Beach-volley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beach-volley
Volleyball de plage
Description de l'image Volleyball (beach) pictogram.svg.
Fédération internationale Fédération internationale de volleyball (FIVB)
Sport olympique depuis 1996
Champions en titre Mars symbol.svg Julius Brink - Jonas Reckermann Drapeau de l'Allemagne Allemagne (JO 2012)
Venus symbol.svg Kerri Walsh - Misty May-Treanor Drapeau des États-Unis États-Unis (JO 2012)
Mars symbol.svg Alison Cerutti - Bruno Schmidt Drapeau du Brésil Brésil (CM 2015)
Venus symbol.svg Bárbara Seixas - Ágatha Bednarczuk Drapeau du Brésil Brésil (CM 2015)
Description de cette image, également commentée ci-après

Beach Volleyball Classic 2007, Weymouth (Angleterre)

Le beach-volleyball souvent abrégé en beach-volley est un anglicisme entré dans le langage courant désignant le volley sur sable[1] ou volleyball de plage (terme utilisé par la fédération internationale, le CIO et la fédération canadienne[2]). Le beach-volley est un sport collectif opposant deux équipes composées de deux joueurs, séparées par un filet, s'affrontant avec un ballon qu'ils se renvoient à l'aide des mains. Quoique dérivé du volley-ball, le beach-volley en diffère par le fait qu'il se joue en général à l'extérieur sur une plage (ou un terrain recouvert de sable) et que chaque équipe n'est composée que de deux joueurs. La France a toutefois une tradition de volley de plage, se jouant avec des équipes de 3 ou 4 joueurs.

Historique[modifier | modifier le code]

Le beach-volley fait son apparition à Santa Monica en Californie dans les années 1920, puis se propage en Europe dans les années suivantes. Ce n'est que dans les années 1940 que des premiers tournois sont organisés à Santa Monica et toujours au même endroit on tente dans les années 1960 de professionnaliser ce sport en mettant en place un championnat qui avorte tandis qu'en France est organisé un tournoi.

Ballon de beach-volley

À partir des années 1970, quelques compétitions sont mises en place sur la côte californienne, commandités principalement par des compagnies de bière et de cigarettes, puis dans les années 1980 Hermosa Beach (en Californie) exploite le potentiel et l'attrait de ce sport pour le développer en particulier en traçant sur le sable des lignes pour délimiter les terrains.

Bien que l'histoire du beach-volley soit nettement antérieure à sa professionnalisation, celle-ci ne commence qu'à partir de la fin des années 1990 quand il connaît une grande popularité et une exposition médiatique, notamment grâce à son introduction au programme des Jeux olympiques, d'abord comme sport de démonstration en 1992 à Barcelone puis comme sport olympique à part entière en 1996 à Atlanta[3], et grâce à l'émergence de joueurs comme Karch Kiraly, Sinjin Smith, Kerri Walsh ou Misty May-Treanor

Les pays qui dominent le beach-volley sont les États-Unis, le Brésil et plus récemment l'Australie. Grâce au développement du tourisme de nouvelles nations émergent comme la Grèce, l'Allemagne ou la République populaire de Chine.

Règles officielles[modifier | modifier le code]

Le but du jeu est de toucher le terrain de son adversaire avec la balle, avec un maximum de 3 touches consécutives pour une même équipe.

Les règles officielles de Beach Volleyball sont disponibles sur le site de la FIVB. Voici un extrait simplifié :

