Brantôme en Périgord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brantôme en Périgord
Brantôme en Périgord
L'hôtel de ville, ancienne abbaye.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Brantôme
Intercommunalité Communauté de communes Dronne et Belle
Maire
Mandat
Monique Ratinaud
2019-2020
Code postal 24310
Code commune 24064
Démographie
Population
municipale
2 209 hab. (2016)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 21′ 51″ nord, 0° 38′ 48″ est
Altitude Min. 92 m
Max. 246 m
Superficie 40,60 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine

Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Brantôme en Périgord

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Brantôme en Périgord

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brantôme en Périgord

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brantôme en Périgord

Brantôme en Périgord est, au , une commune nouvelle française située dans le département de la Dordogne en région Nouvelle-Aquitaine. Elle est issue du regroupement des deux communes de Brantôme et de Saint-Julien-de-Bourdeilles[1].

Au , elle est intégrée en tant que commune déléguée au sein de la commune nouvelle (élargie) de Brantôme en Périgord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de Brantôme en Périgord en 2019.

Au , Brantôme en Périgord est composée des anciennes communes de Brantôme et Saint-Julien-de-Bourdeilles.

Au , son périmètre s'élargit avec l'arrivée de six autres anciennes communes : Cantillac, Eyvirat, La Gonterie-Boulouneix, Saint-Crépin-de-Richemont, Sencenac-Puy-de-Fourches et Valeuil. Avec 133,33 km2, elle devient alors la deuxième commune la plus étendue de la Dordogne, derrière Mareuil en Périgord.

L'altitude minimale, 92 mètres, se situe au sud-ouest, en amont du barrage du Capinet (territoire de Valeuil), là où la Dronne quitte le territoire communal et continue sur celui de Bourdeilles. L'altitude maximale avec 246 mètres est localisée au nord-ouest, au lieu-dit Puyssegné (territoire de Saint-Crépin-de-Richemont).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2019, Brantôme en Périgord est limitrophe de quatorze autres communes, dont Mareuil en Périgord en deux endroits disjoints séparés par la commune de Saint-Félix-de-Bourdeilles.

Communes limitrophes de Brantôme en Périgord
Saint-Front-sur-Nizonne,
Mareuil en Périgord
La Chapelle-Montmoreau,
Saint-Pancrace
Champagnac-de-Belair,
Condat-sur-Trincou
Saint-Félix-de-Bourdeilles,
Mareuil en Périgord
Brantôme en Périgord La Chapelle-Faucher
Paussac-et-Saint-Vivien,
Bourdeilles
BirasChâteau-l'Évêque Saint-Front-d'Alemps,
Agonac

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Voir les villages, hameaux et lieux-dits de Brantôme et de Saint-Julien-de-Bourdeilles.

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2014 pour la Dronne — qui traverse les anciennes communes de Brantôme et Valeuil —, impactant ses rives jusqu'à une largeur pouvant dépasser 350 mètres au nord du moulin de Lombraud, ainsi que l'intégralité de l'île du centre-bourg de Brantôme et la partie aval de son affluent la Côle (les 1 700 derniers mètres)[2],[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La création de la nouvelle commune, entérinée par l'arrêté du 14 décembre 2015[4], est effective le , entraînant la transformation des deux anciennes communes, Brantôme et Saint-Julien-de-Bourdeilles, en communes déléguées.

Au , la commune fusionne avec six autres communes pour former la commune nouvelle (élargie) de Brantôme en Périgord[5]. À cette date, les sept communes fondatrices deviennent communes déléguées.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

À sa création en 2016, la commune de Brantôme en Périgord dépend de l'arrondissement de Périgueux puis est rattachée en 2017 à l'arrondissement de Nontron[6],[7].

Au niveau électoral, elle est le bureau centralisateur du canton de Brantôme[8] et dépend de la 3e circonscription législative[9].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

À sa création en 2016, Brantôme en Périgord fait partie de la communauté de communes Dronne et Belle[8].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

En janvier 2016, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des deux anciennes communes (dix-neuf pour Brantôme et sept pour Saint-Julien-de-Bourdeilles, soit un total de vingt-six)[4]. Le maire de la nouvelle commune est élu début 2016. Les maires des deux anciennes communes deviennent maires délégués.

En janvier 2019, avec l'arrivée de six nouvelles communes, le conseil municipal est composé de 54 conseillers[5] répartis de la façon suivante :

  • 25 pour Brantôme en Périgord (commune de 2016),
  • 7 pour Valeuil,
  • 5 pour Eyvirat et pour La Gonterie-Boulouneix,
  • 4 pour Cantillac, Saint-Crépin-de-Richemont et Sencenac-Puy-de-Fourches.

