Rovaniemi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rovaniemi
Héraldique
Héraldique
le centre de Rovaniemi en décembre 2010.
le centre de Rovaniemi en décembre 2010.
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Laponie
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 60 653 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 7,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 66° 30′ 08″ N 25° 43′ 57″ E / 66.5022, 25.7325 ()66° 30′ 08″ Nord 25° 43′ 57″ Est / 66.5022, 25.7325 ()  
Altitude Min. 55 m – Max. 360 m
Superficie 801 672 ha = 8 016,72 km2 [2]
· dont terre 7 581,97 km2 (94,58 %)
· dont eau 434,75 km2 (5,42 %)
Rang superficie (5e / 336)
Rang population (15e / 336)
Histoire
Province historique Ostrobotnie
Province Laponie
Fondation 1785
Droits de Cité depuis 1960
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Rovaniemi

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Rovaniemi
Liens
Site web http://www.rovaniemi.fi

Rovaniemi est une ville du nord de la Finlande, située à 10 km au sud du cercle polaire au confluent de la Kemijoki et de l'Ounasjoki, à un peu plus de 100 km du fond du golfe de Botnie

Capitale de la province de Laponie finlandaise, sa population est 60 653 habitants, pour une surface de 8 016,72 km2. Au 1er janvier 2006, la ville de Rovaniemi a fusionné avec la commune de Rovaniemi-campagne (Rovaniemen maalaiskunta en finnois), gagnant de ce fait 22 000 habitants. C'est aujourd'hui la douzième ville de Finlande par la population (cinquième sur l'ensemble des communes) et la première par la superficie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plus de 90 % de la ville a été incendiée durant la Seconde Guerre mondiale

Le site a probablement été habité en continu depuis l'Âge de la pierre. On y a trouvé des pics à glace, des grattoirs et des pointes de lance datant de 8 000 ans[3] La pratique de l'agriculture itinérante aurait commencé entre -750 et -530. L'habitation plus dense par des paysans a débuté dans les années 1110-1200. Les nouveaux habitants venaient principalement du Häme, mais aussi de Finlande propre, de Carélie, de mer Blanche, de Suède, de Norvège, du Kainuu et d'Allemagne. C'est la raison pour laquelle le dialecte de Rovaniemi est un mélange de dialectes et de langues. La première mention écrite de l'endroit date du 7 septembre 1453. Jusqu'au XVIIIe siècle, la zone de Rovaniemi est appelée Korkala[4].

Très peu peuplée, elle abrite une chapelle dépendant de la paroisse de Kemi à partir de 1632, puis une paroisse autonome dès 1785. Le XIXe siècle est celui du décollage et voit l'arrivée de nombreux migrants, attirés par les promesses du grand Nord en termes de matières premières, notamment le bois et l'or. En 1929, la municipalité est scindée en deux entre le centre urbain proprement dit (5 000 habitants) et le reste de la commune (14 000). La croissance de la ville est violemment interrompue par les troupes allemandes lors de la Guerre de Laponie (bataille de Rovaniemi). Plus de 90 % des bâtiments sont incendiés, et la ville est largement réduite en ruines. La reconstruction, commencée en 1946, est très ambitieuse. Elle s'effectue selon le plan d'urbanisme de l'architecte Alvar Aalto ce qui donne à la ville une unité architecturale assez unique en Finlande (avec le centre administratif de Seinäjoki).

Économie[modifier | modifier le code]

vue aérienne de Rovaniemi avec l'Ounasjoki le 6 octobre 1999

Le déclin des profits liés aux matières premières laisse à Rovaniemi deux ressources principales. La première réside dans les investissements publics : l'État finlandais soutient largement la capitale administrative de sa région la moins densément peuplée. Près de 45 % des emplois sont générés par une fonction publique omniprésente, la ville jouant le rôle de seul véritable centre administratif du nord de la Finlande.

L'université de Laponie accueille environ 4 000 étudiants, et l'ensemble des différents établissements d'enseignement supérieur amène le nombre d'étudiants résidant en ville à approcher les 10 000.

