Thermes Lédonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thermes Lédonia
de Lons-le-Saunier
Image illustrative de l'article Thermes Lédonia
Thermes Lédonia et parc thermal Édouard Guénon
Présentation
Création 1892
Types d’eaux 3 sources d'eau salée (saumure), à la minéralisation proche de celle de l'eau de mer : Lédonia, Chavenay et Naparix.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 46° 40′ 21″ nord, 5° 33′ 39″ est

Géolocalisation sur la carte : Jura

(Voir situation sur carte : Jura)
Thermes Lédonia

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Thermes Lédonia

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Thermes Lédonia

Les thermes Lédonia de Lons-le-Saunier sont des thermes (thermalisme) du XIXe siècle sur un « parc thermal Édouard Guénon » de 7 hectares, à Lons-le-Saunier (Ledo salinarius, « ville du sel » en latin) dans le Jura en Franche-Comté. Les thermes sont inscrits aux monuments historiques depuis le [1] et le parc est inscrit depuis le [2].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis le néolithique, le Jura et son actuelle capitale Lons-le-Saunier développent une importante activité économique liée aux vastes gisements souterrains de sel (sel gemme / halite) qui s'étendent le long des premiers reliefs du massif du Jura : salines de Lons-le-Saunier, salines de Salins-les-Bains, saline royale d'Arc-et-Senans (voir histoire du sel du Jura)...

Sources d'eaux salées[modifier | modifier le code]

Lons-le-Saunier, dont l'industrie salifère disparait en 1966, possède trois sources d'eau salée (saumure), à la minéralisation proche de celle de l'eau de mer : « Lédonia », « Chavenay » et « Naparix ». Ses eaux complexes, à minéralisation élevée, sont saturées de plus de 300 grammes de chlorure de sodium par litre, sulfureuses (avec important dégazage de sulfure d'hydrogène à l'émergence), bicarbonatées ... Elles contiennent sous forme de traces des oligo-éléments au rôle thérapeutique considérable (fer, cuivre, manganèse, zinc, calcium, magnésium, sélénium, fluor, arsenic ... ). Ses eaux impropres à la consommation et aux bains sont diluées avec des concentrations adaptées.

Thermes Lédonia[modifier | modifier le code]

En 1892 les « thermes Lédonia » (du nom d'une des trois sources de Lons) sont fondés à Lons-le-Saunier, dans un château sur un vaste parc de 7 hectares, légués à sa disparition par Édouard Guénon, riche habitant de Lons. Le « parc thermal Édouard Guénon » a été dessiné par la paysagiste-architecte Henri Michel (1854-1930). Une canalisation souterraine relie les termes au puits-salé et à la source Lédonia voisine.

Bienfaits thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Les bienfaits thérapeutiques des eaux salées thermales de Lons sont recommandées pour le thermalisme, la rhumatologie, le dermatologie, la stomatologie, la traumatologie, les séquelles ostéo-articulaires, l'arthrose, l'énurésie, les troubles du développement chez l'enfant, l'oto-rhino-laryngologie (ORL) ...

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]