Thermes Lédonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thermes Lédonia
de Lons-le-Saunier
Image illustrative de l’article Thermes Lédonia
Thermes Lédonia et parc thermal Édouard Guénon
Présentation
Création 1892
Types d’eaux 3 sources d'eau salée (saumure), à la minéralisation proche de celle de l'eau de mer : Lédonia, Chavenay et Naparix.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 46° 40′ 21″ nord, 5° 33′ 39″ est
Géolocalisation sur la carte : Jura
(Voir situation sur carte : Jura)
Thermes Lédonia
Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté
(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Thermes Lédonia
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Thermes Lédonia

Les thermes Lédonia de Lons-le-Saunier sont des thermes (thermalisme) du XIXe siècle sur un « parc thermal Édouard Guénon » de 7 hectares, à Lons-le-Saunier (Ledo salinarius, « ville du sel » en latin) dans le Jura en Franche-Comté. Les thermes sont inscrits aux monuments historiques depuis le [1] et le parc est inscrit depuis le [2].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis le néolithique, le Jura et son actuelle capitale Lons-le-Saunier développent une importante activité économique liée aux vastes gisements souterrains de sel (sel gemme / halite) qui s'étendent le long des premiers reliefs du massif du Jura : salines de Lons-le-Saunier, salines de Salins-les-Bains, saline royale d'Arc-et-Senans (voir histoire du sel du Jura)...

Sources d'eaux salées[modifier | modifier le code]

Lons-le-Saunier, dont l'industrie salifère disparait en 1966, possède trois sources d'eau salée (saumure), à la minéralisation proche de celle de l'eau de mer : « Lédonia », « Chavenay » et « Naparix ». Ses eaux complexes, à minéralisation élevée, sont saturées de plus de 300 grammes de chlorure de sodium par litre, sulfureuses (avec important dégazage de sulfure d'hydrogène à l'émergence), bicarbonatées… Elles contiennent sous forme de traces des oligo-éléments au rôle thérapeutique considérable (fer, cuivre, manganèse, zinc, calcium, magnésium, sélénium, fluor, arsenic…). Ses eaux impropres à la consommation et aux bains sont diluées avec des concentrations adaptées.

Thermes Lédonia[modifier | modifier le code]

En 1892 les « thermes Lédonia » (du nom d'une des trois sources de Lons) sont fondés à Lons-le-Saunier, dans un château sur un vaste parc de 7 hectares, légués à sa disparition par Édouard Guénon, riche habitant de Lons. Le « parc thermal Édouard Guénon » a été dessiné par la paysagiste-architecte Henri Michel (1854-1930). Une canalisation souterraine relie les termes au puits-salé et à la source Lédonia voisine.

Bienfaits thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Les bienfaits thérapeutiques des eaux salées thermales de Lons sont recommandées pour le thermalisme, la rhumatologie, le dermatologie, la stomatologie, la traumatologie, les séquelles ostéoarticulaires, l'arthrose, l'énurésie, les troubles du développement chez l'enfant, l'otorhinolaryngologie (ORL) ...

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]