Claude Couffon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Claude Couffon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
CaenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Claude Couffon est un écrivain, critique, poète et traducteur français, né à Caen le , mort dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Claude Couffon est un hispaniste, auteur de livres critiques sur des écrivains espagnols et latino-américains (Pablo Neruda, Miguel Angel Asturias, ), d'anthologies poétiques. Par ses traductions, il a joué un très grand rôle[1] pour la connaissance en France d'écrivains de langue espagnole, comme le prix Nobel espagnol Camilo José Cela, de poètes latino-américain (comme Luis Mizon) et des romanciers du Boom, ainsi Gabriel García Márquez dont il a traduit Chronique d'une mort annoncée. En 1951, il a révélé toute la vérité sur la mort de Federico García Lorca[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Le Temps d’une ombre ou d’une image, 1973
  • Célébrations, 1979
  • Corps automnal, Caractères, 1981
  • Absent Présent, Caractères, 1983
  • À l’ombre de ce corps, 1988
  • Intimité, 2008

Essais et anthologies[modifier | modifier le code]

  • À Caen avec les Canadiens, Rouff (Paris), 1949.
  • Les Japonais à genoux, Rouff (Paris), 1949.
  • À Grenade sur les pas de Garcia Lorca, Seghers, 1962.
  • Nicolas Guillen, coll. "Poètes d'aujourd'hui", Seghers, 1964.
  • L'Espagne, coll. “Monde et voyage”, Larousse, 1964.
  • Rafael Alberti, coll. "Poètes d'aujourd'hui", Seghers, 1965.
  • Histoires et légendes de l'Espagne mystérieuse, Tchou, 1968.
  • Contes populaires espagnols, Tchou, 1968.
  • Miguel Angel Asturias, coll. "Poètes d'aujourd'hui", Seghers, 1970.
  • René Depestre, coll. "Poètes d'aujourd'hui", Seghers, 1986.
  • Poésie dominicaine, Patino, 1996 .
  • Poésie cubaine du XXe siècle, Patino, 1997.
  • Poésie hondurienne du XXe siècle, édition bilingue, Patino, 1997.
  • Histoires étranges et fantastiques d'Amérique latine, coll. “Suites”, Métailié, 1998.
  • Poésie mexicaine du XXe siècle, édition bilingue, Patino, 2004.
  • Un demi-siècle de poésie - les poètes de Cartactères, par Claude Couffon et Nicole Gdalia, Caractères, 2004.
  • Poètes de Chiapas, bilingue, Caractères, 2009.

Traductions[modifier | modifier le code]

de Rafael Alberti
de Vicente Aleixandre
de Miguel Angel Asturias
  • Poèmes indiens, préface de Claude Couffon, trad. de Claude Couffon et René-L..-F. Durand, coll. "Poésie/Gallimard", 1990
de Silvia Eugenia Castillero
  • Zooliloques, Indigo
de Camilo José Cela
  • San Camiolo 1936, trad. de Claude Bourguignon et Claude Couffon
  • Office des ténèbres 5, trad. de Claude Bourguignon et Claude Couffon, 1978
de Blas de Otero
  • Je demande la paix et la parole: Pido la paz y la palabra, poèmes traduits de l'espagnol par Claude Couffon
de Lourdes Espinola
  • Les mots du corps, bilingue, Indigo
de Gabriel García Márquez
de Nicolas Guillen
  • Le Chant de Cuba - Poèmes 1930-1972,
de Jorge Icaza
  • L'Homme de Quito, Albin Michel
de Juan Ramón Jiménez
de Luis Mizon
  • Poèmes du sud et autres poèmes, bilingue, trad. par Roger Caillois et Claude Couffon, Gallimard, 1982
  • Le songe du figuier en flamme, poèmes traduits par Claude Couffon, éd. Folle Avoine, 1999
  • Jardin des ruines, poèmes traduits par Claude Couffon, éd. Obsidiane, 1992
  • Le Manuscrit du Minotaure, texte traduit par Claude Couffon, éd. Brandes, 1992
  • La Mort de l'Inca, roman, traduit par Claude Couffon, éd. Le Seuil, 1992
  • Voyages et retour, poèmes traduits par Claude Couffon, éd. Obsidiane, 1989
  • Noces, texte traduit par Claude Couffon, éd. Brandes, 1988
  • Province perdue, éd. Cahiers de Royaumont, 1988
  • Terre brûlée, poèmes traduits par Claude Couffon, éd. Le Calligraphe, 1984
de Myriam Montoya
  • Fugues, bilingues, coll. "Poètes des cinq continents", L'Harmattan, 1997
de Pablo Neruda
de Milagros Palma
  • Le Pacte, trad. de Pierre Rubira et Claude Couffon, Indigo
d'Ernesto Sábato
de Manuel Scorza
  • Roulements de tambours pour Rancas, Grasset, 1972

Varia[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Hommage à Claude Couffon sur le site du Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains.
  2. Voir l'hommage à Claude Couffon par Hughes Labrusse, sur le site Poezibao.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]