Saint-Antoine-de-Breuilh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Antoine.
image illustrant une commune de la Dordogne
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Dordogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Saint-Antoine-de-Breuilh
La mairie de Saint-Antoine-de-Breuilh en 2016.
La mairie de Saint-Antoine-de-Breuilh en 2016.
Blason de Saint-Antoine-de-Breuilh
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Pays de Montaigne et Gurson
Intercommunalité Communauté de communes Montaigne Montravel et Gurson
Maire
Mandat
Christian Gallot
2014-2020
Code postal 24230
Code commune 24370
Démographie
Gentilé Saint-Antoinais
Population
municipale
1 967 hab. (2013)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 50′ 42″ Nord 0° 09′ 20″ Est / 44.845, 0.155555555556
Altitude Min. 7 m – Max. 113 m
Superficie 17,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Antoine-de-Breuilh

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de Dordogne
City locator 14.svg
Saint-Antoine-de-Breuilh

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Antoine-de-Breuilh

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Antoine-de-Breuilh

Saint-Antoine-de-Breuilh est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le Périgord pourpre et dans l'unité urbaine de Bergerac, la commune est bordée au sud par la Dordogne et brièvement à l'ouest par son affluent l'Estrop.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département de la Gironde.

Communes limitrophes de Saint-Antoine-de-Breuilh
Vélines Nastringues Fougueyrolles
Saint-Seurin-de-Prats Saint-Antoine-de-Breuilh Port-Sainte-Foy-et-Ponchapt
Pessac-sur-Dordogne
(Gironde),
Saint-Avit-de-Soulège
(Gironde)
Eynesse
(Gironde)

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Sent Antòni del Bruèlh[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Antoine-de-Breuilh a été créée en 1824 quand les anciennes communes de Saint-Aulaye et Le Breuilh fusionnent[2].

Il ne subsiste aucun vestige de la commanderie des Antonins qui lui a donné son nom.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1995 mars 2008 François Borde PS  
mars 2008 (réélu en mars 2014) en cours
(au 30 avril 2014)
Christian Gallot DVD Exploitant horticole

Démographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1824, les communes du Breuilh et de Saint-Aulaye étaient indépendantes.

Démographie de Saint-Aulaye[modifier | modifier le code]

Évolution de la population de Saint-Aulaye
1793 1800 1806 1821
1 716 1 022 1 084 1 098
(Source : Ldh/EHESS/Cassini[3])

Démographie du Breuilh, puis de Saint-Antoine-de-Breuilh[modifier | modifier le code]

En 1824, Saint-Aulaye fusionne avec Le Breuilh qui devient Saint-Antoine-de-Breuilh.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués depuis 1793 au Breuilh, puis à Saint-Antoine-de-Breuilh. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (2008, 2013, 2018, etc. pour Saint-Antoine-de-Breuilh[4]). Depuis 2006, les autres dates correspondent à des estimations légales. En 2013, Saint-Antoine-de-Breuilh comptait 1 967 habitants.

           Évolution de la population du Breuilh, puis de Saint-Antoine-de-Breuilh  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 508 324 423 274 1 518 1 438 1 272 1 321 1 316
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 344 1 355 1 486 1 513 1 367 1 291 1 239 1 239 1 319
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 308 1 340 1 320 1 110 1 142 1 139 1 166 1 119 1 273
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
1 287 1 415 1 534 1 523 1 756 1 844 2 049 1 967 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique du Breuilh, puis de Saint-Antoine-de-Breuilh

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[6], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 827 personnes, soit 41,5 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (118) a augmenté par rapport à 2007 (97) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 14,3 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte 170 établissements[7], dont 92 au niveau des commerces, transports ou services, trente-sept dans la construction, vingt dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, quinze relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et six dans l'industrie[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Antoine-de-Breuilh Blason Écartelé, d'azur à la barque à voile d'argent et d'or à trois chênes de sinople rangés en fasce, brochant l’un sur l’autre ; sur le tout, d'argent au tau de gueules.
Détails Statut officiel, blason présent sur la page de la commune sur le site du Pays du Grand Bergeracois[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 22 mars 2014.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Notice communale de Saint-Aulaye », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 12 mars 2013).
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 21 mars 2014)
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2008, 2013.
  6. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 22 novembre 2015.
  7. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 22 novembre 2015).
  8. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 22 novembre 2015.
  9. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 376, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  10. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 372-373, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  11. Page de la commune sur le site du Pays du Grand Bergeracois, consulté le 23 février 2015.