Professeur émérite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Professeur.

Dans le domaine de l'enseignement supérieur, l'éméritat est un titre honorifique accordé à certains professeurs admis à faire valoir leur droit à la retraite. Décerné en considération des travaux et des services rendus, ce titre permet également à son bénéficiaire de continuer à exercer quelques activités universitaires ou scientifiques, en particulier en ce qui concerne l'encadrement de doctorants.

En France[modifier | modifier le code]

Instauré par l'article 4 de la loi n° 84-834 du 13 septembre 1984, il est codifié par l'article L952-11 du Code de l'Education[1]. Il a pour objet de fixer à soixante-cinq ans l'âge limite de départ à la retraite des fonctionnaires civils de l'État, l'éméritat est à l'origine une mesure d'accompagnement destinée à permettre aux professeurs des universités d'achever certains travaux de recherche ou d'encadrement en cours selon des modalités qui doivent être précisées par décret en Conseil d'État. La mesure n'a toutefois pas pour effet d'écarter l'application de la limite d'âge à ce corps de fonctionnaires ni de créer une discrimination en leur faveur[2].

Le dispositif applicable aux professeurs des universités est précisé par l'article 58 du décret n° 84-431 du 6 juin 1984 portant statut particulier des corps d'enseignants-chercheurs propres aux universités. Ce dispositif prévoit que :

« Les professeurs admis à la retraite peuvent pour une durée déterminée par l'établissement recevoir le titre de professeur émérite par décision du conseil d'administration prise à la majorité des membres présents sur proposition du conseil scientifique siégeant en formation restreinte aux personnes qui sont habilitées à diriger des travaux de recherche dans l'établissement, prise à la majorité absolue des membres composant cette formation. Les professeurs émérites peuvent diriger des séminaires, des thèses et participer à des jurys de thèse ou d'habilitation. »

Le bénéfice de la disposition a par la suite été étendu par l'article 7 de la loi n° 99-587 du 12 juillet 1999 sur l'innovation et la recherche à l'ensemble des corps assimilés aux professeurs des universités pour les élections au Conseil national des universités. En outre, des dispositions similaires existent en ce qui concerne les enseignants et les chercheurs relevant d'autres départements ministériels que l'Éducation nationale : professeurs de l'enseignement supérieur agricole[3], directeurs de recherche des établissements publics scientifiques et technologiques[4], chargés de recherche et directeurs de recherche de l'École nationale des ponts et chaussées et de l'École nationale des travaux publics de l'État[5].

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Dans le système universitaire nord-américain et des pays anglophones, un professeur émérite est un professeur qui a pris une retraite partielle. Habituellement, ce titre est atteint à partir de 70 ans. Un professeur émérite n'est plus tenu d'assumer les charges habituelles d'un professeur, telles l'enseignement, mais peut aussi en maintenir. Il peut recevoir en pension de retraite une grande part de son salaire, vu que son statut de « tenured » (anglais pour professeur titulaire) est valide à vie[6].

Dans certaines universités, ce titre inclut des positions avec moins d'avantages. Parfois, on trouve le titre de professeur émérite associé. D'autres fois, l'éméritat est sujet à un acte ou un vote.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. l'article L952-11 du Code de l'Education
  2. Par décision n° 84-179 DC du 12 septembre 1984, le Conseil constitutionnel a estimé que « ces dispositions n'ont nullement pour effet de modifier, au bénéfices de ces professeurs, les règles relatives aux limites d'âge » et ainsi écarté le moyen du « caractère choquant de la discrimination ainsi introduite » évoqué par les députés auteurs de la saisine.
  3. Article L. 810-1 du code rural et article 52 du décret n° 92-171 du 21 février 1992.
  4. Article L. 422-2 du code de la recherche et articles 57-1 à 57-3 du décret n° 83-1260 modifié du 30 décembre 1983.
  5. Article 61 à 63 du décret n° 94-943 du 28 octobre 1994.
  6. Serge Hagège et Christine Bénard, Le statut des chercheurs aux États-Unis, Ambassade de France aux États-Unis, Mission pour la Science et la Technologie, 4101 Reservoir Road, N.W., Washington, DC 20007-2176, mars 2004.

Article connexe[modifier | modifier le code]