Marché de Noël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le grand sapin de Noël, Place Kléber à Strasbourg en 2010 avec le village de Noël à ses pieds.

Le marché de Noël est un marché où se vend tout ce qui touche à la fête de Noël. Traditionnels en Alsace, (notamment à Strasbourg, Mulhouse, Colmar ou encore Kaysersberg) ainsi que dans toute l'Europe centrale, ils se sont peu à peu diffusés dans de nombreuses autres villes du reste du monde.

Les marchés de Noël sont en général organisés par la municipalité pendant tout le mois de décembre. On y trouve des petites échoppes avec des articles de décoration de Noël, des produits régionaux ou artisanaux, des petits cadeaux et de quoi se restaurer (traditionnellement vin chaud, cannelle, gâteaux). Il s'accompagne d’illuminations de Noël ainsi parfois que d’autres animations (spectacles de rue ou pyrotechniques, musique de Noël en ambiance sonore).

Historique[modifier | modifier le code]

Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIVe siècle en Allemagne, sous l'appellation « Marché de Saint Nicolas ». Le premier document relatant un marché de Noël est daté de 1434 sous le règne de Frédéric II de Saxe, évoquant un « Striezelmarkt » qui a eu lieu à Dresde le lundi précédent Noël. Plus tard, la Réforme a perpétué la tradition en le rebaptisant « Christkindlmarkt » (marché de l'Enfant Christ) pour lutter contre le culte des saints. Le marché de Noël de Strasbourg date de 1570, celui de Nuremberg de 1628.

Au XIXe siècle, le Christkindelsmärik (en alsacien) se tenait au Frohnhof (place aux corvées) entre la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, le palais des Rohan de Strasbourg et le musée de l'Œuvre Notre-Dame (actuelle place du château) et avait lieu huit jours avant Noël et jusqu'à la messe de minuit[1].

Un important renouveau, considéré comme commercial, a eu lieu au milieu des années 1990. De nombreuses villes en Europe ont instauré leur propre marché de Noël avec des chalets et parfois des attractions (patinoire éphémère, grande roue…).

Marchés de Noël notoires[modifier | modifier le code]

