Sourzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sourzac (homonymie).
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Soursac.

Sourzac
Sourzac
Surplombant l'Isle, l'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Sourzac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Vallée de l'Isle
Intercommunalité Communauté de communes Isle, Vern, Salembre en Périgord
Maire
Mandat
Philippe Perlumière
2014-2020
Code postal 24400
Code commune 24543
Démographie
Gentilé Sourzacois
Population
municipale
1 107 hab. (2016 en augmentation de 0,09 % par rapport à 2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 04″ nord, 0° 23′ 29″ est
Altitude Min. 43 m
Max. 186 m
Superficie 23,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Sourzac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Sourzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sourzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sourzac
Liens
Site web Site officiel

Sourzac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'Isle sépare Saint-Louis-en-l'Isle (à gauche) de Sourzac.

Incluse dans l'unité urbaine de Mussidan[1], la commune de Sourzac est située dans le Landais, une des régions naturelles du Périgord. Elle est implantée en rive gauche de l'Isle qui lui sert de limite naturelle en la séparant de Douzillac et Saint-Louis-en-l'Isle au nord et de Saint-Front-de-Pradoux à l'ouest. La commune est également baignée par la Crempse (qui la sépare de Mussidan) au sud-ouest et par la Crempsoulie (qui la sépare d'Issac) au sud-est.

L'altitude minimale, 43 mètres, se trouve au sud-ouest, là ou l'Isle quitte la commune en aval du lieu-dit Gabillou, pour servir de limite entre les communes de Mussidan et Saint-Front-de-Pradoux. L'altitude maximale avec 186 mètres est localisée au sud-est, en limite de la commune d'Issac, au sud du lieu-dit la Combe des Griffons.

Situé trois kilomètres au nord-est de Mussidan, le bourg de Sourzac est traversé par la route départementale 6089 (l'ancienne route nationale 89). Un pont y permet le franchissement de l'Isle en direction de Saint-Louis-en-l'Isle. Depuis 2001, une barrière de péage de l'autoroute A89 est implantée sur le territoire de la commune qui est desservi au sud-est par la route départementale 39E.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Sourzac
Saint-Louis-en-l'Isle Douzillac Neuvic
Saint-Front-de-Pradoux Sourzac Saint-Séverin-d'Estissac
Mussidan Bourgnac Issac

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2009 pour l'Isle dans le Mussidanais, impactant ses rives jusqu'à 1 200 mètres de largeur sur le territoire communal, au nord des Biranoux[2],[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom provient d'un personnage gallo-roman nommé Soritius (signifiant « souris »[4].) ou Sortitus (« destinée »), suivi du suffixe -acum[5].

Le nom du village apparaît pour la première fois à la fin du XIe siècle, dans le nom de son église Sanctus Petrus de Sorziaco[5]. Trois siècles plus tard, le village porte le nom de Sorzac[5], actuel nom occitan du village[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les quelque 200 gravures de la grotte de Gabillou (ou de las Agnelas), découverte en 1941, indiquent une présence sur le site au Magdalénien[7].

Après avoir été ravagée lors de la guerre de Cent Ans, l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul, romane, a été rebâtie au XVe siècle en style gothique[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[8]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1796 Claude Pontard    
1796 1798 Jean Raymondie    
1798 1800 Jean Laurière    
1800 1821 Maurice Dambier    
1821 1848 Jean Raymondie    
1848 1862 Louis Chivaille    
1862 1870 Célestin Raymondie    
1870 janvier 1878 Jean Massole    
janvier 1878 mai 1904 Pierre Laurière    
mai 1904 mai 1925 Jérôme Bonnebouche    
mai 1925 1935 Joseph Maze    
1935 1944 Roger Marty    
octobre 1944 1953 Ernest Coussy    
mai 1953 mars 1977 Édouard Clament Gaulliste[9]  
mars 1977 1986 Marcel Delord    
1986 octobre 1986 Délégation spéciale    
octobre 1986 juin 1995 Michel Patient    
juin 1995 2001 Serge Clament    
mars 2001 avril 2014 Jacques Montuelle SE Retraité
avril 2014[10] En cours Philippe Perlumière    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage de Sourzac.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[12].

En 2016, la commune comptait 1 107 habitants[Note 1], en augmentation de 0,09 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4431 3141 1771 2141 5871 7531 7221 7231 638
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5821 3131 2901 2041 1741 1671 2121 2011 179
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1411 105976909933873877879986
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
9861 0151 0201 0201 0111 0321 0781 0861 093
2013 2016 - - - - - - -
1 1071 107-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école au lieu-dit Baronie.

