Hautmont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hautmont
Mairie
Mairie
Blason de Hautmont
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Avesnes-sur-Helpe
Canton Hautmont
(chef-lieu)
Intercommunalité Agglomération Maubeuge Val de Sambre
Maire
Mandat
Joël Wilmotte
2014-2020
Code postal 59330
Code commune 59291
Démographie
Gentilé Hautmontois
Population
municipale
14 115 hab. (2011)
Densité 1 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 14′ 55″ N 3° 55′ 31″ E / 50.2486111111, 3.92527777778 ()50° 14′ 55″ Nord 3° 55′ 31″ Est / 50.2486111111, 3.92527777778 ()  
Altitude Min. 123 m – Max. 184 m
Superficie 12,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Hautmont

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Hautmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hautmont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hautmont

Hautmont est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais.

La ville est notamment connue en raison d'une tornade F4 qui a balayé les alentours.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans la vallée de la Sambre.

Communications[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hautmont
Feignies Neuf-Mesnil Maubeuge Louvroil
Vieux-Mesnil Hautmont
Boussières-sur-Sambre Saint-Rémy-du-Nord Limont-Fontaine Beaufort

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est après la construction d'un petit oratoire, dédié à Saint-Waast, sur un petit monticule situé sur la rive droite de la Sambre au lieu-dit « Mont-Aigu » que le village d'Hautmont paraît avoir pris son nom.

  • 880 : sac de l'abbaye par des pillards danois.
  • 1565-1625 : âge d'or du Grand Hautmont sous le règne de Gaspard Hanot. L'abbaye est rénovée et de nouveaux bâtiments sont construits. Une brasserie s'installe également.
  • 1589 : Gaspard Hanot fait ramener à Hautmont les reliques de saint Marcel, déposées précédemment dans le refuge de l’abbaye de Mons pour les préserver des pillages.
  • 1789 : à la Révolution, le village d'Hautmont compte 552 habitants. L'abbaye était l'une des plus prospères du Hainaut. Contrairement à de nombreuses autres, l'abbaye n'a pas été totalement détruite à la Révolution française, grâce au courage de Dom Ghuislain Dusart qui, le 28 juillet 1789, a réussi à calmer les paysans venus pour piller et détruire l'abbaye. Dom Ghuislain, en leur ouvrant la porte, leur demanda de respecter les lieux et leur offrit la nourriture qu'ils demandaient.
  • 1843 : la nouvelle usine de la Société Anonyme des laminoirs, forges, fonderies et usines de la Providence est créée à Hautmont. L'arrivée de cette usine va provoquer la création de nombreuses autres.
  •  : une tornade F4 sur l'échelle de Fujita allant jusqu'à 5 frappe violemment la ville en faisant 3 morts et 18 blessés. Elle provoqua de gros dégâts à travers la ville et ses alentours (700 logements endommagés dont 200 rendus inhabitables)[1].
Article détaillé : Tornade en Val-de-Sambre de 2008.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Hautmont (Nord).svg

Les armes de Hautmont se blasonnent ainsi : D’or à trois chevrons de sable.

.

Elles sont identiques au comté de Hainaut.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 1947 Marcel Depecker Parti communiste français  
1953 Paul Trouillet SFIO / PS  
1953 mars 1954 Roland Princelle Parti communiste français  
1965 Marcel Aimé   Conseiller général du Canton d'Hautmont (1958-1965)
1965 mars 1977 Jean Damien   Conseiller général du Canton d'Hautmont (1965-1976)
mars 1989 Jean-Claude Wasterlain Parti communiste français Conseiller général du Canton d'Hautmont (1976-1988)
en cours
(au 4 avril 2014)
Joël Wilmotte PS, sans étiquette, RPF et UMP Conseiller général du Canton d'Hautmont
Réélue pour le mandat 2014-2020[2]
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 14 115 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
580 627 642 765 777 900 934 1 034 1 428
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 223 3 335 3 862 4 906 6 973 9 204 9 317 10 238 11 336
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
12 858 13 128 15 034 13 279 15 248 16 012 14 636 14 197 15 978
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
18 594 17 870 19 175 18 461 17 475 16 029 15 190 14 115 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Hautmont en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
4,8 
75 à 89 ans
9,3 
11,3 
60 à 74 ans
12,9 
17,5 
45 à 59 ans
18,8 
19,4 
30 à 44 ans
18,7 
22,1 
15 à 29 ans
20,1 
24,7 
0 à 14 ans
19,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Abbaye d'Hautmont, ancienne abbaye bénédictine fondée au VIIe siècle, fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 1992[7]. La chapelle Saint-Éloi fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis 2005[8].

  • Église Notre-Dame de l'Assomption (1862-1871) avec fonts baptismaux romans en pierre bleue à frises sculptées (classés).
  • Villas et commerces de style Art déco.
  • La gare de Hautmont.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Arts

Cyclisme

  • Amand Goubert a participé au Tour de France durant les années 1928 à 1933. Il a tenu à Hautmont, avec son épouse, un magasin de cycles et mobylettes.

Politique

Sports[modifier | modifier le code]

L'Association sportive hautmontoise est un club de football disputant les championnats de France professionnels de 1936 à 1939.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. V.Z et M.GR avec agence, « Mini-tornade à Hautmont: quatre morts ont été retrouvés », 20 minutes,‎ 2008 (consulté le )
  2. « Le ton est donné lors de l’installation du conseil municipal : L’installation du conseil municipal s’est déroulée au centre culturel samedi dernier. Quelques passes d’armes ont été relevées », La Sambre La Frontière, no 1921,‎ 4 avril 2014, p. 20
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  5. « Évolution et structure de la population à Hautmont en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  6. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  7. « Notice no PA00107927 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Notice no PA59000111 », base Mérimée, ministère français de la Culture