Avène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avène
Avène
Blason de Avène
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers[1]
Canton Clermont-l'Hérault
Intercommunalité Communauté de communes Grand Orb
Maire
Mandat
Serge Castan
2016-2020
Code postal 34260
Code commune 34019
Démographie
Gentilé Avénois
Population
municipale
296 hab. (2015 en diminution de 2,95 % par rapport à 2010)
Densité 4,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 45′ 29″ nord, 3° 06′ 00″ est
Altitude 330 m
Min. 294 m
Max. 978 m
Superficie 62,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Avène

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Avène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avène

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avène

Avène (en occitan Avèna) est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Avène est un village des Hauts cantons de l'Hérault. La commune est réputée pour ses thermes et ses produits de cosmétique de la marque « Avène ». Elle fait partie des trois stations thermales de l'Hérault avec Balaruc-les-Bains et Lamalou-les-Bains.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Avène
Ceilhes-et-Rocozels
Tauriac-de-Camarès,
Mélagues,
(Aveyron)
Avène Joncels
Graissessac Camplong Lunas,
Le Bousquet-d'Orb

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Avenna en 1115 dans le cartulaire de Gellone et désigne le village ainsi que la source thermale présente sur la commune et appréciée depuis les temps les plus reculés ; ecclesiam de Avena en 1135 ; parrochia de Lavena en 1214[2].

Avèna en occitan.

De nombreux hydronymes français dérivent d'une racine pré-celtique Av- (« eau courante ») et ce type de racine se retrouve aussi dans l'Aven, rivière bretonne passant à Pont-Aven ou à Avançon, commune des Hautes-Alpes.

Hameaux et fermes[modifier | modifier le code]

  • Brès
  • Sadde
  • Serviès
  • Le Coural
  • La Rode Basse
  • Truscas
  • Vinas
  • Saint Barthélemy
  • Les Planes
  • Les Bains d'Avène
  • Rouvignac
  • Beau Désert
  • Fonbine
  • La Mendrerie

Histoire[modifier | modifier le code]

Avène-les-Bains. - Vue générale, 1908
Avène-les-Bains. - Vue générale, 1908

Le village d’Avène, ancien et pittoresque, est situé dans la vallée de l’Orb, au cœur du Parc naturel régional du Haut Languedoc. Ici, la nature est partout, la végétation y est luxuriante et le climat parfaitement équilibré avec un ensoleillement généreux.

  • 1736 : tout commence avec la guérison du cheval du marquis de Rocozel ; atteint d’un prurit tenace, il est soulagé en quelques baignades.

On découvre ainsi les vertus apaisantes et anti-irritantes de l’eau thermale d’Avène.

  • 1743 : les premiers curistes rejoignent la vallée de l’Orb et la source Sainte-Odile.
  • 1871 : l’Amérique à son tour s’émerveille des vertus de l’eau thermale d’Avène qui traite les grands brûlés de l’incendie de Chicago.
  • 1874 : la source est déclarée d’intérêt public.
  • 1990 : rénovation des thermes. Création des Laboratoires Dermatologiques Avène.
  • 1993 et 2003 : extension de l’unité de production.
  • 2004 : agrandissement des thermes.
  • 2007 : création du Laboratoire de l’Eau sur le site même d’Avène.
  • 2010 : La station thermale d’Avène accueille aujourd’hui 2 600 curistes par an.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Guy Caballé PS  
mars 2008 2014 Guy Caballé PS  
mars 2014 2016 Guy Caballé PS  
mars 2016 en cours Serge Castan   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

En janvier 2016, Guy Caballé annonce sa démission de son mandat de maire à l'occasion de ses vœux aux habitants. Il est remplacé par Serge Castan[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 296 habitants[Note 1], en diminution de 2,95 % par rapport à 2010 (Hérault : +7,24 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1721 1871 3811 3431 4071 4381 2521 2381 207
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2561 2261 2081 1461 0841 1211 147976992
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9511 076924902966730681826724
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
582457430259269275289309296
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-André-de-Rieussec
  • Église romane Saint-André-de-Rieussec (XIIe).
  • Église Saint-Pierre de Rouvignac (XIIe).
  • Église Sainte-Marie de Vinas (XIIe).
  • Église Saint-Antoine de Serviès (1715).
  • Église Saint-Barthélémy (1135).
  • Église de Truscas (XIXe).
  • Église Saint-Martin d'Avène (moderne).
  • Pont du XIIIe sur l'Orb.
    Bains-d'Avène. - Vue de la terrasse, 1913
    Bains-d'Avène. - Vue de la terrasse, 1913

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Avène (Hérault).svg

Les armoiries de Avène se blasonnent ainsi :

De sinople, au pairle losangé d'argent et d'azur.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le , voir la modification des limites des 3 arrondissements
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 21 - (ISBN 2600028838).
  3. « Guy CABALLE, le maire d'Avène, annonce sa démission », sur Le Petit Journal, hebdo local de l'Hérault, (consulté le 4 octobre 2017)
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]