Archives départementales de l'Hérault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Archives départementales de l'Hérault
Pierrevives
Pierrevives
Informations générales
Type Archives départementales
Création
Affiliation Conseil départemental
Directrice Sylvie Desachy (depuis 2014[1])
Ampleur 34 km (en 2017)
Période dès ?
Bâtiment
Bâtiment Pierresvives
Construction 2012
Architecte Zaha Hadid
Destination initiale Archives et médiathèque départementales
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Ville Montpellier
Adresse 907, rue professeur Blayac
Coordonnées 43° 37′ 27″ nord, 3° 49′ 23″ est
Site web archives-pierresvives.herault.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Archives départementales de l'Hérault

Géolocalisation sur la carte : Hérault

(Voir situation sur carte : Hérault)
Archives départementales de l'Hérault

Géolocalisation sur la carte : Montpellier

(Voir situation sur carte : Montpellier)
Archives départementales de l'Hérault

Les archives départementales de l'Hérault sont un service du conseil départemental de l'Hérault, chargé de collecter les archives, de les classer, les conserver et les mettre à la disposition du public.

Pierrevives[modifier | modifier le code]

En 2012, les archives départementales s'installent à Pierrevives, un bâtiment signé par l'architecte Zaha Hadid. Le bâtiment fait 195 mètres de long, 24 m de haut, 46 m de large. Il présente des lignes ondulées, donnant une impression de mouvement. A l'intérieur, les murs sont inclinées et les volumes sont doux[2].

Ce bâtiment regroupe les archives départementales de l'Hérault, la médiathèque départementale et l'association Hérault Sport. Les archives départementales occupent 9 500 m2[2]. 700 mètres linéaires d'archives viennent s'ajouter chaque année aux 60 km de rayonnages existant[réf. nécessaire].

Le bâtiment s'inscrit dans une zone en périphérie de la ville de Montpellier entre trois quartiers Celleneuve, La Paillade et Alco[3].

Le nom du bâtiment pierresvives est une référence à la citation de François Rabelais dans le Tiers livre «Je ne bâtis que pierres vives, ce sont hommes»[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mouvement aux archives départementales », Le Journal D’ici (Tarn et Lauragais),‎ (lire en ligne).
  2. a et b « Zaha Hadid créé l'arbre du savoir à Montpellier (diaporama) », Batiactu,‎ (lire en ligne)
  3. « Montpellier : l'architecte de Pierresvives Zaha Hadid meurt d'une crise cardiaque », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Pierresvives la Cité des savoirs et du sport pour tous », sur www.herault.fr (consulté le 27 novembre 2017)