Aiguefonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Aiguefonde
Aiguefonde
Mairie d'Aiguefonde.
Blason de Aiguefonde
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Tarn
Arrondissement Castres
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Castres - Mazamet
Maire
Mandat
Vincent Garel
2020-2026
Code postal 81200
Code commune 81002
Démographie
Gentilé Aiguefondais (en occitan, Aigafonda)
Population
municipale
2 517 hab. (2017 en diminution de 4,15 % par rapport à 2012)
Densité 132 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 29′ 41″ nord, 2° 19′ 02″ est
Altitude 200 m
Min. 180 m
Max. 893 m
Superficie 19,13 km2
Élections
Départementales Canton de Mazamet-1
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Aiguefonde
Géolocalisation sur la carte : Tarn
Voir sur la carte topographique du Tarn
City locator 14.svg
Aiguefonde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aiguefonde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aiguefonde
Liens
Site web Site officiel

Aiguefonde (en occitan Aigafonda) est une commune française située dans le département du Tarn, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Aiguefondais (en occitan, Aigafondeses).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Aiguefonde est une commune de l'aire urbaine de Mazamet située dans son unité urbaine à quatre kilomètres au sud-ouest de la ville de Mazamet au pied de la Montagne Noire.

Carte.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Aiguefonde[1]
Caucalières Payrin-Augmontel
Labruguière Aiguefonde Aussillon
Mazamet

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par des services réguliers du réseau régional liO : les lignes 762 (Castres - Saint-Pons-de-Thomières) et 768 (Mazamet - Sémalens) transitent par Aiguefonde[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom vient du latin « Aqua Fontium »; eau de source

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site du château d'Aiguefonde est occupé depuis l'Antiquité romaine, et se trouvait être l'emplacement du camp romain d'Aqua Fonda. Le château en lui-même n'est bâti qu'au XIVe siècle par la famille d'Hautpoul.

Le premier seigneur connu du village d'Aiguefonde est un certain Isarn Bonhomme, membre d'une branche cadette de la famille d'Hautpoul. Le , durant les guerres de Religion, les troupes huguenotes du vicomte Henri de La Tour d'Auvergne s'emparent du village et du château. Le protestant Josué d'Alba devient alors seigneur des lieux.

En 1790, la municipalité d'Aiguefonde est rattachée au canton de Mazamet, district de Castres. En l'An X du calendrier républicain, soit entre 1801 et 1802, la commune d'Aiguefonde intègre l'arrondissement de Castres. Par ordonnance du , la commune absorbe les anciennes communes de Caucalières-Lavaur et de Saint-Alby. Par arrêté préfectoral du , Aiguefonde cède à la commune de Caucalières les hameaux de Caucalières et le Dugas. Par décret no 73-675 du , Aiguefonde est rattachée au canton de Mazamet-Sud-Ouest.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1953 mars 1977 Louis Alayrac    
mars 1977 novembre 2007[3]
(décès)
Alain Guiraud DVG Ancien horticulteur pépiniériste
Vice-président de la CA de Castres - Mazamet (2000 → 2007)
mars 2008 En cours Vincent Garel PRG Commerçant
Conseiller régional d'Occitanie (2015 → )
Vice-président de la CA de Castres - Mazamet
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2017, la commune comptait 2 517 habitants[Note 1], en diminution de 4,15 % par rapport à 2012 (Tarn : +2,36 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7947818169142 0442 0622 1132 1052 147
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0122 0172 1242 0411 9881 9271 9181 8011 626
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5891 5511 4801 2971 3121 3091 2491 1071 458
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 0192 0682 1052 5882 7522 6312 6932 7022 710
2013 2017 - - - - - - -
2 5742 517-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La commune héberge Biométharn, la première installation occitane de méthanisation agricole avec injection de biométhane dans le réseau, qui produit à pleine charge la consommation d'un millier de foyers[8],[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Alain Guiraud : maire d'Aiguefonde de 1977 à 2007. Décédé le . Vice-président de la communauté d'agglomération Castres - Mazamet.
  • Eugène Pereire, propriétaire du château d'Aiguefonde au XIXe siècle, député du Tarn.
  • Vincent Garel : Maire depuis 2008. Membre du Conseil depuis 1995, plus jeune maire du Tarn lors de sa première élection en 2008. Réélu en 2014 et 2020. Vice-président de la communauté d'agglomeration de Castres Mazamet depuis 2008. Élu conseiller régional de la région Occitanie en en deuxième position sur la liste du Tarn de Carole Delga. Président du Comité Régional du Tourisme Membre du groupe PRG. Président de la Fédération PRG du Tarn, vice-président de la Fédération Régionale Occitanie PRG, membre du Bureau National du PRG.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Aiguefonde

Son blasonnement est : De sinople à l'hamaïde d'or, au coq du même, crêté et barbé de gueules, brochant sur le tout.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan du réseau liO dans le Tarn
  3. « Le maire d'Aiguefonde est décédé », La Dépêche,‎ (lire en ligne)
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Occitanie : la première unité de méthanisation en injection sur exploitation agricole », sur lemondedelenergie.com, (consulté le 22 novembre 2018).
  9. Marina Angel, « Dans le Tarn, une unité de méthanisation "à la ferme" raccordée au réseau de distribution », sur usinenouvelle.com, (consulté le 22 novembre 2018).
  10. Saint-Pierre de Fronze