Morsbronn-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la commune du Bas-Rhin. Pour l’ancienne commune de la Moselle, voir Morsbronn.

Morsbronn-les-Bains
Morsbronn-les-Bains
Blason de Morsbronn-les-Bains
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Canton Reichshoffen
Intercommunalité C.C.Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Lysianne Dudt
2014-2020
Code postal 67360
Code commune 67303
Démographie
Gentilé Morsbronnois
Population
municipale
678 hab. (2016 en diminution de 6,87 % par rapport à 2011)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 03″ nord, 7° 44′ 34″ est
Altitude Min. 160 m
Max. 237 m
Superficie 6,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morsbronn-les-Bains
Liens
Site web www.morsbronn-les-bains.fr

Morsbronn-les-Bains est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace et fait partie du parc naturel régional des Vosges du Nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village se situe à quelque 12 km de Haguenau, 4 km de Wœrth, 42 km au nord de Strasbourg et 30 km au sud de Wissembourg.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est située au bas de la pente orientale des Vosges, dans une région de collines, comprise entre le Pays de Hanau à l’Ouest et l’Outre-Forêt à l’Est[1].

Le village domine la vallée de la Sauer, qui coule à l’Est.

Sismicité[modifier | modifier le code]

Le risque sismique sur l'ensemble du territoire de la commune de Morsbronn-les-Bains est modéré car elle se trouve dans une zone de sismicité de 3/5[2].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau sur la commune ou à son aval[3] :

  • La Sauer.
  • L'Eberbach[4].
  • Les eaux thermales qui proviennent de deux sources : "Les cuirassiers" et "Saint-Arbogast".

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type Climat océanique avec été tempéré, classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[5].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Morsbronn-les-Bains
Frœschwiller Gunstett
Morsbronn-les-Bains
Hegeney Durrenbach

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la départementale 52 entre Wœrth et Haguenau.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Lignes SNCF[modifier | modifier le code]

Transports aériens[modifier | modifier le code]

L'aéroport le plus proche est l'Aéroport de Strasbourg-Entzheim.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • C’est Philippe V de Hanau-Lichtenberg qui a imposé le protestantisme dans toutes ses possessions. En 1571 les habitants de Morsbronn doivent devenir luthériens. Le curé, Nicolas Gass se convertit et a assuré les premiers cultes[6].
  • 6 août 1870, bataille de Frœschwiller-Wœrth.
  • Au printemps 1904, un forage de la Gewerkschaft Gute Hoffnung, à la recherche de pétrole, découvre à une profondeur de 450 mètres un gisement d'eau chaude, au nord-ouest, au bord de la route de Frœschwiller qui conduit vers le village d'Eberbach-Wœrth et le hameau du Lausberg. Georges Urban, un restaurateur de Morsbronn, rachète le gisement et, après analyses, cette réserve d'eau chaude à 44 °C s'avère avoir des vertus bénéfiques pour les rhumatismes car riche en chlorure de sodium et en calcium.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Morsbronn-les-Bains

Les armes de Morsbronn-les-Bains se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'argent au lion de sable, à la bordure de gueules, au second d'azur au jet de source et sa nuée de vapeur d'argent jaillissant d'un tuyau d'or mouvant du flanc senestre. »[7].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2008 Dominique Prevot   Technicien
mars 2014 En cours Lysianne Dudt   Comptable
Les données manquantes sont à compléter.

Budget et fiscalité 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, le budget de la commune était constitué ainsi[8] :

  • total des produits de fonctionnement : 388 000 , soit 531  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 293 000 , soit 402  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 298 000 , soit 409  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 107 000 , soit 147  par habitant ;
  • endettement : 248 000 , soit 340  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 13,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 13,50 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 59,40 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2015 : médiane en 2015 du revenu disponible, par unité de consommation : 23 137 [9].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes Sauer-Pechelbronn.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'un plan local d'urbanisme[10],[11] et d'autre part du schéma de cohérence territoriale de l’Alsace du Nord (SCoTAN), Communauté de communes Sauer-Pechelbronn (24 communes)[12].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14].

En 2016, la commune comptait 678 habitants[Note 1], en diminution de 6,87 % par rapport à 2011 (Bas-Rhin : +2,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
337461503588680697622667634
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
587656644660614599589546580
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
540538517515538526515500504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
511514541540585522568690681
2016 - - - - - - - -
678--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • L’école de Morsbronn-Les-Bains fait partie d’un Regroupement pédagogique intercommunal (RPI) regroupant les écoles des villages de Morsbronn-les-Bains, Hegeney et Laubach[17],
  • Collèges à Walbourg, Wœrth[18],
  • Lycées à Walbourg, Haguenau.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé : Médecin, Kinésithérapeute, Pharmacie[19],

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Les paysages agricoles: Une grande partie du ban communal est occupée par l’activité agricole. Il s’agit essentiellement de polyculture (maïs et blé) et de prairies.
  • Les vergers : On trouve aussi ponctuellement des plantations d’arbres fruitiers et de vignes qui entourent la partie ancienne du bourg[23].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Hôtels et restaurants.

