Grand Palais éphémère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grand Palais éphémère
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Destination actuelle
Accueil d'événements
Style
Architecte
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées

Le Grand Palais éphémère est une salle d'exposition temporaire située à Paris sur le Champ-de-Mars, conçue et réalisée par GL events avec l'architecte Jean-Michel Wilmotte[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le Grand Palais éphémère ouvre ses portes le [2]. Le bâtiment est construit face à la tour Eiffel sur le Champ-de-Mars dans le but d'accueillir les expositions et les événements culturels pendant la durée des travaux de rénovation du Grand Palais, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées, qui débute en pour une durée approximative de trois années[3],[4].

Cette salle de 10 000 m2 est achevée en , en prévision des Jeux olympiques d'été de 2024[5],[6].

Elle a pour vocation d'accueillir des expositions pendant la rénovation du Grand Palais[7],[8].

En , il accueille la 10e édition du forum des ingénieurs et architectes du bois au Forum International Bois Construction[9],[10].

Le 12 juillet 2021, Emmanuel Macron s'adresse aux Français depuis le Grand Palais éphémère[11] afin d'annoncer de nouvelles mesures pour faire face à la pandémie de Covid-19 et le variant Delta, comme l'extension du Pass sanitaire et l'obligation vaccinale des soignants[12].

Le Grand Palais éphémère, également appelé « Arena Champ de Mars », accueillera les épreuves de lutte et de judo des Jeux olympiques d'été de 2024[13].

GL Events, le leader français des métiers de l'événementiel est le concessionnaire du Grand Palais éphémère. Il a assuré la conception et la construction de l’ouvrage, en assure la maintenance et gère la revente de l'édifice[14].

Construction[modifier | modifier le code]

La construction en bois, pour un coût de 40 millions d'euros, est à l'initiative d'un appel d'offres lancé par la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Élysées et du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'été de 2024, qui confient la concession à GL events[15],[4].

L'organisateur d'événementiels GL events vante l'« exemplarité environnementale » de l'édifice, qui a vocation a être une vitrine écoresponsable pour les JO[16],[17].

Le Grand Palais éphémère s'inscrit dans la lignée des expositions universelles[18],[15]. Sa charpente courbe en bois a été préfabriquée en atelier avant d'être assemblée sur place pour limiter toutes nuisances sur le site lui-même mais aussi auprès du voisinage[19],[4].

L'édifice sera démonté et remonté. Il est d'ailleurs conçu pour être revendu par morceaux [20]. Des communes se sont portées acquéreurs de certains éléments[21].

Le Grand Palais éphémère est visible depuis la station spatiale internationale[22]. Il est possible de voir l'édifice sur une photo prise par Thomas Pesquet et publiée sur sa page facebook[23].

En septembre 2021, l'ouvrage est nominé pour le prix BIM d'OR[24].

Photothèque[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jérémie Laurent-Kaysen, « Le "Grand Palais Éphémère" prêt à ouvrir fin mars : visite du chantier avec son concepteur, l'architecte Jean-Michel Wilmotte », sur https://www.francetvinfo.fr,
  2. Cédric Pietralunga, « Le Grand Palais éphémère en ordre de marche sur le Champ-de-Mar », sur https://www.lemonde.fr, Le Monde,
  3. Eric Le Mitouard, « Paris : les gros travaux sont lancés au Grand Palais », sur https://www.leparisien.fr, Le Parisien,
  4. a b et c « Le Grand Palais Ephémère est livré », sur https://www.constructioncayola.com,
  5. Marion Kindermans, « Le Grand Palais prend racine (provisoirement) au Champ-de-Mars », sur https://www.lesechos.fr,
  6. Valentine E., « Le Grand Palais s’installe sur le Champ-de-Mars pendant 4 ans », sur https://www.lebonbon.fr,
  7. Eric Le Mitouard, « Paris : voici à quoi ressemblera le Grand Palais éphémère », sur https://www.leparisien.fr, 9 octobbre 2019
  8. Stéphane Dreyfus, « À Paris, le Grand Palais éphémère se dévoile », sur https://www.la-croix.com,
  9. Claire Bommelaer et Béatrice de Rochebouët, « Le Grand Palais éphémère prêt à ouvrir ses portes », sur https://www.lefigaro.fr, Le Figaro,
  10. (de) Birgit Gruber, « Holzskelett am Fuße des Eiffelturms », sur https://www.holzbauaustria.at,
  11. « Allocution d'Emmanuel Macron : qu'est-ce que le Grand Palais éphémère, d'où le président s'est exprimé ? », sur LCI (consulté le )
  12. « Adresse aux Français. », sur elysee.fr (consulté le )
  13. Sandrine Lefèvre, « Paris 2024 : les derniers détails de la carte des sites de compétition », sur https://www.leparisien.fr,
  14. Marie-Anne Kleiber, « Paris : derniers réglages avant la livraison du Grand Palais éphémère », sur https://www.lejdd.fr,
  15. a et b WILMOTTE & ASSOCIÉS, « GRAND PALAIS ÉPHÉMÈRE PARIS FRANCE 2021 », sur http://www.wilmotte.fr
  16. Johanna Seban, « Le Grand Palais éphémère sur le champ-de-Mars, loin d’être un musée au rabais », sur https://www.telerama.fr, Télérama,
  17. Anissa Bekkar, « Le Grand Palais éphémère, pomme de discorde du jardin d’Eiffel », sur https://www.lemonde.fr,
  18. Stéphane Dreyfus, « Le Grand Palais (éphémère) s’installe au pied de la Tour Eiffel », sur https://www.la-croix.com, La croix,
  19. PASCAL NGUYÊN, « Tendance bois pour le Grand Palais », sur https://www.cahiers-techniques-batiment.fr,
  20. AFP, « Sur le Champ de mars, le Grand Palais éphémère en bois de l'architecte Wilmotte », sur https://www-lexpress-fr.cdn.ampproject.org, L'Express,
  21. Jérémie Laurent-Kaysen, « Le "Grand Palais Éphémère" prêt à ouvrir fin mars : visite du chantier avec son concepteur, l'architecte Jean-Michel Wilmotte », sur https://www.francetvinfo.fr,
  22. Sivagami Casimir, « Un Grand Palais Ephèmere dans l’air du temps », sur https://www.acpresse.fr,
  23. Thomas Pesquet, « Journal de Thomas Pesquet - Mission ISS 2021 », sur https://www.facebook.com,
  24. « BIM d’Or : les nominés Projet entre 5 000 et 30 000 m2 en neuf - Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB) », Le Moniteur,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]