Le second moteur, le tourisme, connaît un développement prometteur. Rovaniemi est célèbre notamment pour son musée arctique (Arktikum), mais aussi et surtout pour être la ville du Père Noël. Celui-ci est souvent visible au Village du Père Noël au niveau du cercle polaire, bien qu'il préfère résider dans ce secteur isolé de Korvatunturi. Le business de Noël a vu l'ouverture en 1998 d'un parc d'attractions du nom de Santa Park, qui a connu de larges difficultés financières.

Les environs très sauvages permettent des possibilités pratiquement illimitées en termes de découverte de la nature et d'activités sportives. Rovaniemi est le vrai pôle touristique du nord de la Finlande, les charters venus notamment du Royaume-Uni ou du Japon se succédant sur son aéroport pendant les mois d'hiver.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pont de Jätkänkynttilä au coucher du soleil

La commune est très étendue et occupe une position centrale en Laponie. Elle compte pas moins de neuf municipalités limitrophes, à savoir Kittilä et Sodankylä au nord, Kemijärvi à l'est, Posio au sud-est, Ranua et Tervola au sud, Ylitornio et Pello à l'ouest et enfin Kolari au nord-ouest.

L'essentiel de la population réside à proximité immédiate de la ville proprement dite, même si les berges des deux grands axes fluviaux, l'Ounasjoki et la Kemijoki, abritent également quelques petits villages.

Le relief, s'il est plus présent que dans le sud du pays, n'a rien de comparable avec le Nord de la Laponie. Le paysage est largement constitué de forêts boréales couvrant des collines dont l'altitude ne dépasse qu'exceptionnellement les 200 mètres par rapport aux plaines avoisinantes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, la démographie de Rovaniemi a évolué comme suit[5],[6]:

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2013
population 48 056 51 780 54 014 57 045 57 253 57 835 60 090 60 844

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est continental affirmé sans pouvoir pour autant être qualifié de polaire.

  • Moyenne annuelle des températures : +0,2 °C
  • Moyenne des précipitations : 535 mm
  • Neige au sol : 183 jours par an
  • Température minimum enregistrée : –47,5 °C
  • Température maximum enregistrée : +30,6 °C

Le soleil de minuit est visible du 6 juin au 7 juillet.

Transports[modifier | modifier le code]

Aérien[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Rovaniemi est le quatrième plus important du pays en termes de trafic, avec 450 000 passagers en 2007[7]. Ce chiffre inclut les charters (la tradition est assez ancienne, British Airways y faisait même parfois voler le Concorde dans les années 1980) et les nombreux vols réguliers à destination de Helsinki (effectués par Finnair et Blue1). Il est traversé par le Cercle polaire arctique, à moins de 10 km du centre ville.

Ferroviaire[modifier | modifier le code]

VR relie Rovaniemi au reste du réseau finlandais. Helsinki est relié cinq fois par jour, pour un trajet durant de 9 à 12 heures (les trajets de nuit sont en moyenne les plus longs)

Routier[modifier | modifier le code]

Rovaniemi est traversée par la nationale 4 (E75), le principal axe routier nord-sud du pays.

Distance avec les principales villes :

Personnalités célèbres nées à Rovaniemi[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville compte les villes jumelles suivantes[8]:

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Väestötietojärjestelmä Rekisteritilanne 31.08.2012 », Centre finlandais du registre de la population (consulté en 27 décembre 2012)
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté en 29 décembre 2012)
  3. (fi) « Sinetän kylän historia », Ville de Rovaniemi (consulté le 14 novembre 2013)
  4. (fi) Kaisu-Maija Nenonen, Ilkka Teerijoki, Historian suursanakirja, p. 248, WSOY,‎ 1998 (ISBN 951-0-22044-2)
  5. (fi) « KUNTIEN ASUKASLUVUT AAKKOSJÄRJESTYKSESSÄ », VÄESTÖTIETOJÄRJESTELMÄ,‎ 31 août 2013 (consulté le 10 novembre 2013)
  6. (fi) « Väestö kielen mukaan sekä ulkomaan kansalaisten määrä ja maa-pinta-ala alueittain 1980 - 2012 », Väestökeskus (consulté le 10 novembre 2013)
  7. (en) Finavia - Rovaniemi airport
  8. (fi) « Ystävyyskaupungit », Ville de Rovaniemi,‎ 2013 (consulté le 14 novembre 2013)