En 2012, Sourzac est organisée en regroupement pédagogique intercommunal (RPI)[15] avec la commune de Saint-Louis-en-l'Isle au niveau des classes de primaire. La commune assure les classes de maternelle, de cours préparatoire et de cours moyen, les classes de cours élémentaire s'effectuant à Saint-Louis-en-l'Isle.

Économie[modifier | modifier le code]

La micro-centrale électrique de Coly-Lamelette sur l'Isle, à Sourzac.

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[16], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 460 personnes, soit 41,5 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (63) a augmenté par rapport à 2010 (51) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 13,6 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte 105 établissements[17], dont cinquante-huit au niveau des commerces, transports ou services, vingt-quatre dans la construction, dix dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, huit relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et cinq dans l'industrie[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

L'Isle au lieu-dit la Caillade. Sur la rive opposée, la commune de Saint-Louis-en-l'Isle.

Natura 2000[modifier | modifier le code]

Le territoire communal présente un site Natura 2000. Depuis Périgueux jusqu'à sa confluence avec la Dordogne, l'Isle et sa vallée, ensemble de prairies et de cultures, représentent un site très important pour le vison d'Europe ainsi que pour une libellule : le gomphe de Graslin (Gomphus gaslinii). Outre la cistude d'Europe et l'écrevisse à pattes blanches, on y trouve également des aires de reproduction de six espèces de poissons dont des lamproies et des aloses[22].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

Depuis l'entrée de l'Isle sur la commune jusqu'au niveau du lieu-dit la Martinie, la commune présente une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type I, la « vallée de l'Isle de Neuvic à Saint-Louis-en-l'Isle », site de prairies inondables à la flore et la faune diversifiées[23],[24].

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

Deux sites inscrits se trouvent sur le territoire communal.

Le château de Maupas, situé sur la commune voisine d'Issac, présente depuis 1979 une zone protégée de 84 hectares, dont un tiers environ se trouve sur le territoire de Sourzac, à l'ouest de la Crempsoulie, au niveau du lieu-dit Redondie[25],[26].

Entre l'Isle et la route départementale 6089, sur moins d'un demi-hectare, l'église et ses abords immédiats sont inscrits depuis 1955[27],[28].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Philippe Niocel (1833 - 1909), érudit périgourdin, fut instituteur à Sourzac.
  • Georges Dambier (1925 - 2011), photographe portraitiste, photographe de mode et directeur artistique dans de nombreux journaux et magazines français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Unité urbaine 2010 de Mussidan (24204) selon le zonage de 2010, Insee, consulté le 23 août 2016.
  2. PPR inondation - 24DDT20070003 - Mussidanais - Isle, DREAL Aquitaine, consulté le 27 mars 2019.
  3. [PDF] Vallée de l'Isle - Sourzac - Plan de prévention du risque inondation p. 10, DREAL Aquitaine, consulté le 27 mars 2019.
  4. A. Dauzat et Ch. Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, 2e édition, p. 664, Librairie Guénégaud, 1re édition en 1963, (ISBN 2-85023-076-6)
  5. a b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, p. 401-402, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2)
  6. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 15 avril 2014.
  7. a et b Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon, Nouveau guide du Périgord-Quercy, p. 283, Ouest-France, 1987, (ISBN 2-85882-842-3)
  8. Sources : Sourzac honore ses Maires (document de la mairie) + Registres de délibérations communales (période 1878-2001). Consultés le 12 décembre 2012.
  9. https://archive.org/details/EL009L195811024011PFPdfmasterocr
  10. À Sourzac, Sud Ouest édition Périgueux du 9 avril 2014, p. 18.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  15. École primaire publique à Sourzac sur le site de l'académie de Bordeaux, consulté le 10 décembre 2012.
  16. Dossier complet - Commune de Sourzac (24543) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 31 janvier 2019.
  17. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 31 janvier 2019).
  18. Dossier complet - Commune de Sourzac (24543) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 31 janvier 2019.
  19. « Église Saint-Pierre et Saint-Paul », notice no PA00083007, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 mars 2017.
  20. « Grotte de Las Agnelas ou de Gabillou », notice no PA00083008, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 7 mars 2017.
  21. « Jardins du Chaufourg », notice no PA24000028, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le créés au XIXe siècle et améliorés au XXe siècle, .
  22. Vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne sur le site de l'INPN, consulté le 10 décembre 2012.
  23. [PDF] « Vallée de l'Isle de Neuvic à Saint-Louis-en-l'Isle »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.
  24. « Carte de la ZNIEFF 26680000 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.
  25. Château de Maupas et ses abords, sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.
  26. Carte du site inscrit 0000079, sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.
  27. « Eglise St-Pierre-et-Paul et ses abords »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.
  28. « Carte du site inscrit 0000453 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site de la DIREN Aquitaine, consulté le 10 décembre 2012.