Decathlon (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le groupe Decathlon. Pour l’enseigne de distribution, voir Decathlon (enseigne). Pour les autres significations, voir Décathlon (homonymie).
Decathlon
logo de Decathlon (entreprise)
illustration de Decathlon (entreprise)

Création 1976
Fondateurs Michel Leclercq
Personnages clés Matthieu Leclercq, président
Forme juridique Société anonyme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « À fond la forme »
« Sportifs satisfaits, c'est mon métier »
« Sport for all – All for sport »
Siège social Villeneuve-d'Ascq
Drapeau de France France
Direction Michel Aballea, (CEO)

Osvaldo Fusardi, (Directeur Production) Matthieu Leclerq, (CFO)

Actionnaires Association familiale Mulliez (51 %[1]),
Activité Commerce de détailVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Équipement sportif et vêtement de sportVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 78 000 (2016)[2]
Site web corporate.decathlon.com

Chiffre d’affaires en augmentation 9,1 milliards HT (2015)[3]
+ 12 % vs 2014

Decathlon (Oxylane de 2008 à 2014) est un groupe français de grande distribution spécialisé dans les articles de sport et de loisirs, créé en 1976 par Michel Leclercq.

Il est dirigé par Michel Aballea, présidé par Matthieu Leclercq[4],[Note 1], et il est détenu par la famille Mulliez[Note 2].

Historique[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

Le 27 juillet 1976, Michel Leclercq, cousin germain de Gérard Mulliez[1], fondateur de Auchan, ouvre un magasin de type grande surface de vente d'articles de sport en libre service sur le parking du centre commercial Auchan d’Englos, près de Lille[5]. Le concept consiste à équiper sous un même toit et au meilleur prix tous les sportifs, du débutant au passionné. Le nom retenu, « Decathlon », rappelait les dix sports principaux présentés en magasin[5].

Dès 1976, l'entreprise Leleu fournit les premiers vélos Décathlon[5].

1986 à 2006[modifier | modifier le code]

En 1986, « Decathlon Production » voit le jour, avec la mission d'assurer la conception et la fabrication d'articles signés Decathlon. La même année, l'entreprise ouvre son premier magasin en dehors du territoire français, à Dortmund, en Allemagne. Dès 1988, la production s'internationalise avec l'ouverture par Olivier Leclercq (en) du premier bureau de production en Asie. En 1996, elle crée ses deux premières marques de distributeur, (dites « marques passions » en interne), Tribord, la marque des sports aquatiques, et Quechua pour la montagne. En 1999, elle ouvre ses premiers magasins aux États-Unis (autour de Boston)[6], et en Grande-Bretagne à Londres. La même année, Quechua, la marque des sports de montagne s'installe à Domancy au « Pays du Mont-Blanc ».

En 2003, le développement international de l'entreprise prend une nouvelle dimension avec l'ouverture par Matthieu Leclercq du premier magasin chinois à Shanghai. En 2004, Tribord et ses équipes s'installent à Hendaye au bord de l'océan Atlantique pour concevoir leurs produits et être encore plus proches des utilisateurs. Aptonia et Géonaute, marques dédiées au bien être des sportifs épris d'aventure sont créées. En 2005, Kalenji (running) et Fouganza (équitation) font leur apparition. En 2006, c'est la création d'Artengo pour les sports de raquette, et implantation en Russie[7].

En 2006, l'entreprise ferme quatre magasins (sur dix-huit à l'origine) et se retire du marché américain, ses résultats outre-Atlantique étant en forte dégradation[6].

Oxylane[modifier | modifier le code]

En 2008, le Groupe Décathlon devient Oxylane[Note 3]. Le nom « Décathlon » était en effet devenu réducteur par rapport à l’ensemble des activités développées au sein du groupe. Ce changement de nom reflète aussi une nouvelle organisation plus verticalisée, par filiales. Certaines s’adressent directement au client, par le biais de la vente, avec notamment Décathlon, filiale historique, mais aussi d’autres formes de vente telles que Koodza, Ataos, Decat’, Chullanka, Cabesto, Terres et Eaux, DecaPro, Fonisto, Skimium.com. D’autres filiales sont plutôt tournées vers le B to B. C’est le cas des « marques passion » et des « marques de composants (technique) » qui reçoivent l’appui du centre de design intégré et des laboratoires de recherche et développement.

