Dominique Mortemousque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Mortemousque
Image illustrative de l'article Dominique Mortemousque
Fonctions
Maire de Beaumontois en Périgord
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 6 jours)
Élection
Prédécesseur commune nouvelle
Maire de Beaumont-du-Périgord

(7 ans, 9 mois et 11 jours)
Prédécesseur Dominique David-Astier
Successeur commune nouvelle
Sénateur de la Dordogne

(6 ans, 3 mois et 22 jours)
Prédécesseur Xavier Darcos
Successeur Claude Bérit-Débat
Conseiller général de la Dordogne
Élu dans le canton de Beaumont-du-Périgord

(17 ans et 6 jours)
Prédécesseur Paul Testut
Successeur canton supprimé
Maire de Nojals-et-Clotte

(12 ans et 9 mois)
Élection 11 juin 1995
Successeur Alain Merchadou
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Nojals-et-Clotte
Nationalité Française
Parti politique UMP puis LR

Dominique Mortemousque est un homme politique français, membre du groupe UMP, né le à Nojals-et-Clotte[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Agriculteur de profession, Dominique Mortemousque est élu maire de Nojals-et-Clotte en 1995 et devient en mars 1998 conseiller général du canton de Beaumont, renommé en canton de Beaumont-du-Périgord en 2001. Au mois de septembre de la même année, le maire de Périgueux Xavier Darcos le choisit comme suppléant pour les élections sénatoriales. Ils arrivent en tête avec 51,56 % des voix dès le premier tour, devant Bernard Cazeau, président socialiste du conseil général de l'époque.

Dominique Mortemousque devient sénateur de la Dordogne le , en remplacement de Xavier Darcos, nommé ministre[2].

En mars 2008, il est élu maire de Beaumont-du-Périgord[3]. Il est battu aux élections sénatoriales le par Claude Bérit-Debat (PS)[4].

Le , il est battu au second tour des élections législatives par Brigitte Allain (EELV), dans la circonscription du Bergeracois (deuxième circonscription de la Dordogne)[5].

Il est réélu maire de sa commune de Beaumont-du-Périgord lors élections municipales de 2014 en Dordogne. Candidat aux élections départementales de 2015 en Dordogne dans le nouveau canton de Lalinde, il est battu au second tour face au binôme socialiste avec 44 % des voix, ce qui met un terme à dix-sept années de présence au conseil général de la Dordogne. Son ancien canton de Beaumont-du-Périgord n'étant peuplé que de 3 616 habitants en 2012, par rapport aux 18 467 du nouveau, le nouveau découpage ne lui était pas favorable.

Beaumont-du-Périgord fusionne avec trois autres communes pour former au la commune nouvelle de Beaumontois en Périgord dont il devient le premier maire[6].

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Who's Who in France : Dictionnaire biographique de personnalités françaises vivant en France et à l’étranger, et de personnalités étrangères résidant en France, 43e édition pour 2012 éditée en 2011, 2307 p., 31 cm (ISBN 978-2-85784-052-7), entrée « Mortemousque, Dominique ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 700, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  2. Anciens sénateurs de la Ve République (Dominique Mortemousque). Consulté le 15 septembre 2010.
  3. « Voici vos 557 maires », édition spéciale de Sud Ouest du 3 avril 2008, p. 3.
  4. Résultats des élections sénatoriales 2008 - Dordogne sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 27 juin 2012.
  5. Résultats des élections législatives 2012 - Dordogne - 2e circonscription sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 27 juin 2012.
  6. [PDF] Réunion du conseil municipal de la commune de Beaumontois en Périgord du 7 janvier 2016.

Lien externe[modifier | modifier le code]