Seignosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Seignosse
Plage des Estagnots
Plage des Estagnots
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Dax
Canton Marensin-Sud
Intercommunalité Communauté de communes de Maremne-Adour-Côte-Sud
Maire
Mandat
Lionel Camblanne
2014-2020
Code postal 40510
Code commune 40296
Démographie
Gentilé Seignossais
Population
municipale
3 756 hab. (2014)
Densité 107 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 24″ nord, 1° 22′ 18″ ouest
Altitude Min. 0 m – Max. 62 m
Superficie 35,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Seignosse

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Seignosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Seignosse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Seignosse
Liens
Site web www.seignosse.fr

Seignosse est une commune française située dans le département des Landes en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La ville elle-même, « le Bourg », est situé dans la forêt des Landes en Maremne, et rejoint « Seignosse océan », la station située au bord de l'océan Atlantique, à travers 5 kilomètres de forêt bordée d'une piste cyclable vallonnée. Elle compte 6 km de plage réparties en 4 plages surveillées. Seignosse s'étend en tout sur 3 619 hectares, dont près de 2 500 hectares de forêt. L'étang Blanc occupe une partie de la commune.


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Soustons Soustons Rose des vents
Océan Atlantique N Tosse
O    Seignosse    E
S
Soorts-Hossegor Saubion

Climat[modifier | modifier le code]

Seignosse est situé au sud des Landes et au bord de l'océan Atlantique, recouverte à 70 % de forêt de pins maritimes, bénéficie d'un climat doux en hiver et tempéré en été

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

210 odonymes recensés à Seignosse
au 19 janvier 2014
Allée Avenue Bld Chemin Clos Impasse Passage Place Quai Rd-point Route Rue Square Villa Autres Total
14 79 [N 1] 0 7 1 [N 2] 35 0 10 0 0 9 43 [N 3] 2 [N 4] 0 10 [N 5] 210
Notes « N »
  1. Dont Avenue du 11-Novembre.
  2. Clos de Noun
  3. Dont Rue du 8-Mai-1945.
  4. Square du Fourneuf et square Léon-Desclaux.
  5. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & OpenStreetMap

Édifices[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il s'agit probablement d'un composé du nom de personne gaulois Sennius (avec doublement du N) cité par Xavier Delamarre[1], à propos du mot gaulois senos signifiant 'ancien, vieux' d'où un surnom « l'ancien ». Même racine que le vieil irlandais sen, le gallois et le breton hen et le latin senex.

Albert Dauzat, Charles Rostaing et Ernest Nègre identifient ce même anthroponyme, mais les premiers notent Senius[2],[3].

Le second élément -osse représente le suffixe aquitanique -ossa, rencontré fréquemment en Aquitaine[4], variante féminine de -ossum, dont la forme originelle est *-otz ou *-otza. Il s'agit d'un suffixe localisant ayant sans doute la même valeur que le suffixe gaulois -acon (gallo-roman -acum) et le suffixe latin -anum.

Le sens global du toponyme est sans doute celui de « propriété de Senius ».

Sennius est aussi un nom souvent attesté dans la toponymie française, présent dans Ségny (Ain), Seigné (Charente-Maritime)[5], peut-être Seigny (Côte-d'Or), Segnacco (Frioul, Italie) avec le suffixe -acum gallo-roman. Signagno (Émilie, Italie) contient plutôt un nom de personne latin dérivé de senex, suivi du suffixe latin -anum[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Mairie de Seignosse a été créée en 1913 dans un style néo-classique par M.Magnon un entrepreneur à Arcachon, ce bâtiment comprenait une sale des fêtes, l’école des garçons et celle des filles.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Globalement, le centre droit et la droite républicaine, selon le spectre politique français habituellement utilisé, sont les premières forces politiques majeures à Seignosse. Cependant la gauche devance légèrement le centre droit.

