Winchester (Angleterre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Winchester.
Winchester
Vue du centre-ville de Winchester.
Vue du centre-ville de Winchester.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Hampshire
District Winchester
Autorité unitaire Winchester (en)
Code postal SO22, SO23
Indicatif 01962
Démographie
Population 41 420 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 51° 03′ 48″ N 1° 18′ 31″ O / 51.0632, -1.3085 ()51° 03′ 48″ Nord 1° 18′ 31″ Ouest / 51.0632, -1.3085 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hampshire

Voir sur la carte administrative du Hampshire
City locator 14.svg
Winchester

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Winchester

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Winchester
Liens
Site web http://www.stedmundsbury.gov.uk/

Winchester est la ville capitale du comté de Hampshire, au sud de l'Angleterre. Située sur le fleuve Itchen, cette ville modeste du Royaume-Uni a le statut de cité.

L'antique Venta belgarum, au carrefour de six voies romaines, a laissé la place à une ville prestigieuse au milieu d'une région champêtre. Elle devient la grande capitale du royaume du Wessex du VIe siècle au IXe siècle, puis d'Angleterre[1] jusque sous les premiers rois normands au XIe siècle. Elle reste une des résidences principales des rois jusqu'à George Ier, tout en s'affirmant un des évêchés les plus riches d'Angleterre. Son évêque, qui siège à la chambre des Lords, a aujourd'hui le cinquième rang dans la hiérarchie anglicane.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La toponyme apparaît d'abord comme une station romaine dans les archives du géographe Strabon et dans l'itinéraire d'Antonin. Son nom latin est Venta Belgarum ou Venta caster. Son nom brittonique est Caer Gwent. Des érudits latinistes ont proposé « marché des Belges » pour expliquer le toponyme. Il semble toutefois que Gwent ou Venta ou bien Ouenta... selon la langue désigne le lieu et la douce contrée où la forteresse contrôle les voies d'échanges. Il indique un pays découvert, une campagne cultivée et non boisée, facilement traversable par des petits chariots... un paysage très similaire à l'ancien Gwent du Pays-de-Galles.

Après l'évacuation des troupes romaines de l'île de Bretagne au Ve siècle, Venta Belgarum est, selon Nennius, rebaptisée du nom celtique de Caergwinntguic ou Caergwintwg. Ce toponyme signifierait « forteresse blanche ». Après avoir l'avoir conquise en 519, les Saxons auraient traduit ce nom en Wintan ceastre, Wintan indiquant un génitif. Notons que Wintan signifie la même chose que la latin Venta ou le brittonique Gwent[2].

Wintan ceaster évolue en Wintaceaster, forme attestée au VIIIe siècle. Du saxon Winteceaster, l'anglo-saxon la nomme Winchester au XIVe siècle.

À noter que Bicêtre, qui subsiste dans le nom de la commune du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), provient de l'altération de Winchester[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Winchester est fondée vers 70 av J.-C, avant l'époque romaine. Il s'agit d'une importante colonie Belge, les peuples belges ayant, avant les Romains, importé la civilisation de la céramique dans l'île de Bretagne.

Après la conquête de Claude, le castrum devient une cité qui prend un fulgurant essor. Elle est peuplée de Bretons et de Romains, mais surtout de Belges brittons ou continentaux.

  • En 519, Cerdic, chef saxon conquérant l'ouest de l'île, s'en accapare et y installe sa résidence et sa capitale.
  • En 660, prenant de plus en plus d'importance, la ville devient le siège d'un des plus anciens évêchés d'Angleterre.
  • Aux alentours de 686, après la victoire du roi Cædwalla sur Æthelwalh, roi du Sussex, elle devient de facto la capitale du royaume de Wessex, à la place de Dorchester, située sur la Tamise à la frontière du royaume de Mercie).
  • En 827, bien qu'elle ne soit pas la seule cité à avoir été la capitale du royaume, c'est cependant Egbert qui lui attribue définitivement cette fonction .
  • Dès 871, durant la politique d'unification de l'ensemble des royaumes anglo-saxons, à la fin du IXe siècle, Alfred le Grand en fait sa capitale. La ville forteresse est ainsi la gardienne du trésor royal et des archives du gouvernement après les dévastations des guerres face aux Normands. Une cathédrale colossale est rebâtie au Xe siècle.
  • À partir de 950, sous l'égide de son abbaye, réformée par les bénédictins, Winchester est le phare d'une école d'art créant manuscrits à peinture et d'ivoires. Ce courant d'art religieux rayonne depuis tous le sud de l'Angleterre. Sous l'épiscopat de Ethelwold, l'art de l'enluminure et des éditions prestigieuses prend une ampleur inégalée.
  • En 983, une puissante abbaye bénédictine est construite par le pouvoir royal. Les ateliers d'art, initialement sous influence messine, passent sous l'exigeante maîtrise rémoise des dessins et de couleurs. Vers l'an mil, des liens artistiques s'approfondissent avec Fleury-sur-Loire, centre producteur de psautiers et d'évangiles.

