Trente (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trente.
Trente
Blason de Trente
Héraldique
Drapeau de Trente
Drapeau
Cathédrale San Vigilio de Trente
Cathédrale San Vigilio de Trente
Noms
Nom italien Trento
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Trentino-South Tyrol.svg Trentin-Haut-Adige 
Province Trente 
Maire Alessandro Andreatta
2008-2013
Code postal 38100,
38050, 38014,
38060, 38040
Code ISTAT 022205
Code cadastral L378
Préfixe tel. 0461
Démographie
Gentilé trentini ou tridentini
Population 116 298 hab. (31-12-2010[1])
Densité 741 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 04′ 00″ N 11° 07′ 00″ E / 46.06667, 11.11667 ()46° 04′ 00″ Nord 11° 07′ 00″ Est / 46.06667, 11.11667 ()  
Altitude Min. 190 m – Max. 190 m
Superficie 15 700 ha = 157 km2
Divers
Saint patron San Vigilio
Fête patronale 26 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
Trente

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Trente

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Trente
Liens
Site web http://www.comune.trento.it/

Trente (it. Trento) est une ville italienne d'environ 116 300 habitants, chef-lieu de la province autonome de Trente et de la région du Trentin-Haut-Adige, dans les Alpes, au nord-est de l'Italie.

  • L'adjectif « tridentin » se réfère non seulement à la ville, mais aussi au concile.
  • L'adjectif « trentin », dérivé de la ville, a donné son nom à la région.

Trente est Ville alpine de l'année 2004.

Géographie[modifier | modifier le code]

Trente est située dans la vallée de l'Adige, à 55 km de Bolzano et à 100 km au nord de Vérone. Elle est entourée de montagnes.

Panorama de Trente

Communications[modifier | modifier le code]

Au bord de l'autoroute A22-E45 qui relie l'Italie (Vérone) au nord de l'Europe (Innsbruck et Munich). Une ligne de chemin de fer dessert aussi cet axe de communication traversant les Alpes au col du Brenner.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville, dont le nom latinisé est Tridentum, fut développée par les Romains. Mais la ville tire sa célébrité du concile qui s'y tint de 1545 à 1563 dans le presbytère de la cathédrale Saint-Vigile. Celui-ci fut convoqué pour répondre aux menaces du protestantisme sur l'Église catholique. Il en découla le mouvement de la Contre-Réforme.

Jusqu'en 1918, la ville autonome (au nom bilingue de TRIENT - TRENTO après 1867) fait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 21 Bezirkshauptmannschaften dans la province de Tyrol[2]. Le Congrès antimaçonnique de Trente y eut lieu en 1896.

Timbre de l'empire, émission de 1850, oblitéré à TRIENT

La ville intégrera le royaume d'Italie après la Première Guerre mondiale.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1946 Gigino Battisti PSI  
1946 1948 Tullio Odorizzi DC  
1948 1951 Dino Ziglio DC  
1951 1983 Nilo Piccoli DC  
1969 1974 Edo Benedetti DC  
1975 1983 Giorgio Tononi DC  
1983 1990 Adriano Goio DC  
1990 1998 Lorenzo Dellai PPI  
1998 2008 Alberto Pacher DS  
2008 en cours Alessandro Andreatta PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Povo, Villazzano, Gardolo, Roncafort, Mattarello, Martignano, Cognola, Ravina, Romagnano, Montevaccino, Vela, Meano, Sopramonte, Vigo Meano, Gazzadina, Candriai, Vaneze, Cadine, Vigolo Baselga

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Giovo, Lavis, Albiano, Terlago, Vezzano, Civezzano, Padergnone, Pergine Valsugana, Calavino, Lasino, Vigolo Vattaro, Garniga Terme, Cavedine, Cimone, Aldeno, Besenello

Économie[modifier | modifier le code]

La ville abrite une usine de fabrication de pneumatiques du groupe français Michelin.

Personnalités nées à Trente[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Wilhelm KLEIN, 1967