée aux circulations douces et doit aussi être bordé d'immeubles.

Construction[modifier | modifier le code]

La construction de ce tronçon des lignes 16 et 17, y compris cette station, a été déclarée d'utilité publique le [9].

Les travaux préparatoires — d'abord des démolitions — ont commencé en [10]. Le génie civil commence en [11] avec la réalisation des murs souterrains de la station.

Les travaux de génie civil de la station sont officiellement lancés les 20 et lors d'une fête appelée KM4[12].

Sa réalisation est pilotée par le groupement Egis Rail / Tractebel[13]. Les travaux de génie civil sont attribués à un groupement constitué d’Eiffage Génie Civil, en qualité de mandataire et de Razel-Bec, Eiffage Rail, Travaux du Sud-Ouest (TSO) et TSO Caténaires en tant que cotraitants[14]. La construction a commencé mi-2018 pour une livraison en 2024[13].

La construction des parois moulées a démarré en et se terminera début 2020. La SGP s'est fixé comme objectif de livrer la station pour les Jeux olympiques d'été de 2024, afin de contribuer à la desserte des épreuves organisées à Saint-Denis[15].

En , les travaux tous corps d’état de la future station ont été attribués à l’entreprise BESIX pour un montant de 100 millions d’euros. Ce marché comprend la réalisation des façades et de la verrière de la station, des voiries et réseaux divers, les corps d’état architecturaux et les corps d’état techniques (plomberie, chauffage, électricité). En plus de la station, ce marché porte également sur quatre ouvrages de service : trois dédiés à la sécurité des voyageurs, la ventilation et le désenfumage des tunnels (ouvrage Cachin, ouvrage des Étoiles et ouvrage des Acrobates) et un ouvrage de retournement de trains (ouvrage Finot)[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Gabriel Bontinck, « Grand Paris Express : Saint-Denis - Pleyel, futur carrefour de l’emploi : Saint-Denis Pleyel sera la plus grande gare du Grand Paris Express. 4 nouvelles lignes de métro s’y croiseront d’ici 2030. Un atout qui permettra de faire du quartier un nouveau pôle d’activité économique », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2019).
  2. « Présentation lors de la réunion publique d’information à Saint-Denis - 27 novembre 2013 » [PDF], sur societedugrandparis.fr via web.archive.org (consulté le 29 septembre 2018) ; ce document est une archive.
  3. La future gare Saint-Denis Pleyel, vue par son architecte, Société du Grand Paris, 17 mars 2016, document consulté le 29 septembre 2018.
  4. C. G., « Grand Paris Express : la future gare Saint-Denis Pleyel aura une dimension culturelle et sociale : L’appel à projets international « Imagine Pleyel » a été lancé mi-décembre par la Société du Grand Paris pour la création d’un lieu d’innovation culturelle et sociale de 5 000 m2 au sein même de la gare », sur Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis, (consulté le 26 décembre 2020).
  5. Jean-Gabriel Bontinck, « Supermétro : voici la future gare géante de Saint-Denis Pleyel : La gare de Saint-Denis Pleyel verra se croiser quatre lignes du futur métro Grand Paris Express en 2023. Son architecte japonais Kengo Kuma a dévoilé ce mercredi les nouvelles images de cette station géante et futuriste », sur Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis, (consulté le 26 décembre 2020).
  6. Stromae devient chef de gare du Grand Paris Express, Telerama, article du 13 décembre 2017, consulté le 29 septembre 2018.
  7. Les gares du Grand Paris Express abriteront la plus grande collection d'art urbain d'Europe, Société du Grand Paris, 19 décembre 2018.
  8. « Franchissement Pleyel : le financement bouclé », sur lejournaldugrandparis.fr, (consulté le 24 août 2018).
  9. Décret n° 2015-1791 du 28 décembre 2015 déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation des tronçons de métro automatique du réseau de transport public du Grand Paris reliant, d'une part, les gares de Noisy-Champs (gare non incluse) et Saint-Denis Pleyel (tronçon inclus dans la ligne dite « rouge » et correspondant à la ligne 16 et au tronçon commun des lignes 16 et 17) (...), sur Légifrance
  10. Les travaux préparatoires débutent à Saint-Denis, Société du Grand Paris, 20 mars 2017.
  11. Saint-Denis : démarrage des travaux de construction de la gare Saint-Denis Pleyel, Société du Grand Paris, 24 mai 2018.
  12. « KM4 à Saint-Denis et Saint-Ouen : 3e weekend populaire et artistique pour marquer le début des travaux de la ligne 16 », sur societedugrandparis.fr, (consulté le 23 septembre 2018).
  13. a et b Fiche de la gare de Saint-Denis Pleyel, document de la Société du Grand Paris, du 4 septembre 2017, consulté le 8 septembre 2017.
  14. « Le premier marché de génie civil des lignes 14 nord, 16 et 17 sud du Grand Paris Express attribué à un groupement piloté par EIFFAGE » [PDF], sur societedugrandparis.fr, article du (consulté le 27 février 2018).
  15. Jean-Gabriel Bontinck, « Grand Paris : le chantier de la gare géante de Saint-Denis Pleyel se dévoile : La Société du Grand Paris a fait visiter ce mardi les chantiers en cours sur la future ligne 16 du métro Grand Paris Express. Son président Thierry Dallard se dit « confiant » sur la tenue du délai des JO en 2024 », Le Parisien, édition de Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne, consulté le 26 décembre 2019).
  16. « Communiqué de presse. La Société du Grand Paris attribue les deux premiers marchés d’aménagement tous corps d’états sur les lignes 16 et 17 » [PDF], sur societedugrandparis.fr, (consulté le 29 avril 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]