Le 26 mars 2009, Olivier Leclercq remplace son père à la présidence du réseau Oxylane. Il est aussi à cette date l'un des sept gérants commandités élus de l'AFM gérant les affaires de la famille Mulliez[8]. Olivier Leclercq a travaillé quinze ans à implanter Decathlon Production en Asie (Taïwan, Corée, Hong-Kong, Chine, Thaïlande, Inde[7], Singapour, Indonésie, Pakistan). En 3 ans, il aura littéralement catapulté le groupe vers les pays du BRIC et réalisé une augmentation de la valorisation de 66 % (record en euros du groupe Mulliez).

En 2009, la marque du golf Inesis, installe son siège international à Marcq-en-Barœul[9]. Cette même année, Kipsta (sports collectifs) annonce son implantation sur la zone de l'Union à Tourcoing. Oxylane implante son centre international de logistique à Delta 3 à Dourges (entre Lille et Lens). C'est à la fois le siège international des équipes logistiques mais aussi un entrepôt de 51 000 m2 où l'innovation dans les procédures de réception et d'expédition joue un rôle important[10]. Enfin, Décathlon s'implante en Roumanie.

En 2010, ouvre à Lille le b’Twin Village. Ce site entièrement dédié au vélo rassemble les équipes de la marque b’Twin, une usine d’assemblage et un magasin destiné aux amoureux du vélo[11]. Décathlon s'installe dans deux nouveaux pays : en République tchèque et en Turquie.

En 2011, création de FLX. Marque spécialisée pour le cricket, développée pour l'Inde mais aussi l'Australie et le Royaume-Uni.

Le 22 juin 2012, Matthieu Leclercq succède à son frère senior Olivier à la présidence du réseau Oxylane.

Groupe Decathlon[modifier | modifier le code]

En 2014, Oxylane reprend le nom de Decathlon.

En 2015, Michel Aballea devient directeur général du groupe Decathlon. La même année, Decathlon ouvre 140 magasins à l’étranger dont 51 en Chine [12].

Activités[modifier | modifier le code]

Decathlon regroupe deux activités : la création de produits sportifs d’une part et la distribution d’autre part. Decathlon maîtrise donc l'ensemble de la chaîne de développement du produit : de la recherche et développement à la vente en passant par la conception, la production et la logistique. Decathlon et les autres enseignes de vente, locale ou en ligne, diffusent les produits des marques du groupe, telles que Tribord, Quechua, Domyos, B'Twin ou Kalenji.

Enseignes du groupe[modifier | modifier le code]

  • Decathlon - omnisports
  • Décathlon Essentiel (anciennement Koodza puis Decathlon Easy) - magasins de proximité magasin de 1000 m², distribuant les marques décathlon.
  • Decathlon City : magasin de 500 m²[13] (anciennement Decat' )
  • Decathlon Pro – vente aux professionnels
  • Skimium – réservation de skis et snowboard sur internet
  • Decathlon Village - Espace associant activités et événements sportifs gratuits, autour d'un magasin Decathlon. En 2016, 9 villages sont implantés en France. Le 1er a été imaginé à Bouc-Bel-Air dans les Bouches-du-Rhône, en 2001[14].
  • Pecheur.com – Pêche, chasse, nautisme, camping, animalerie et loisirs nature sur internet

Marques distributeur Decathlon[modifier | modifier le code]

Decathlon rassemble vingt-quatre marques pour des domaines sportifs spécifiques :

  • Aptonia - Nutrition et Santé
  • Artengo - Sport de raquettes
  • B'Twin - Cyclisme
  • Caperlan - Pêche
  • Domyos - Arts martiaux, fitness, gymnastique et danse
  • Fouganza - Équitation
  • Geologic - Sports de précision
  • Géonaute - Technologie et produits sportifs
  • Inesis - Golf
  • Itiwit - Sport de pagaie
  • FLX - Cricket
  • Kalenji - Course à pied
  • Kipsta - Sports collectifs
  • Nabaiji - Natation
  • Newfeel – Marche Sportive
  • Orao – Optique
  • Outshock - Sports de combat
  • Oxelo - Sports de glisse urbaine et sur glace
  • Oroks - Patinage et hockey sur glace (2018)
  • Quechua - Randonnée de montagne
  • Simond - Alpinisme et escalade
  • Solognac - Chasse
  • Subea - Plongée
  • Tribord - Sports d'eau en mer
  • Wed'ze - Sports de glisse

Services[modifier | modifier le code]

  • Atelier - Entretien, Réparation et Personnalisation des articles sportifs
  • Assurance Décathlon– Assurance sportive
  • Alsolia – Crédit à la consommation
  • Jowiz - Personnalisation de produits sportifs (fermé) repris par les différents ateliers régionaux.

