Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt
Port-Sainte-Foy au bord de la Dordogne.
Port-Sainte-Foy au bord de la Dordogne.
Blason de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Pays de Montaigne et Gurson
(bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Foyen
Maire
Mandat
Jacques Reix
2014-2020
Code postal 33220
Code commune 24335
Démographie
Gentilé Port-Foyens
Population
municipale
2 514 hab. (2014)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 40″ nord, 0° 12′ 40″ est
Altitude Min. 7 m – Max. 167 m
Superficie 18,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt

Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située dans l'unité urbaine de Bergerac. Bordée au sud par la Dordogne, elle est arrosée par un de ses affluents, l'Estrop, qui y prend sa source.

Particularité[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans le département de la Dordogne (numéro 24) mais a un code postal commençant par 33 (bureau distributeur : Sainte-Foy-la-Grande en Gironde).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Parmi les dix communes limitrophes de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt, la moitié se trouvent dans le département de la Gironde.

Communes limitrophes de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt
Saint-Méard-de-Gurçon Monfaucon,
Le Fleix
Fougueyrolles,
Saint-Antoine-de-Breuilh
Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt Saint-Avit-Saint-Nazaire
(Gironde)
Eynesse
(Gironde)
Saint-André-et-Appelles
(Gironde)
Sainte-Foy-la-Grande
(Gironde),
Pineuilh
(Gironde)

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Lo Pòrt de Senta Fe e Ponchac[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1859, les trois communes de Saint-Avit-du-Tizac, Le Canet et La Rouquette ont fusionné sous le nouveau nom de Port-Sainte-Foy, c'est-à-dire le port de Sainte-Foy-la-Grande.

En 1960, les communes de Ponchapt et de Port-Sainte-Foy fusionnent sous le nom de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt.

En eaux profondes, ce petit village de mariniers, pêcheurs, artisans, et commerçants de la vigne et du vin a connu son apogée artisanal et commercial avec l'âge d'or de la batellerie sur la Dordogne.

Une intense vie marinière animait alors quais, chais et entrepôts bordant la rivière.

Aujourd'hui, Port-Sainte-Foy-et- Ponchapt c'est aussi le tourisme et les loisirs : sentiers de randonnées, églises romanes et moulins, deux bases de loisirs nautiques (aviron et canoë-kayak), tennis-club et enfin, Maison du Fleuve et du Vin, musée de la batellerie avec sa vue imprenable sur la Dordogne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1971 1995 Élie Philit PS Conseiller général (1982-1988)
1995 2001 Joël Creton PS  
2001 mars 2008 Max Geneste    
mars 2008 (réélu en mars 2014) en cours Jacques Reix SE  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau de jumelage à l'entrée de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt.

Drapeau de la France Plobsheim (France)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt sont appelés les Port-Foyens[2].

Jusqu'en 1859, les trois communes du Canet, de La Rouquette et de Saint-Avit-du-Tizac étaient indépendantes. Leur regroupement a donné naissance à la commune de Port-Sainte-Foy.

Avant la fusion de 1859[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Le Canet (Dordogne) et La Rouquette (Dordogne).
Évolution démographique de Saint-Avit-du-Tizac
1800 1806 1821 1831 1836
283 298 302 304 289
1841 1846 1851 1856 -
278 286 306 315 -
(Source : Ldh/EHESS/Cassini[3].)

Après la fusion des communes de 1859[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ponchapt.

En 1960, la commune de Ponchapt fusionne avec Port-Sainte-Foy qui devient Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt.

À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2006, 2011, 2016, etc. pour Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt[4]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2014, Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt comptait 2 514 habitants.

Évolution démographique de Port-Sainte-Foy, puis de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 110 1 190 1 197 1 314 1 319 1 317 1 322 1 400 1 489
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 447 1 428 1 216 1 189 1 253 1 248 1 320 1 432 1 594
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011 2013
1 798 1 872 2 093 2 222 2 345 2 335 2 513 2 489 2 498
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini[3] jusqu'en 1962 puis Insee : 1968-1999[5], 2006[6], 2008[7], 2011[8], 2013[9].)

Cultes[modifier | modifier le code]

  • Église catholique : messes hebdomadaires[10] à Sainte Foy-La-Grande (tous les dimanches à 11h) ou à Port-Sainte-Foy
  • Églises protestantes de la fédération protestante de France :
    • Église réformée : cultes hebdomadaires à Sainte-Foy-la-Grande
    • Église évangélique tzigane : cultes hebdomadaires
  • Culte musulman sunnite : hebdomadaire

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

L'emploi des habitants[modifier | modifier le code]

En 2012[11], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 899 personnes, soit 36,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (121) a augmenté par rapport à 2007 (97) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 13,5 %.

L'emploi sur la commune[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune offre 1 034 emplois pour une population de 2 496 habitants[12]. Le secteur tertiaire prédomine avec 43,4 % des emplois mais le secteur correspondant à l'administration publique, l'enseignement, la santé et l'action sociale est également très présent avec 35,3 %.

Répartition des emplois par domaines d'activité

  Agriculture, sylviculture ou pêche Industrie Construction Commerce, transports et services Administration publique, enseignement, santé, action sociale Total
Nombre d'emplois 82 93 45 449 365 1 034
Pourcentage 7,9 % 9,0 % 4,3 % 43,4 % 35,3 % 100 %
Source des données[12].

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 223 établissements[13], dont 142 au niveau des commerces, transports ou services, vingt-neuf relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, vingt-deux dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, dix-sept dans la construction, et treize dans l'industrie[14].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt se blasonnent ainsi : Écartelé, au premier et au quatrième contre-écartelé au I et au IV de gueules au lion d'or, au II et au III d'argent plain, au deuxième et au troisième d'or à l'aigle de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 17 mars 2014.
  2. Nom des habitants de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt sur habitants.fr, consulté le 12 décembre 2011.
  3. a et b « Notice communale de Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 1er avril 2013)
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 1er avril 2013)
  5. [PDF] « Évolution et structure de la population, tableau POP T1M », sur Insee (consulté le 1er avril 2013)
  6. « Populations légales 2006 des communes du département », sur Insee (consulté le 1er avril 2013)
  7. « Populations légales 2008 des communes du département », sur Insee (consulté le 8 janvier 2016)
  8. « Populations légales 2011 des communes du département », sur Insee (consulté le 17 mars 2014)
  9. « Populations légales 2013 des communes du département », sur Insee (consulté le 8 janvier 2016)
  10. Communauté catholique des deux rives du pays foyen
  11. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 20 novembre 2015.
  12. a et b Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux POP T0 et EMP T8 sur le site de l'Insee, consulté le 20 novembre 2015.
  13. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 20 novembre 2015).
  14. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 20 novembre 2015.
  15. « Inscription du château de Fauga », notice no PA00083077, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 9 février 2011.