Pordenone (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pordenone.
Pordenone
Le Palazzo comunale et le campanile
Le Palazzo comunale et le campanile
Noms
Nom allemand Portenau
Nom frioulan Pordenon
Nom slovène Pordenun
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Bandiere dal Friûl.svg Frioul-Vénétie julienne 
Province Pordenone 
Maire Claudio Pedrotti
30/05/2011
Code postal 33170
Code ISTAT 093033
Code cadastral G888
Préfixe tel. 0434
Démographie
Gentilé pordenonesi
Population 51 723 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 353 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 00″ N 12° 39′ 00″ E / 45.96667, 12.6545° 58′ 00″ Nord 12° 39′ 00″ Est / 45.96667, 12.65  
Altitude Min. 24 m – Max. 24 m
Superficie 3 823 ha = 38,23 km2
Divers
Saint patron San Marco
Fête patronale 25 avril
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Frioul-Vénétie julienne

Voir sur la carte administrative du Frioul-Vénétie julienne
City locator 14.svg
Pordenone

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Pordenone

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Pordenone
Liens
Site web http://www.comune.pordenone.it

Pordenone est une ville italienne de la province de Pordenone dans la région du Frioul-Vénétie julienne.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
10 juin 2001 12 avril 2006 Sergio Bolzonello Centre-gauche  
30 mai 2011 en cours Claudio Pedrotti Centre-gauche  
Les données manquantes sont à compléter.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pordenone a été créée dans le Haut Moyen Âge comme un port fluvial sur le Noncello, avec le nom de Portus Naonis. Dans la région, cependant, il existait déjà des villas et des domaines agricoles à l'époque romaine.

En 1378, après avoir été administré par plusieurs feudataires, la ville est remise à la famille des Habsbourg, formant une enclave autrichienne sur le territoire de l'État patriarcal du Frioul. Au XIVe siècle, Pordenone se développe considérablement grâce au commerce sur la rivière et obtient le statut de ville en 1314.

En 1514, elle est acquise par la République de Venise, en vertu de laquelle un nouveau port est construit.

Oblitération du Royaume lombard-vénitien en 1861

Après la période napoléonienne, Pordenone est rattachée au Royaume lombard-vénitien (1815-1866). La liaison ferroviaire et la construction de la route de Pontebbana contribuent au déclin du port, mais stimulent le développement industriel (surtout pour le travail du coton). Pordenone est annexée à l'Italie en 1866.

Le secteur du coton a pâti des dégâts de la Première Guerre mondiale et a complètement coulé après la crise de 1929.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise locale Zanussi devient un géant mondial d'appareils électroménagers et fait partie maintenant du groupe suédois Electrolux. En 1968, Pordenone devient la capitale de la province du même nom, y compris le territoire appartenant auparavant à la province d'Udine.

Après la Seconde Guerre mondiale, Pordenone, ainsi que le reste du Frioul-Vénétie Julienne, est devenue une garnison pour de nombreuses unités militaires, afin d'empêcher une invasion soviétique par l'est. La forte présence militaire stimule l'économie et aide à son redressement.

Pordenone est la ville de garnison de la 132ème Brigade blindée «Ariete».

C'est actuellement une ville industrielle et commerciale qui s'ouvre de plus en plus au tourisme. Sa foire commerciale est connue à l'échelon européen.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Cours Vittorio Emanuele II, avec ses édifices gothiques et Renaissance, certains avec des fresques.
  • La cathédrale de Saint-Marc (Duomo), construit de 1363 dans un style romano-gothique et restauré au XVIe et XVIIIe siècles. Il abrite une célèbre fresque de San Rocco et un retable de Le Pordenone. Son clocher s'élève à 79 m.
  • Le palais Ricchieri, aujourd'hui siège du Musée d'art de la ville. Il était, à l'origine, une maison-tour du XIIIe siècle, transformé plus tard en un manoir de la famille vénitienne des Ricchieri.
  • Le palais communal gothique (1291-1395). La loggia, les pinacles et la tour de guet, conçues par le peintre Pomponio Amalteo, ont été ajoutées au XVIe siècle.
  • L'église de la «Sainte Trinité», sur les bords de la Noncello. Elle possède un plan octogonal et des fresques de Giovanni Maria Calderari, élève du Pordenone.
  • Le château de la tour (fin XIIe siècle), résidence de la famille Ragogna et aujourd'hui siège du Musée archéologique de l'Ouest du Frioul. Il a été attaqué en 1402 par les troupes impériales, qui ont laissé en place seulement une tour.
  • La villa romaine de Torre, vestiges d'une villa patricienne découverte dans les années 1950.

Culture[modifier | modifier le code]

À Pordenone, au teatro Verdi, se déroule un festival de renommée mondiale du cinéma muet, depuis 1981, à l'exception d'une période de huit ans (1999-2006) pendant laquelle la ville voisine de Sacile a accueilli le festival. Également un carnaval et un marché de Noël.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Hameaux[modifier | modifier le code]

Vallenoncello, Rorai Grande, Torre, Villanova, Borgomeduna

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Azzano Decimo, Cordenons, Fiume Veneto, Pasiano di Pordenone, Porcia, Prata di Pordenone, Roveredo in Piano, San Quirino, Zoppola

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Le site officiel de la commune de Pordenone: www.comune.pordenone.it

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :