Poètes d'aujourd'hui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poètes d'aujourd'hui est une collection de monographies consacrées à des poètes, principalement du XXe siècle.

Elle est créée en mai 1944 par Pierre Seghers, poète, résistant, directeur de revues et fondateur des Éditions Seghers.

Historique[modifier | modifier le code]

Affiche manuscrite de Pierre Seghers lors de la publication du no 200, mai 1971

La collection a pour vocation de rendre les poètes et la poésie accessibles au plus grand nombre. Le format est inhabituel, presque carré (15,5 cm × 13,5 cm), et le prix d'achat modéré. Le principe adopté par Pierre Seghers dès le premier numéro est celui du diptyque ; chaque monographie comporte deux parties : une étude consacrée au poète, puis un choix de textes. La présentation du poète est souvent rédigée par un écrivain « alter ego » du poète

La collection est lancée en mai 1944 par un volume consacré à Paul Éluard par Louis Parrot. Suivront rapidement un volume no 2 consacré à Aragon par Claude Roy, puis un no 3 à Max Jacob par André Billy. La collection concerne principalement des poètes modernes et contemporains.

De nombreux Poètes d'aujourd'hui connaîtront un grand succès et seront réédités. Le no 1 consacré à Paul Éluard sera vendu à près de 300.000 exemplaires [1]. Ces rééditions seront en général accompagnées d'un chapitre complémentaire qui tient compte de l'évolution de l'œuvre du poète depuis la première édition de la monographie.

En 1962, Pierre Seghers fait entrer la chanson dans la collection Poètes d'aujourd'hui. Ainsi le no 93 est consacré à Léo Ferré, le no 99 à Georges Brassens, le no 119 à Jacques Brel, le no 121 à Charles Aznavour. Faisant fi de l'indignation de certains, Seghers crée en 1966 une collection dédiée aux poètes-chanteurs : Poésie et chansons. Le Poètes d'aujourd'hui no 93 consacré à Léo Ferré devient le no 1 de cette nouvelle collection, le no 99 consacré à Georges Brassens devient le no 2, le no 119 consacré à Brel, le no 3, et ainsi de suite.

Le succès de la collection Poètes d’aujourd’hui incite Pierre Seghers à créer d'autres collections de monographies au format identique. Poésie et chansons, mais aussi Écrivains d’hier et d’aujourd’hui, Philosophes de tous les temps, Musiciens de tous les temps, Savants du monde entier, Théâtre de tous les temps, Destins politiques, Cinéma d'aujourd'hui...

Lorsqu'en 1969 Pierre Seghers vend sa maison d'édition à son ami Robert Laffont, la collection atteint les 200 numéros.

La collection Poètes d'aujourd'hui s'achèvera en 1994 avec le no 270 consacré à Jude Stefan par Michel Sicard.

Entre 2005 et 2007, les Éditions Seghers, sous la direction de Bruno Doucey, ont toutefois fait entrer dans la collection 7 nouveaux poètes : Salah Stétié, Anne Perrier, Jean Grosjean, Maurice Chappaz, Emmanuel Hocquard, Edmond Jabès et Lorand Gaspar.

La collection « Poètes d'aujourd'hui » a inspiré de nombreux éditeurs, et est considérée par certains comme le véritable précurseur du livre de poche[2].

Auteurs publiés dans la collection « Poètes d'aujourd'hui » (par ordre des numéros)[modifier | modifier le code]

Numéros 1 à 50[modifier | modifier le code]

Numéros 51 à 100[modifier | modifier le code]

Numéros 101 à 150[modifier | modifier le code]

Numéros 151 à 200[modifier | modifier le code]

Numéros 201 à 250[modifier | modifier le code]

Numéros 251 à 270[modifier | modifier le code]

(à Compléter)

Auteurs réédités ou édités entre 2002 et 2007[modifier | modifier le code]

(à compléter)

Série Poésie et Chansons (par ordre des numéros)[modifier | modifier le code]

  • Les monographies sur les Auteurs-Chanteurs-Interprètes sont d'abord parues dans la collection Poètes d'aujourd'hui avec la numérotation de cette collection, puis dans une série spécifique avec une nouvelle numérotation.

Note, en 1953, dans sa collection Poésie 53, Pierre Seghers avait déjà publié :

(à compléter)

Écrivains d'hier et d'aujourd'hui (par ordre des numéros)[modifier | modifier le code]

  • no 1 : Pierre de Ronsard
  • no 2 : François Villon
  • no 3 : Joachim du Bellay
  • no 4 : Charles d’Orléans
  • no 5 : André Chénier
  • no 6 : Charles Dickens
  • no 7 : Goethe
  • no 8 : Schiller
  • no 9 : Novalis par Pierre Garnier 1962
  • n° 10 : Louis Labé par Gérard Guillot 1962
  • n° 11 : Maurice Scève par Jean-Pierre Attal 1963
  • n° 13 : Gongora par Pierre Darmangeat 1964
  • n° 16 : Clément Marot par C.A.Mayer 1964
  • n°17 : Shelley par Stephen Spender 1964
  • n° 20 Jean de La Fontaine par Pierre Clarac 1965
  • n° 21 Byron par Robert Escarpit 1965
  • n° 22 : François de La Rochefoucauld par Edith Mora 1965
  • n° 25 : Agrippa d'Aubigné par Jean Rousselot 1966
  • n° 27 : Leconte de Lisle par Jules-Marie Priou1966
  • n° 38 : Marguerite Yourcenar par Jean Blot 1971
  • n° 42 : Marguerite Duras par Alain Vircondelet 1972
  • n° 43 : Roger Vaillant par Elisabeth Vaillant et René Ballet 1973
  • n° 44 : George Sand par Claudine Chonez 1973
  • n° 45 : François Mauriac par Michel Suffran 1973
  • n° 48 : Colette par Louis Perche 1976
  • no :

Hors-collection et Anthologies critiques et historiques[modifier | modifier le code]

  • Première anthologie vivante de la poésie du passé, préface, choix de poèmes, notices par Paul Éluard :
    • Tome 1 : De Philippe de Thaun à Ronsard
    • Tome 2 : De Joachim (du Bellay) à Claude Cherrier
  • Panorama critique des nouveaux poètes français, par Jean Rousselot, 1952
  • Panorama critique de Rimbaud au Surréalisme, par Georges-Emmanuel Clancier, 1953
  • Poésie pour tous — Initiation à la poésie de C. Day Lewis, paru en anglais sous le titre Poetry for you a été traduit, adapté et complété par Yves Peres à l'intention des lecteurs français, préface de Jean Cocteau, 1953.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Seghers, un homme couvert de noms, Colette Seghers, Robert Laffont, 1981. Réédité par les Éditions Seghers en 2006
  2. « Pierre Seghers : Poésie la vie entière », Bruno Doucey, Éditions Musée du Montparnasse, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]