Jacques Ancet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Ancet
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jacques Ancet est un poète et traducteur français né le (73 ans) à Lyon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires et supérieures dans cette même ville, il fut lecteur de français à l'Université de Séville, puis agrégé d'espagnol. Il a enseigné plus de trente ans dans les classes préparatoires aux grandes écoles avant de se consacrer à son travail d'écrivain et de traducteur près d'Annecy, où il réside.

Prix[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Ode au recommencement, Lettres Vives, 2013
  • Les travaux de l'infime, PO&PSY "in extenso", Erès, 2012
  • Comme si de rien, L'Amourier éditions, 2012
  • Portrait d’une ombre, coll. PO&PSY, Érès, 2011
  • Chronique d'un égarement, Lettres Vives, 2011
  • Puisqu'il est ce silence, Prose pour Henri Meschonnic, Lettres Vives, 2010
  • Les morceaux de l'image, avec Colette Deblé, Ficelle, 2010
  • Portrait du jour, La Porte, 2010
  • L'amitié des voix: I Les voix du temps II Le temps des voix, publie.net, 2009
  • L'Identité obscure, Lettres Vives, 2009
  • L'orage vient, La Porte 2009
  • Journal de l'air, Arfuyen, 2008
  • Entre corps et pensée, anthologie composée par Yves Charnet, le Dé Bleu, 2007
  • L'Heure de cendre, Opales, 2006
  • N'importe où, La Porte, 2006
  • Diptyque avec une ombre, Arfuyen, 2005
  • Un morceau de lumière, Voix d'encre, 2005
  • Sur le fil, Tarabuste, 2006
  • La Dernière Phrase, Lettres Vives, 2004
  • Le Fil de la joie, La Porte, 2003
  • La Brûlure, Lettres Vives, 2002
  • On cherche quelqu'un, Dana, 2002
  • Le jour n'en finit pas, Lettres Vives, 2001
  • La Cour du cœur, Tarabuste, 2000
  • Vingt-quatre heures, l'été, Lettres Vives, 2000
  • L'Imperceptible, Lettres Vives, 1998
  • A Schubert et autres élégies, Paroles d'Aube, 1997
  • Silence corps chemin, Mont Analogue Éditeur, 1996
  • La Chambre vide, Lettres Vives, 1995
  • Le Bruit du monde, Paroles d'Aube, 1993
  • Sous la montagne, Messidor, 1992
  • De l'obstinée possibilité de la lumière, Éliane Vernay, 1988
  • Lisières, Dominique Bedou, 1985
  • Passé composé, Le Verbe et l'empreinte, 1983
  • Avant l'absence, Éliane Vernay, 1979
  • Courbe du temps, Éliane Vernay, 1975
  • L'Autre Pays, Plein Chant, 1975
  • Silence corps chemin, Thomas, 1973 et 1975
  • Le Songe et la blessure, Plein Chant, 1972 et 1974

Prose[modifier | modifier le code]

  • La Ligne de crête, Tertium Éditions, 2007
  • Image et récit de l'arbre et des saisons, André Dimanche, 2002
  • Le Dénouement, Opales, 2001
  • Obéissance au vent - IV La tendresse, Mont Analogue Éditeur, 1997 'réed. publie.net 2011, publie.papier, 2012)
  • Obéissance au vent - III Le silence des chiens, Ubacs, 1990 (réed. publie.net, 2009, publie.papier, 2012)
  • Obéissance au vent - II La mémoire des visages, Flammarion, 1983
  • Obéissance au vent - I L'incessant, Flammarion, 1979

Essais[modifier | modifier le code]

  • Chutes IV", Alidades, 2012
  • L'amitié des voix: I Les voix du temps II Le temps des voix, publie.net, 2009
  • La voix de la mer, publie.net, 2008
  • Chutes I, II, III, Alidades, 2005
  • Bernard Noël ou l'éclaircie, Opales, 2002
  • Un homme assis et qui regarde, Jean-Pierre Huguet, 1997
  • Entrada en materia, Cátedra, 1985
  • Neuf poètes espagnols du vingtième siècle, Plein Chant, 1975
  • Luis Cernuda, Poètes d'aujourd'hui, Seghers, 1972