Lors de l'élection présidentielle de 2007, le candidat Nicolas Sarkozy a remporté 57,92 % des suffrages, soit plus de la moyenne nationale (31,18 %) contre 22,38 % (moyenne nationale : 18,57 %) pour le candidat du Mouvement démocrate Bayrou et 22,47 % (moyenne nationale : 25,87 %) pour la candidate socialiste Ségolène Royal.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal seignossais compte, en plus du maire, 18 conseillers municipaux. À la suite des élections municipales de mars 2001, le journaliste Ladislas de Hoyos (DVD) devient maire de Seignosse et succède à Christian Zago.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1952 1965 Orner Maisonnave    
1965 juin 1995 Maurice Ravailhe    
juin 1995 mars 2001 Christian Zago    
mars 2001 [7] Ladislas de Hoyos DVD Journaliste retraité
décembre 2011 avril 2012 Marie-Christine Maisonnave DVG Maire par intérim
avril 2012 mars 2014 Jean-Bernard Commet DVG  
mars 2014 en cours Lionel Camblanne DVD Enseignant-Chercheur
Conseiller départemental depuis 2015
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Seignosse n'est jumelée avec aucune autre commune.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont appelés les Seignossais.

Mairie de seignosse

Seignosse compte 2 900 résidents l'hiver et entre 40 000 et 50 000 en été. En effet, c'est une "ville" touristique du fait qu'elle se situe au bord de l'océan Atlantique.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 3 756 habitants, en augmentation de 13,58 % par rapport à 2009 (Landes : 5,28 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
372 329 334 384 420 460 458 464 511
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
523 511 514 510 536 572 608 633 639
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
643 629 601 577 569 573 527 503 529
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
641 769 1 003 1 404 1 630 2 427 2 778 3 307 3 756
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Structure de la population[modifier | modifier le code]

Seignosse est principalement une ville de jeunes cadres et de seniors. Les moins de 30 ans représentent tout de même 29 % de la population[12]. De ce fait, les ménages avec familles sont largement majoritaires puisqu'ils représentent 61,2 % des ménages[13].

Tourisme et loisirs[modifier | modifier le code]

Le surf[modifier | modifier le code]

Une école de surf à Seignosse

Seignosse est un lieu très prisé pour le surf. Avec Biarritz et Hossegor, Seignosse est un des lieux historiques de la naissance du surf en France (siège de la Fédération française de surf de 1977 à 1984). Les spots de surf d'Hossegor/Seignosse/Capbreton sont aujourd'hui connus des surfers du monde entier.

La commune compte une trentaine d'écoles de surf exerçant sur les vagues de Seignosse qui présentent une grande régularité pour l'apprentissage du surf.

Chaque année est organisée à Seignosse, conjointement avec Hossegor, une étape du championnat du monde de surf professionnel ainsi que de nombreuses autres compétitions toute l'année.

Le golf[modifier | modifier le code]

Le golf de Seignosse

La commune possède un golf de 18 trous. Le golf de Seignosse s’étend sur un domaine de 70 hectares et a été dessiné en 1989 par l’architecte français Pierre Thevenin et l'architecte américain Robert van Hagge qui a réalisé plus de 300 parcours, notamment à Hilton Head en Caroline du Sud, le Doral et Boca Raton à Miami, en Floride.

Ce parcours 18 trous (par 72 de 6124 m) agrémenté d’obstacles d’eau, élu meilleur golf de France par les opérateurs anglais, se déroule dans un immense domaine vallonné, planté de pins et de chênes-lièges.

Le parc aquatique[modifier | modifier le code]

Le parc aquatique de Seignosse "Atlantic Park"

Seignosse possède également un parc aquatique : Atlantic Park. C'est le plus grand parc aquatique et de loisirs du département des Landes. C'est un établissement privé qui totalise 2 800 m2 de bassins chauffés avec toboggans multipistes, toboggan à virage, à tunnel, tube, un kamikaze et un super kamikaze de 9 mètres de haut. S'ajoutent également des bains bouillonnants, des bassins de 25 m et une rivière à contre-courant pour les amoureux de la natation, ainsi que des pataugeoires avec mini-toboggans pour les tout-petits. Un bar-restaurant est également présent sur ce lieu ainsi que des aires de pique-nique ombragées.