Communes fondatrices[modifier | modifier le code]

Fondée au à partir des deux communes de Brantôme et Saint-Julien-de-Bourdeilles, Brantôme en Périgord s'élargit au par l'adjonction de six autres communes.

Liste des communes fondatrices
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Brantôme
(siège)
24064 CC Dronne et Belle 34,65 2 125 (2016) 61


Saint-Julien-de-Bourdeilles 24430 CC Dronne et Belle 5,95 84 (2016) 14
Cantillac 24079 CC Dronne et Belle 8,12 189 (2016) 23
Eyvirat 24170 CC Dronne et Belle 17,95 292 (2016) 16
La Gonterie-Boulouneix 24198 CC Dronne et Belle 11,79 249 (2016) 21
Saint-Crépin-de-Richemont 24391 CC Dronne et Belle 25,58 222 (2016) 8,7
Sencenac-Puy-de-Fourches 24530 CC Dronne et Belle 10,79 234 (2016) 22
Valeuil 24561 CC Dronne et Belle 18,50 352 (2016) 19

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Monique Ratinaud[10] DVD Avocate
Réélue maire de la commune nouvelle pour le mandat 2019-2020[11]

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif, Brantôme en Périgord relève[12] :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 2 209 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016
2 209
(Sources : Insee à partir de 2016[13].)

Dans les limites de son périmètre de 2019, la commune compte 3 747 habitants selon le recensement de 2016.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[14], sur le territoire correspondant à Brantôme en Périgord dans sa configuration de 2016, parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentaient 833 personnes, soit 37,2 % de la population municipale. Il y avait 95 chômeurs, soit un taux de chômage de cette population active de 11,5 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , sur ce même territoire, il y avait 351 établissements[15], dont 234 au niveau des commerces, transports ou services, 60 relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, 28 dans la construction, 19 dans l'industrie, et 10 dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[16].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Dans le secteur industriel, parmi les entreprises dont le siège social est en Dordogne, la société « Euroflash impression » (fabrication de cartonnages) située à Brantôme en Périgord se classe en 48e position en termes de chiffre d'affaires hors taxes en 2015-2016, avec 4 347 k€[17].

Tourisme[modifier | modifier le code]

À compter du et pour une durée de cinq ans, Brantôme en Périgord est déclarée commune touristique, en même temps que cinq autres communes de la communauté de communes Dronne et Belle (Bourdeilles, La Chapelle-Faucher, Mareuil, Saint-Crépin-de-Richemont et Villars)[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Commune de Brantôme en Périgord (24064) », sur le Code officiel géographique de l'Insee (consulté le 17 août 2016).
  2. PPR inondation - 24DDT20120001 - Dronne, DREAL Aquitaine, consulté le 13 avril 2019.
  3. [PDF] Rivière la Dronne - Brantôme et Valeuil – Plan de prévention du risque inondation, p. 2 et 18, DREAL Aquitaine, consulté le 13 avril 2019.
  4. a et b « Arrêté n° PREF/DDL/2015/0218 portant création de la commune nouvelle de Brantôme en Périgord », Recueil des actes administratifs de la Dordogne,‎ , p. 100-103 (lire en ligne [PDF]).
  5. a et b « Arrêté création commune nouvelle Brantôme en Périgord » [PDF], sur Préfecture de la Dordogne, Recueil des actes administratifs de la Dordogne, (consulté le 8 novembre 2018), p. 13-17
  6. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  7. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  8. a et b Commune de Brantôme en Périgord (24064), Insee, consulté le 16 novembre 2017.
  9. [PDF] Circonscriptions législatives 2017, Préfecture de la Dordogne, consultée le 16 novembre 2017.
  10. Claire Lussac-François, « Monique Ratinaud est élue maire », Sud Ouest édition Périgueux, 11 janvier 2016, p. 19.
  11. Claire Lussac-François, « La commune nouvelle a élu son maire et ses adjoints », Sud Ouest édition Périgueux, 16 janvier 2019, p. 21.
  12. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 11 novembre 2018).
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour l'année 2016.
  14. Dossier complet - Commune de Brantôme en Périgord (24064) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 21 août 2018.
  15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 21 août 2018).
  16. Dossier complet - Commune de Brantôme en Périgord (24064) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 21 août 2018.
  17. « Industrie », Sud Ouest éco & entreprises édition Dordogne, novembre 2017, p. 32.
  18. Préfecture de la Dordogne, « Arrêté no 2016-0159 du prononçant dénomination commune touristique 6 communes membres CC Dronne Belle », Recueil des actes administratifs de la Dordogne normal no 3, août 2016, p. 272-274.