Arrondissement de La Tour-du-Pin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Tour du Pin.

Arrondissement de La Tour-du-Pin
Arrondissement de La Tour-du-Pin
Localisation de l'arrondissement dans l'Isère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département et
collectivité territoriale
Isère
Chef-lieu La Tour-du-Pin
Code arrondissement 382
Démographie
Population 299 785 hab. (2015)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 47″ nord, 5° 26′ 34″ est
Superficie 1 479 km2
Subdivisions
Communes 137

L'arrondissement de La Tour-du-Pin est une division administrative française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'arrondissement de La Tour-du-Pin correspond au Turripinois.

Composition[modifier | modifier le code]

L’arrondissement de La Tour-du-Pin compte 11 cantons[1], dont 2 à Bourgoin-Jallieu :

Liste des communes de l’arrondissement
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
La Tour-du-Pin
(chef-lieu)
38509 CC Les Vals du Dauphiné 4,77 7 970 (2015) 1 671
Bourgoin-Jallieu 38053 CA Porte de l'Isère 24,37 27 502 (2015) 1 129
Crémieu 38138 CC Les Balcons du Dauphiné 6,14 3 312 (2015) 539
L'Isle-d'Abeau 38193 CA Porte de l'Isère 9,11 16 282 (2015) 1 787
La Verpillière 38537 CA Porte de l'Isère 6,64 6 982 (2015) 1 052
Le Grand-Lemps 38182 CC de Bièvre Est 12,90 3 082 (2015) 239
Le Pont-de-Beauvoisin 38315 CC Les Vals du Dauphiné 7,36 3 574 (2015) 486
Morestel 38261 CC Les Balcons du Dauphiné 8,03 4 364 (2015) 543
Saint-Geoire-en-Valdaine 38386 CA du Pays voironnais 16,73 2 417 (2015) 144
Virieu 38560 CC Les Vals du Dauphiné 11,38 1 110 (2015) 98

Découpage communal depuis 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015, le nombre de communes des arrondissements varie chaque année soit du fait du redécoupage cantonal de 2014 qui a conduit à l'ajustement de périmètres de certains arrondissements, soit à la suite de la création de communes nouvelles. Le nombre de communes de l'arrondissement de La Tour-du-Pin est ainsi de 137 en 2015, 134 en 2016 et 137 en 2017. Au , l'arrondissement groupe les 137 communes suivantes[2] :