  • En France : la tradition s'est étendue dans tout le pays :
Marché de Noël à Strasbourg (Alsace) en 2009
Marché de Noël à Mulhouse (Alsace) en 2008
    • En Alsace : le plus célèbre en France est le marché de Noël de Strasbourg (Christkindelsmärik en alsacien), qui en 2013 en est à sa 443e édition, il rassemble plus de 300 chalets[2]. Outre le marché strasbourgeois de nombreux autres marchés alsaciens sont aujourd'hui très prisés, comme ceux de Colmar, Kaysersberg, Neuf-Brisach, Mulhouse, Munster, Riquewihr ou Sélestat. Il y a des marchés de Noël dans de nombreux villages et villes de cette région.
    • En Champagne-Ardenne, le marché de Noël de Reims (140 chalets) est le troisième de France en termes de fréquentation, citons par ailleurs ceux de Châlons-en-Champagne (45 chalets) et de Charleville-Mézières (35 chalets).
    • En Dordogne, le Marché de Noël de Sarlat est le 2e plus grand marché d'Aquitaine.Très apprécié pour ses décorations, ses produits de qualité dans les 48 chalets et ses animations. Cette année le thème du marché de Noël de Sarlat sera "Le Nouvel An Chinois".
    • En Île-de-France : le plus grand marché de Noël est certainement celui de La Défense, au pied de la Grande Arche. Son emplacement exceptionnel donne l'illusion d'un autre monde, une fois la nuit venue. Il est suivi de peu par celui de Paris, aux Champs-Élysées, celui de Noisy-le-Grand, au centre ville, en Seine-Saint-Denis et celui de Marne-la-Vallée/Val d'Europe, près de Disneyland Paris Resort, en Seine-et-Marne. Dans de nombreuses villes et centres commerciaux de la région, les marchés de Noël sont nombreux et permettent de découvrir de nombreux créateurs et artisans.
    • En Lorraine : celui de Plombières-les-Bains avec ses décors et ses costumes. Avec ses 160 chalets en 2008[3], le marché de Noël de Metz est, en termes de fréquentation, le deuxième de France après Strasbourg[4]. Il existe également un marché de Noël à Nancy et un à Forbach, assez réputé.
Foire aux santons en Provence lors d'un marché de Noël (Fontvieille, 2010
    • En Provence, où elle rencontre un succès important, avec la vente des fameux santons. À Marseille, la foire aux santons (datant de la fin du XIXe siècle) est ouverte dès la fin du mois de novembre, et jusqu'au 31 décembre. À noter aussi dans cette ville une patinoire installée près du Vieux-Port. Il existe aussi un marché de Noël assez important à Avignon sur la place de l'Horloge où 65 chalets de commerçants sont présents en décembre; ainsi qu'une patinoire place Crillon et une ferme ludique place Pie.
    • En Pays de la Loire, le marché de Noël d'Angers est surnommé Soleil d'Hiver. Il se situe sur la place du Ralliement et tout le long de la rue Lenepveu où se place une quarantaine de chalets chaque mois de décembre ainsi que le grand sapin illuminé placé au cœur de la place.
    • En Franche-Comté : le marché de Noël de Montbéliard est très fréquenté grâce à ses très nombreuses illuminations et un des plus réputés de France (3e en France en termes de fréquentation). Le château des ducs de Wurtemberg rajoute encore de la féerie à cette fête.
    • En Région Centre : à Theillay 41300, il y a un petit marché de Noël le deuxième dimanche de l'Avent. L'ambiance spéciale Noël y est familiale avec la visite du père Noël et sa crèche vivante.
    • En Région Aquitaine : dans les Landes à Bénesse-Maremne, près de trente exposants et artisans présentent leurs travaux et produits aussi bien dans le domaine culinaire (et spiritueux) qu'artistique. Un grand marché existe également à Bordeaux. À Sarlat-la-Canéda, en Dordogne, un village de Noël se profile et ouvre ses portes au public en décembre, durant trois semaines. Composé d'une quarantaine de chalets tous aussi féeriques les uns que les autres ; il s’organise autour de la patinoire en glace.
    • En Nord-Pas-de-Calais : le marché de Noël de Béthune est l'un des plus réputés de la région, autant pour la qualité des produits exposés que pour la beauté de ses décorations. Tandis qu'à Lille, le marché de Noël et sa grande roue attirent une foule nombreuse. Il faut aussi mentionner celui d'Arras.
    • En Picardie : les marchés de Noël sont nombreux. Outre ceux de Beauvais et de St-Quentin qui réunissent plus de cinquante chalets chacun, avec une grande patinoire à Beauvais, c'est celui d'Amiens qui ressort. En effet, le plus grand marché de Noël du nord de la France accueille chaque année plus de 120 chalets.
    • En Rhône-Alpes, ceux de Lyon, Saint-Étienne et Grenoble. Il existe aussi un petit marché de Noël à Trévignin, sur les pentes du Mont Revard, au-dessus d'Aix-les-Bains, marché créé par le jumelage franco-allemand avec le village d'Olfen (Odenwald) (de). On y trouve de l'artisanat allemand et français ainsi que des mets allemands tels que les inimitables bretzel, les saucisses (Wurst), ou la bière de Noël et le vin chaud (Glühwein).
    • En Bretagne, marché de Noël de Lamballe dans les écuries du haras national, marché du solstice à Iffendic.
    • En Seine et Marne, le grand marché de Noël de Jouarre attire de plus en plus de visiteurs.
Marché de Noël à Nuremberg au XIXe siècle
Marché de Noël à Erfurt en 2006
Pyramide de Noël sur le marché de Noël d'Osnabrück en Allemagne
  • En Belgique :
    • À Bruxelles l'événement est thématique et s'appelle Plaisirs d’Hiver. Il fait la jonction telle une promenade de plusieurs quartiers populaires en y mêlant quelques activités foraines[5].
    • À Liège, c'est un concept de village de Noël qui attire chaque année plus d'un million de personnes. C'est le plus ancien du pays, avec plus de 190 chalets et une patinoire[6].
    • D'autres marchés aussi à Anvers, Bruges, Gand, Ostende et Ypres.
    • Depuis 1990 , le plus petit marché de Noël se trouve sur l'entité de Herstal à Milmort au pied de l'église (100 mètres) avec un seul chalet et des dégustations d'huîtres de Marennes, de joues de cabillaud, de soupe de poissons de la Tremblade (au pied du pont de l'île d'Oléron) et d'un délicieux vin blanc. (les 3 dernières semaine de décembre ) on y vient du monde entier.
  • Au Canada : la première édition des Marchés de Noël Joliette-Lanaudière, un événement unique à l'extérieur de l'Europe francophone, a débuté à Joliette au Québec avec l'illumination du centre-ville le , les festivités se sont déroulées jusqu'au 23 décembre et ont attiré près de 50 000 personnes. Le plus important marché de Noël au Québec est désormais le Marché de Noël de L'Assomption qui a attiré quelques 150 000 visiteurs durant les dernières années[7]. Un marché de Noël est également organisé à Québec, depuis 2010, par la Communauté Allemande de Québec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. J. Fargès-Méricourt, Description de la ville de Strasbourg, Levrault, Strasbourg, 1840, p. 58
  2. Dossier de Presse 2011 sur le marché de Noël strasbourgeois consulté sur le site www.noel.strasbourg.eu, consulté le 3 décembre 2011
  3. http://www.lorrainedecoeur.com/?p=680&cpage=1
  4. http://www.lesechosdelafranchise.com/metz-nancy/enjeu-metz-attirer-les-transfrontaliers-et-les-luxembourgeois-961.php
  5. Marché de Noël de Bruxelles
  6. Village de Noël de Liège
  7. [du Marché de Noël de L'Assomption]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]