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Vicente Aleixandre : La Destruction ou l'amour, Fédérop, Lyon, 1975 et 1977
  • Álvarez Ortega : Genèse suivi de Domaine de l'ombre, Le Taillis Pré, 2012
  • Jorge Luis Borges : La Proximité de la mer, 99 poèmes, Gallimard, coll. Du Monde entier, 2010
  • Luis Cernuda : Les Plaisirs interdits, Fata Morgana, 1981; Un fleuve un amour, Fata Morgana, 1985; Ocnos, Les Cahiers des Brisants, 1987
  • Antonio Gamoneda : Pierres gravées, Lettres Vives, 1996; Froid des limites, Lettres Vives, 2000; Blues Castillan, José Corti, 2004; Description du mensonge, José Corti, 2004; Passion du regard, Lettres Vives, 2004; Clarté sans repos, Arfuyen, 2006; Cecilia, Lettres Vives, 2006
  • Juan Gelman : L’Opération d’amour, Gallimard, 2006; Lettre ouverte suivi de Sous la pluie étrangère, Caractères 2011, Com/positions, Caractères 2013
  • Ramón Gómez de la Serna : Le Livre muet, André Dimanche, 1998; Lettres au hirondelles et à moi-même, André Dimanche, 2006
  • Jean de la Croix : Nuit obscure, Cantique spirituel et autres poèmes, Poésie/Gallimard, 1997, Thérèse d'Avila/Jean de la Croix, Œuvres, Pléiade/Gallimard 2012
  • Roberto Juarroz : Fidélité à l’éclair, Lettres Vives, 2001; Quinzième poésie verticale, José Corti, 2002
  • Liliana Lukin : Calligraphie de la voix, Alidades, 2013
  • Luis Mizón : Province perdue, trad. collective, Les Cahiers de Royaumont, 1988; Jardin de ruines, Obsidiane, 1992
  • Alejandra Pizarnik : L'Autre Rive, Unes, 1983; À propos de la comtesse sanglante, Unes, 1999; Cahier jaune, Ypsilon.éditeur, 2012; L'enfer musical, Ypsilon.éditeur, 2012; Extraction de la pierre de folie, Ypsilon.éditeur, 2013
  • Francisco de Quevedo : Les Furies et les Peines, 102 sonnets, Poésie/Gallimard, 2011
  • Andrés Sánchez Robayna : La Roche, Comp'Act, 1995; Sur une pierre extrême, trad. collective, Les Cahiers de Royaumont, Créaphis, 1997; Feu blanc, Le Taillis Pré, 2004; Sur une confidence de la mer grecque, Gallimard, 2008
  • José Angel Valente : L'Innocent suivi de Trente-sept fragments, Maspéro, 1978; Trois leçons de ténèbres, Unes, 1985; Material Memoria, Unes, 1985; Intérieur avec figures, Unes, 1987; L'Eclat, Unes, 1987; La Pierre et le Centre, José Corti, 1991; La Fin de l'âge d'argent, José Corti, 1992; Au dieu sans nom, José Corti, 1992; Mandorle, Unes, 1992; Paysage avec des oiseaux jaunes, José Corti, 1994; Chansons d'au-delà, Unes, 1995; Lecture à Ténérife, Unes, 1995; Variations sur l’oiseau et le filet, José Corti, 1996; Personne, Myriam Solal, 1997; Trois Leçons de ténèbres, suivi de Mandorle et l’éclat, Poésie/Gallimard, 1998; Communication sur le mur (entretien avec Antoni Tàpies), Unes, 1999; Treize poèmes, Dana, 2001; Fragments d’un livre futur, José Corti, 2002
  • Xavier Villaurrutia : Nostalgie de la mort, José Corti, 1991
  • Paulina Vinderman: Barque noire, Lettres Vives, 2013
  • María Zambrano : Poésie et philosophie, José Corti, 2003; L’homme et le divin, José Corti, 2006

Bibliographie secondaire[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]