Implantation[modifier | modifier le code]

Decathlon est implanté avec plus de 1 176 magasins[15] (2016) dans 34 pays[16] (juillet 2017), en France et à l'étranger, notamment en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde : Australie, Nouvelle-Zélande[17], Brésil, Chine, Inde[7], Maroc, Mexique[18], Colombie[19], Russie, Turquie[2]

Record d'ouvertures a été battu avec 164 inaugurations et 9 fermetures en 2016[20].

L'enseigne s'était retiré d'Argentine et du Danemark en 2002[21] après un avoir essuyé un refus pour la création d'un magasin de 10 000 m2 à Copenhague en 2000.

Depuis 2008, la moitié du chiffre d’affaires du réseau Oxylane est réalisé hors de France[2]. Cela s’explique en partie par la volonté de l’entreprise de se développer notamment dans les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde[7], Chine, Afrique du Sud).

Europe[modifier | modifier le code]

Implantation en Europe : Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Suède.

Afrique[modifier | modifier le code]

Décathlon est implanté au Maroc (7 magasins)[22], Afrique du Sud et Côte d'Ivoire (2016).

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Arrivé en 2016 au Mexique, Décathlon prévoit d’ouvrir sept magasins d’ici 2018 soit un total de 10 implantés dans le pays aztèque. Décathlon a commencé à produire une ligne de produits tels que les chaussettes de "running" dans le pays[23].

Ouverture au printemps 2018 du premier magasin au Canada (Brossard - Mail Champlain, Rive sud de Montréal).

États-Unis[modifier | modifier le code]

Implanté en 1999, dans la banlieue de Boston (Massachusetts), le groupe avait racheté 18 magasins de l'enseigne M.V.P Sports. Mais très vite, le Français avait été obligé de se séparer de 14 magasins[21] puis a fermé le 15 janvier 2016 les 4 magasins[24] (Burlington, Bellingham, Hanover et Norwood) restés ouverts[25].

L'enseigne est de retour en Californie dès 2010 avec l'achat d'un centre commercial de 12 000 m2 et un terrain de 4,7 hectares à Ontario, située 50 km à l'est de Los Angeles[26].

Décathlon sera de retour aux États-Unis avec l'ouverture d'un magasin physique à San Francisco (735 Market Street)[27] en octobre 2017[28]. Le groupe prévoit de se développer et renforcer son e-commerce. Pour l’instant, Décathlon n’a mis en vente qu’un seul produit qui s’adapte particulièrement à la côte californienne: Le masque de plongée « Easybreath » de la marque Tribord, alliant masque et tuba en une seule pièce[29].

Asie[modifier | modifier le code]

Décathlon est implanté dans plusieurs pays en Asie : Chine (169 magasins), Inde[7] avec 47 magasins, Malaisie[30], Thailande, Taiwan, ou encore en Corée du sud.

Japon[modifier | modifier le code]

À partir de 2009 l’entreprise française s’est rapprochée de Naturum, un site japonais de vente en ligne dédié à la pêche et à l’outdoor[31]. Après acquisition en 2014 de Naturum, Décathlon a développé son catalogue au Japon pour se préparer à lancer sa marque sous son propre nom, avec comme première étape, le site web[32].

Océanie[modifier | modifier le code]

Ouverture du premier magasin en 2015 en Australie, Décathlon prévoyait d'ouvrir 100 magasins[33].

Détails des Implantations[modifier | modifier le code]

Les pays de production[modifier | modifier le code]

  • En Europe : France, Pologne, Roumanie, Bulgarie, Belgique, Hongrie, Italie, Portugal,
  • En Afrique : Maroc, Île Maurice, Tunisie, Égypte
  • En Amérique : Brésil et Mexique
  • En Asie : Japon, Corée du Sud, Chine, Thaïlande, Vietnam, Taïwan, Pakistan, Inde, Sri Lanka et Bangladesh[35].