Ce chef-lieu d'un puissant évêché médiéval reste ainsi le centre politique de l'Angleterre jusqu'à la conquête normande par Guillaume le Conquérant en 1066. Le souverain transfère une partie des pouvoirs à Londres.

Un an après la prise de la ville par les Normands, ceux-ci se lancent néanmoins dans de grands travaux d'urbanisme, notamment par :

  • la construction d'un château dans l'angle sud-ouest de l'enceinte de la cité,
  • le doublement de la superficie de l'ancien palais royal,
  • la construction d'un monastère adjacent à la cathédrale fondé par Guillaume le Conquérant. Il reçoit des biens confisqués et des reliques autrefois dispersées à préserver.
  • l'édification dès 1079 de la cathédrale et du palais de l'évêché dont le chantier commencé par l'évêque Vauquelin, égale à l'époque celui de l'Abbaye de Cluny.

Ces constructions donnent ainsi à Winchester une place éminente dans le gouvernement du royaume et la conduite des affaires ecclésiastiques.

La ville est brûlée au cours de la guerre civile au XIIe siècle, et son château est détruit. Au milieu du siècle, les écoles d'art renaissent grâce au mécénat épiscopal d'Henri de Blois. Plusieurs manuscrits précieux y sont exécuté dont la bible de Winchester ou encore le psautier d'Henri de Blois. La ville bourgeoise joue un grand rôle dans le commerce des laines au XIIIe siècle.

La ville est puissante sous Henri Ier, Henri III y naît, elle ne décline irrémédiablement que sous Henri VI. Mais avec son statut avantageux de résidence royale, la ville garde faste et capacité d'accueil des barons et des grands souverains. Henri VIII Tudor y reçoit Charles Quint, Philippe II y épouse la reine Marie.

Important nœud routier, à 100 km à l'ouest-sud-ouest de Londres et à 20 km au Nord-nord-est de Southampton, la ville est desservie par le chemin de fer au milieu du XIXe siècle. Elle compte 14784 habitants en 1865. De vieilles maisons et une belle cathédrale, possédant des reliques des rois saxons et le tombeau de Guillaume II, marquent son ancien statut de capitale, puis de résidence royale. En cette époque victorienne, l'évêché est le plus riche d'Angleterre, après Durham. Un tableau de Lazare, peint par West, figure au-dessus de l'autel. Il existe aussi un grand hôpital et une riche bibliothèque.

Monuments et curiosités[modifier | modifier le code]

La cathédrale de Winchester
  • La cathédrale de Winchester, de renommée mondiale, est un des plus beaux édifices religieux anglais. Elle possède la plus longue nef en Europe. La cathédrale renferme la célèbre Bible de Winchester et abrite les tombes des premiers rois d'Angleterre et, entre autres, de Jane Austen.
  • Le Winchester College, fondé en 1382 et n'ayant jamais cessé ses activités depuis. Wavel y est enterré.
  • Le Grand Hall, datant du XIIIe siècle, est le seul vestige subsistant du château de Winchester.
  • La Table ronde du roi Arthur, table de bois suspendue dans le Grand Hall depuis 1348. Datant du XIIIe ou du début du XIVe siècle, elle n'a été peinte qu'en 1522 sous les ordres du roi Henri VIII. Les places de la table sont peintes, alternativement, de vert et de blanc ; le nom de chacun des 24 chevaliers étant inscrit en lettres d'or. Le visage du roi n'est pas celui d'Arthur, mais celui d'Henri VIII, et la rose des Tudors est également présente.
  • Le Jardin de la Reine Eleanor, ainsi nommé d'après la Reine Éléonore de Provence, femme d'Henri III d'Angleterre. Situé juste derrière la porte sud du Great Hall, cet herbarium médiéval a été recréé, et inauguré en 1986 par la Reine Mère (Elizabeth Bowes-Lyon).
  • Le Guildhall, d'époque victorienne, où se réunit le conseil municipal.
  • La statue de bronze d'Alfred le Grand.
  • Le Winchester City Mill, moulin construit en 1744 sur la rivière Itchen.
  • Le mur d'enceinte médiéval de la ville.
  • Kingsgate.
  • La City Cross, communément nommée Buttercross, croix du XVe siècle restaurée en 1865, qui se trouve dans High Street
  • Hôpital de St Cross.
  • Concours de pêche depuis 1976.

Musées[modifier | modifier le code]

  • Le City Museum retrace l'histoire de la ville ;
  • Les musées militaires abrités dans des casernes de Winchester présentent cinq collections hors pair concernant l'histoire de différents régiments.

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville compte une université publique, l'Université de Winchester.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Winchester the City sur le site de l'Université de Winchester.
  2. Il existe d'autres Venta britto-romaines : la Venta Scenorum, la Venta Silurum, la mythique Venta Icenorum...
  3. Au XIIIe siècle, Jean de Pontoise (1282-1304), Évêque de Winchester et représentant du roi d’Angleterre à la cour de France, achète un domaine au sud de Paris et s’y fait construire un château. Le lieu prend le nom de Winchester, que les Français transforment ensuite en Vincestre, puis Bichestre, Bicestre, enfin Bicêtre. Histoire du Kremlin-Bicêtre, Origines du Kremlin-Bicêtre

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]