Géo Libbrecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Libbrecht.
Géo Libbrecht
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Géo Libbrecht, né à Tournai le et mort à Bruxelles en septembre 1976, est un poète belge qui s'est exprimé tant en picard qu'en français. Il a publié en français des dizaines de recueils en vers repris dans les dix volumes de Livres cachés.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de porion au charbonnage de Boussu, Géo Libbrecht fait des études de droit à l'ULB, achevées au retour de la Grande Guerre. Il part alors au Brésil défricher des forêts, mais l'aventure finit mal. De retour à Bruxelles, il se lance dans les affaires et y réussit. Devenu riche, il devient poète à 46 ans et mécène.

En 1963, révolté par le fait qu'une anthologie de poètes wallons ne reprenait personne du Tournaisis, il renoue d'instinct avec son pays natal. Il écrit des poèmes où, dit Maurice Piron, « l'on, sentait d'emblée la connivence s'établir entre le dialecte et une inspiration venue du tréfonds populaire ». Piron ajoute que sa poésie est d'une sensibilité « de fond mélancolique relevée parfois d'une pointe d'érotisme », comme on peut le lire dans Twanète.

Un poème[modifier | modifier le code]

Twanète

Ch'éteot l'tans dés amûsètes,
on n'éteot foke dés-infants,
on aleot conter fleurète,
més on n'a qu'ène feos séze ans.
Prumié baiser d'Antwanète,
bras nus, avèc èl' rèstant,
seins durs pa d'zous l'cotonète
du tablier à rubans.
Adieu! sèondjes, violètes...
On a vieuzi tout douch'mint.
Alfeos, in-arrière j'orwète
èt, là-vas, au fèond du k'min,
èlle èst toudi là; Twanète
èl'gamine èt mi, l'gamin

Traduction française :

Toinette

C'était l'temps des amusettes
On n'était que des enfants
on allait conter fleurette
mais on n'a qu'une fois seize ans
Premier baiser d'Antoinette
bras nus, et le reste,
seins durs dessous la cotonette
du tablier à rubans
Adieu, rêves, violettes...
On a vieilli tout doucement
Parfois, je regarde en arrière
et, là-bas, au bout du chemin,
elle est toujours là, Toinette
la gamine et moi, le gamin.

(M'n accordéieon)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Pastels et Fusains 1935
  • Guirlandes, Bruxelles : Revue terres latines, 1936. 115 p.
  • « À Akarova » (poème), in: Tribune, Bruxelles, hiver 1938-1939, n° 41, p. 8
  • Outre-Ciel, Verviers: L'Avant-Poste, 1939. Notamment 36 ex. sur Alpha numérotés de 11 à 46 ornés de 4 pointes sèches d'Elisabeth Ivanovsky.
  • Sacre de l'Univers, Verviers: L'Avant-Poste, 1949, 500 exemplaires.
  • La porte sans Mémoire Prix triennal de poésie 1955
  • Comptoirs dans le vent, Les cahiers du Journal des Poètes (n° 76 du 10 avril 1940)
  • M'n accordéieon, 1963
  • Lés clèokes (1964)
  • A l'bukète (1967) (À la courte paille)
  • « Ma lucarne » (poème), in: Marginales, 1967, 112, pp. 8-10
  • Tour d'Éleuthère (1969)
  • L's imaches (1970)
  • L'créassyéon (1971)
  • Le Fol (1971), Bruxelles : L'Audiothèque. Avec deux dessins d'Elisabeth Ivanovsky.
  • L'grand possibe (1973)
  • L'èskampe à l'broke (posthume, 1977) (Faux pas)
  • Livres cachés

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Piron, Anthologie de la littérature wallonne, Mardaga, Liège, 1979

Liens externes[modifier | modifier le code]