Morsbronn-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune du Bas-Rhin. Pour l’ancienne commune de la Moselle, voir Morsbronn.

Morsbronn-les-Bains
Morsbronn-les-Bains
Blason de Morsbronn-les-Bains
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Canton Reichshoffen
Intercommunalité C.C.Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Lysianne Dudt
2014-2020
Code postal 67360
Code commune 67303
Démographie
Gentilé Morsbronnois
Population
municipale
678 hab. (2016 en diminution de 6,87 % par rapport à 2011)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 03″ nord, 7° 44′ 34″ est
Altitude Min. 160 m
Max. 237 m
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains
Liens
Site web www.morsbronn-les-bains.fr

Morsbronn-les-Bains est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village se situe à quelque 12 km de Haguenau, 4 km de Wœrth, 42 km au nord de Strasbourg et 30 km au sud de Wissembourg.

Situé dans le périmètre du "Parc naturel régional des Vosges du Nord" qui regroupe 113 communes, et est classé Réserve Mondiale de la Biosphère depuis 1989.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est située au bas de la pente orientale des Vosges, dans une région de collines, comprise entre le Pays de Hanau à l’Ouest et l’Outre-Forêt à l’Est[1], et dans la Réserve de biosphère transfrontière des Vosges du Nord-Pfälzerwald.

Le village domine la vallée de la Sauer, qui coule à l’Est.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Le risque sismique sur l'ensemble du territoire de la commune de Morsbronn-les-Bains est modéré car elle se trouve dans une zone de sismicité de 3/5[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[3] :

  • La Sauer.
  • L'Eberbach[4].
  • Le ruisseau le Hohlbach[5],[6].
  • Le ruisseau le Holzmatt[7].
  • Les eaux thermales qui proviennent de deux sources naturelles découvertes en 1904[8] : "Les cuirassiers" à 38,9 °C puisée à 400 mètres de profondeur, et "Saint-Arbogast" à 41,9 °C puisée à 670 mètres "[9].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type Climat océanique avec été tempéré, classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[10].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Morsbronn-les-Bains
Frœschwiller Gunstett
Morsbronn-les-Bains
Hegeney Durrenbach

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est desservie[11] :

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Ligne 310 Haguenau-Morsbronn-les-Bains - Woerth - Lembach[modifier | modifier le code]
  • Correspondance avec les TER en gare de Haguenau vers Strasbourg[12].
Lignes SNCF[modifier | modifier le code]
Transports aériens[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • C’est Philippe V de Hanau-Lichtenberg qui a imposé le protestantisme dans toutes ses possessions. En 1571 les habitants de Morsbronn doivent devenir luthériens. Le curé, Nicolas Gass se convertit et a assuré les premiers cultes[13]. En 1695 : le curé de Durrenbach et de Hegeney célèbre les premières messes à Morsbronn en alternance avec le culte protestant[14]. Cette situation, désignée sous le nom de simultaneum se perpétue encore aujourd’hui.
La charge du 9e régiment de cuirassiers dans le village de Morsbronn.
  • 6 août 1870, bataille de Frœschwiller-Wœrth : Morsvronn est célèbre dans l'histoire par la fameuse charge de cavalerie dite, à tort, de Reichshoffen. C'est dans ce village que les survivants 9e régiment de cuirassiers français furent anéantis par la fusillade qui jaillissait des maisons où les Prussiens s'étaient retranchés. Au cimetière, près de l'église, se trouve la tombe des soldats français inhumés en ce lieu le 6 août 1870[15],[16] ainsi que la tombe du colonel Archambault de Beaume[17],[18] commandant le 9e régiment de cuirassiers.
  • Le bâtiment actuel de l'école, construit en 1888, comportait à l'origine deux salles de classes, l'une catholique, l'autre protestante. Cette séparation confessionnelle a perduré jusqu'au début des années 1980[19].
  • Au printemps 1904, un forage de la Gewerkschaft Gute Hoffnung[20], à la recherche de pétrole, découvre à une profondeur de 450 mètres un gisement d'eau chaude, au nord-ouest, au bord de la route de Frœschwiller qui conduit vers le village d'Eberbach-Wœrth et le hameau du Lausberg. Georges Urban, un restaurateur de Morsbronn[21], rachète le gisement et, après analyses, cette réserve d'eau chaude à 44 °C s'avère avoir des vertus bénéfiques pour les rhumatismes car riche en chlorure de sodium et en calcium.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Morsbronn-les-Bains

Les armes de Morsbronn-les-Bains se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'argent au lion de sable, à la bordure de gueules, au second d'azur au jet de source et sa nuée de vapeur d'argent jaillissant d'un tuyau d'or mouvant du flanc senestre. »[22].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2014 Dominique Prevot   Technicien
mars 2014 En cours Lysianne Dudt   Comptable
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2017[modifier | modifier le code]

Mairie.