  • Organisation d'une partie :
    • Chaque équipe est composée de deux joueurs (sans remplaçant)
    • Dimensions du terrain : 16 m x 8 m avec 3 à 5 m libres autour voire 6,5 m derrière la ligne de service (la surface totale de jeu est comprise entre 22x16 m et 29x18 m et un minimum de 7 à 12,5 m de libre au dessus du terrain. Les valeurs les plus élevées sont uniquement requises pour les compétitions officielles FIVB Internationales). Les lignes de bord de terrain doivent faire 5 cm de large.
    • Hauteur du filet : 2,43 m pour les hommes, 2,24 m pour les femmes (identique au volley-ball)
    • Le ballon est plus lourd que le ballon de volley classique, moins gonflé, imperméable (pour ne pas s'alourdir sous la pluie), molletonné et de couleurs vives.
    • Un point est marqué sur chaque ballon joué (système "rally point"). L'équipe qui marque le point sert. Les serveurs d'une même équipe alternent lorsque le service change de camp.
    • Un match se joue en deux sets gagnants de 21 points, sauf le troisième set (set décisif) qui se joue lui en 15 points gagnants. Il doit toujours y avoir 2 points d'avance pour qu'une équipe puisse remporter un set.
    • Les équipes changent de côté tous les 7 points marqués (5 points au set décisif).
    • Un temps-mort technique de 30 secondes a lieu lorsque le total des points marqués des deux équipes est égal à 21 points, sur les premiers et deuxième sets uniquement. Il n'y a pas de temps-mort technique au set décisif.
    • En outre, chaque équipe dispose d'un temps mort de 30 secondes par set.
  • Organisation du jeu
    • Règles générales
      • Chaque équipe dispose de trois touches maximum (le contre compte comme une touche) pour envoyer le ballon chez l'adversaire.
      • En l'absence de faute, le jeu est arrêté lorsque la balle touche le sol ou n'importe quel objet ou personne en dehors des bordures du terrain.
      • Les touches peuvent être effectuées avec n'importe quelle partie du corps (y compris les pieds).
      • La balle doit toujours être "frappée". La passe haute (avec les doigts décollés) n'est pas autorisée, sauf si elle est renvoyée dans l'axe du joueur (défini par ses épaules) et uniquement dans les situations suivantes :
        • En seconde passe vers son coéquipier,
        • Au contre,
        • En parade (réception réflexe sur une attaque "puissante").
      • Si la balle touche la ligne de bord de terrain, elle est considérée comme dedans.
    • Au service
      • La balle doit être frappée avec une seule partie du bras ou de la main,
      • Il n'y a pas de "second service" en cas de faute sur le premier,
      • Le serveur peut se situer n'importe où derrière la ligne de service (sans empiéter à gauche ou à droite du terrain).
      • Le partenaire du serveur ne peut pas se situer dans l'axe du serveur et d'un joueur adverse.
    • A la réception :
      • la passe haute (doigts décollés) n'est pas autorisée (sauf parade).
      • Plusieurs touches consécutives et involontaires ne font pas faute et sont considérées comme une seule touche.
    • A la passe : pas de règle spécifique.
    • A l'attaque :
      • la balle doit être impérativement frappée (coup sec). Ce peut être en manchette, avec la paume de la main voire les doigts s'ils restent collés,
      • la balle doit repasser dans le camp adverse en passant au dessus des 8 m délimités par le filet (des antennes sont normalement fixées en compétition pour faciliter le jugement).
      • il n'est pas possible de commencer à toucher la balle dans le camp de l'adversaire (mais on peut l'y amener dans le cadre d'un contre en poussant le ballon et après avoir fait le premier contact dans son camp).
    • Au Contre
      • La balle peut rester en contact prolongée avec les mains ou touchée avec les doigts décollés
      • La balle peut être touchée plusieurs fois tant que cela reste dans la même action de contre,
      • Le contact compte pour une touche de balle, mais le même joueur peut la retoucher ensuite.
    • Au filet (et dans les faits, sur la zone d'environ 1,5 m de part et d'autre du filet)
      • toucher la bande haute du filet est interdit (on peut toucher le filet lui-même tant que cela ne fait pas bouger le haut du filet),
      • Il est possible de passer en dessous du filet (tant que cela ne gêne pas l'adversaire),
      • Toucher la balle au dessus du filet est considéré comme un contre,
      • Il est interdit de gêner volontairement l'adversaire,
      • Il est possible de reprendre la balle après que cette dernière ait touché le filet.
  • Cas particuliers :
    • Faire une passe haute en réception de service ou d'attaque placée n'est pas autorisé.
    • Pour les passes haute la tolérance avant de considérer la balle comme portée est plus grande qu'au volley ball (notamment pour mieux gérer l’influence potentielle du vent ou de la pluie).
    • Si le serveur manque son lancer mais rattrape la balle sans faire de geste manifeste de service, il a le droit de recommencer.
    • Si pour une réception, la balle touche plusieurs parties du corps successivement et de manière involontaire, il n'y a pas faute et une seule touche est comptabilisée.
    • Si la balle touche l'adversaire au travers du filet, il n'y a pas faute.
  • Idées reçues :
    • La règle de "une rotation maximum du ballon autorisée en passe haute" n'existe pas ou plus.
    • La règle de la surface maximum de maillot (notamment pour les filles) n'existe pas/plus (depuis 2012).
    • La règle de marquer un point uniquement sur son service n'existe pas/plus.
    • Il n'y a pas d'autorisation particulière pour faire une passe haute sur la seconde passe.