Organisation[modifier | modifier le code]

Capital[modifier | modifier le code]

Les familles Mulliez (51 %) et Leclercq (49 %) sont les actionnaires depuis plus de trente ans de cette entreprise. Ils ont ouvert en 1986 via un fonds dénommé « Oxyval » le capital aux salariés de l'entreprise, salariés qui en possèdent aujourd'hui plus de 10 %[réf. nécessaire].

Innovation Awards By Decathlon[modifier | modifier le code]

Les Innovation Awards By Decathlon (ex. Oxylane Innovation Awards) sont organisés chaque année depuis 2005[36] au mois de novembre par Decathlon. Lors de cet événement, le public présent sur place, composé de Decathloniens (salariés de Decathlon), de clients, partenaires ainsi que les internautes votent pour les produits les plus innovants développés par les marques de distributeur.

  • 2005 : Tente 2 seconds
  • 2006 : Ballon Tarmak de KIPSTA
  • 2008 : Rollnet (fillet de ping-pong) de Artengo 
  • 2011 : Vélo Tilt de B'twin
  • En 2012 (8e édition), c'est le sac Backenger de Newfeel qui peut passer de sac à dos à besace qui remporte le premier prix. Suivent l'antivol de vélo Hardlock de la marque b'Twin et le vélo évolutif Woony de la marque b'Twin.
  • La 9e édition des Oxylane Innovation Awards s'est tenue le 18 décembre 2013 à Lille. C'est le masque Easybreath, de la marque Tribord, qui a été élu innovation de l'année. Il s'agit d'un masque intégral de randonnée palmée qui permet de respirer sous l'eau aussi aisément que sur terre, par le nez et par la bouche[37].
  • La 10e édition des Innovation Awards By Decathlon s'est tenue le 9 octobre 2014 au Zénith de Lille, le vainqueur est la trottinette pour enfants B1 de Oxelo .
  • La 11e édition a eu lieu le 8 octobre 2015 et c'est le bidon Double Use System d'Aptonia qui a été désigné vainqueur[38].
  • 2016 : Le matelas Air Seconds de Quéchua

Fondation Decathlon[modifier | modifier le code]

La Fondation d'entreprise Decathlon, créée en 2005, permet à des personnes en situation de fragilité de s’intégrer dans la société et de mieux vivre en passant par la formation, l’apprentissage ou encore la pratique d’une activité physique. Les projets sont portés par des salariés de Decathlon[39].

[modifier | modifier le code]

Football - KIPSTA[modifier | modifier le code]

Rugby - KIPSTA[modifier | modifier le code]

Natation - Nabaji[modifier | modifier le code]

Cyclisme - B'twin[modifier | modifier le code]

Autres sports[modifier | modifier le code]

