Léon-Gabriel Gros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Léon-Gabriel Gros
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Léon Gabriel Gros
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Léon-Gabriel Gros est un poète et critique de poésie français, né le aux Arcs-sur-Argens dans le Var, et mort le à Aix-en-Provence[1].

Littéraire, il fait son hypokhâgne au lycée Thiers de Marseille. Il contribue au journal Fortunio de Marcel Pagnol, et entame une licence d'anglais à l'Université d'Aix-Marseille[2].

Dans Raisons de vivre, Saint-Jean-du Desert, Corps glorieux (1945), Elegies augurales (1954), il a tente de capter la "Parole haletante comme les louves",

cherche cette depoulle

D'Archange que l'amour le plus bas fait surgir.

Sa poesie, marquee par le surrealisme et l'influence de Pierre Jean Jouve, doit beaucoup egalement a son commerce avec les elizabethains et les poetes metaphysiques anglais (John Donne), dont il est un excellent traducteur. On lui doit deux volumes d'edudes sur les Poetes contemporains (1944-1948). Il est journaliste a Marseille, qu'il n'a guere quitte depuis sa jeunesse.

L’Académie française lui décerne le prix Dumas-Millier en 1975 pour l'ensemble de son œuvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. alain paire, « Léon-Gabriel Gros, Saint-Jean Baptiste de la poésie », sur Galerie d'art Alain Paire - Aix en provence (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Boura, Dictionnaire des écrivains marseillais, Marseille, Gaussen, 2017.
  • Léon-Gabriel Gros, Poètes contemporains, Cahiers du Sud, Première série 1944, Deuxième série, 1951.
  • Alain Paire, Chronique des Cahiers du Sud, 1914-1966, IMEC éditions, 1993

Liens externes[modifier | modifier le code]