Nottingham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nottingham (homonymie).
Nottingham
Image illustrative de l'article Nottingham
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Nottinghamshire
Statut Cité et Autorité unitaire (1897)
Démographie
Population 303 900 hab. (est. 2011)
Densité 4 073 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 57′ 12″ N 1° 08′ 51″ O / 52.9533, -1.1474 ()52° 57′ 12″ Nord 1° 08′ 51″ Ouest / 52.9533, -1.1474 ()  
Superficie 7 461 ha = 74,61 km2
Divers
Devise Vivit Post Funera Vertus
Traduction La vertu survit à la mort
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Nottingham

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Nottingham
Liens
Site web http://www.nottinghamcity.gov.uk

Nottingham est une ville située dans l’Est des Midlands en Angleterre. Elle était à l'origine, dénommée Snotingeham. La Leen et la rivière Trent, qui coule de Stoke-on-Trent jusque dans l'Humber, traversent l’agglomération. Alors que la ville de Nottingham a une longue histoire, sa population est relativement faible avec seulement 308 700 habitants. L’agglomération urbaine de Nottingham a en revanche une population de 729 977 habitants (données 2011). Cette population place l’agglomération à la septième place du Royaume-Uni, entre Liverpool et Sheffield. Eurostat à établi la population de Nottingham à 825 600 en 2004.

Nottingham est l’une des rares grandes villes industrielles de Grande-Bretagne à avoir un passé médiéval et un passé pré-industriel important. Nottingham est connu pour la légende de Robin des Bois, et pour son industrie textile, en particulier sa production dentellière. Dans le cadre des célébrations du Jubilé de diamant de la reine Victoria, en 1897, Nottingham a obtenu une charte municipale et le titre de Cité. Elle s’intitule depuis officiellement Ville de Nottingham ou « City of Nottingham ». Elle a également le statut d'Autorité unitaire.

Nottingham est membre du groupe des villes anglaises fondamentales ou « English Core cities Group ».

Centre de la région de l'East Midlands, Nottingham a toujours une solide assise industrielle comprenant de nombreuses firmes mondialement connues comme les laboratoires pharmaceutiques Boots, les cycles Raleigh et les cigarettes John Player.

Historique[modifier | modifier le code]

Époques antique et médiévale[modifier | modifier le code]

Les premières traces de ce passé remontent à la période pré-romaine. Il est possible que les Romains aient occupé le site, mais aucune certitude n’est acquise.

Après le départ des troupes romaines, vers 410 après J.-C., des royaumes indépendants Brittons apparaissent un peu partout en Grande-Bretagne. Le royaume de Elmet couvre ainsi la région du Nottinghamshire, de la fin du Ve siècle au début du VIIe siècle.

Autour de 600 après J.-C., le site fait partie du royaume anglo-saxon de Mercie. Il est alors connu comme « Tigguo Cobauc », ce qui signifie « habitation troglodytique ». Le site de Nottingham finit par être dominé par un chef saxon dénommé Snot, ce qui explique le toponyme d’alors Snotingaham, littéralement, la « demeure du peuple de Snot » (-inga = les Gens; hām > home = maison, foyer). Le village originel de Snot se trouve à l’emplacement actuel du marché de la Dentelle.

Nottingham est conquise en 867 par des Vikings danois. À partir de 877, une partie de l’armée de Guthrum s’y installe et le bourg devient l’une des cinq villes fortifiées du Danelaw de Mercie, un territoire conquis par les Danois.

Au XIe siècle, le château de Nottingham est construit par les Normands sur un affleurement de grès dominant la rivière Trent. Les Anglo-saxons, installés sur une partie du site de Nottingham, possèdent leurs propres institutions. Autour du château, sur la colline d'en face, le quartier normand se développe peu à peu. Finalement, l'espace entre les deux communautés se construit, au fur et à mesure du développement du bourg.

En 1276 une communauté monastique de l'Ordre du Carmel s’installe sur le site, comme en témoignent aujourd’hui la voie « Friar Lane » et l’auberge « The Bell Inn ».

La ville devient un comté indépendant ou « county corporate » en 1449. Ce statut confère au bourg un gouvernement autonome, "pour l'éternité" selon les termes de la charte. Le Château et la maison comtale ou « Shire Hall » ont été expressément exclus par cette charte et ne sont pas rattachés aux paroisses du Nottinghamshire.

Époques moderne et contemporaine[modifier | modifier le code]

Pub Ye Olde Trip To Jerusalem au pied du château de Nottingham.

Au cours de la révolution industrielle, une grande partie de la prospérité de Nottingham a été fondée sur l'industrie textile. Nottingham devient en effet un centre industriel international pour la fabrication de la dentelle. Cependant, la croissance rapide et mal planifiée de Nottingham donne à la ville la réputation d'avoir les pires bidonvilles de l'Empire britannique, en dehors des Indes. Les résidents de ces bidonvilles se soulèvent, en 1831, en signe de protestation contre le duc de Newcastle. S’opposant à la réforme de 1832, ils mettent le feu à sa résidence, le château de Nottingham. D’autres entreprises se créent au cours du XIXe siècle, dans d'autres secteurs, notamment la Raleigh Bicycle Company, ou l’industrie chimique du groupe « Boots ».

Comme dans le reste du Royaume-Uni, l'industrie textile de Nottingham sombre après la Seconde Guerre mondiale, incapable de rivaliser avec la production textile asiatique. De cette époque prospère, il reste quelques beaux bâtiments industriels dans le quartier de « Lace Market ». Beaucoup d'entre eux ont été restaurés et réaffectés.

Personnalités liées à Nottingham[modifier | modifier le code]

Statue de Robin des Bois à côté du château de Nottingham.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L’habitat troglodytique de Nottingham[modifier | modifier le code]

Les cavités artificielles de Nottingham ont une place importante dans l’histoire de la région. À la fois abris et refuges, ces galeries et ces salles d’habitation, excavées dans le grès tendre, appartiennent aujourd’hui au patrimoine de la région. Lieux de stockage depuis le XVIIIe siècle, elles furent habitées jusqu’en 1924. Au cours de la seconde guerre mondiale, elles servirent d’abris anti-aériens. Le pub « Ye Olde Trip to Jerusalem » datant de 1189, est en partie aménagé dans ce réseau de galeries, sous le château.

Le Château de Nottingham[modifier | modifier le code]

Le château de Nottingham a été fondé par Guillaume le Conquérant et ses lieutenants. Célébré au Moyen Âge comme l'une des plus belles forteresses du pays, le château primitif n'existe plus, si ce n'est le passage souterrain, Mortimer's Hole, qui mène du château à Brewhouse Yard et, un peu plus bas, à Ye Olde Trip to Jerusalem (auberge présumée la plus ancienne d'Angleterre). Il a été remplacé par un palais ducal de style classique. Seuls quelques vestiges des remparts et des fondations subsistent aujourd’hui. Un parc magnifique l'entoure.

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée de la dentelle (Lace Hall).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]