Commerces et services[modifier | modifier le code]

  • Commerces et services de proximité[24].
  • Les eaux thermales[25].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Orgue de l'église mixte de la Toussaint[28].
  • Presbytère protestant de 1835[29].
  • Monuments commémoratifs : Plusieurs monuments à la mémoire des morts de la guerre franco-prussienne de 1870[30], dont l'impressionnant « Adler » (l'« Aigle »), non loin du relais téléphonique Bouygues sur les hauteurs du village :
    • Monument commémoratif du 2e Régiment d'Infanterie de Thuringe[31],
    • Monument commémoratif du 6e Régiment d'Infanterie de Thuringe[32],[33],
    • Monument commémoratif des cuirassiers de Reichshoffen[34],[35],
    • Monument commémoratif du 11e bataillon de chasseurs de Hesse[36],[37].
  • Didiland, parc de loisirs situé vers le village de Gunstett. Avant la création du 'Didiland' existait le 'Poney-Ranch'.
  • Banc-reposoir[38] napoléonien[39].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monuments commémoratifs de Morsbronn-les-Bains :
    • Monument commémoratif allemand "Dem 6. thüringischen Infanterie Regiment Nr. 95",
    • Monument commémoratif allemand marqué " Dem 2. thüringischen Infanterie Regiment Nr.32",
    • Monument français en mémoire des Cuirassiers de Reichshoffen,
    • Stèle provenant de la tombe individuelle du sous-officier Theodor Bertelsmann,
    • Théâtre de la "Charge des Cuirassiers",
    • Théâtre des combats de l'ancien moulin dit Brückmühl,
    • Tombe collective contenant 27 soldats français du troisième tirailleurs algériens, dont le capitaine Deschamps et 60 soldats allemands,
    • Tombe collective de 269 soldats français et allemands,
    • Tombe collective française,
    • Tombe de l'engagé volontaire allemand Oskar Fabre,
    • Tombe du capitaine Louis Charles de Bourgoing,
    • Tombe du général Joseph Emile Colson,
    • Tombe du lieutenant Franz Protzen,
    • Tombe du lieutenant-colonel Adrien Henri Louis Archambault de Beaune.
  • Chiffres clés publiés par l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). Dossier complet
  • Inventaire national du patrimoine naturel de la commune

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Révision du POS et transformation en PLU :Situation géographique
  2. Risque sismique
  3. Synthèse des principales informations relatives aux eaux souterraines pour la commune de Morsbronn-les-bains
  4. SIGES Rhin-Meuse
  5. Table climatique
  6. L'église actuelle
  7. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009)
  8. Les comptes de la commune
  9. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  10. Documents d’urbanisme
  11. Documents d'urbanisme de la commune
  12. Rapport d’activités 2014 Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. L’école de Morsbronn-Les-Bains
  18. Établissements scolaires
  19. Professionnels et établissements de santé
  20. Communauté de paroisses : Soultzbach à L'Eberbach
  21. L’œcuménisme était à l’honneur à l’église simultanée de Morsbronn-les-bains
  22. Cultes protestants
  23. Source : PLU de la commune Morsbronn-les-Bains – Dossier approuvé le 26 mai 2015 2.2. Approche visuelle : les grandes caractéristiques du paysage
  24. Commerces et services
  25. Les eaux thermales
  26. « L'église de la Toussaint », notice no IA67008345, base Mérimée, ministère français de la Culture
  27. Bernard Vogler, « Liste de localités ayant de nos jours une église simultanée », in Antoine Pfeiffer (dir.), Protestants d'Alsace et de Moselle : lieux de mémoire et de vie, SAEP, Ingersheim ; Oberlin, Strasbourg, 2006, p. 298 (ISBN 2-7372-0812-2)
  28. Notice no PM04000154, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue de l'église mixte de la Toussaint
  29. « Presbytère protestant », notice no IA67008346, base Mérimée, ministère français de la Culture
  30. Les monuments aux morts de la guerre de 1870 en Alsace
  31. Notice no IM67011992, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 2e Régiment d'Infanterie de Thuringe
  32. Notice no IM67011989, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 6e Régiment d'Infanterie de Thuringe
  33. Monument aux nations (sur Territoire Français) - Aux Allemands
  34. Notice no IM67011991, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif des cuirassiers de Reichshoffen
  35. Monument aux cuirassiers de Reichshoffen
  36. Notice no IM67011990, base Palissy, ministère français de la Culture Monument commémoratif du 11e bataillon de chasseurs de Hesse
  37. Monument du 11e Bataillon de Chasseurs de Hesse
  38. « banc public », notice no PA00084808, base Mérimée, ministère français de la Culture
  39. Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Morsbronn-les-Bains : Banc-reposoir, p. 241