La réserve naturelle de l'Etang Noir[modifier | modifier le code]

La Réserve Naturelle de l'Etang Noir à Seignosse

Une passerelle de bois permet de pénétrer au coeur d'une végétation dense caractéristique des landes humides où se cachent de nombreuses espèces animales protégées. Au bout de la passerelle se trouve l'étang noir. Des visites guidées sont organisées durant la saison estivale. La maison d'accueil présente une documentation complète et pédagogique sur la faune et la flore du site.

L'Etang Blanc[modifier | modifier le code]

L'Etang Blanc de Seignosse

L'Étang Blanc est situé dans un environnement naturel entouré de pins et de chênes-lièges. La pêche y est possible, tout comme la promenade en barque à rames. Les « tonnes », abris caractéristiques pour la chasse au canard, ponctuent cette vaste étendue d'eau.

Le skate park : est situé à l'entrée de la plage du Penon.

Seignosse à pied ou à vélo

Une vue de La Vélodyssée® à Seignosse

Le territoire de Seignosse est composé à 70% de forêt. La forêt de pins des Landes est la plus vaste d'Europe. 40 km de sentiers en forêt sont balisés sur la commune. Seignosse dispose de 20 km de voies cyclables dont La Vélodyssée®, itinéraire qui longe le littoral français, de la Bretagne au Pays Basque.

Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Tourisme dans les Landes.

Ses deux piliers économiques sont l'artisanat du bois et le tourisme.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-André de Seignosse : bâtie au XIIIe siècle, elle est dédiée à saint André, saint patron de Seignosse. Une partie de l’église fut détruite durant la Terreur. La maçonnerie principale de l’église est en pierre. Le clocher est de style gothique et de pierre d’Angoulême. La cloche servait autrefois de tocsin à feu.
  • Église Sainte-Thérèse du Penon : elle a été érigée en 1973.
  • Le lavoir : c'était autrefois le lieu où se retrouvaient les lavandières pour la grande lessive.
  • Le Fronton : lieu où se pratique la pelote basque.
  • La salle de spectacles des Bourdaines : d'une capacité de 2 500 places, a une situation inédite au bord de la dune. Elle accueille concerts, spectacles et festivals toute l'année.

Seignosse Océan[modifier | modifier le code]

Une randonnée à Seignosse

La station balnéaire classée, au bord de l'océan (à 5 km à l'ouest du bourg). Cette dernière fut aménagée dans les années 1970, dans le cadre de l'aménagement de la côte Aquitaine. Celle-ci comporte un parc aquatique, le plus grand des Landes, Atlantic Park, ainsi que 4 plages surveillées qui s'étendent sur 6 km : la plage des casernes , la plage du Penon, la plage des Bourdaines, et la plage des Estagnots. La station comprend de nombreux commerces, campings et villages de vacances[14].

En été, une navette bus gratuite permet d'accéder aux plages de Seignosse et de rejoindre Hossegor et Capbreton.

Marché saisonnier en saison : produits alimentaires, vêtements, artisanat.

La station a été renommée en 2009 Seignosse Océan et comprend les quartiers des Estagnots, des Bourdaines et du Penon.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Une vue du centre commerçant de Seignosse

La ville est fortement imprégnée des traditions culinaires landaises avec ses produits de qualité : canard, foie gras, asperges, kiwis, boeuf de Chalosse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003. p. 269.
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1979. p. 649. Article Ségny.
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 1, 65 p.
  4. A. Dauzat et E. Nègre, op. cit..
  5. A. Dauzat et Ch. Rostaing, op. cit.
  6. Gerhard Rohlfs, Antroponimía e Toponomastica nelle lingue neolatine, 84 p.
  7. « Mort du journaliste Ladislas de Hoyos. », sur TF1 news, (consulté le 8 décembre 2011)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  12. Seignosse (40296 - Commune), Chiffres clés, Évolution et structure de la population, INSEE, sur statistiques-locales.insee.fr, Juin 2010.
  13. idem
  14. L'Association Seignosse Océan.