Montferrat (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montferrat.
Montferrat
Montferrat (Isère)
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de La Tour-du-Pin
Canton Le Grand-Lemps
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Voironnais
Maire
Mandat
René Philip
2014-2020
Code postal 38620
Code commune 38256
Démographie
Population
municipale
1 767 hab. (2015 en augmentation de 11,27 % par rapport à 2010)
Densité 144 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 19″ nord, 5° 35′ 29″ est
Altitude Min. 488 m
Max. 721 m
Superficie 12,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Montferrat

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Montferrat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montferrat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montferrat
Liens
Site web montferrat38.fr

Montferrat est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune est membre de la communauté du Pays Voironnais.

Les habitants sont les Montfrinauds et les Montfrinaudes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montferrat est un village perché sur une colline qui borde le lac de Paladru, à mi-chemin entre Lyon, Grenoble et Chambéry, à quinze kilomètres de Voiron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Montferrat est bordé par les communes de:

Histoire[modifier | modifier le code]

Le « looping » d'Adolphe Pégoud.
Carte postale allemande de 1913.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 M. Thierry Lehnebach Écologiste
non-inscrit
-
mars 2009 en cours M. René Philip UMP-LR Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2015, la commune comptait 1 767 habitants[Note 1], en augmentation de 11,27 % par rapport à 2010 (Isère : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
902 834 1 082 1 078 1 326 1 369 1 404 1 406 1 353
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 205 1 188 1 129 1 088 1 082 1 007 997 973 940
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
899 859 806 708 729 735 683 646 709
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
680 669 680 981 1 249 1 286 1 411 1 557 1 746
2015 - - - - - - - -
1 767 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Montferrat
Restauré par Philippe Penciolelli en 1989, le château de Montferrat surplombe et englobe le village. Philippe Penciolelli a fait également don de terrain à la commune pour édifier une allée protégée pour les écoliers et autres piétons.
Dans le parc du château, on peut découvrir les ruines d'un château féodal datant du IXe siècle, constitué de remparts et d'une tour circulaire d'une vingtaine de mètres de diamètre avec des murs de 2 m d'épaisseur.
  • L'église Saint-Didier, ou de Notre-Dame-de-la-Vouise.
  • Mémorial de l'Isère des Morts Pour La France en Afrique du Nord.
  • Monument à l'honneur de Adolphe Pégoud.
  • Monument aux morts.
  • Stèle commémorative à la memorie de Edouard Bolazzi, assassiné par les Allemands le 03-08-1944
  • La maison forte de Monferrat, de la fin du XIIIe siècle[5].
  • La maison forte de la Marinière, du XIVe siècle[5].
  • La plage municipale équipée, à La Véronnière[6]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Le musée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. a et b Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 686
  6. Plage Municipale de Montferrat, www.isere-tourisme.com (accès le 2 aout 2017).
  7. Musée Adolphe-Pégoud sur www.pegoud.fr (accès le 2 aout 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]