GL events

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

GL events
Création 1978
Fondateurs Olivier Ginon (d) et Olivier Roux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Action Euronext : GLO
Siège social Lyon
Drapeau de France France
Direction Olivier Ginon
Directeurs Olivier Ginon (d)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Sociétaires voir tableau détaillé
Effectif 4 506 (2018)
SIREN 351571757[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR42351571757[2],[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.gl-events.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Capitalisation 628 millions en janvier 2020
Chiffre d'affaires 479 millions d'euros en 2020 (consolidé)
Résultat net - 77,4 millions d'euros en 2020[4]
Le siège social du groupe événementiel GL events se situe dans le quartier de la Confluence, à Lyon, en bord de Saône.

GL events est une entreprise spécialisée dans l’événementiel, fondée par Olivier Ginon et Olivier Roux. Elle est cotée à la bourse de Paris.

Historique[modifier | modifier le code]

Son siège social se situait à Brignais dans le Rhône et depuis 2014 dans le quartier lyonnais de La Confluence.

GL events est l'actionnaire majoritaire du Lyon olympique universitaire.[réf. souhaitée]

Remises à Emmanuel Macron en 2017[modifier | modifier le code]

GL events est connue pour avoir accordé des remises jusqu'à 100 % pour des montants de 15 000 et 9 000 euros pour le candidat Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle de 2017, selon des informations de Mediapart[5],[6]. Ces remises seront jugées « acceptables » par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP)[7],[8],[9].

Une filière très frappée par la crise sanitaire[modifier | modifier le code]

En 2020, les activités de l'entreprise sont très fortement affectées par la pandémie de Covid-19 avec un résultat opérationnel en perte de 43 millions d’euros sur le premier semestre 2020[10]. La gouvernance de l'entreprise est également remise en cause durant cette période avec un management jugé « omnipotent et omniscient, obnubilé par le pouvoir et le contrôle, au comportement humain et aux méthodes managériales qui peuvent être ingrats, méprisants, brutaux, humiliants, inhibiteurs »[11].

Activités[modifier | modifier le code]

  • Ingénierie et logistique événementielle.
  • Gestion d'espaces événementiels.

Actionnaires[modifier | modifier le code]

Nom %
Polygone 50,0 %
Sofina (Private Equity) 12,4 %
Norges Bank Investment Management 1,25 %
The hetl Funds 1,24 %
Dimensional Fund Advisors 1,18 %
The Vanguard Group 1,07 %
GL events (autocontrôle) 1,04 %
BFT Investment Managers 0,82 %
Portzamparc Gestion 0,74 %
Natixis Investment Managers International 0,67 %

Mise à jour février 2019[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gouvernement d'entreprise - GL events » (consulté le 25 juin 2018)
  2. a et b « Informations légales - GL events » (consulté le 25 juin 2018)
  3. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  4. https://www.zonebourse.com/GL-EVENTS-5696/fondamentaux/
  5. Antton Rouget, « Campagne de Macron: les cadeaux du «roi de l’événementiel» », Mediapart,‎ (lire en ligne)
  6. Antton Rouget, « Un directeur de GL Events a pris part à la campagne de Macron », Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mai 2018)
  7. [PDF] Communiqué de presse de la CNCCFP,
  8. « Campagne d'Emmanuel Macron : les remises accordées par des prestataires jugées «acceptables» », sur cnews.fr,
  9. Comptes de campagne de Macron : les remises des fournisseurs étaient « acceptables », pas « illicites », Le Monde,
  10. « Exercice très compliqué pour GL Events », sur BOURSE, (consulté le 20 septembre 2020)
  11. Denis Lafay, « GL Events : Olivier Ginon est-il l’homme de la situation ? », sur La Tribune, (consulté le 20 septembre 2020)
  12. zone bourse - consultation du site le 26 mars 2019 à 17h13

Liens externes[modifier | modifier le code]