Coiffeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Coiffeuse » redirige ici. Pour le meuble, voir Coiffeuse (meuble).
Coiffeur
Boy meets barber.JPG

Un garçon se faisant couper les cheveux par un coiffeur

Secteur d'activité
Niveau de formation
Professions voisines
Codes
CITP
ROME (France)

Un coiffeur ou une coiffeuse est une personne formée pour couper et entretenir les cheveux. Elle peut travailler dans un salon de coiffure, à son domicile ou chez son client[1]. Les types de coiffures, les techniques et les outils employés sont nombreux et varient selon le mandat confié au coiffeur.

Le coiffeur doit avoir une bonne résistance physique car il reste debout toute la journée. Il doit aussi posséder un sens artistique et savoir bien communiquer afin d'accueillir et de conseiller convenablement ses clients[2]. Dans certains pays, il joue aussi couramment le rôle de barbier.

Historique[modifier | modifier le code]

Salon de coiffure à Montréal en 1938.

Dès l'Antiquité, il existe des échoppes en Grèce et à Rome où les hommes viennent se faire couper les cheveux, les femmes se faisant coiffer à domicile. Au Moyen-Âge, la corporation des barbiers-chirurgiens réalise ces tâches. À mesure que les chirurgiens réalisent des interventions plus importantes, ils abandonnent à leurs élèves ou du moins à ceux le moins instruits, l'art de raser et de faire le poil. C'est ainsi qu'à la fin du XVIIe siècle existent deux communautés celle des barbiers-baigneurs-étuvistes-perruquiers et celle des barbiers-chirurgiens[3].

Description[modifier | modifier le code]

Le coiffeur s'entretient d'abord avec son client pour lui conseiller une coupe de cheveux en fonction de ses souhaits et de ses cheveux. Puis il lui lave les cheveux, et enfin les coupe. Certaines coupes se font mieux lorsque les cheveux sont secs et d'autres mouillés. Il peut appliquer des techniques particulières comme la mise-en-plis, le bouclage au fer, utiliser le lisseur pour lisser les cheveux ou faire une permanente. Le coiffeur peut prescrire, conseiller ou recommander des produits capillaires.

Il existe de plus en plus de franchises permettant aux coiffeurs indépendants de bénéficier d'une image collective, de centrales d'achat, etc. (exemples : Jean-Louis David, Jacques Dessange, Franck Provost, Saint Algue, etc.).

Outils[modifier | modifier le code]

Techniques[modifier | modifier le code]

Coupes de cheveux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coiffure.

Formation[modifier | modifier le code]

Un groupe de coiffeuses en formation.
  • Drapeau de la France France : CAP coiffure + brevet professionnel (obligatoire pour pouvoir ouvrir un salon). Il existe d'autres diplômes complémentaires à ces derniers, certains sont proposés par de grandes écoles privées dites de haute coiffure, ou tout simplement des formations proposées par des marques[4].
  • Drapeau : Québec Québec (Canada) : DEP en coiffure.
  • Drapeau de la Suisse Suisse : AFP ou CFC en coiffure[5].

Organisation professionnelle[modifier | modifier le code]

  • En France :
    • La Fédération nationale de la Coiffure : Organisme de conseil et représentatif pour tous les coiffeurs (en salon, à domicile, franchises)
    • Le Conseil national des entreprises de coiffure (CNEC) : Syndicat représentatif de la profession
    • L'Organisation mondiale de la coiffure : Organisation des concours internationaux de coiffure
  • Au Québec, il existe une association à but non lucratif : Coiffure-Québec.

Santé environnementale et maladies professionnelles[modifier | modifier le code]

Les coiffeurs sont exposés à l'inhalation d'allergènes, au contact cutané avec certains allergènes.

Les mains étant les plus exposées, elles présentent parfois de dermatites eczématiformes.

  • ces dermatites sont généralement d'origine irritatives plutôt qu'une sensibilisation de type retardé. Les lésions associées sont limitées en surface et en hauteur, sans caractère franchement vésiculeux. Elles récidivent moins que les allergies (qui réapparaissent avec le contact avec de très faibles quantités de produit, surtout s'il y a eu sensibilisation.
  • Sinon, il s'agit souvent d'allergies qui produisent des lésions sur le dos de la main, et moins souvent sur les espaces interdigitaux. Ces allergies touchent également alors souvent le poignet ou le bas de l'avant-bras.

Elles atteignent rarement le stade aigu érythémato-oedémato-vésiculeux. Le stade subaigu ou chronique est par contre fréquent, marqué de lésions érythémateuses, plus ou moins squameuses, parfois fissuraires, sur une base légèrement indurée par un œdème donnant aux doigts un aspect gonflé ou boudiné.

La teinture pour cheveux est la cause la plus fréquente d'allergies cutanées chez les coiffeurs, surtout à cause de dérivés d'un produit interdit puis réautorisé ; la paraphénylènediamine (source d'allergies rares, mais graves, même chez des gens ayant longtemps utilisé le produit sans problème[6]. C'est un produit par ailleurs toxique pour le rein[7]) ; devant la paratoluylènediamine, l’hydroquinone ou les aminophénols [8]. Certains gants non talqués ou talqués peuvent aussi contenir des allergènes (latex de synthèse, résidus d'amidon utilisé pour le talcage…).

Les coiffeurs manipulent aussi des produits contenant ou susceptibles de contenir des perturbateurs endocriniens.

Coiffeurs renommés[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Coiffeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le coiffeur assure l’ensemble des soins esthétiques et hygiéniques de la chevelure. », sur www.cidj.com (consulté le 29 août 2010)
  2. « Le métier : coiffeur. Services aux personnes et aux collectivités », sur metiers.regionpaca.fr (consulté le 29 août 2010)
  3. Catherine Lanoë, La Poudre et le fard. Une histoire des cosmétiques de la Renaissance aux Lumières, Editions Champ Vallon, , p. 121
  4. « Le Coiffeur vu par Horizon.poitou-charentes », sur studya.com (consulté le 29 août 2010)
  5. http://coiffuresuisse.ch/fr/formation/portrait-de-la-profession/
  6. Article intitulé Woman's hair dye agony, publié le 14 avril 2009
  7. J S Savill, A J Rees  ; Chronic renal failure associated with topical application of paraphenylenediamine  ; Br Med J (Clin Res Ed) 1987;294:646 doi:10.1136/bmj.294.6572.646-a (Publié 1987/03/07, consulté 2010/11/21)
  8. Géraut C. ; L'Essentiel des pathologies professionnelles. Paris : Ellipses, 1995 : 1-431

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Messu, Un ethnologue chez le coiffeur, Fayard, , 242 p. (ISBN 2213671575)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]