  • Fabrice Santoro (Tennis)
  • Karine Ruby (snowboard)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La famille Leclercq est sans rapport avec les Centres Leclerc.
  2. L'Association familiale Mulliez, c'est Auchan, Boulanger, Leroy Merlin, 3 Suisses, Kiabi, Norauto, Phildar, etc.
  3. Le nom est construit à partir d’« Oxy » pour oxygène, « lane » pour la voie, le chemin en anglais[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Décathlon, brillante planète de la galaxie Mulliez », Challenges, no 345,‎ , p. 46 (ISSN 0751-4417)
  2. a, b et c « Chiffres clés », Decathlon, (consulté le 2 mars 2016)
  3. « Decathlon, 40 ans toujours en forme », sur Le Parisien,
  4. « Oxylane. Matthieu Leclercq prend la succession de son frère - Leader - Le Journal des entreprises », sur www.lejournaldesentreprises.com (consulté le 27 février 2017)
  5. a, b et c « Retour sur la création de Decathlon en 1976 », sur Decathlon.fr (consulté le 25 avril 2017)
  6. a et b « Décathlon quitte les États-Unis », LSA, (consulté le 25 janvier 2012)
  7. a, b, c, d et e « Acteurs, pratiques et territoires du sport en Inde, entre traditions sportives et adaptation aux pratiques mondialisées — Géoconfluences », sur geoconfluences.ens-lyon.fr (consulté le 12 septembre 2016)
  8. Bertrand Gobin, « Qui est vraiment Olivier Leclercq, le nouveau président du Conseil de surveillance d'Oxylane ? », Le blog Mulliez, (consulté le 25 janvier 2012)
  9. Benoît Deseure, « Quand je suis arrivé à Lille, je ne parlais pas un mot de français ! », La Voix du Nord, (consulté le 25 janvier 2012)
  10. Céline Debette, « Oxylane, à fond l'innovation », sur Nord Éclair, (consulté le 25 janvier 2012)
  11. Laurent Decotte, « b'Twin Village à Lille : la petite reine a son palais », La Voix du Nord, (consulté le 25 janvier 2012)
  12. Pourquoi Décathlon n'a jamais été aussi en forme, Challenges, 19 novembre 2016
  13. « Decathlon teste le magasin de quartier », sur LSA – Libre Service Actualités (consulté le 6 septembre 2017)
  14. « Décathlon Bouc Bel Air sur de bons rails », sur LSA – Libre Service Actualités (consulté le 31 octobre 2016)
  15. « Decathlon en quelques chiffres », sur corporate.decathlon.com (consulté le 25 avril 2017)
  16. « Avec Israël, Decathlon ouvre dans un 34e pays », sur lesechos.fr, (consulté le 6 septembre 2017)
  17. « Decathlon ouvre un site e-commerce en Australie » (consulté le 12 septembre 2016)
  18. « Un premier magasin Decathlon au Mexique », sur Decathlon (consulté le 25 avril 2017)
  19. « Decathlon Colombie ouvre à Bogotá », sur Decathlon (consulté le 25 avril 2017)
  20. « Pourquoi Décathlon est à fond la forme », sur Challenges (consulté le 6 septembre 2017)
  21. a et b Stéphane Lauer, « Décathlon se retire du marché américain », sur Le Monde.fr, (consulté le 6 septembre 2017)
  22. « Dans le Booster de Décathlon à Tanger » (consulté le 6 septembre 2017)
  23. Anne-Sophie Castro, « Décathlon ouvrira sept établissements au Mexique », sur Fashion United (consulté le 6 septembre 2017)
  24. « Décathlon jette l'éponge aux Etats-Unis », sur Le Parisien, (consulté le 6 septembre 2017)
  25. LSA – Libre Service Actualités, « L'aventure américaine de Décathlon en berne », lsa-conso.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  26. Alexandre Debouté, « Decathlon veut partir à la conquête de l'Ouest américain », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  27. LSA – Libre Service Actualités, « Decathlon de nouveau à la conquête des Etats-Unis », lsa-conso.fr,‎ (lire en ligne)
  28. a et b « French Sporting Goods Giant 'Decathlon' Opening On Market St. | Hoodline » (consulté le 6 septembre 2017)
  29. Anne-Sophie Castro, « Décathlon: Cap sur les Etats-Unis, une nouvelle fois », sur Fashion United (consulté le 6 septembre 2017)
  30. « Decathlon ouvre à Kuala Lumpur son premier magasin en Malaisie », sur Decathlon (consulté le 25 avril 2017)
  31. « Décathlon s’implante au Japon », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  32. Tokyo, « FRENCH TOUCH - 3 nouvelles enseignes françaises au Japon », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  33. « Decathlon va ouvrir 100 magasins en Australie », sur L'Expansion, (consulté le 6 septembre 2017)
  34. Decathlon Presse et Media, « Decathlon enfin présent en Israël », sur Decathlon Presse et Media (consulté le 6 septembre 2017)
  35. Sylvain Le Cloerec, « Fiche de poste : Responsable Univers (RU) Form », Market-in-Mind, (consulté le 25 janvier 2012) [PDF]
  36. « L'innovation, l'arme anticrise de Decathlon », sur lefigaro.fr, (consulté le 5 septembre 2014)
  37. Communiqué de presse Oxylane - 19 décembre 2013 http://www.oxylane.com/sites/default/files/CP_OIA2014.pdf
  38. shttp://corporate.decathlon.com/aptonia-remporte-les-innovation-awards-2015/
  39. Journal Officiel, « Fondation d'entreprise Decathlon », sur journal-officiel.gouv.fr,
  40. « Kipsta et le Valenciennes FC proposeront le maillot le moins cher du marché », sur www.pkfoot.com (consulté le 6 septembre 2017)
  41. « marinette pichon kipsta », sur decathlon.media,
  42. « btwin.com », sur btwin.com
  43. a et b « Les marques d'Oxylane préfèrent les partenariats techniques au sponsoring », sur lesechos.fr, (consulté le 6 septembre 2017)

Annexe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]