Saint-Bueil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Bueil
Saint-Bueil
Vue générale de Saint-Bueil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère (département)
Arrondissement Arrondissement de La Tour-du-Pin
(La Tour-du-Pin)
Canton Chartreuse-Guiers
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays Voironnais
Maire
Mandat
Jean-Pierre Loconte
2014-2020
Code postal 38620
Code commune 38372
Démographie
Population
municipale
723 hab. (2017 en augmentation de 4,03 % par rapport à 2012)
Densité 190 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 28′ 38″ nord, 5° 40′ 59″ est
Altitude Min. 293 m
Max. 570 m
Superficie 3,81 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Bueil
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Bueil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Bueil
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Bueil

Saint- Bueil une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La plus grande partie de la commune se situe dans le val d'Ainan, au pied d'un vaste plateau et à proximité du massif de la Chartreuse. Saint- Bueil est une des communes adhérentes à la communauté d'agglomération du Pays voironnais.

Ses habitants sont dénommés les Saint-Bueillois[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Située dans la partie septentrionale du département de l'Isère, la commune de Saint-Bueil se positionne également au nord d'une petite région de collines connue localement sous le nom de Terres froides. Le petit village est traversé par l'Ainan, au pied du plateau du Grand Ratz.

Le centre du village se situe (par la route) à 85 km du centre de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes et à 48 km de Grenoble, préfecture du département de l'Isère, ainsi qu'à 323 km de Marseille et 555 km de Paris[2].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Velanne Saint-Martin-de-Vaulserre Saint-Albin-de-Vaulserre Rose des vents
N Voissant
O    Saint-Bueil    E
S
Saint-Geoire-en-Valdaine Merlas

Climat[modifier | modifier le code]

La partie septentrionale du département de l'Isère est formée de plaines à l'ambiance tempérée, de bas plateaux et de collines un peu plus rudes, d'où leur nom de Terres froides. Du fait d'un relief peu accentué, les masses d'air venues du nord et du sud circulent aisément. En hiver, la bise du nord (dénommée bise noire par les plus anciens) peut favoriser des gelées nocturnes[3].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est principalement bordé par l'Ainan, cours d'eau d'une longueur de 16 km et qui conflue avec le Guiers sur le territoire voisine de Voissant, située plus au nord 280 m d'altitude[4].

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Entrée de Saint-Bueil par la RD49c

La commune est principalement desservie par la route départementale 82 (RD82) qui relie Chirens à Pont-de-Beauvoisin, et la RD49c qui dévie de la route départementale précédente pour desservir le centre du village avant de rejoindre la commune de Merlas.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux, lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

La totalité du territoire de la commune de Saint-Bueil est située en zone de sismicité n°4, non loin de la zone n°3 située plus à l'ouest[5].

Terminologie des zones sismiques[6]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 4 Sismicité moyenne accélération = 1,6 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon André Planck, auteur du livre L'origine du nom des communes du département de l'Isère, le nom de Saint-Bueil est une altération de Saint-Baudille, un que l'on retrouve dans Saint-Baudille-de-la-Tour et Saint-Baudille-et-Pipet, autres communes de l'Isère[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

Moyen Âge et Temps Modernes[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

En 1790,la commune de Vaulserre était née du mandement de Vaulserre, auquel on avait ajouté la partie de la paroisse de Saint-Bueil qui appartenait jusqu'alors au mandement de Saint-Geoire. Après l'intermède des municipalités de canton, la commune de Vaulserre se scinda en 1801, donnant naissance aux communes de Saint-Albin de Vaulserre, Saint-Martin de Vaulserre, Saint-Bueil et Voissant[8].

Le 6 juin 2002, à la suite de violents orages, des coulées de boue et une crue subite de l'Ainan noient plusieurs habitations et équipements de Saint-Bueil. De nombreuses autres communes de la Valdaine sont touchées, et l'on déplore une victime à Saint-Geoire-en-Valdaine[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie de Saint-Bueil

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Robert Montagnat-Rentier SE -
2008 2014 Daniel Jouravel SE -
2014 En cours Jean-Pierre Loconte SE Employé
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[11].

En 2017, la commune comptait 723 habitants[Note 1], en augmentation de 4,03 % par rapport à 2012 (Isère : +2,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
222206230260274656560541482
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
430512555606673736760734755
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
721748725630614576498512540
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
534516585559628684701704723
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Situé sur les hauteurs de la commune, le petit quartier du Perrier organise traditionnellement son concours de pétanque par les grosses chaleurs du mois d'août. Riche en traditions, de nombreuses fêtes annuelles y sont organisées. De nombreux entraînements de pétanque y sont pratiqués, afin de remporter les divers concours des communes limitrophes.
  • En 2005 et 2006 s'est tenu un festival de rock de diverses influences. Ce projet est venu de jeunes du village qui ont eu le courage d'organiser un événement à Saint-Bueil. Avec en particulier le groupe local "Eagle4"

Équipements culturel et sportif[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Historiquement, le quotidien à grand tirage Le Dauphiné libéré consacre, chaque jour, y compris le dimanche, dans son édition Voironnais-Chartreuse, un ou plusieurs articles à l'actualité de la ville, ainsi que des informations sur les éventuelles manifestations locales, les travaux routiers, et autres événements divers à caractère local.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • L'église

Héraldique[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Saint-Bueil possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Corinne Bourrillon, 10 000 lieux en pays voironnais, tome 1, 2016, p. 150 à 153

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]