En 2017, le budget de la commune était constitué ainsi[23] :

  • total des produits de fonctionnement : 399 000 , soit 563  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 292 000 , soit 413  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 176 000 , soit 249  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 135 000 , soit 191  par habitant ;
  • endettement : 224 000 , soit 317  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 13,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 13,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 59,40 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2015 : médiane en 2015 du revenu disponible, par unité de consommation : 23 137 [24].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes Sauer-Pechelbronn.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[25],[26] et d'autre part du schéma de cohérence territoriale de l’Alsace du Nord (SCoTAN)[27].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[29].

En 2016, la commune comptait 678 habitants[Note 1], en diminution de 6,87 % par rapport à 2011 (Bas-Rhin : +2,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
337461503588680697622667634
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
587656644660614599589546580
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
540538517515538526515500504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
511514541540585522568690681
2016 - - - - - - - -
678--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • L’école de Morsbronn-Les-Bains fait partie d’un Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) regroupant les écoles des villages de Morsbronn-les-Bains[32], Hegeney et Laubach,
  • Collèges à Walbourg, Wœrth[33],
  • Lycées à Walbourg, Haguenau.

Santé[modifier | modifier le code]

Station thermale.

Professionnels et établissements de santé[34] :

Orgue en tribune de l'Église simultanée de la Toussaint.

Cultes[modifier | modifier le code]

  • Paroisse protestante[40].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Les paysages agricoles : Une grande partie du ban communal est occupée par l’activité agricole. Il s’agit essentiellement de polyculture (maïs et blé) et de prairies.
  • Les vergers : On trouve aussi ponctuellement des plantations d’arbres fruitiers et de vignes qui entourent la partie ancienne du bourg[41].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, restaurants.
  • Syndicat d'initiative de Morsbronn-les-Bains et environs[42].
  • Parc d'attractions DIDI'LAND[43].

