Chimilin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chimilin
Chimilin
La place de l'Église au début du XXe siècle.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement de La Tour-du-Pin
Canton Chartreuse-Guiers
Intercommunalité Communauté de communes Les Vals du Dauphiné
Maire
Mandat
Monique Chabert
2014-2020
Code postal 38490
Code commune 38104
Démographie
Population
municipale
1 473 hab. (2016 en augmentation de 7,6 % par rapport à 2011)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 34′ 41″ nord, 5° 36′ 01″ est
Altitude Min. 228 m
Max. 362 m
Superficie 9,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Chimilin

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Chimilin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Chimilin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Chimilin
Liens
Site web www.chimilin.fr

Chimilin est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Son gentilé est Chimilinois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Chimilin est à proximité immédiate de la sortie Sortie 10 Chimilin de l'autoroute A43, entre Lyon et Chambéry.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 mars 2014 Robert Arbaretaz    
mars 2014 En cours Monique Chabert MoDem Retraitée de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1831. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 1 473 habitants[Note 1], en augmentation de 7,6 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872
1 6171 7001 6511 6331 6341 5491 4291 5341 507
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
1 5721 5711 5901 5011 4791 4171 3411 2601 107
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
1 0981 048977860874843814781942
1990 1999 2004 2009 2014 2016 - - -
1 0441 1441 2611 3401 4581 473---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une médiathèque.

La chocolaterie De Marlieu, fondée par Amédée Arnaud des Essarts en 1906 et renouvelée en 2010, propose des visites guidées[6],[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Louis de Leyssin, archevêque d'Embrun, petit-neveu du cardinal de Tencin, prélat mondain, émigre en Suisse en 1790.
  • M. Alphonse Belmont, constructeur d'automobiles est né à Chimilin en 1854. D'ailleurs l'école publique de Chimilin se nomme école Alphonse-Belmont depuis le 19 juin 2010.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Une histoire de Famille... d'entrepreneurs gourmets !, www.marlieu.fr
  7. Anthony Serex, Dominique Auzias et alii, Grenoble 2014 Petit Futé : (avec photos et avis des lecteurs), Petit Futé, coll. « City Guides France », (ISBN 2746979195), p. 264

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]