Brunswick (Basse-Saxe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brunswick.
Brunswick
Braunschweig
Vue aérienne
Vue aérienne
Blason de Brunswick
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Lower Saxony.svg Basse-Saxe
Arrondissement
(Landkreis)
Brunswick (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
20
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Ulrich Markurth SPD
Code postal 38100–38126
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
03 1 01 000
Indicatif téléphonique 0531, 05300, 05307, 05309
Immatriculation BS
Démographie
Population 243 829 hab. (31 décembre 2011)
Densité 1 269 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 16′ 01″ N 10° 31′ 59″ E / 52.267, 10.533 ()52° 16′ 01″ Nord 10° 31′ 59″ Est / 52.267, 10.533 ()  
Altitude 75 m
Superficie 19 213 ha = 192,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Brunswick

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Brunswick
Liens
Site web www.braunschweig.de/

Brunswick (en allemand Braunschweig) est une ville du Nord de l'Allemagne située dans le Land de Basse-Saxe. Avec une population de 245 895 habitants, Brunswick est la deuxième plus grande ville de Basse-Saxe, après Hanovre, sa capitale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Palais Dankwarderode

Selon la légende rapportée par la "Chronique" des Saxons, Brunswick a été fondé en 861 par le comte saxon Bruno, sur un gué du fleuve Oker. Le premier document historique où la ville est mentionnée date de 1031. Dans la deuxième partie du XIIe siècle, le duc de Saxe Henri le Lion y a institué le centre de son État et y a édifié la cathédrale de la ville. Il a choisi le lion comme blason et a mis la statue d'un lion devant son château fort. Du XIIIe au XVIIe siècle, Brunswick était membre de la Hanse et la ville prédominante du centre de l'Allemagne. Sans être ville impériale, elle résistait même à ses ducs.

Soumise finalement en 1671 par un siège, Brunswick fut aussi la capitale de la principauté de Wolfenbüttel à partir de 1753. Après le Congrès de Vienne (1814) la principauté devint le duché de Brunswick-Lunebourg, qui rejoignit en 1866 la Confédération de l'Allemagne du Nord, puis l'Empire allemand en 1871. Après la révolution de 1918, le duché céda la place à l'État libre de Brunswick, qui garda son indépendance formelle au sein de la République de Weimar jusqu'en 1946, date à laquelle il fut incorporé dans le land de Basse-Saxe.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le centre de Brunswick qui était constitué de maisons à colombage, fut sérieusement endommagé par des attaques aériennes. Presque toutes les églises furent victimes des bombes alliées, sauf la cathédrale de Brunswick que le régime nazi a utilisée comme salle de cérémonie. Un petit quartier a également survécu aux bombes alliées.

Depuis la guerre, la ville a longtemps eu une situation géographique désavantageuse du fait de la proximité avec la frontière de la République démocratique allemande. La réunification en 1990 remit la ville au cœur de l'Allemagne.

Population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1811 1830 1849 1880 1890 1900 1925 1939 1950
27 600 35 300 39 000 75 000 100 000 128 200 146 900 196 068 223 767
1975 1989 2004 - - - - - -
269 900 253 794 239 921 - - - - - -


Économie[modifier | modifier le code]

La ville compte une usine du groupe allemand Volkswagen AG, avec 5 700 employés y fabriquant des châssis, ainsi qu'une usine de l'industriel Siemens AG, spécialisée dans l'électronique pour la signalisation ferroviaire.

Points intéressants[modifier | modifier le code]

Statue de Lessing par Rietschel à Brunswick
  • Le château fort de Brunswick (Burg Dankwarderode) et la statue du lion.
  • La cathédrale de Brunswick, construite 1173 par Henri le Lion. Lieu de sa sépulture.
  • Le marché de la vieille ville (Altstadtmarkt), contourné par l'ancien hôtel de ville et l'église Saint-Martin de 1195
  • L'église Saint-Gilles (Aegidienkirche) 1115) avec un monastère attenant
  • La maison de Rizzi, bâtiment frappant en style BD des années 1990
  • Le musée d'art du duc Anton Ulrich (Herzog Anton Ulrich Museum), ouvert en 1754
  • Le musée d'histoire de Brunswick Braunschweigisches Landesmuseum, ouvert en 1891, avec le musée judaïque Jüdisches Museum dans le centre d'exposition Hinter Aegidien (ancienne abbaye bénédictine).
  • L'abbaye cistercienne de Riddagshausen, située à l'est du centre-ville
  • Le palais ducal de Brunswick, construit en 1837 par Ottmer, endommagé en 1944, démoli en 1960 et reconstruit en 2005. Il est attaché à un centre commercial.
  • Le Dom (année inconnue), cathédrale située près de l'ancienne mairie. Reconstruite elle aussi.
  • L'église Saint-Albert-le-Grand, tenue par les dominicains (1958)

Présence[modifier | modifier le code]

Brunswick est connu comme une ville de sciences et de recherche. L'Institut fédéral allemand de technologie et de physique s'occupe d'étalonnage officiel. L'université technique de Brunswick et plusieurs autres institutions scientifiques de renom, entretiennent cette réputation. Carl Friedrich Gauss, Karl Lachmann, Hoffmann von Fallersleben, Richard Dedekind et Louis Spohr étaient élèves du lycée Martino-Katharineum, fondé en 1415.

Deux entreprises connues des musiciens ont leur siège social à Brunswick : les sociétés des pianos Schimmel et Grotrian-Steinweg (Steinway). L'industrie des transports, ainsi que la recherche, sont présentes à Brunswick : plusieurs grandes entreprises de construction automobile (par exemple Volkswagen, Büssing), de construction ferroviaire (Siemens AG) et de sécurité aérienne (DLR) se trouvent dans la ville.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Brunswick a le siège du Bundesstelle für Flugunfalluntersuchung (BFU)[1].

Transports[modifier | modifier le code]

Brunswick possède un aéroport (Flughafen Braunschweig-Wolfsburg, code AITA : BWE), ainsi qu'un réseau de tramways.

Divers[modifier | modifier le code]

Le vagabond et comédien du Moyen Âge Till l'espiègle (Till Eulenspiegel), né à Kneitlingen à proximité de Brunswick, s'est moqué des gens et des quelques aspects de la vie quotidienne de ce temps.

L'opéra Pirro e Demetrio de Alessandro Scarlatti a été créé en 1964 à Naples et à Brunswick.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Entry to the office building." Bundesstelle für Flugunfalluntersuchung. Consulté le 1 mai 2013. "Hermann-Blenk-Straße 16 38108 Braunschweig Germany" voir le carte.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]