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Commerces, artisanat et services de proximité[44].
  • La station thermale[45],[46]. L’activité économique de la Commune est notamment axée sur le thermalisme qui accueille 4 000 personnes par an.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Orgue en tribune de l'église mixte de la Toussaint[50]. Son buffet date du XVIIIe siècle et provient d'une église du Palatinat et a été acquis en 1878 par les deux paroisses en 1878 au facteur d'orgues Voit et fils de Durlach (Allemagne)[51]. L'instrument est composé de parties anciennes et d'éléments fournis par Voit en 1878[52].
  • Croix de cimetière[53].
  • Presbytère protestant de 1835[54] façe à l'école. Au-dessus de la porte, une inscription rappelle la destruction du village au cours de la guerre de Trente Ans : Evangelisches Pfarrhaus Niedergebrannt 1632. Wieder aufgebaut 1865. Gott allein die Ehre ! Könige 8.29 (Presbytère protestant, incendié en 1632, reconstruit en 1965. À dieu seul la gloire ! 1 Rois, chapitre 8 verset Könige 8.2).
Circuit découverte numérique bataille du 6 août 1870.
  • Monuments commémoratifs : Plusieurs monuments à la mémoire des morts de la guerre franco-prussienne de 1870[56] :
    • Monuments aux morts[57],[58],[59],[60],[61],[62].
    • L'impressionnant « Adler » (l'« Aigle »), non loin du relais téléphonique Bouygues sur les hauteurs du village,
    • Monument commémoratif du 2e Régiment d'Infanterie de Thuringe[63],
    • Monument commémoratif du 6e Régiment d'Infanterie de Thuringe[55],[64],
    • Monument commémoratif des cuirassiers de Reichshoffen[65],[66],
    • Monument commémoratif du 11e bataillon de chasseurs de Hesse[67],[68].
    • Monument Archambault de Beaune[69]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Greisser et Nicolas Froehlich, Morsbronn, Un village, une histoire, Morsbronn-les-Bains, Éditions Wictory & associés, , 137 p. (ISBN 978-2-9523219-0-7)
    Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.
  • Wictory & associés, Alsacez-vous, Morsbronn-les-Bains[77], Circuit découverte, ADT, Morsbronn-les-Bains, Wictory & associés, Office de tourisme intercommunal de la vallée de la Sauer, s.i.m.e., 11 p.
    Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.
  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Morsbronn-les-Bains : Banc-reposoir napoléonien, p.241
  • Morsbronn les Bains, paroisse luthérienne
Monument des cuirassiers[65].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Révision du POS et transformation en PLU :Situation géographique
  2. Risque sismique
  3. Synthèse des principales informations relatives aux eaux souterraines pour la commune de Morsbronn-les-bains
  4. SIGES Rhin-Meuse
  5. Le ruisseau le Hohlbach
  6. Ruisseau le Holzmatt
  7. Le ruisseau le Holzmatt
  8. Les sources
  9. Sources minérales et thermales dans le bassin Rhin-Meuse : Domaine alsacien
  10. Table climatique
  11. Plans, comparateur d'itinéraires et cartes de France
  12. Fluo : Réseau d'information transports en commun
  13. L'église actuelle
  14. Église de la Toussaint (simultaneum), Vue de l'autel protestant
  15. Vue du monument commémoratif aux soldats français
  16. Détail du monument commémoratif aux soldats français
  17. Historique (1850-1914)
  18. a et b Vue du tombeau du Lieutenant-Colonel du 9e Cuirassiers Archambault de Beaune
  19. Histoire de la commune
  20. Joseph Vogt, Généralités-Historique
  21. Rappel historique de l'eau thermale et des premières installations de Morsbronn-les-Bain
  22. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  23. Les comptes de la commune
  24. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  25. Documents d’urbanisme
  26. Documents d'urbanisme de la commune
  27. Rapport d’activités 2014 Communauté de communes Sauer-Pechelbronn. Liste des 90 communes (par communauté de communes d'appartenance) dont le territoire est compris dans le périmètre du SCoTAN, p.4
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  32. Les établissements d'enseignements
  33. Établissements scolaires
  34. Professionnels et établissements de santé
  35. Professionnels de santé
  36. Station thermale de Morsbronn-les-Bains
  37. Hôpitaux près de Morsbronn-les-Bains
  38. Communauté de paroisses : Soultzbach à L'Eberbach
  39. L’œcuménisme était à l’honneur à l’église simultanée de Morsbronn-les-bains
  40. Cultes protestants
  41. Source : PLU de la commune Morsbronn-les-Bains – Dossier approuvé le 26 mai 2015 2.2. Approche visuelle : les grandes caractéristiques du paysage
  42. Syndicat d'Initiative de Morsbronn-les-bains & Environs
  43. Parc d'attractions
  44. Commerces et services
  45. Les eaux thermales
  46. Site thermal
  47. Clocher de l'église
  48. « L'église de la Toussaint », notice no IA67008345, base Mérimée, ministère français de la Culture
  49. Bernard Vogler, « Liste de localités ayant de nos jours une église simultanée », in Antoine Pfeiffer (dir.), Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie, SAEP, Ingersheim ; Oberlin, Strasbourg, 2006, p. 298 (ISBN 2-7372-0812-2)
  50. Notice no IM67011987, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église mixte de la Toussaint
  51. Les opus alsaciens de la maison Voit de Durlach
  52. Morsbronn-les-Bains, Église mixte. Orgue Heinrich Voit, 1878
  53. Notice no IM67011984, base Palissy, ministère français de la Culture Croix de cimetière, église mixte de la Toussaint
  54. « Presbytère protestant », notice no IA67008346, base Mérimée, ministère français de la Culture
  55. a et b Notice no IM67011989, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 6e Régiment d'Infanterie de Thuringe
  56. Les monuments aux morts de la guerre de 1870 en Alsace
  57. Conflits commémorés : Monument aux nations (sur Territoire Français) - Aux Allemands 1870-1871
  58. 1870-1871. Monument à des unités militaires - À un régiment
  59. Monument du 11e Bataillon de Chasseurs de Hesse à Morsbronn-les-Bains
  60. Monument aux cuirassiers de Reichshoffen à Morsbronn-les-Bains
  61. Les monumentsaux morts de la guerre de 1870 en Alsace
  62. "Cavaliers, chargez!" la bataille de Reichshoffen a son musée à Woerth, en Alsace, France bleu en Alsace
  63. Notice no IM67011992, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 2e Régiment d'Infanterie de Thuringe
  64. Monument aux nations (sur Territoire Français) - Aux Allemands
  65. a et b Notice no IM67011991, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif des cuirassiers de Reichshoffen
  66. Monument aux cuirassiers de Reichshoffen
  67. Notice no IM67011990, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 11e bataillon de chasseurs de Hesse
  68. Monument du 11e Bataillon de Chasseurs de Hesse
  69. 1870-1871. Monument spécifique : Archambault de Beaune
  70. « banc public », notice no PA00084808, base Mérimée, ministère français de la Culture
  71. Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Morsbronn-les-Bains : Banc-reposoir, p. 241
  72. Brochure Thermalisme 2019 : Spécialité du village
  73. La charge du 9e cuirassiers à Morsbronn dite « les cuirassiers de Reichshoffen ». Analyse d’une œuvre d’art
  74. Monument "Aux Cuirassiers dits de Reichshoffen", érigé en 1873
  75. Monument français en mémoire des Cuirassiers de Reichshoffen à Morsbronn-les-Bains
  76. L’art en héritage de la guerre, Monument au 6e Régiment d’Infanterie de Thuringe commémorant le conflit de 1870
  77. Brochure du Syndicat d'Initiative de Morsbronn-les-bains & Environs
  78. Vue du tombeau du sous-officier Théodore Bertelsmann