Fédération protestante de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FPF.

La Fédération protestante de France (FPF) est une association sans but lucratif loi de 1901, religieuse mais non cultuelle, qui a pour but de représenter et de rassembler les églises et associations protestantes de France. Elle est créée le . En 2012, plus d'une trentaine d'unions d'Églises (luthériennes, réformées, évangéliques, baptistes, pentecôtistes) et plus 80 associations en sont membres. La Fédération protestante de France représente ainsi environ 500 communautés, institutions, œuvres et mouvements[1].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Sa première vocation est de contribuer au rapprochement de ces Églises et de ces associations, de coordonner leur action, de les aider à assumer leur responsabilités.

Elle entreprend aussi des actions au titre d'organisation représentant le protestantisme français, ces actions visent à :

  • Entretenir des relations avec les pouvoirs publics et les médias, communication publique dans tous les domaines où le protestantisme croit devoir apporter un témoignage particulier et un message qui lui est propre et qu'il souhaite faire entendre dans le débat public.
  • Défendre les libertés religieuses, en France et dans le monde.
  • Favoriser les relations œcuméniques avec les autres Églises et associations protestantes non membres de la Fédération, et encourager les relations et les initiatives communes avec les Églises chrétiennes non protestantes.
  • Recherches et étude biblique.

Services[modifier | modifier le code]

La Fédération protestante de France comprend les services permanents suivants, placés sous la responsabilité du secrétaire général :

Organisation[modifier | modifier le code]

La Fédération protestante de France a défini une charte que toutes les Églises et associations membres s'engagent à respecter. Il y figure un certain nombre de convictions basées sur l'Évangile dont, notamment, la reconnaissance comme centrale de l'annonce du salut par la grâce[3].

Cependant, chacune des Églises et des associations membres de la FPF conserve sa liberté sur ses spécificités et son identité, aussi bien théologique que pratique. Les Églises conservent leur appartenance confessionnelle propre et le fonctionnement ecclésiologique auquel elles sont attachées. Par exemple, elles n'ont pas toutes la même conception du baptême ni les mêmes modes d'organisation ecclésiale.

Le Conseil de la Fédération protestante de France est composé de 25 personnes. Il se réunit quatre fois par an[4]. Il est présidé par le pasteur François Clavairoly depuis le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

On peut voir deux facteurs importants à la création de la Fédération protestante de France :

  • La grande division régnant au sein du protestantisme au début du XXe siècle. Cruellement ressentie par certains, elle suscitait, en réaction, un besoin de rapprochement.
  • Le projet de loi de séparation des Églises et de l'État, constatant qu'ils ne sont guère consultés par les promoteurs de cette loi, impose la nécessité de s'organiser pour parler d'une seule voix face au gouvernement.

Le issue de la volonté de cinq Églises (synode de l’Église méthodiste, assemblée générale des églises réformées libérales, synode officieux des église réformées, synode général de l'Église évangélique luthérienne de France, synode de l’Union des Églises évangéliques libres), la FPF est constituée dans ses grands principes[5]. En 1907, le premier conseil de la fédération se réunit. C'est en 1909 que se tient à Nîmes la première assemblée générale du protestantisme. Édouard Gruner en est le premier président. La présence commune au sein de la FPF aidera à la « restauration de l'unité réformée » en 1936-1938[6],[7],[8],[9].

Incorporation[modifier | modifier le code]

Au fur et à mesure de son évolution, d'autres Églises rejoignent la Fédération protestante de France :

  • la Fédération baptiste (1916)
  • l'Église apostolique (1972)
  • la Mission évangélique tzigane (1975)
  • l'Église de Dieu, l'Union des Églises de Réveil, ainsi que l'Union des Églises Évangéliques Libres qui avait été fondatrice, puis avait quitté la Fédération (1983)
  • l'Armée du salut (1995)
  • les Églises évangéliques du Nazaréen, la Communauté des Églises africaines en France (2003)
  • l'Union d'assemblée protestantes en mission, l'Union des fédérations adventistes de France, la communion des Églises de l'espace francophone ([2006)

Depuis 1962, la Fédération accueille, en plus des Églises et au même titre qu'elles, les associations protestantes, regroupées en départements sous le nom de « communautés, institutions, œuvres et mouvements » (CIOM).

Fédération[modifier | modifier le code]

Au total, la Fédération regroupe 28 Églises ou unions d'Églises, ainsi que 81 associations représentant environ 500 communautés, institutions, œuvres et mouvements (CIOM).

