Vignieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vignieu
Vignieu
La place de la mairie.
Blason de Vignieu
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Intercommunalité Communauté de communes Les Balcons du Dauphiné
Maire
Mandat
Patrick Ferraris
2020-2026
Code postal 38890
Code commune 38546
Démographie
Population
municipale
973 hab. (2019 en diminution de 2,01 % par rapport à 2013)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 37′ 45″ nord, 5° 25′ 31″ est
Altitude 330 m
Min. 220 m
Max. 444 m
Superficie 9,4 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Morestel
Législatives Dixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative d'Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Vignieu
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Vignieu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vignieu
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vignieu
Liens
Site web vignieu.reseaudescommunes.fr

Vignieu est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historiquement rattachée à l'ancienne province du Dauphiné, la commune est adhérente à la communauté de communes Les Balcons du Dauphiné depuis le . Ses habitants sont les Vignolais[1]

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Vignieu est une commune rurale située au centre d'un triangle formé par les villes de La Tour-du-Pin, Bourgoin-Jallieu et Morestel, accessible par l'autoroute A43 ou la route départementale 1075.

Le territoire communal est constitué de 350ha en terre agricole, 220 en bois et landes, 5 en ruisseaux et étangs et 65 en infrastructures et constructions. Le climat est celui des terres froides. Depuis le bourg de Vignieu, par temps claire il est possible d'apercevoir à l'horizon, à l'est, derrière les collines, le sommet du Mont Blanc, ce qui est assez fréquent dans de nombreux sites de la région.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Vasselin est située à la limite nord des Terres Froides (en limite du plateau de L'Isle-Crémieu). La dernière glaciation de Würm, a laissé des dépôts de type morainique. Une langue de glacier qui recouvrait les Alpes a débordé les chaînons et couvrait l'ensemble de l'actuel Bas-Dauphiné. Il reste de cette époque glaciaire un plaçage de moraine de fond avec quelques blocs erratiques[2].

Climat[modifier | modifier le code]

La partie nord-ouest du département de l'Isère (secteur connu sous le nom de Nord-Isère) est formée de plaines et de collines à l'ambiance tempérée. Du fait d'un relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent aisément.

Les étés sont chauds et plutôt secs, mais ils connaissent de nombreuses périodes orageuses. Les hivers sont généralement assez froids et marqués par des gelées fréquentes ainsi que par de nombreuses brumes matinales et des brouillards plus ou moins persistant durant les périodes froides.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire héberge de nombreux étangs et des canaux d'assèchement, typique de la région.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Vignieu est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. La commune est en outre hors attraction des villes[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (75,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (75,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (63,9 %), forêts (14,6 %), terres arables (11,6 %), zones humides intérieures (5,2 %), zones urbanisées (4,8 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Logement[modifier | modifier le code]

Quartiers, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Vignieu est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[9].

Terminologie des zones sismiques[10]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1794 M. Pey Gabriel    
1794 1796 M. Galland Claude    
1796 1797 M. Perroncel Antoine    
1797 1800 M. Trouilloud Pierre    
1800 1811 M. Barge Michel Luc André    
1811 1830 M. Pey Gabriel    
1830 1831 M. Pey Joseph    
1831 1843 M. Subit Louis    
1843 1848 M. Pey Joseph    
1848 1874 M. Subit Victor    
1874 1878 M. Pey Jules    
1878 1884 M. De Certeau Ferdinand    
1884 1892 M. Martin Louis    
1892 1900 M. Rojon Jean Marie    
1900 1938 M. Geneste Philippe    
1938 1952 M. Budin Gabriel    
1952 1965 M. Rigolier Henri    
1965 1977 M. Grange André    
1977 1995 M. Clavel Lucien    
1995 2003 M. Mack Joseph    
2003 2021 M. Patrick Ferraris DVD [11]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[13].

En 2019, la commune comptait 973 habitants[Note 2], en diminution de 2,01 % par rapport à 2013 (Isère : +2,9 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6867497898889659169731 0861 048
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0481 0301 0011 0121 000921950923913
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
858827712629613570548624513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
424412385502592706786820897
2014 2019 - - - - - - -
1 016973-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité de la communauté de communes, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

La communauté catholique et l'église de Saint-Chef (propriété de la commune) est rattachée à la paroisse Saint-Pierre du pays des couleurs dont la maison paroissiale est située à Morestel. Celle-ci est également rattachée au diocèse de Grenoble-Vienne[16].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Chapeau cornu (XIVe siècle, remanié, servait d'auberge et de salle de noces et banquets) fut le centre de la seigneurie de Chapeau Cornu ; Charles de Grolée, chambellan de Charles VII de Louis XI au XVe siècle

La chapelle des Ayes qui fait encore l'objet d'un pèlerinage dédié à la Vierge Marie ainsi que l'église Saint-Blaise sont les deux monuments religieux de la commune. Il existe également les maisons fortes de Beauvenir et du village ainsi qu'une fontaine monumentale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Benjamin Régnier, originaire de la commune[17], est l'auteur d'un dessin représentant une Marianne en larmes à la suite des attentats du Bataclan en 2015. En 2017, le ministère de l'intérieur le sollicite pour la réalisation de ses cartes de vœux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vignieu Blason
D'argent à un V de sable entrelacé d'un sarment de vigne fruité de gueules, tigé et feuillé de sinople, au chef d'azur chargé de trois bouquets de trois cerises de gueules, tigé du même.
Détails
Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes et cartes[modifier | modifier le code]

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nom des habitants du 38 - Isère - Habitants », sur www.habitants.fr (consulté le ).
  2. Monographie de Vignieu de Philippe Geneste (éd. Le Livre d'Histoire)
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  10. [1]
  11. « Résultats municipales 2020 à Vignieu », sur lemonde.fr (consulté le ).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  16. diocese-grenoble-vienne.fr, page sur la paroisse Saint-Pierre du pays des couleurs., consulté le 14 septembre 2021.
  17. « Benjamin Régnier dessine une nouvelle Marianne pour Gérard Collomb », Le Progrès,‎ (lire en ligne, consulté le ) :

    « Benjamin Régnier, jeune étudiant en design originaire de Vignieu, petite commune du Nord-Isère »

    .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monographie sur Vignieu écrite en 1912 par son maire, Monsieur Geneste.