Jean-Louis Bédouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bédouin.
Jean-Louis Bédouin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Jean-Louis Bédouin, né à Neuilly-sur-Seine en 1929 et mort à Paris le [1], est un critique littéraire, un plasticien et un poète surréaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Outre son œuvre poétique, il a également publié une anthologie de la poésie surréaliste, et des études sur André Breton, Benjamin Péret (dont il fut un proche[2]) et Victor Segalen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Libre espace (1967)
  • L'Arbre descend du singe (1975)
  • L'Épaule du large (1992)
  • Libre espace et autres poèmes, avant -propos de Claude Courtot, coll. « Les Archipels du surréalisme », éd. Syllepse, Paris, 1998.
Film
Études critiques
  • André Breton, Seghers, coll. « Poètes d'aujourd'hui », 1950.
  • Noir d'ivoire, La Guilde du Livre, 1950.
  • Benjamin Péret, Seghers, coll. « Poètes d'aujourd'hui », 1961.
  • Les Masques, PUF, "Que sais-je", 1961.
  • Vingt ans de surréalisme, Denoël, 1961.
  • Victor Segalen, Seghers, coll. « Poètes d'aujourd'hui », 1963.
  • La Poésie surréaliste, Seghers, Coll. « Melior », 1964.
  • « La constellation André Breton », in L'Œuf sauvage n° 1, oct-nov. 1991.
  • « René Moreu », in L'Œuf sauvage n° 5, automne 1992.
  • « L'abbé Fouré », in L'Œuf sauvage n° 8, automne 1993.
  • « Les Kachinas », in L'Œuf sauvage n° 9, automne 1994.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mort du surréaliste Jean-Louis Bédouin. , Libération.
  2. Cf. Les Amis disparus, sur le site de l'Association des Amis de Benjamin Péret.
  3. Réédition en DVD en 2010.