Aménagements pour les joueurs occasionnels[modifier | modifier le code]

Les règles du beach-volley sont assez strictes, aussi lors de parties entre amateurs certaines règles sont assouplies :

  • Parties en un seul set de 15 points pour faire tourner les joueurs plus rapidement.
  • Jeux en 3v3, 4v4, 5v5 voire en 2v3 ou 3v4 en fonction du nombre de joueurs présents.
  • Passe haute autorisée dans son camp, voire pour faire une attaque placée.
  • Les mires et antennes sont rarement placées. Les longeurs de terrain/hauteur de filet peuvent être légèrement réduits.
  • Il n'y a pas de temps morts (sauf cas exceptionnels)

Combinaisons[modifier | modifier le code]

Lorsque les 2 joueurs d'une même équipe acquièrent un certain niveau, il devient intéressant de réfléchir à des stratégies d'attaques. C'est là qu'interviennent les combinaisons, annoncées discrètement par le partenaire du serveur, en mettant ses mains dans le dos.

Stratégie de défense[modifier | modifier le code]

Lorsque l'on sert on est amené à effectuer une défense sur l'attaque en retour de service. la défense peut s'effectuer en milieu de terrain (classique) ou au filet (en contre ou "block"). Au beach, comme il n'y a que 2 joueurs, en cas de défense en contre, il n'est pas possible de couvrir tout le terrain, le contreur va devoir choisir entre protéger "la ligne" en cas d'attaque le long de la ligne ou protéger la diagonale, en cas d'attaque croisée. Le serveur saura alors où se placer après son service pour couvrir au maximum le terrain lors de la défense.

Les indications de combinaison[modifier | modifier le code]

Ces indications sont de 2 ordres :

  • Sur qui servir (doigt à droite ou à gauche). Cette annonce est assez rare.
  • Quelle type de défense le coéquipier du serveur va mettre en place la main faisant le signe correspond à l'adversaire en face (eg. main droite pour le receveur de droite) :
    • Poing fermé : Défense à mi-terrain (classique)
    • 1 doigt : Contre pour les balles le long de la ligne (attaque droite ou extérieure)
    • 2 doigts : Contre pour les balles en diagonale (attaque croisée)

(Dans les faits si on a "I" de la main gauche du coéquipier et que le serveur sert à gauche, il ira ensuite couvrir la droite du terrain car son coéquipier va défendre une attaque le long de la ligne côté gauche.

Quelques joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

De nos jours, le Brésil est sans doute la nation fournissant le plus grand nombre de grands joueurs, ceci en raison de sa domination sur le beach-volley mondial, notamment féminin[4]. La plupart des joueurs célèbres sont issus de ce pays ainsi que des États-Unis. Citons par exemple la paire américaine Kerri Walsh & Misty May-Treanor, la paire brésilienne Larissa França & Juliana Felisberta da Silva, Karch Kiraly, Márcio Araújo, Adriana Behar, Shelda Bede, Ricardo Santos ou le légendaire Emanuel Rego.

Concernant la France, nous pourrions citer les Frères Ces (Andy et Kévin), ou encore Stephane Canet et Mathieu Hamel, qui ont participé aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004. Ils ont ensuite créé le club et l'Académie élite FFVB du Montpellier Beach Volley ainsi que de l'événement concept accessible à tous du Montpellier Beach Masters.

Compétitions majeures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Terme recommandé par la DLCG.
  2. Règles officielles du volleyball de plage le volleyball de plage présenté par le CIO, Volleyball Canada
  3. Le beach-volley a été reconnu officiellement par le CIO en 1993.
  4. Voir à ce sujet le Palmarès du FIVB Beach Volley World Tour.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :