Saint-Victor-de-Morestel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Victor-de-Morestel
Saint-Victor-de-Morestel
La place de l'église en 1905.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Intercommunalité Communauté de communes Les Balcons du Dauphiné
Maire
Mandat
Frédérique Luzet
2020-2026
Code postal 38510
Code commune 38465
Démographie
Population
municipale
1 092 hab. (2017 en diminution de 1,18 % par rapport à 2012)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 41′ 50″ nord, 5° 30′ 14″ est
Altitude 230 m
Min. 205 m
Max. 272 m
Superficie 13,13 km2
Élections
Départementales Canton de Morestel
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Victor-de-Morestel
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Victor-de-Morestel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-de-Morestel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Victor-de-Morestel
Liens
Site web saintvictordemorestel.fr

Saint-Victor-de-Morestel est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Paroisse de la province royale du Dauphiné durant l'Ancien Régime, la commune est adhérente à la communauté de communes Les Balcons du Dauphiné dont le siège est fixé à Saint-Chef.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Victor-de-Morestel est une commune à l'aspect rural qui se positionne au nord-est de la petite agglomération de Morestel dans le département français de l'Isère, dans la région naturelle du Bas-Dauphiné, dénommé également sous le terme de Nord-Isère.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Arandon-Passins (Arandon) Creys-Mépieu Lhuis (Ain) Rose des vents
Arandon-Passins (Passins) N Brangues
O    Saint-Victor-de-Morestel    E
S
Morestel Le Bouchage

Géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

La partie septentrionale du département de l'Isère est formée de plaines au climat tempéré, de bas plateaux et de collines au climat un peu plus rudes. Du fait d'un relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent aisément. On peut noter quelques brouillards persistant dans les campagnes avoisinantes au niveau de la vallée du Rhône et des marais entourant la commune.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Rhône borde la partie nord-est du territoire communal.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

L’autoroute la plus proche est l'autoroute A43, une voie autoroutière qui relie l'agglomération lyonnaise à Modane. La sortie la plus proche de Morestel est la sortie no 9, située à 16 km de la ville, au sud de la ville de La Tour-du-Pin.

Transports publics[modifier | modifier le code]

Depuis la disparition de la ligne de Chemin de fer de l'Est de Lyon et la fermeture de la gare de Morestel, la gare ferroviaire la plus proche est la gare de La Tour-du-Pin, desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Saint-Victor-de-Morestel est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique[1].

Terminologie des zones sismiques
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de la commune est lié à deux termes différents :

  • Saint-Victor
en référence à saint Victor, martyr chrétien du début du IVe siècle
  • Morestel (lié au nom de la commune voisine)
Mor signifierait « morceau rocheux d'une montagne » (la commune s'étant développée sur un promontoire rocheux vulgairement appelé aujourd'hui rocher de Morestel, très abrupt qui accueille à son sommet la tour médiévale du XIIe siècle)[2].
Estel signifierait « un petit cours d'eau, un fossé » (en l'occurrence le ruisseau de la Bordelle, un petit ruisseau à peine plus large qu'un fossé qui court au pied des remparts et qui se jette aujourd'hui dans le canal de Morestel au niveau de l'entrée de la Zone Industrielle).

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité et Moyen Âge[modifier | modifier le code]

La région de Morestel se situe dans la partie occidentale du territoire antique des Allobroges, ensemble de tribus gauloises occupant l'ancienne Savoie, ainsi que la partie du Dauphiné, située au nord de la rivière Isère.

Après la victoire définitive des romains de Fabius Maximus, les Allobroges furent soumis aux Romains, et leur territoire forma le premier noyau de la Province transalpine Provincia ulterior (ou Gallia ulterior) qui comprenait tous les peuples gaulois situés dans les régions comprises entre le Rhône et les Alpes.

Avant la chute de l'Empire romain, Morestel appartenait au Pagus Viennensis, qui plus tard deviendra le comitatus Viennensis.

Autres périodes[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Saint-Victor de Morestel fut une commune adhérente la communauté de communes du Pays des Couleurs, créée fin 2000. Celle-ci fusionne avec ses voisines le pour former, le, la communauté de communes Les Balcons du Dauphiné[3].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 1997 2013 Albert Ray    
2013 [4] Roger Caparros[5]   Retraité
décembre 2016[6],[7] En cours Frédérique Luzet[8]   Conceptrice-rédactrice
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2017, la commune comptait 1 092 habitants[Note 1], en diminution de 1,18 % par rapport à 2012 (Isère : +2,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
585615601724830822886934943
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
953982976963927870840833831
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
741733663633611561543570552
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5415155256377688491 0671 0981 105
2017 - - - - - - - -
1 092--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition du Nord-Isère, un ou plusieurs articles à l'actualité à la communautés de communes, quelquefois à la commune, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

La communauté catholique et l'église de la commune dépendent de la paroisse « Saint-Pierre du Pays des Couleurs » qui regroupe vingt-sept églises de la région du nord-Isère[13].

Le siège de l'église protestante unie de France pour le Nord-Isère est situé à Bourgoin-Jallieu.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale
  • Monument aux morts
Simple Pilier commémoratif surmonté d'un coq avec une référence aux morts de la Première guerre mondiale[14]

Sites naturels[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Saint-Victor-de-Morestel possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]