  1. Les Abrets en Dauphiné
  2. Annoisin-Chatelans
  3. Anthon
  4. Aoste
  5. Apprieu
  6. Les Avenières Veyrins-Thuellin
  7. La Balme-les-Grottes
  8. La Bâtie-Montgascon
  9. Belmont
  10. Bévenais
  11. Bilieu
  12. Biol
  13. Bizonnes
  14. Blandin
  15. Bonnefamille
  16. Le Bouchage
  17. Bourgoin-Jallieu
  18. Bouvesse-Quirieu
  19. Brangues
  20. Burcin
  21. Cessieu
  22. Châbons
  23. Chamagnieu
  24. La Chapelle-de-la-Tour
  25. Charancieu
  26. Charavines
  27. Charette
  28. Charvieu-Chavagneux
  29. Chassignieu
  30. Châteauvilain
  31. Chavanoz
  32. Chélieu
  33. Chèzeneuve
  34. Chimilin
  35. Chozeau
  36. Colombe
  37. Corbelin
  38. Courtenay
  39. Crachier
  40. Crémieu
  41. Creys-Mépieu
  42. Dizimieu
  43. Doissin
  44. Dolomieu
  45. Domarin
  46. Eclose-Badinières
  47. Les Éparres
  48. Eydoche
  49. Faverges-de-la-Tour
  50. Flachères
  51. Four
  52. Frontonas
  53. Le Grand-Lemps
  54. Granieu
  55. Hières-sur-Amby
  56. L'Isle-d'Abeau
  57. Janneyrias
  58. Leyrieu
  59. Massieu
  60. Maubec
  61. Merlas
  62. Meyrié
  63. Montagnieu
  64. Montalieu-Vercieu
  65. Montcarra
  66. Montferrat
  67. Montrevel
  68. Moras
  69. Morestel
  70. Nivolas-Vermelle
  71. Optevoz
  72. Oyeu
  73. Villages du Lac de Paladru
  74. Panissage
  75. Panossas
  76. Parmilieu
  77. Le Passage
  78. Arandon-Passins
  79. Le Pont-de-Beauvoisin
  80. Pont-de-Chéruy
  81. Porcieu-Amblagnieu
  82. Pressins
  83. Roche
  84. Rochetoirin
  85. Romagnieu
  86. Ruy-Montceau
  87. Saint-Alban-de-Roche
  88. Saint-Albin-de-Vaulserre
  89. Saint-André-le-Gaz
  90. Saint-Baudille-de-la-Tour
  91. Sainte-Blandine
  92. Saint-Bueil
  93. Saint-Chef
  94. Saint-Clair-de-la-Tour
  95. Saint-Didier-de-Bizonnes
  96. Saint-Didier-de-la-Tour
  97. Saint-Geoire-en-Valdaine
  98. Saint-Hilaire-de-Brens
  99. Saint-Jean-d'Avelanne
  100. Saint-Jean-de-Soudain
  101. Saint-Marcel-Bel-Accueil
  102. Saint-Martin-de-Vaulserre
  103. Saint-Ondras
  104. Saint-Quentin-Fallavier
  105. Saint-Romain-de-Jalionas
  106. Saint-Savin
  107. Saint-Sorlin-de-Morestel
  108. Saint-Sulpice-des-Rivoires
  109. Saint-Victor-de-Cessieu
  110. Saint-Victor-de-Morestel
  111. Salagnon
  112. Satolas-et-Bonce
  113. Sérézin-de-la-Tour
  114. Sermérieu
  115. Siccieu-Saint-Julien-et-Carisieu
  116. Soleymieu
  117. Succieu
  118. Tignieu-Jameyzieu
  119. Torchefelon
  120. La Tour-du-Pin
  121. Trept
  122. Valencogne
  123. Vasselin
  124. Vaulx-Milieu
  125. Velanne
  126. Vénérieu
  127. Vernas
  128. La Verpillière
  129. Vertrieu
  130. Veyssilieu
  131. Vézeronce-Curtin
  132. Vignieu
  133. Villefontaine
  134. Villemoirieu
  135. Villette-d'Anthon
  136. Virieu
  137. Voissant

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, l'arrondissement comptait 299 785 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
121 265134 390162 637190 331213 523240 604260 071299 785
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Turripinois est située à l'ouest de la Chaîne de l'Épine (qui lui donna son nom), à l'est du Viennois, au nord de la vallée de l'Isère et au sud du Bugey.

La ville de La Tour-du-Pin abrite la sous-préfecture bien que Bourgoin-Jallieu soit l'agglomération la plus importante de cet arrondissement du département de l'Isère.

Dans cette vallée rhodanienne en amont de Lyon, le Rhône sépare le Turripinois et le Bugey. Ainsi les quelques villages qui ont gardé les mêmes noms, rappellent leur histoire commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque gauloise, il abritait le peuple des Allobroges avec la ville de Jallieu.

À l'époque romaine, il appartenait à la province Narbonnaise. Ainsi il fut administré par l'archevèque de Vienne. La période d'influence bourguignone est rappelée par la ville de Bourgoin.

En l'an 1030, la baronnie de La Tour-du-Pin devint savoyarde à la naissance du comté de Savoie.

En 1282, il redevint attaché au Viennois au sein de la province du Dauphiné. Cette époque correspond au développement du château delphinal de Crémieu.

En 1355, le Dauphiné fut rattachée au royaume de France.

Ainsi à la Révolution française de 1789, bien que situé dans la vallée du Rhône en amont de Lyon comme la Savoie, le Turripinois fut intégré au département de l'Isère car la Savoie n'était pas encore française.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]