Églises et Unions d'Églises[modifier | modifier le code]

Membres[modifier | modifier le code]

Membres Associés[modifier | modifier le code]

Communautés, institutions, œuvres et mouvements[modifier | modifier le code]

Les associations et institutions protestantes que la Fédération protestante de Frabce fédère œuvrent dans divers secteurs d'activité : enfance, personnes âgées, action sanitaire et sociale, loisirs et vacances, éducation, communication, expression artistique, relations internationales et développement, etc.

  • Action Chrétienne en Orient (ACO)
  • Alliance biblique française
  • Amis du Service biblique - FPF
  • Amis de la Radio et Télévision protestantes (ARTP)
  • Animation Musicale et Artistique Chrétienne (AMAC) - Sephora
  • Amitiés huguenotes internationales
  • Année Diaconale
  • Association Protestante pour l'Education et l'Enseignement (AP2E)
  • A Rocha
  • ASAH : Collectif d'associations humanitaires chrétiennes
  • Association des Compagnons pour l'Évangile (ACE)
  • Association Évangélique Protestante des Policiers et Gendarmes de France (AEPPGF)
  • Aumônerie et associations d'étudiants de Paris (AEPP), Strasbourg (AUP) et Montpellier
  • Baladins
  • La Cause (fondée dans les années 1920, a notamment traduit la Bible en braille)
  • Centre Chrétien de Gagnières
  • Centre de Glay
  • Centre de Sommières (CART)
  • Centre du Liebfrauenberg à Gœrsdorf
  • Centre évangélique de Témoignage et de Dialogue islamo-chrétien
  • Centre 665 Montpellier
  • La Cimade
  • CMM (Union Chrétienne d'Evangélisation)
  • Organisme Protestant de Formation (CPVC)
  • Centre protestant d'études et de documentation (CPED)
  • Service protestant de Mission (DEFAP)
  • Diaconat de Bethesda
  • Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France (EEUdF)
  • Équipes Ouvrières Protestantes (EOP)
  • Espoir FM
  • Évangile et Liberté
  • FAMIS (Fédération des associations et mouvements d'intégration sociale)
  • Fédération de l'Entraide protestante (400 associations du domaine sanitaire et social et médico-social)
  • Fédération Française des Associations Chrétiennes d'Étudiants (FFACE)
  • Fédération Musique et Chant de la Réforme
  • Fédération des oeuvres Horizon (FOH)
  • Fédération des oeuvres socioculturelles et caritatives d'Agapé France (FOSCAF)
  • Fédération Protestante de l'Enseignement (FPE)
  • Fondation de la maison du diaconat de Mulhouse
  • Fondation de l’Armée du Salut
  • Fondation du protestantisme
  • Fondation John Bost
  • Fondation Pasteur Eugène Bersier
  • Fréquence protestante
  • Groupe Orsay
  • Jeunesse ardente
  • Jeunesse en Mission (JEM)
  • Jeunesse pour Christ
  • La Cause
  • Ligue pour la lecture de la Bible
  • Louange-Traduction-Composition (LTC)
  • Mouvement d'Action Rurale (MAR)
  • Médair France
  • Mission Vie et famille
  • Mouvement français du Christianisme Social
  • Mouvement international de la réconciliation (MIR)
  • Parvis des Arts
  • Portes Ouvertes
  • Présence protestante française au Liban
  • Pro-Fil
  • Psalmodia
  • Radio Almorsal - Les Messagers
  • Radio Colombe
  • Radios Ebène
  • Radio Espoir 82
  • Radio Évangile
  • Radio Harmonie Cornouaille
  • Radio Réveil
  • Alliance nationale des Union Chrétienne de Jeunes Gens de France (UCJG)
  • Union des Militaires Chrétiens de France (UMCF)
  • Volontariat International au Service des Autres, l’Année Diaconale

Département des Communautés[modifier | modifier le code]


Liste des présidents[modifier | modifier le code]

François Clavairoly

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fédération protestante de France », sur protestants.org (consulté le 13 octobre 2016)
  2. « Télévision », sur www.protestants.org (consulté le 13 octobre 2016)
  3. « Charte », sur www.protestants.org (consulté le 11 décembre 2018)
  4. « STATUTS DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE », sur www.protestants.org, (consulté le 11 décembre 2018)
  5. « Histoire », sur www.protestants.org (consulté le 8 novembre 2018)
  6. « La fédération protestante fête ses 100 ans », sur L'Obs, (consulté le 11 décembre 2018)
  7. « La Fédération protestante de France (FPF) - Musée virtuel du Protestantisme », Musée virtuel du protestantisme,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2018)
  8. « La naissance de la FPF », Réforme,‎ (lire en ligne)
  9. « La Fédération Protestante de France », sur Oratoire du Louvre, (consulté le 11 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]